Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

vendredi 10 mars 2017

Humour britannique

La désopilante lettre de John Cleese aux Américains
 
Celle-là, vous la connaissez probablement. Elle nous vient d’Outre-Manche, au lendemain de l’élection américaine.
Et est authentique…
Le comédien anglais, cofondateur des Monty Python, a adressé aux Américains une lettre ci-dessous reprise (et mal traduite parce que sans droit d’auteur).
Amateurs d’humour British, vous n’allez pas être déçus.
 
Pour résumer, cette lettre « aux citoyens des États-Unis d’Amérique, étant donné votre incapacité à élire un président compétent et donc de vous gouverner, nous vous informons de la révocation de votre indépendance. Cette décision entre en vigueur aujourd’hui ».
Il propose donc de réintégrer les États-Unis dans le Commonwealth, « excepté l’Utah, que la reine n’apprécie guère ».
 
Il explique aux Américains que leur nouveau Premier ministre sera nommé par Tony Blair (« 97,8 % d’entre vous ignorant qu’il existe un monde en dehors de vos frontières »).
Sénat et Congrès sont dissous. Et il ajoute une liste de 14 règles faisant effet immédiatement « pour faciliter votre transition avec la réintégration des États-Unis sous la Couronne britannique ».
 
Parmi ces règles : Prononcer correctement le mot « aluminium ».
Mais aussi :
« De même, vous apprendrez à épeler « beignet » sans sauter la moitié des lettres. De manière générale, vous devez enrichir votre vocabulaire. Recherchez « vocabulaire » », précise-t-il.
« Vous devrez abandonner le football américain. Il n’y a qu’un genre de football et vous aurez d’ailleurs pu noter qu’en dehors de vos frontières, personne ne pratique votre ‘‘football américain’’ ».
 
« Vous ne serez plus autorisé à posséder ou porter des armes à feu, ou quoi que ce soit de plus dangereux qu’un éplucheur de légumes. Parce que vous n’êtes pas assez sensés pour manipuler des objets potentiellement dangereux, vous avez besoin d’un permis pour transporter un éplucheur de légumes », précise-t-il.
Rouler à gauche, apprendre à faire de vraies frites (« les ‘‘frites françaises’’ ne sont pas françaises, mais belges, même si 97,8 % d’entre vous – y compris le gars qui a découvert des frites en Europe – ignore l’existence d’un pays appelé la Belgique »), sont aussi au programme.
 
« Apprenez à résoudre des problèmes personnels sans arme à feu, avocats ou thérapeutes. Votre besoin d’avocats et de thérapeutes montre que vous n’êtes pas assez adultes pour être indépendant. Si vous n’êtes pas assez adulte pour régler les problèmes sans poursuivre une personne ou parler à un thérapeute, vous n’êtes pas assez grand pour manipuler un pistolet », s’amuse-t-il.
« Et dites-nous une bonne fois pour toutes qui a tué JFK, ça nous rend dingues. »
 
Et de finir en beauté avec son : « Les percepteurs du gouvernement de Sa Majesté se rapprocheront de vous prochainement pour percevoir les impôts (rétroactif à 1776). »
 
Et pour être plus précis, je reprends :
« Pour faciliter votre transition vers une dépendance de la Couronne britannique, les règles suivantes sont introduites avec effet immédiat :
 
– Recherchez « révocation » dans le Oxford English Dictionary. Vérifiez « aluminium » dans le guide de prononciation.
Vous serez étonné de voir à quel point vous le prononcez à tort.
La lettre « U » sera rétablie par des mots tels que « favor » et « voisin ».
De même, vous apprendrez à épeler « beignet » sans sauter la moitié des lettres.
Généralement, vous devez augmenter votre vocabulaire à des niveaux acceptables.
Rechercher « vocabulaire ».
Utiliser les mêmes vingt-sept mots entrecoupés de bruits de remplissage tels que « comme » et « vous savez » est une forme de communication inacceptable et inefficace.
Rechercher « intercalé ».
Il n’y aura plus de « bleeps » dans le spectacle Jerry Springer.
Si vous n’êtes pas assez vieux pour faire face à la mauvaise langue alors vous ne devriez pas avoir des émissions de chat.
 
– Il n’existe pas de « US » en anglais.
Nous allons informer Microsoft en votre nom.
Le correcteur orthographique Microsoft sera ajusté pour tenir compte de la lettre « u » rétablie.
 
– Vous devez apprendre à distinguer les accents anglais et australien.
Ce n’est vraiment pas si difficile.
Les accents anglais ne se limitent pas au cockney, au twit de la classe supérieure ou au Mancunien (Daphné dans Frasier).
Les drames écossais tels que ‘‘Taggart’’ ne seront plus diffusés avec des sous-titres.
Vous devez savoir qu'il n’y a pas de place comme Devonshire en Angleterre.
Le nom du comté est « Devon ».
Si vous persistez à l’appeler Devonshire, tous les États américains deviendront « shires », par exemple « Texasshire », « Floridashire », « Louisianashire ».
 
– Vous devez réapprendre votre hymne national original, « God Save The Queen », mais seulement après avoir pleinement exécuté la première tâche (cf. ci-dessus).
 
– Vous devriez cesser de jouer au football américain.
Il n'y a qu’un seul type de football. Ce que vous appelez « football » américain n’est pas un très bon match.
Seuls 2,1 % d’entre vous sont conscients qu’il y a un monde en dehors de vos frontières et peuvent avoir remarqué que personne ne joue le football « américain ».
Vous devriez plutôt jouer au football approprié. Au début, ce serait mieux si vous jouiez avec les filles.
Ceux d’entre vous qui sont assez courageux seront autorisés à jouer au rugby (ce qui est semblable au « football américain », mais ne nécessite pas de s’arrêter pour un repos toutes les vingt secondes ou porter une armure complète de kevlar).
Vous devriez arrêter de jouer au baseball. Il n’est pas raisonnable d’organiser un événement appelé « World Series » pour un jeu qui n’est pas joué en dehors de l’Amérique.
Au lieu de baseball, vous serez autorisé à jouer un jeu de filles appelé « rounders », qui est le baseball sans rayure de fantaisie, des gants surdimensionnés, des cartes de collection ou de hot-dogs.
 
– Vous ne serez plus autorisé à posséder ou porter des pistolets, ou quelque chose de plus dangereux en public qu’un éplucheur de légumes.
Parce que vous n’êtes pas assez sensé pour manipuler des articles potentiellement dangereux, vous avez besoin d’un permis pour transporter un éplucheur de légumes.
 
– Le 4 juillet ne sera plus un jour férié.
Le 2 novembre sera une nouvelle fête nationale.
Il sera appelé « Jour Indécis ».
 
– Toutes les voitures américaines sont par les présentes interdites.
Elles sont de la merde et c’est pour votre propre bien.
Lorsque nous vous montrerons des voitures allemandes, vous comprendrez ce que nous entendons.
Toutes les intersections routières seront remplacées par des ronds-points, et vous commencerez à rouler sur la gauche.
Dans le même temps, vous passerez au système métrique sans le bénéfice des tables de conversion.
Les ronds-points et la métrologie vous aideront à comprendre le sens de l’humour britannique.
 
– Apprenez à faire de vraies chips.
Ces choses que vous appelez frites ne sont pas de vraies chips.
Les frites ne sont pas françaises, elles sont belges bien que 97,8 % d’entre vous (y compris le type qui a découvert des frites en Europe) n’ont pas connaissance d’un pays appelé la Belgique.
Les croustilles sont correctement appelées « chips ».
Les vraies chips sont coupées épaisses et frites dans la graisse animale.
L’accompagnement traditionnel des chips est la bière qui doit être servie chaude et plate.
 
– Ce que vous appelez la « bière » est en fait un « lager ».
Seul le véritable British Bitter sera désigné comme « bière ».
Les substances connues autrefois sous le nom d’« American Beer » seront dorénavant désignées par « Urine de moucheron presque-congelé », à l’exception du produit de l’entreprise américaine Budweiser qui s’appellera « Weak Near-Frozen Gnat's Urine ».
Cela permettra à la vraie Budweiser (fabriquée pendant les 1.000 dernières années à Pilsen, République tchèque) d’être vendue sans risque de confusion.
 
– Le Royaume-Uni harmonisera les prix du pétrole (ou « Essence » comme vous serez autorisé à continuer à l’appeler) pour ceux des anciens États-Unis, en adoptant les prix du pétrole au Royaume-Uni (environ 6 $ / gallon américain).
 
– Vous apprendrez à résoudre des problèmes personnels sans armes à feu, avocats ou thérapeutes.
Que vous ayez besoin de nombreux avocats et thérapeutes montre que vous n’êtes pas assez adulte pour être indépendant.
Si vous n’êtes pas assez adulte pour trier les choses sans poursuivre une personne ou parler à un thérapeute, vous n’êtes pas assez grand pour manipuler un pistolet.
 
– Dites-nous qui a tué JFK. Ça nous a rendus fous.
 
– Les percepteurs du gouvernement de Sa Majesté seront chez vous sous peu pour assurer la perception de tous les impôts sur revenus dus (avec effet rétroactif à 1776).
Merci de votre coopération. »
 
J’adore…
 
Quelques revenues :
 
Un auteur mécontent téléphone à un éditeur.
« – Vous m’avez retourné le manuscrit de mon livre, « Comment gagner facilement dix millions ». Or, j’ai constaté que vous ne l’aviez même pas feuilleté.
– En effet. Son titre a suffi pour que je me rende compte qu’il s’agissait d’une escroquerie…
Si vous saviez vraiment comment on peut facilement gagner dix millions, vous seriez, en ce moment, en train de dépenser cette fortune, sur votre yacht, aux Bermudes, avec deux ou trois escorte-girls, au lieu de perdre votre temps sur votre PC à taper un misérable bouquin qui, à 10 % de droits d’auteur, vous rapportera à peine 2.000 euros dans le meilleur des cas … »
Logique…
 
Quatre hommes et une femme, tous catholiques, prennent le café à proximité de la place Saint-Pierre à Rome.
Le 1er homme dit à ses amis…
« Mon fils est prêtre. Quand il entre dans une pièce, tout le monde lui dit ‘‘Mon Père’’. »
Le 2ème susurre :
« Mon fils est évêque. Quand il entre dans une pièce, les gens lui disent ‘‘Monseigneur’’. »
Le 3ème réplique :
« Mon fils est cardinal. Quand il entre dans une pièce, chacun s’incline et dit ‘‘Votre Éminence’’. »
Le 4ème assène avec son accent argentin prononcé et sur un ton définitif :
« Mon fils est le pape. Quand il entre dans une pièce, les gens l’appellent ‘‘Votre Sainteté’’ ! »
La femme sirotait son café en silence.
Les 4 hommes lui demandèrent alors avec ironie : « Et vous ? ».
Elle répondit avec un fin sourire :
« J’ai une fille, mince, grande, blonde, des yeux bleus immenses, 90 cm de tour de poitrine, 60 cm de tour de taille, 90 cm de tour de hanches… Et quand elle entre quelque part, tous les hommes disent : ‘‘Mon Dieu’’ ! »
Je préférai l’originale, quand c’était raconté par des mères-juives…
« – Mon fils, eh bien, s’il voulait, il pourrait acheter tous les appartements de son immeuble…
– Le mien, il pourrait même acheter tous les immeubles du pâté de maisons !
– Et le mien, il a les moyens d’acheter toutes les maisons du quartier…
– Oh ça, ce n’est rien. Mon fils à moi, Ô mon fils, il pourrait acheter toute la ville s’il voulait.
– Dis donc ma chère Sarah, qui t’a dit que mon fils serait vendeur ? »
 
Une femme vient d’acheter un manteau de fourrure.
Elle rencontre son amie. Impressionnée par la beauté de son manteau, cette dernière lui fait un commentaire malicieux…
« – Ce manteau de fourrure est très beau, mais tu n’as pas honte qu’un animal innocent paie pour tes caprices ?
– Qu’est-ce qui te prend toi ? Depuis quand défends-tu mon mari ? »
Classique…
 
L’âge du capitaine
 
Il s’appelle « Haddock » et c’est, dans le civil, notre « Ami-Râle ».
Pilote émérite et commandant de bord de Boeing 747 dans la compagnie nationale « Air-Trans », adhérent de longue date du Syndicat National des Pilotes de Ligne, il décolle un beau matin à 7 h 45, selon l’horaire prévu, avec une météo pour le moins médiocre.
Environ 30 minutes plus tard, son appareil chute vertigineusement, mais, pilote chevronné qu’il est, il parvient, dans une manœuvre désespérée et de haute voltige, à percuter le sol sans faire aucun blessé…
Son appareil a subi de gros dégâts, pourtant, la compagnie ne le suspend même pas, ni ne prend aucune mesure de rétorsion à son encontre.
 
Sauriez-vous nous dire pourquoi ?
(Lui est interdit de réponse, parce qu’il sait…)
 
Bon week-end à toutes et à tous !
 
I3

10 commentaires:

  1. Hello,

    Pas de sanctions car le pilote était dans un simulateur de vol ?

    Bonne journée.
    ComtesseÔPiedNu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello,

      Pas idiot, mais dans ce cas-là, il n'y aurait pas eu de "gros dégâts"... comme indiqué.

      Mais la piste est bonne : A creuser !

      Bon week-end, Vénérée Comtesse-au-pied-dénudé !

      I-Cube

      Supprimer
  2. Dans ce cas, il s'agissait du dernier vol programmé avant que l'appareil aille à la casse.

    A part ça, je ne vois pas d'autre réponse; à moins que le ministre des transports fut à bord; auquel cas, sa vie sauvée grâce au pilote chevronné il demanda clémence à la direction d'Air Transe et récompence auprès de Tagada à la fraise des bois, soit une décoration au pilote talentueux qui a empêché une redistribution prématurée de sa matière (grise)?
    ComtesseÔPiedNu


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, non, ce n'est pas ça.
      L'avion n'était pas promis à la casse (même que ça eu été compliqué de le rendre apte à revoler) et aucun ministre n'était à bord (ni aucun président d'ailleurs).
      Mais je rappelle qu'il n'y a pas eu de blessé...

      Bien à vous Charmante Comtesse au pied dénudé !

      I-Cube

      Supprimer
  3. Les frites sont françaises mon cher. Et belges aussi. Car le Nord de la France a fait partie du saint empire romain germanique, et qu'il n'y a guère de frontière entre ma région et la Belgique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour l'ami Vlad !
      Ca fait plaisir de te savoir toujours en vie... (lol) !

      Si je ne m'abuse, sous le Saint-Empire-Germanique, on ne parlait pas encore de France... Ni de français.
      C'est une notion qui est née plus tard, justement à la suite des traités de dissolution de cet empire, crois-je pouvoir affirmer (puisqu'il s'agit d'un traité fiscal).
      Avant, mais ça c'était avant l'empire romain, on causait de "Gaulois" et de gauloisiens de Gauloisies (y'en avait même plusieurs...).
      Est-ce que les frites existaient déjà ?
      SEB avait-il inventé la friteuse ?
      Là je ne saurait dire...

      De toute façon, c'est de l'humour britannique, des gars qui font cuire leurs "french frites" à l'étouffé... (sauf avec leur poissons, qui n'est même pas du poisson, puisque sans arête...).
      C'est dire qu'ils ne manquent pas d'humour.

      Bien à toi et merci d'être passé !

      I-Cube

      Supprimer
  4. Pas de blessés mais le pilote est mort, ánimam suam pacem.

    Bonne fin de week end Ô Ignoble Infreequentable.
    ComtesseÔPiedNu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors ça, détrompez-vous Chère Comtesse au pied dénudé !
      "L'ami-Râle" Haddock est encore bien vivant !
      Il ne te m'envoie des copies, en copie-cachée, de courriers pour ses clippers partout à travers la planète "Gauloisienne", plusieurs fois par jour !!!
      Je n'arrive plus à suivre.
      Heureusement que je n'imprime pas tout : Des forêts entières pourraient disparaître !

      Ceci dit, c'était bien vu, mais il n'a même pas été blessé. Seul son appareil a été fortement abîmé !
      Mais on ne peut pas lui en vouloir, même si c'était un peu "périlleux" de sa part de décoller par une météo "limite"...
      Mais comme il est le seul responsable à bord.

      Donc, la prochaine fois, vous allez me dire que c'est parce que...
      Et ce sera la bonne piste, mais pas la bonne réponse.

      Vous savez quoi, je suis ravi : Vous devez le faire exprès pour que je vous en trouve une autre pour la semaine prochaine (tellement j'étais écoeuré que vous les trouviez si vite les seémaines précédentes, même si "mon Muet" n'a encore rien dit - alors que c'est un "pote" de "l'Ami-Rale" !
      Je vous adore, finalement !
      Merci et,

      Bien à vous.

      I-Cube

      Supprimer
  5. Vous alors, vous êtes trop chou !
    Mais je vous assure que j'active toute mon énergie neuronale pour trouver.
    La prochaine fois, c'est à dire maintenant, je vous apporte plus qu'une bonne piste mais la bonne réponse :

    "L'ami-Râle" Haddock a un joujou qu'il a cassé: c'est un drone qu'il a fait voler par trop mauvais temps... :)

    ComtesseÔPiedNu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bé voilà : Preuve est faite que je ne suis pas de cette planète, puisqu'effectivement, c'est la bonne piste, mais pas la bonne réponse.

      Vous allez comprendre : "l'Ami-Râle" est désormais et depuis quelques années, à la retraite...
      Peut-être a-t-il un drone aujourd'hui, mais à son époque "d'active", ça n'existait pas.
      Et puis les sensations ne sont pas les mêmes quand vous êtes à terre ou réellement dans les airs (les trois dimensions accessibles).

      En revanche, comme tout fêlé de vol (des oiseaux, pas des voleurs), tout est bon pour aller se retourner les pincettes dans les airs.
      Pensez aussi qu'il faut une licence pour voler. Et que pour avoir une licence, il faut payer et être en bonne santé (mentale et physique) et voler, voler et encore voler.
      Hors, ça coûte cher, même pour un commandant de 747.
      Donc, donc, donc...
      Pensez aux oiseaux...

      Et puis arrêtez : Je vais fondre si vous dites que je suis "trop chou".
      Alors certes, je ne suis plus que "sub-quintal" (et non pas double-quintal depuis que j'ai perdu un quart de tonne), mais il en reste et ça va faire désordre sur le parquet (qui est du marbre, là où je suis), si je fonds comme ça sans prévenir le secrétariat.
      Mollo : C'est sensible un "Corsu-Kameulf"...
      lol

      Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube