Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

vendredi 31 mars 2017

Misogynie passagère

Et autres…
 
Vous savez quoi, « nos » femmes, on les adore !
Même qu’on est né, nous les kouillus, rien que pour leur plaisir : La preuve !
 
L’homme a découvert les ARMES, il a inventé la CHASSE.
La femme a découvert la CHASSE, elle a inventé les FOURRURES.
L’homme a découvert les COULEURS, il a inventé la PEINTURE.
La femme a découvert la PEINTURE, elle a inventé le MAQUILLAGE.
L’homme a découvert les MOTS, il a inventé la CONVERSATION.
La femme a découvert la CONVERSATION, elle a inventé le BAVARDAGE.
L’homme a découvert le JEU, il a inventé les CARTES.
La femme a découvert les CARTES, elle a inventé la SORCELLERIE.
L’homme a découvert l’AGRICULTURE, il a inventé la NOURRITURE.
La femme a découvert la NOURRITURE, elle a inventé le RÉGIME.
L’homme a découvert l’AMITIE, il a inventé l’AMOUR.
La femme a découvert l’AMOUR, elle a inventé le MARIAGE.
L’homme a découvert la FEMME, il a inventé le SEXE.
La femme a découvert le SEXE, elle a inventé les MAUX DE TÊTES.
L’homme a découvert l’ÉCHANGE, il a inventé l’ARGENT.
La femme a découvert l’ARGENT, et c'est là que tout est parti en vrille…
 
Lu pour vous :
À VENDRE. BAS PRIX. ENCYCLOPEDIE EN 12 VOLUMES. IMPECCABLE.
JAMAIS FEUILLETÉE CAR MA FEMME SAIT TOUT.
 
Une petite fille rentre de l’école toute excitée :
« – Maman, maman, Jean-Marc m’a embrassé sur la bouche à la récréation !
– Ah bon ? Et comment est-ce arrivé ? » demande la maman mi-amusée, mi-indignée…
« Ça n’a pas été facile », reconnaît la jeune fille, « mais j’ai trois copines qui m’ont aidé à l’attraper. »
 
Jean-Marc dans son salon :
« – Oui, oui, exact, hum, un instant…
– Chérie, c’est un sondage téléphonique. Quelle est mon opinion sur les prochaines élections ? »
 
Jean-Marc consulte le médecin car il se plaint de battements de cœur.
Le docteur remarque son teint rouge vif et lui demande en prenant sa tension :
« – Vous faites de l’hypertension ?
– Oui, c’est familial…
– Du côté de votre mère ou du côté de votre père ?
– Ni l’un ni l’autre, ça vient du côté de la famille de ma femme.
– Allez, ne dites pas de bêtises. Comment la famille de votre femme peut-elle être responsable de votre hypertension ?
– On voit bien que vous ne les connaissez pas, docteur ! »
 
Madame dit à sa nouvelle femme de ménage :
« – Vous avez oublié de fermer la porte de la cage du serin.
– Pas de danger madame, avec la chaleur qu’il fait, ça m’étonnerait qu’il attrape un rhume. »
 
Une patiente arrive avec cinq minutes de retard.
« – Excusez-moi, le trafic était très dense.
– Il était temps que vous arriviez car j’allais commencer sans vous. »
 
Une dame va chez l’épicier au rayon Boucherie.
Elle demande de la saucisse au garçon.
Le garçon lui remet son paquet et elle lui demande :
« Comment fait-on cuire la saucisse ? »
Le garçon lui explique, qu’on fait cuire la saucisse de la même façon que le poisson.
Elle part avec son paquet et demande à l’autre garçon au comptoir :
« Comment fait-on cuire la saucisse ? »
Le garçon lui répond, « mon frère vient de vous l’expliquer, on cuit la saucisse de la même façon qu’on fait cuire le poisson. »
Arrivée à la caisse elle demande à la caissière comment fait-on cuire la saucisse.
La caissière lui répond, « mes deux frères viennent de vous dire que la saucisse se cuit de la même façon que le poisson. »
Alors, quand elle rentre chez elle, elle prépare sa poêle et avant de cuire la saucisse, elle la vide…
 
La grand-maman explique les choses de la vie à sa petite-fille.
« Les petites filles naissent dans les roses, les petits garçons dans les choux, et les nains dans les choux de Bruxelles. »
 
Une dame apprend de la bouche de son gynécologie, la veille de son mariage, qu’elle est incurablement stérile :
« – Est-ce que mes enfants risquent d’attraper cette maladie ?
– … »
 
Le docteur s’approche de Jean-Marc qui attendait dans la salle d’attente tandis que sa femme venait d’être examinée.
Le docteur :
« – J’ai une bonne nouvelle et une mauvaise nouvelle.
– Quelles est la mauvaise nouvelle ?
– Votre femme a la syphilis.
– Eh bien!… Je me demande bien ce que ça peut être la « Bonne nouvelle » avec une situation pareille ?
– Hé bien… Ce n’est pas avec vous qu’elle l’a attrapée !… »
 
« Que faites-vous dans la vie ? » demande Jean-Marc en train de draguer sa voisine.
« – J’écris des romans.
– Pourquoi ? Pourquoi perdre votre temps comme ça alors qu’on vend plein de romans dans les librairies ? »
 
Vers la fin du mois de mai, une adolescente entre dans une pharmacie et demande au pharmacien s’il existe des médicaments pour l’aider dans ses révisions du Bac.
« Bien sûr », lui répond le pharmacien, « on a maintenant des pilules pour apprendre. Voici par exemple la pilule pour apprendre le Français. »
Et le pharmacien lui montre un flacon de pilules bleues.
« Mais il y en a aussi pour apprendre l’histoire, la biologie… » continue le pharmacien avant de lui montrer d’autres flacons… « et puis aussi les langues étrangères… »
L’étudiante l’interrompt alors et lui demande :
« – Est-ce que vous auriez des comprimés pour les maths ?
– Oui » dit le pharmacien qui lui tend un flacon contenant des comprimés énormes.
« Comment se fait-il qu’il contienne de si gros comprimés ? » demande la jeune fille.
« Ah, mais ça c’est normal ; tout le monde sait que les maths, c’est toujours un peu dur à avaler. »
 
Les « revenues » du moment :
 
Jean-Paul à Jean-Marc :
« – Et comment va ta femme ?
– Ma femme ? Tu connais ma femme ! Elle court les bars tous les soirs.
– Sans blague ! Elle boit ?
– Mais non ! Elle me cherche ! »
 
« Couchée dans mon lit, pensant à toi, j’ai senti ce besoin urgent de t’attraper et de te serrer très fort, parce que je ne peux pas oublier la nuit dernière.
Tu es venu pendant cette dernière nuit calme et ce qui est arrivé dans mon lit me laisse encore des sensations de picotements.
Tu es apparu de nulle part et, sans aucune gêne, ni retenu, tu t’es couché sur mon corps.
Tu as senti mon indifférence, alors tu as commencé à me mordre sans remords ou humiliation, et ça m’a rendue folle.
Ce matin, lorsque je me suis réveillée, tu étais parti.
Je t’ai cherché partout, sans succès ; seuls les draps sont les témoins de ce qui s’est passé la nuit passée.
Mon corps porte encore les marques de ta visite, ce qui rend encore plus dur ton oubli.
Ce soir, je vais rester réveillée à t’attendre.
Maudit moustique !
Attends que j’écrase !!!! »
 
Et autres :
« – Comment s’appelle un boomerang qui revient pas ?
– Un bout de bois ? »
 
Un vendeur fait la tournée de ses clients.
Lorsqu’il arrive à son rendez-vous, il ne trouve personne dans les bureaux, à l’exception d’un grand chien en train de vider les corbeilles à papier.
Il regarde le chien avec des yeux ronds comme des boules de billard en se demandant si son imagination ne lui joue pas des tours…
Il est là, bouche bée, lorsque le chien se retourne vers lui et lui dit :
« – Ne soyez pas surpris, je fais juste mon travail !
– Incroyable ! Je n’en crois pas mes yeux ! Et votre patron sait-il la chance qu’il a de posséder un chien qui parle ?
– Non, non… Surtout, ne lui dites pas que je sais parler ! Sinon il m’obligera à répondre au téléphone en plus ! »
 
Deux papis assis sur un banc discutent sous le soleil.
« – Pour moi, l’arthrose c’est vraiment la pire des maladies…
– Bah, tu crois ? Tu penses que c’est pire que le cancer ?
– Bien sûr. Avec l’arthrose, t’es raide de partout, sauf de là où tu voudrais vraiment l’être… »
 
L’âge du capitaine :
 
Imaginez trois jolies jeunes-filles en maillot de bain.
Jolies… vraiment.
Deux d’entre-elles sont immensément tristes mais donnent le change et sourient.
La troisième est très heureuse mais pleure.
Que se passe-t-il, d’après vous ?
 
Jean-Marc est à bâbord et Jean-Paul à tribord du clipper de « l’Ami-Râle », le premier au vent du second.
Si le premier dit au second que celui-là saigne du nez, c’est qu’il le voit.
Donc, comme ni l’un ni l’autre ne se retourne, c’est qu’ils se font face : Logique !
 
Bon week-end à toutes et à tous !
 
I3

2 commentaires:

  1. « Deux d’entre-elles sont immensément tristes mais donnent le change et sourient » = Elles sont dans l’ombre de la 3ème jeune fille (plus grande qu’elles) qui pleure car elle, a le soleil dans les yeux.

    ComtesseÔPiedNu
    Excellent week end ensoleillé mais sans pleurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir à vous Ô comtesse au pied dénudé !

      Très drôle : Ca aurait pu être ça, mais ce n'est pas ça...
      Vous en rigolerez quand vous saurez.
      Hélas, peut-être pas la semaine prochaine : J'ai quelques "obligations" qui m'imposent silence absolu...

      Bien à vous et bon week-end !

      I-Cube

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube