Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

lundi 6 mars 2017

L’hallali d’un autiste ?


Ce que personne ne vous explique…

Je pensais qu’il lâcherait ce week-end. Car évidemment, son « rassemblement », qu’il ait été ou non une réussite, sera présenté comme un flop.
Logique, deux – lui et Pénélope – quelques centaines, plusieurs milliers, 45 ou 80.000, ça ne change strictement rien au mal qui lui a été fait et qu’il a fait lui-même à ses partisans, à ses électeurs de la primaire, à ses futures électeurs d’avril prochain, aux pays et à ses institutions…
Quand même dommage pour un ex-premier-ministre qui aura exercé parmi les plus hautes fonctions du pays durant des années…
Qui aura été lâché par tous les siens avant même le premier obstacle…
Il doit dégager, mais ce n’est pas si simple que ça…
Je vous explique.

D’abord, il y a la question du pognon. 6 millions d’euros lui ont été versés par le parti, bonus acquis au titre de la primaire. C’est à lui, il en fait ce qu’il veut : S’il se retire, y’a de quoi attendre « l’heure de la retraite sans s’en faire ».
Un beau « golden-parachute » finalement…
Ça ne reviendra de toute façon pas financer ni son successeur (le « plan B »), ni le parti, ni les candidats députés du mois de juin.
Bing, plein pot l’ISF et c’est mieux que le jackpot du loto dans l’ordre…
Mais il peut aussi ne se retirer que le 18 au matin, histoire de donner le change, parce que de toute façon, il a déjà perdu dès le premier tour des présidentielles et à ce prix-là, il peut bien planter tout le monde, y compris ses partisans, ses soutiens, le parti, les institutions, le pays et ses électeurs, figurez-vous.

Pourquoi a-t-il déjà perdu en avril ?
C’est « mon Boss-à-moi-même », avec son QI himalayen, qui a la réponse et me disait vendredi que ce gars-là ne sera jamais président…
« Il n’a pas compris que ce que l’opinion lui reproche, ce n’est pas tant d’avoir rémunéré son épouse en qualité d’attachée parlementaire avec les fonds de la République : Ils sont plus de 300 à le faire. »
D’autant que ce n’est absolument pas illégal.
« Ce qu’il n’a pas compris, c’est que si le seul travail rémunéré fourni en échange de ce salaire, c’était d'écarter les cuisses, c’est qu'il prend son épouse pour une pute…
Et ça, c’est impardonnable ! »
Disons qu’elle sait peut-être faire « des choses », des « trucs », des « bidules », des « machins » que d’autres ne connaissent même pas…
Mais je n’ai même pas réussi à le faire rire avec cette boutade !

Et puis ce qui reste également impardonnable, c’est que finalement personne ne le lui ait dit dans son entourage : C’est dire s’ils sont tous de tristes autistes atteints de « trisomie-exagérée ».
Quoique…
Là, c’est quand même dommage pour un parti qui ne pouvait pas voir la « victoire lui échapper » il y a encore trois mois.
À moins que…

Quelle idée, mais quelle idée cette idée des primaires !
Une idée létale pour des « chefaillons » aux égos hypertrophiés qui se croient tous les dignes héritiers de De Gaulle, que pour la plupart ils n’ont jamais connu (et qu’eux-mêmes n’imaginaient pas « poursuivi en justice »), à en se disputer en héritage le parti de ses successeurs…
Tous des ringards « providentiels » !
À moins que…

Quelle tristesse pour un pays finalement sociologiquement (et politiquement) ancré à « droâte »… que d’avoir dû laisser l’Élysée d’abord à un « Mythe-errant » par pure « indigestion-politique » « anti-Gis-car-dienne », parce que « Le Chi » avait frondé contre le maire de Bordeaux de l’époque (« Chat-banc-d’el-masse »), ensuite à adouber un prétentieux de « de-Neuilly-sur-la-Seine » (et là encore, ils étaient nombreux parmi les « barons-bouffons-du-gaullisme » à l’avoir encensé), pour finalement hériter de l’héritier du « Maître-du-Verbe » qui aura fini de mettre le pays à terre, à savoir « Tagada-à-la-fraise-des-bois ».
Si piteux en fin de quinquennat qu’il préfère se planquer en ressassant ses échecs en solitaire…
Aucun volontaire pour défendre son bilan : Il faut dire qu’il est indéfendable (on y reviendra peut-être).
Tous à lui casser du sucre sur le dos, même ses ministres, même ses partisans, c’est dire.

Alors d’accord, « Bling-bling » a été viré mais se pose désormais comme « arbitre-ultime » et interdit le retour de « Juppette » : Toujours les effets des égos hypertrophiés… Dingue ça !
Dimanche on causait de « plan B », B comme « Barre-oint », B comme « Berre-transe ». Des troisièmes couteaux, à peine capables de dépasser les frontières d’une seule région ou de quelques rassemblements de communes, sans autres ambitions affichées.
À moins que…

Personne ne sait rien de leur vision du pays dans 5 ans, et pour cause, ils n’en ont pas, sauf celle de se faire réélire en 2022.
La belle ambition que voilà…
Et puis personne n’en parle, mais en juin, le peuple gauloisien retourne aux urnes pour élire ses députés.
Avec quel programme ?
Le Président encore, mais qui sera le premier ministre pour conduire quelle politique avec quelle chambre ?
Mystère…
Comme dit un éditorialiste, « si l’élection présidentielle reste indécise, la législative est indéchiffrable »…
C’est le moins qu’on puisse dire.
Et justement, « à moins que… »

Revenons aux fondamentaux : « Fifi-le-souteneur » dépasse le 17 mars, un vendredi, le surlendemain de son audition par un juge d’instruction.
Celui-ci a un coup à jouer : Il ne rend pas son ordonnance le soir même, mais le vendredi… ou plus tard. Vous imaginez le boxon d’un candidat mis en examen pour emploi fictif ou recel d’emploi-fictif, le même motif qui a valu à « Juppette » une condamnation ferme et définitive en plus d’un exil lointain…
En revanche, s’il prononce un non-lieu – peu importe le motif, parce que par exemple il estime que ce serait contraire à la vie démocratique des institutions – « Fifi-le-souteneur » criera victoire et…
Et, il ne sera pas élu pour avoir pu considérer son épouse légitime comme d’une pute rémunérée à la passe durant des années et des années.
Et sur le dos de vos impôts : J’adore l’analyse, finalement !

Deux sous-hypothèses : Il est jeté au premier tour et on se fait un « 22 avril » « Marinella-tchi-tchi/MacRond ».
Rappelez-vous, celle-ci est elle-même inculpée pour plusieurs chefs d’accusation, dont celui de détournement de biens publics et d’apologie du terrorisme. Ce second chef d’accusation n’est pas très sérieux, même si son immunité parlementaire a volé en éclat sur ce motif.
Le second promet un prochain pillage éhonté du pognon public si elle est élue, vos impôts à vous (moi, je n’en paye plus, là…).
Et si elle est élue, elle a promis « la terreur » pour tous ses accusateurs : Une nuit des longs-couteaux à venir, comme au meilleur du dernier millénaire dépassé.
Et puis et puis, elle fera comme « Âme-mont » : En sortant de l’euro, elle « fera faire défaut » sur la dette du pays.
Autrement dit, si elle « nationalise » 2.000 milliards d’euros, elle ruinera pour 700 milliards les épargnants gauloisiens et leurs assurances-vie…
Les petits-bourges qui financent les retraites des prolos et les déficits récurrents avec ça, ils vont ruer dans les brancards, promis…

Quant à pouvoir ensuite emprunter pour payer les fonctionnaires, militaires, flics, pompiers et ambulanciers, faire tourner les ékoles, vous pourrez toujours aller vous brosser : Regardez où en sont les Vénézuéliens exactement pour les mêmes raisons !
Il faut être argentin pour supporter et des dizaines d’années pour espérer s’en sortir… et dans quel état !
D’autant que les vénézuéliens ont du pétrole, pas besoin d’avoir des idées (contra le slogan de « Gis-car-A-la-Barre » des années 70…).

Quant à celui-là, rappelez-vous qu’il est le fils adultérin de « Tagada-à-la-fraise-des-bois » et de la « phynance-qui-ne-vote-pas »…
Et vous détricotera tout ce qui vous tient à cœur mais qui n’est pas financé : La trilatérale aura gagné, Sorros et ses sbires pourront mettre à sac ce qui reste du pays, déferlant en hordes sauvages…
Les petits-bourges qui financent les retraites des prolos et les déficits récurrents avec ça, ils vont ruer dans les brancards, promis…

Ceci dit, avec quelle majorité parlementaire l’un ou l’autre pourra gouverner et dérouler chacun son programme ?
Pas de majorité pour la fille du « borgne de San-Cloud », un patchwork indécrottable pour le second, tiraillé entre « opportunistes-centristes », « soces-décatis » et « frondeurs-repentis ».
Du sport de haute voltige durant 5 ans… promettant nombre de « blocages ».

Honnêtement et plus probablement, ce sont les « Républicains-démocrates » qui remporteront de toute façon cette élection-là. À la fois comme d’une revanche d’une « victoire volée » et comme d’une nécessité après 5 ans de « Tagadisme-à-la-fraise-des-bois », plus 5 ans de « virevoltements-indécents-Bling-blinguesques », sans même causer des 5 ans du « Chi » avachi…
Autrement, le psychodrame de « Fifi-le-souteneur » est une bonne affaire pour les seconds et troisièmes couteaux du parti.
Vous allez voir comment ça s’articule de façon assez cohérente.

Le juge a donc tout intérêt à planter « Fifi-le-souteneur » entre deux gendarmes dès mercredi soir en huit, menottes aux poignets : L’effet est incomparable…
Demandez donc à « Déesse-khâ » ce que ça fait !
Car dans les deux hypothèses, « son client » ne sera jamais président de la République, même s’il sort libre…
En revanche dans la seconde, il donne une chance au « plan J » d’éclore en extrême limite de délai…
Pas facile de réunir 500 signatures (pas déjà utilisées) dans au moins 30 départements, là en moins de quelques jours, mais gageons que le parti saura faire pour sauver ses fesses, ses financements et les rentes de situation de ses élus.
D’ailleurs, je me suis laissé dire qu’ils se réunissaient en douce aujourd’hui même pour en décider, décider de leur propre sort !
Et c’est là que ça commence à se compter.

Admettons que « Juppette » sauve les meubles malgré lui – mais il se dit prêt à y aller si « Fifi-le-souteneur » le lui demande gentiment – (rassurez-vous, il ne le fera pas, même entre deux gendarmes, d’autant que les « B » du parti, y compris « Bling-bling » ne le veulent pas), il n’apportera rien de plus aux législatives.
En revanche, il est capable de ringardiser à la fois « MacRond » et « Marinella-tchi-tchi » en deux temps et trois mouvements.
Et puis avec lui, il y a un programme à peu près censé qu’il s’agira de soutenir ou d’édulcorer dès l’été.
La seule question qui vaille pour eux, et quel que soit le président élu, c’est de savoir qui sera le prochain premier ministre : La réunion du jour va en décider ou seulement esquisser le profil idéal du parti.
Donc quelle « tendance » majoritaire au sein du parti vainqueur de l’élection de juin, quitte à entrer dans une quatrième cohabitation.
Ça en sera une, de toute façon, seulement « un peu déguisée » au cas où « Juppette » tient le château élyséen, frontale avec les deux autres qui ne tiendront pas jusqu’à la rentrée de septembre.
Et on sait que la République est capable d’assumer… La continuité du bon fonctionnement de l’État est assurée.

De ce que j’en dis, c’est que « MacRond » arrêtera de nuire au pays à ce moment-là, sauf s’il est capable de faire un gouvernement avec les « Mac-Mo-Dem » et quelques « frondeurs-de-frondeurs » et autres repentis jusqu’au prochain blocage politique..
Un danger pour le pays (et la retraite des pôvres)…
De ce que j’en dis aussi, c’est que « Marinella-tchi-tchi » peut faire très mal durant l’été et se maintenir par la force au-delà : J’ai déjà écrit le plan d’action il y a 10 ans de ça sur l’autre blog.
C’est institutionnellement possible. Risqué, mais possible.

Eux, les futurs élus et réélus de chez les « Républicains-démocrates », tout ce qu’ils ont à faire, c’est dans un élan de lucidité, de s’assurer d’être élus dans leur circonscription.
Leur habitude, c’est de s’aligner comme des petits-pois derrière « un chef », ralliés à sa bannière – peu importe ses dires et son programme – et de jouer « solidaire », « groupe », troupeau !
Et ils savent y faire.
Ils feront et ils faisaient déjà par réflexe partisan, autant avec « Bling-bling » qu’avec « Fifi-le-souteneur » (il fallait les voir tout sourire auprès du vainqueur de la primaire, quel qu’il aurait été de toute façon), ce que ne savent pas faire les « soces »…
Et justement, c’est l’hypothèse du « à moins que » qui se joue sous vos yeux…

Vous aurez noté que la semaine dernière, ils se sont tous défilés.
Inhabituel et exactement le contraire de ce qu’ils faisaient la semaine précédente : Trop drôle !
Là, d’un coup, le plan B prend toute sa vigueur, sa réalité : « Xav’ » ou « Pruneau » ?
« Berre-transe » ou « Barre-oint » ?
Ou un autre, peu importe…
Mais un qui ne fera pas d’ombre, c’est certain et « Juppette », « Bling-bling » et « le souteneur-cramé » en font beaucoup trop…
D’ailleurs, ce dernier, ils le laissent se dépatouiller dans sa trisomie-appliquée, en solo.
Magnifique…

Là, mon « boss-à-moi-même », il n’a pas bien vu que finalement, ça les arrange : « Fifi-le-souteneur » commençait à les bassiner avec son programme farfelu, sorti de nulle part, un type qu’ils n’avaient même pas vus venir, et l’occasion est trop belle de changer de monture.
Ils peuvent dire un « Grand-Merci » à la presse, aux médias, au parquet financier aux-ordres et aux juges qui pour une fois se pressent…
Ou à quelques « mains invisibles » à l’œuvre à l’insu de tous.
Bref, personne ne vous dira que cette affaire de « PénélopeGate » arrange tout le monde, alors que c’est pourtant bien le cas.
Et le plus drôle c’est que c’est une affaire « de rien » : La seule chose qui cloche c’est d’avoir pu prendre une épouse pour une pute, une salope de gourgandine.
Là, c’est effectivement impardonnable.
La grande leçon inattendue de cette campagne « hors normes »…

8 commentaires:

  1. Il y a plusieurs principaux problèmes :

    1/ Les êtres humains ont en grande majorité besoin d’un chef pour penser pour eux ;
    2/ Ces bipèdes ont, en plus, particulièrement résistant à toute remise en cause de leurs certitudes. Ils particulièrement résistants au changement ;
    3/ Beaucoup souffrent du syndrome de Dunning-Kruger : Les gens stupides ont une haute opinion d’eux-mêmes et surestiment leurs capacités ;
    4/ Ceux qu’ils choisissent comme chef sont des fous de pouvoirs, avec des égos démesurés, aveuglés par leur ambition ;
    5/ Il y a 4% de sociopathes dans la société dont certains ne pensent qu’au pouvoir sur les autres, à n’importe quel prix ;
    6/ Certains sont des sadiques qui prennent du plaisir à humilier, contrôler leur prochain, afin d’assouvir leur égo démesuré et pervers ;
    7/ Des méga-structures (Bidelberg, Davos, trilatéral…) se sont créées pour asservir les citoyens qui parfois ne demandent que cela… ;
    8/ Ces méga-structures ne veulent surtout pas que le peuple dirige comme par exemple dans la Grèce antique où les dirigeants étaient tirés au sort parmi des citoyens volontaires ;
    9/ Le public est manipulé par des médias qui oublient volontairement l’essentiel comme, par exemple de révéler le véritable niveau de corruption des « Mafieux-roses » et des autres.

    J’ai dû en oublier…

    En bref, tout ce que nous voyons n’est que l’expression de toutes ces tendances !...

    Alors, il faut bien admettre que « Fifi-le-mis-en-examen » risque de rester comme, effectivement un « tyran-domestique » qui emploie sa femme sans même lui dire…
    Le profil psychologique est bien connu : psychorigidité, manipulation de l’entourage, aucun scrupule et aucune empathie.

    Pourra-t-il encore inverser la tendance à la dégringolade dans l’opinion publique car les citoyens détestent passer pour des « Pov’Kons » ?...
    Et s’il traite sa femme de cette façon, comment va-t-il traiter les citoyens s’il est élu ?...
    Le fond du problème…

    Et puis, pourquoi les juges ne convoquent-ils pas les dirigeants soces des années 1990 suite à la disparition du milliard $ des indemnités de la guerre du Golfe virées à la « Gauloisie » par l’Émir du Koweït ?..
    Question à 7 milliards $...

    Un vrai bordel digne d’un totalitarisme mafieux qui s’effondre…

    Bien à vous !...

    Haddock

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, certes, vous en avez forcément oublié...
      Mais lesquels... Déjà que c'est beaucoup d'un seul coup.

      Vous savez comment "ça tient", pourquoi ça ne s'écroule pas tout seul ?
      Parce que l'argent de la corruption entretient les rouages-mafieux là où ça grippe.
      Et comme "ça coince" de plus en plus fréquemment, un peu partout à la fois, il faut de plus en plus d'huile dans les rouages, de plus en plus de pognon.
      Celui "des autres" ne suffisant plus, vous aurez noté que depuis quelques temps, ils en crée sui generis, à partir de rien, juste quelques écritures comptables, ce que d'autres appellent la "planche à billets".
      Mais on n'a même plus besoin de billets...

      Ce qui m'étonne quand même, c'est que cette gangrène de la corruption s'étende encore et toujours : Tout le monde ne peut pas "toucher" ou être touché par cette peste.
      Il y a bien un moment où il y en aura un, un seul, qui dira "NON" et que c'est lui qui sera contagieux.
      Parce que bon, à force, ça devrait faire longtemps que l'effondrement aurait dû être dépassé...

      Bref, je ne comprends pas tout.
      Sauf que là, "Fifi-le-souteneur", c'est clair, s'il persiste, il fera à peine mieux que "Mes-Luches"...
      Autrement dit il sera le dernier capitaine de "la machine à perdre".
      Fou ça, non ?

      Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer
  2. Au fait après le Brexit Junker affirme qu'il ne souhaite pas le renouvellement de son mandat .Ne serait-ce pas afficher le peu de confiance qu'il a dans la pérennité de "l'Europe " ?
    Ainsi le plantage des Fifi Macaron est sans doute au bout du prochain quinquennat....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être, je ne sais pas bien.
      De toute façon je ne me sens plus très concerné pour ne pas pouvoir me projeter au-delà de 4 ans (question de santé...)
      Et de toute façon, justement, j'ai mis en ligne un post pour demain (6 h 01) qui nous parle d'Europe.

      Parce que bon, c'est assez étonnant, mais "Bunker", il veut au moins lancer sa "refondation" avant de se casser...
      Comme quoi, même atteint par la limite d'âge, on peut encore vouloir bâtir l'avenir.
      Et je ne sais pas où il va chercher tout ça...

      Bien à vous et merci pour cette remarque, "Anonyme" !

      I-Cube

      Supprimer
  3. Probablement le plus LAMENTABLE de vos articles de blog depuis que je vous connais!
    Hallucinant ... Bien qu'étant en désaccord profond avec les solutions préconisées par Fillon, il ne me viendrait pas à l'esprit de comparer Fillon à un proxénète et encore moins d'assimiler sa femme à une "pute"! C'est carrément dégueulasse ...
    Comment, vous, le gaulliste, pouvez avoir oublié que Fillon est au moins aussi gaulliste que vous? Pouvez vous concevoir le débat politique autrement que "en dessous de la ceinture"?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est hélas vous qui n'avez rien compris...
      Une fois de plus !

      Premièrement, je ne vois pas en quoi "Fifi-le-souteneur" serait "Gaulliste".
      Ses propos sur l'exemplarité du Général ?
      Oui, probablement, mais justement, ce n'est pas son cas... dans les faits !
      Premier ministre de "Bling-bling" pendant 5 ans en fermant sa tronche ?
      1 - "Bling-bling" n'a de gaulliste que son propre grand-père, et encore et a passé son mandat à l'Elysée à défaire les acquis du Gaullisme ;
      2 - A-t-on jamais vu un premier ministre du Général s'écraser de la sorte ?
      Jamais ! Même pas "Pompon-Pie-doux". Ni aucun autre et c'étaient pourtant de bons soldats du Gaullisme.

      Vous vous gourez totalement : L'habit ne fait pas le moine et les LR sont seulement de vagues héritiers pour être désormais tous issus d'une droâte classique, qui hésite d'ailleurs pour beaucoup entre "Marinella-tchi-tchi" et une droâte frileuse et nationaliste et une droâte "ouverte" au monde et à l'Europe (De plus, l'Europe des Gaullistes, celle sans les anglais, c'est dire la "puissance visionnaire" du Gaullisme...)
      Les autres sont tous morts et vous ne l'avez même pas ni vu ni compris.

      Deuxièmement : Ce n'est pas mon propos, mais celui de "mon boss à moi".
      Vous savez, l'électeur monégasque qui n'en a rien à cirer du moment que le Trésor Princier ne s'endette pas, que les affaires du Rocher se traitent sans déficit et qu'il peut faire ses affaires sans payer d'impôt au-delà du strict nécessaire.
      Un monde que vous ne pouvez même pas connaître ou imaginer depuis votre "trou"...
      Passons, on ne peut pas vous en vouloir, sauf à vous avertir que votre situation financière ne peut pas durer et que ce n'est même pas la peine d'espérer l'aggraver en votant "Mes-Luches" et/ou "Marinella-tchi-tchi", voire "Âme-mont"...

      Car je ne le dis pas, mais si "Fifi-le-souteneur" a une gourgandine dans ses foyers, ce n'est pas son épouse, mais seulement lui-même : Il a tout fait pour en arriver là et persister à se maintenir, contre vents & marées, quitte à faire perdre son propre parti et ses partisans, et du coup le pays tout entier qu'il prend en otage de ses ambitions.

      Vous appelez ça comment au juste, sinon "faire la ..." ?

      Alors ressaisissez-vous et ouvrez les yeux, d'autant que ce gaillard-là, il doit lire mes posts à mâtines : Combien de fois aurait-il dit qu'il n'est pas un "autiste" ?

      Merci d'être passé.

      I-Cube

      Supprimer
  4. N'étant pas spécialiste patenté en gaullisme, je ne puis que me raccrocher à la "définition" couramment acceptée du gaullisme, à savoir :
    1. Les NATIONS avant les féodalités financières (c'est à dire le contraire de votre propre comportement).
    2. La FRANCE avant tout, à son rang historique multiséculaire.
    3. L'HONNEUR avant l'intérêt personnel (de Gaulle ayant toujours refusé qu'on l'élève à la dignité de Maréchal à condition qu'il renonce à son action politique; de Gaulle ayant toujours refusé de percevoir sa retraite de général de brigade et n'ayant pour ressources matérielles que ses droits d'auteur)
    4. L'INDEPENDANCE NATIONALE de la FRANCE (de Gaulle refusant que la France se mette à la remorque des Etats Unis mais refusant tout autant l'idéologie "communiste" ou "socialiste"; de Gaulle, parlait de la RUSSIE, jamais de l'Union soviétique)

    Avec cette épreuve, Fillon a considérablement grimpé dans mon estime! Il a montré son aptitude à faire face aux difficultés, à l'adversité. Il y a du de Gaulle dans son comportement. A tel point que dans un duel "Fillon / Le Pen", je pourrais y regarder à deux fois désormais ... J'aime les gens qui ont du cran!
    Quant à voter Hamon, il ne faut pas y compter, pas plus que Macron ... Imagine-t-on un gamin de 39 ans, jamais élu dans aucune fonction, Président de la République Française? Ca n'a aucun sens! C'est du même tonneau que de voter Poher en 1969 face à Pompidou! Je ne pouvais pas voter à l'époque (majorité à 21 ans) mais, après avoir voté Duclos (si j'avais pu voter), j'aurai hésité entre le vote blanc et Pompidou mais sûrement pas Poher.
    Pour le moment, pour moi, ça reste Mélenchon au premier et au deuxième tour ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah là, ça ne m'étonne pas de vous...
      "Mes-Luches", mais pourquoi pas "Fifi-le-souteneur" dès lors qu'il se rapproche de la "manif' pour tous" et de "Marinella-tchi-tchi", qu'il montre qu'il en a...

      Quant à votre définition du Gaullisme, laissez-moi rire : Vous confondez principes fondamentaux et "apparitions" subsidiaires.

      Désole, pas le temps de vous en faire une leçon (il y a plus urgent, d'autant que le gaullisme est désormais mort-défunté avec "Fifi-le-souteneur" représentatif de la "droâte") d'autant que je vous l'ai déjà faite il y a quelques années, sur l'autre-blog !

      Et puis c'est l'heure de l'apéro, alors une autre fois !
      Il y a des traditions traditionnelles qui se respectent, quelles que soient les circonstances : Ca c'est aussi "gaulliste"...

      Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube