Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

jeudi 1 octobre 2015

Syrie/Irak contre EI : Guerre de religion ?

Mi culo es el pollo !
 
J’aime bien cette expression apprise de « ma nichée » quand elle apprenait l’espagnol !
Mais l’assertion première et en titre est de Jean-Claude Bourret, vous savez, le journaliste vedette de la « TF-troize », puis chez « The one » et enfin de « RF5 », du temps de « Berlue-squaw-nie », lue pour vous sur son compte « fesse-book » !
 
En général, je l’aime bien, mais là, tout bourré qu’il est, il me semble qu’il a tout faux.
Bon, c’est vrai aussi, il y a une guerre de religion entre Islam et Musulmans : Ce ne sont pas les mêmes partout et dans tous les sens.
Mais ce n’est qu’un faux-nez, une fausse-barbe qui dissimule des enjeux géostratégiques qui n’ont pas pu vous échapper, puisque la religion, tout le monde s’en « contre-cogne le coquillard » sur place.
 
Et les dégâts collatéraux, ce sont les minorités chrétiennes qui les supportent à s’exiler jusqu’en Allemagne, pas la « Gauloisie-splendeur », celle du paradis-socialiste, non, la Germanie et ses contrats de travail « 1 euro »…
Un conflit compliqué, il est vrai, même pour mon « unique-neurone », où certains y ont vu une guerre de civilisation.
Là encore « tout-faux » : Ce n’est évidemment pas ça non plus !
C’est même beaucoup plus simple.
 
Et ça démarre avec la grande rupture du « Mur de Berlin » : Tout s’enchaîne à partir de ce moment-là, ai-je déjà pu en dire dans une réponse à un commentaire d’un anonyme.
(Celui qui n’aime pas être remercié pour sa participation à notre information… et que je salue au passage).
 
L’armée rouge démontre son impuissance en Afghanistan : Elle ne fait plus peur, peur engendrée par l’écrasement du printemps de Prague !
Vous n’étiez pas nés, mais vous pouvez consulter les archives du moment pour savoir.
Le mur s’effondre tout seul, sans un coup de feu, en 89 (je sais, j’y étais), même tiré en l’air et il n’y a plus qu’une hyperpuissance : Les USA.
Qui ressort à peine de s’être pris deux coups de pieds au kul en Corée et en Cochinchine…
 
Alors les conflits régionaux, ce n’est plus sa tasse de thé : C’est ce qui est prétendu par l’ambassadrice du pays à bannière étoilée à Saddam Hussein à Bagdad même.
Celui-là se croit alors autorisé à faire main-basse sur son banquier, 150 milliards empruntés au Koweït pour aller faire la guerre à l’Iran, l’ennemi mortel des monarchies du Golfe, et de lui « taxer » au passage ses 15 % de réserve mondiale de pétrole dans la même manœuvre.
Là, panique à Ryad : Qui va l’arrêter s’il passe la frontière ?
Il aurait dû le faire dans la foulée et créer ce fameux État Panarabe dans la grande fraternité des musulmans du Moyen-Orient qui ne verra pas le jour tout de suite.
 
Dès lors, c’est le grand retour des USA tiré par « Papa-bou-bouche » et poussé par la grande coalition « onusienne ».
Là encore, il fallait oser le faire et accueillir des troupes impies sur le sol sacré de l’Islam, la patrie du denier des Prophètes. 
 
Superbe : La route du pétrole est de nouveau ouverte et sécurisée !
Les « démocraties » respirent et peuvent construire toujours plus de bagnoles et d’autoroutes !
Oui mais voilà, les bagnoles ça pollue, et il n’y pas que le pétrole qui compte dans la vie.
Il se trouve d’ailleurs qu’une partie de l’Europe se chauffe en hiver avec du gaz, qu’on ne trouve plus à Lacq, mais en Mer du Nord et en Algérie, un peu en Libye, mais surtout en Russie et depuis désormais au large du Qatar et de Bahreïn.
On est en 2009…
 
Et depuis que l’Allemagne a fait son « kaka-nerveux » sur le nucléaire local, que décidément ses centrales thermiques au lignite font des dégueulasseries jusqu’à des épisodes fameux de pollution sur toute la « Gauloisie-irrespirable » l’hiver dernier, il n’y a plus que la solution du gaz, mieux contrôlé quant à ses rejets et cendres, qui s’impose.
Par malchance, vous avez compris, les russes sont assez torrides pour aller annexer la Crimée et se trouve plongés dans la crise Ukrainienne jusqu’au cou telle que des sanctions internationales sont décidées.
Ce qui empêche à la fois de livrer nos « Mistral » et d’importer leur gaz en Europe.
Ah que le monde serait plus simple à vivre s’il était gouverné, dirigé par des gens « normaux », humbles, calmes et pondérés avec seulement deux sous de bon sens.
Mais ce n’est pas le cas : Tous délirants, à la fatuité gigantesquissime, hypertrophiée. 
 
Solution logique, comme le pétrole peut se promener via des oléoducs jusqu’en mer Rouge où à travers les déserts locaux jusqu’en Turquie, le gaz peut aussi le faire avec des « gazoducs ».
Fleurissent d’ailleurs des projets pharaoniques qui partent de Russie et jusqu’en Europe, du Maghreb et jusqu’en Italie, ou de Russie et jusqu’en Chine.
 
Et pourquoi pas du Qatar jusqu’en Turquie ?
La route logique, c’est de passer par l’Arabie Saoudite, puis la Syrie pour arriver en Turquie.
Sauf que, sauf que, le Assad local, sans doute soutenu par les Russes qui y voient une concurrence déloyale, il dit « non » !
 
Second cheminement possible : Arabie Saoudite, Irak, Turquie…
Ah mais non là aussi : Entre Kurdes, EI, apparu justement là pour barrer le passage du gazoduc, et quelques autres, le chemin n’est plus très sûr.
Dans ces cas-là, puisqu’on ne peut plus se détourner autrement, voilà t’y pas qu’on se saisit de n’importe quel prétexte pour déstabiliser le Syrien (qui gaze justement ses citoyens, mais pas avec des hydrocarbures) et voit son territoire envahi par les « terroristes » du Hezbollah, eux-mêmes soutenus par les chiites iraniens, pays qui justement revient dans le concert des nations après l’accord arraché sur le nucléaire, qui « casse » aussi à l’occasion du Kurde, du chrétien et du sunnite, histoire de rajouter au délire local et à la confusion générale.
Confusion qui aboutit à ce que tout le monde, même les USA, les saoudiens, les qataris, financent et arment n’importe qui histoire de « faire le djihad » sur place pour leur compte…
 
Pour l’heure, c’est tellement le boxon que les frappes aériennes américano-gauloises, appuyées par l’aviation iranienne, n’aboutissent à rien.
Tel que l’on peut aussi noter le grand retour des Russes dans la région – qui y ont une base navale en eau profonde, elles ne sont pas si nombreuses – et que même les chinois envoient un porte-avions – eux non plus n’en ont pas beaucoup – jusqu’au bout de la méditerranée, se disant prêts à participer à une grande coalition anti-Daesh.
 
Non mais je te vous jure, tout ça pour chauffer les fesses de « Mère-qu’elle », si ce n’est cet hiver, ce sera le prochain (et les suivants), tout en essayant de ne pas trop émettre de CO2.
Une histoire fabuleuse, n’est-ce pas ?
Et pourtant bien réelle, même que vous pouvez vérifier par ailleurs.
 
Évidemment, comme on vous prend tous – moi compris – pour des acéphales incapables de réfléchir au-delà du bout de notre nez, personne ne vous en cause, bien sûr.
Nous sommes présumés avoir un QI de pétoncle, suppose-je.
 
Au contraire, on va même nous expliquer que les « tortionnaires » sont d’abominables brutes sans nom, qui détruisent des ruines antiques inestimables, égorgent des innocents, violent tout ce qui porte jupon et marient d’office et de force « les petites-filles », comme chez Boko-Aram.
C’est sûr que ce sont des abominables, mais ils ont l’excuse de recevoir quantité d’armes tombés du ciel et d’être sous overdose de « Captagon » en permanence.
On se rappelle d’ailleurs qu’une partie des unes, et la totalité des overdoses sont financées par les monarchies du Golfe : Il n’y a aucun effet du hasard là-dedans !
D’autant que tout cela correspond à peu-près au moment, en 2013, où la Qatar Petroleum parvient à tripler sa production de gaz.
Suite à des investissements lancés en 2009, justement l’année du « niet » d’El Assad, le syrien…
 
Ce que ni les uns ni les autres n’avaient pu prévoir, c’est l’afflux de réfugiés, via la Turquie et la Grèce vers … l’Allemagne en particulier – qui le leur rend bien : Là encore, aucun effet du hasard – et l’Europe en général.
Depuis le début de l’année, on en compte près d’un demi-million, dont un tiers en Italie.
Notez qu’avant ça, la Jordanie et le Liban ont déjà accueilli bien des réfugiés et plus qu’à leur tour.
Les Turcs aussi, mais à condition qu’ils ne restent pas tous et y laissent éventuellement femmes et enfants : C’est plus sympa pour recevoir des aides de l’Unicef et garder sous la main un cheptel reproductif en état de fonctionner.
 
Avouez qu’il y avait sûrement d’autres solutions que de se retrouver piégé de la sorte à devoir faire le coup de feu international, réunissant, c’est fort, des troupes chinoises, russes, américaines, iraniennes, britanniques et gauloises contre des cinglés à éliminer.
Et encore, si on y arrive !
Duraille pour « l’hyperpuissance » américaine qui se retrouve en situation de « non-monopole » de la violence armée et partagée dans cette partie du monde où elle avait repris pied avec brio il y a 25 ans.
 
Pour conclure, non ce n’est pas une guerre de civilisation.
Non, ce n’est pas une guerre de religion.
C’est juste une affaire de gaz qui ne passe pas encore.
Le reste, c’est pour distraire le « bon peuple » et ses intellos, avec quelques retombées géostratégiques.
Parce que bon, les Russes et les Chinois ont un intérêt commun d’empêcher que le gaz qatari aille se perdre à Berlin : Ils sont liés par leur accord de pipeline transsibérien et se tiennent mutuellement par la barbichette.
 
Pour le coup, « Bourré », il se plante largement.
En espérant qu’il fera tout de même l’effort de faire son métier de journaliste en relayant utilement auprès de ces potes les informations de l’autre jour que vous avez été parmi les premiers à découvrir !
Mais je n’y crois pas trop : Il est aussi colonel de gendarmerie pour services rendus à la Patrie reconnaissante.

4 commentaires:

  1. Une analyse vraiment surprenante qui omet le terrible aveuglement des grandes puissances face à l’arrivée de nouvelles formes d’énergie :

    1/ les centrales nucléaires au thorium dont les prototypes chinois, norvégien et de Bill Gates fonctionneront d’ici cinq ans :
    http://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/environnement-thematique_191/les-reacteurs-nucleaires-au-thorium-quels-avantages-article_83534/

    2/ La fusion froide type « E-cat » caractérisée par une réaction nucléaire froide (1.400 ° C) entre le lithium et l’hydrogène avec pour catalyseur du nickel :
    http://ecat.com/ecat-technology

    3 / Le projet de Loockeed Martin d’un réacteur à fusion nucléaire qui tiendrait dans un semi-remorque (exit les tokamaks et ITER !...) :
    http://www.industrie-techno.com/mini-reacteur-a-fusion-nucleaire-le-projet-de-lockheed-martin-est-il-serieux.33580

    Rien qu’avec les réacteurs au thorium, qui peuvent aussi brûler les déchets de nos centrales actuelles, on a de l’énergie pour l’humanité pour plusieurs siècles !...
    Ce type de réacteur, de criticité 0,97 à 0,98, est connu mais il a l’inconvénient de ne pas créer de plutonium pour nos « militareux »…

    Alors la situation actuelle qui consiste à utiliser le pétrole et le gaz pour les productions énergétiques va connaître un fantastique bouleversement d’ici cinq ans.
    Ce sera la fin de la filière nucléaire actuelle, la fin de l’ère du pétrole qui sera utilisé uniquement pour la pétrochimie (10% de la production), la fin du gaz, la fin du charbon et de toutes les industries qui tournent autour : recherche, extraction, transport, transformation, distribution.

    Et on aura une époque de destruction-reconstruction très forte et très rapide.
    Une période qu’aucun dirigeant ne veut voir, et c’est bien là le plus grave.
    Les compagnies pétrolières, l’industrie nucléaire, ne veulent surtout pas d’une remise en cause de la situation.
    Et mes investissements ?...
    Et le cours de l’action…

    Par contre, les « nouveaux barbares » sont là et il va bien falloir les éliminer quelques soient les raisons de leur succès et ce qui les a conduit à apparaître.
    On a eu la même chose avec les nazis qui sont apparus avec le culte de l’esprit guerrier, le culte du surhomme et de la race aryenne, les conséquences su Traité de Versailles.
    Et puis les nazis marchaient aux amphétamines surtout en Russie, mais il a fallu arrêter en 1942 le « shootage » car pas mal de soldats se mettaient à tirer sur leurs propres troupes.

    On a malheureusement le même schéma avec EI : le fond barbare de l’être humain mis en exergue par des discours extrémistes islamistes, le jeu des uns et des autres pour contrôler le pétrole et l’approvisionnement en gaz, les paroles les plus sanguinaires du coran, et des immams, mises en avant.
    Une épouvantable paranoïa collective avec le culte de la barbarie…

    Il ne faut pas oublier que « Bourré » est un militaire, plus qu’un journaliste.
    Aussi, sa position pour le dossier guerre du Golfe va être « on ne fait pas de politique », sauf si les « étoilés » s’y mettent.
    Ce sera la deuxième phase de la monté en puissance du dossier.

    Pour l’instant, je viens de terminer les envois à 30 journalistes, directeurs de la publication en leurs envoyant ces deux ˝billets :

    Guerre du Golfe : communiqué de presse du ministère des Affaires Étrangères du 25 février 1991
    http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/2015/09/guerre-du-golfe-communiqu%C3%A9-de-presse-du-minist%C3%A8re-des-affaires-%C3%A9trang%C3%A8res-du-25-f%C3%A9vrier-1991.html

    Lettre aux députés :
    http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/2015/08/guerre-du-golfe-1991-lettre-aux-d%C3%A9put%C3%A9s-udi-et-non-inscrits.html

    Dans une « démocratie normale » l’information serait reprise en une semaine.
    Mais nous ne sommes pas une « démocratie normale » !...
    Juste un « totalitarisme mafieux » !...
    Aussi ce sera plus long !...

    Bien à vous !...

    Haddock

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une "démocratie-mafieuse", donc totalitaire !

      Bien sûr, l'alternative énergétique nous saute à la tronche avec force et persuasion !
      Et encore vous oubliez le moteur Minato :

      https://www.youtube.com/watch?v=loIJTjXfNZg

      Les solutions "alternatives" ne sont même pas reprises par la moindre ONG ou organisation "écolologiste".
      Il faut dire qu'elles sont financées, toutes, par les pays aux industries pétrolières "lourdes" pour être centrales : "Le monde d'avant" ne veut toujours pas mourir, figurez-vous !

      En attendant, qui paye ? Qui meurt pour ces combats d'arrière-garde ?

      Et qui garde le silence sur vos affaires de détournements ?
      Toujours les mêmes, pas assez intelligents ou trop craintifs (les "mafieux" tuent depuis Robert Boulin, pour moins que ça), tous ceux qui "servent" (du mot "servitude", esclave) les "puissants" qui se maintiennent coûte que coûte : On a perdu 10 ans - si ce n'est plus - pour protéger la planète (on va y revenir sous peu, tellement la tragi-comédie qu'on nous joue avec la COP21 a tendance à m'écœurer) et les "petits-oiseaux" !
      Tous complices, absolument tous à en être désespérant...

      Alors non, je ne pouvais pas traiter de tout ça sur un simple petit-billet né d'une seule phrase de "J-C. Bourré", un agent "curieux", à la fois docile envers sa hiérarchie, mais "pointu" sur les OVNI.
      Allez donc savoir pour quelles raisons ?

      En bref, merci d'être passé et d'avoir pu compléter à votre guise.

      Bien à vous également !

      I-Cube

      Supprimer
  2. Le fond Woodford investi 50 million de $ dans la fusion froide
    http://www.lenr-forum.com/forum/index.php/Thread/2073-BIG-Tom-Darden-interviewed-in-Fortune-on-his-LENR-insvestment/?postID=8098#post8098

    pour le reste cherchez... c'est la fin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bill Gates (vous savez ...de Microsoft), il a mis un milliard de ses dollars à lui cet été dans le nucléaire à sels fondus...

      J'en parle dans ce chapitre là :

      http://flibustier20260.blogspot.fr/2015/08/chapitre-xxviii-paul-allen.html

      D'autres continuent de s'entre-tuer pour du gaz ...
      Drôle d'époque, n'est-ce pas ?

      Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube