Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

mardi 14 mars 2017

C’est qui ce mek-là ?

« Fanfan-As-linoléum », candidat à la présidentielle ! 
 
Pas vu venir… Même pas le moindre sondage, même pas quiconque chez les « médias-bien-informés », sauf peut-être « D’jack-@talus » qui nous avait prévenu l’année dernière que le prochain président serait quelqu’un d’inattendu…
Mais lui sait lire l’avenir, paraît-il. C’était d’ailleurs le thème de son bouquin du moment : L’avenir est-il prévisible ?
Un pavé pour nous raconter l’histoire de tous les augures de l’humanité.
où il ne disait pas, naturellement, que la seule prévision qui se vérifie systématiquement, c’est que les prévisions se plantent très régulièrement…
 
Naturellement, j’ai fait comme vous : Je me suis précipité sur Wikipédia pour en savoir plus et découvrir que ce n’est pas un « nouveau-venu », genre la secte « Hare-Krishna »…
Pas du tout : Il va avoir 60 ans à la veille de l’automne et est haut fonctionnaire, encore un.
Et j’aurai dû déjà le croiser.
En effet, habitués aux cabinets ministériels sous les gouvernements de droâte des années 1990, il a occupé 2004 et 2006 le poste de délégué général à l’intelligence économique au ministère de l’Économie et des Finances et a été conseillé de « Paris-sur-la-plage » de 2001 à 2008, sur la liste, je vous le donne en 1.000… du « cousin Jean » (Tiberi) dans le Vème arrondissement.
Faut dire que chez lui, j’y ai même retrouvé mon prof de droit administratif, celui que je ne supportais pas (et c’était réciproque), plus quelques « poncifs » perdus jusque-là…
Alors pourquoi pas lui ?
 
Il fonde en 2007 l’Union populaire républicaine (UPR), qui propose la sortie de l’Union européenne, de la zone euro et de l’OTAN : Drôle, n’est-ce pas. Il est décrit comme souverainiste, antiaméricain et conspirationniste : Très drôle, n’est-ce pas !
L’UPR se présente comme en dehors du clivage droâte-gôche et ses listes sont classées par le ministère de l’Intérieur parmi les « divers » lors des élections européennes de 2014 et des régionales de 2015.
Énârque/HEC, il est tour à tour conseiller pour les affaires internationales de « Gégé-Longue-haie » puis de « Rosé Jossi » au ministère de l’Industrie de 1993 à 1995, directeur de cabinet de la « Panaf’-à-roulettes » au ministère du Tourisme dans le premier gouvernement « Juppette », chargé de mission au cabinet « d’Air-vé-de-la-Charrette » au ministère des Affaires étrangères et devient directeur de cabinet du « cousin-Pasquale » au conseil général des Hauts-de-la-Seine…
Un bon soldat.
Il devient membre du bureau national, directeur des études et porte-parole du RPF, cet assemblage inattendu du « Cousin-Pasquale » et de « Phiphi-deux-Villes-Liées ».
C’est un anti-européen revendiqué, il sera également quelques mois membre du Rassemblement pour l’indépendance et la souveraineté de la « Gauloisie-gauloise ».
Un type bourré d’humour qui attend le 25 mars 2007, l’occasion du cinquantième anniversaire du traité de Rome, pour fonder son nouveau parti politique, l’Union populaire républicaine (UPR), qu'il préside depuis lors.
Un parti qui chasse sur les terres du « F.haine » et prône la sortie de l’UE via l’article 50 du traité, ainsi que de la zone euro et de l’OTAN et se présente comme un « mouvement de libération nationale ».
J’adore : On l’attend en « Corsica-Bella-Tchi-tchi »…
Il justifie sa volonté de quitter la zone euro en insistant sur sa mauvaise situation économique et en affirmant que « depuis l’Antiquité, (…) toutes les monnaies plurinationales finissent toujours par exploser ».
Perso, je ne sais pas où il a vu ça, puisque justement, depuis l’antiquité tout le monde comptaient jusque-là en poids de métaux précieux (or, argent, etc.) jusqu’à l’apparition de la monnaie fiduciaire des banquiers lombards, génois et vénitiens, et ce quelle que soit les nations (qui n’existaient pas encore) et souverainetés…
Et puis il devrait savoir que pour 72 % des « Gauloisiens-de-Gauloisie », il n’est pas question d’abandonner l’Euro.
Eux ils savent pourquoi : Déjà que le passage dans la monnaie commune leur a coûté chaud au porte-monnaie avec l’inflation déguisée des arrondis de conversion…
Enfin passons !
 
À noter qu’en juin 2016, il salue la décision des Britanniques de quitter l’Union européenne, qu’il compare au démantèlement de la frontière austro-hongroise en 1989, rien de moins. Après l’élection de « MacDonald-Trompe », il souligne le soutien de ce dernier au « Brexit » et compare de nouveau les dirigeants européens à ceux du bloc de l’Est lors de la chute des régimes communistes.
Moi je ne sais pas, mais je relève comme une contradiction : Si l’UE est une construction atlantiste comme il le prétend, une indivision d’États-souverains dont le syndic de copropriété serait les USA, comment se fait-il qu’il puisse applaudir à la désunion britannique qui reste anglo-saxonne, atlantiste et otanesque jusqu’à la racine des cheveux ?
 
Pourtant globalement, on estime qu’il reprend « la même grille d’analyse » que le « F.Haine » et qu’il « est très marqué à droite, voire à l’extrême droite, mais il prétend dépasser le clivage gauche-droite et attire aussi des gens qui se définiraient comme à gauche ». D’autres en disent qu’il peut viser à distraire les électeurs du « F.Haine » en attirant « ceux qui sont séduits par le souverainisme et la droite dure ».
Tant mieux !
Cependant, « à la différence d’autres figures intellectuellement proches de l'extrême-droite, (l’)anti-américanisme, (il) est exclusif de toute trace d’islamophobie, de racisme, ou d’antisémitisme »
Ah oui ? Bien alors : Serait-ce un nouveau « Tixier-Vigne-en-cours » ?
Mais on le considère aussi comme « un complotiste d’extrême droite », alors que pour quelques-uns, l’UPR adopte un positionnement proche de celui de « Solidarité et progrès », la formation de « Cheminable ».
Voilà qui devrait me plaire et pourtant, je n’aime pas sa tronche…
Il se revendique volontiers du Conseil national de la Résistance, dont il affirme s’être inspiré en 2012 pour élaborer son programme présidentiel qui prévoit des « renationalisations », en particulier « des sources d’énergie, des compagnies d’assurances et des grandes banques », et des « services publics de qualité ».
Un vrai programme « coco-stalinien », ça…
Encore un qui n’a rien compris du CNR et de son époque : Passons !
Ce n’est pas un « X », il ne peut pas tout piger, peut-être.
D’ailleurs, il soutient que le « F.Haine » a été « inventé » en 1983 par « Mythe-errant » et « Djack-@talus » qui auraient « donné instruction aux médias » de le « faire mousser ». Il soutient ainsi que le « F.Haine » a été financé dans les années 1980 par une association très proche de la secte Moon, CAUSA International, derrière laquelle se trouveraient la CIA et la « famille Bush ». Il affirme aussi que « Marinella-tchi-tchi » plagie et pollue le discours de l’UPR, et qu’elle a bénéficié de la promotion de l’hebdomadaire Marianne, une tactique visant, selon lui, à rendre infaillible l’élection de « Déesse-Khâ » en 2012 : Une « stratégie » qui a vachement bien fonctionné, d’ailleurs, tellement celui-là insupportait les « ricains ».
Face aux accusations de conspirationnisme, il dit être victime d’« une forme d’excommunication » et juge qu’il s’agit là d’« une façon de ne pas répondre aux questions de fond ».
Mais non, mais non, il va pouvoir causer librement dans la petite-lucarne, désormais !
 
Ceci dit, étant caricaturalement anti-américain, forcément il en devient « obséquieusement laudateur » de « Vlad-Poux-tine ». De plus, on qualifie parfois l’UPR de « bon candidat au titre de meilleure officine poutiniste » de « Gauloisie-des-Lumières ». Il « s’active pour le Kremlin » et le débat sur les relations Russo-Gauloisiennes qui a lieu à l’université d'automne de l’UPR en 2015 serait « biaisé et partisan, voire mensonger ».
Effectivement l’UPR prône un rapprochement avec la Russie et, régulièrement interrogé par des médias russes tels que Russia Today, ProRussia TV et La Voix de la Russie, « Fanfan » a visité la Crimée un an après son rattachement à la Russie. En juin 2015, il est invité aux célébrations de la fête nationale russe à l’ambassade de Russie en compagnie notamment du « Che ».
Punaise, d’ici à ce qu’il soit élu et qu’il demande le rattachement du pays, y compris la « Corsica-Bella-Tchi-tchi » au pacte de Varsovie, y’a pas l’ombre d’un pli !
Je sens que celui-là va nous amuser. Officiellement doté de 524 parrainages d’élus depuis vendredi, il participera pour la première fois à l’élection présidentielle après avoir échoué en 2012.
Vont quand même être nombreux sur le créneau souverainiste déjà visé par « Du-pont-gnangnan » et, surtout, « Marinella-tchi-tchi ».
C’est qu’il trouve le « F.Haine »  trop mesuré sur les questions de souveraineté…
Gourgandine, si à trois ils ne parviennent pas à sortir le pays des fourches caudines de l’UE, Washington et la CIA vont être très déçus.
Et je ne raconte pas non plus « Poux-tine », « Air-Go-Ban », « Assad », les grecs, les « Sorros » et tous les autres qui veulent la peau de l’UE et de « Mère-qu’elle » dans le lot…
C’est que malgré ces convergences, il ne ménage pas ses cartouches contre le parti « la-peiniste », qualifié de « leurre » ou encore de « roue de secours » du système actuel.
« En associant dans l’esprit des Français la remise en cause de l’Union européenne à des dérapages odieux, typiques de l’extrême droite, (…) le FN conforte l’oligarchie qui, depuis Bruxelles et Francfort, tient le peuple français sous sa férule », jugeait ainsi un communiqué du parti en 2014. L’UPR se targue de « remettre à sa juste place très faible sinon nulle la menace alléguée du terrorisme jihadiste ».
J’adore !
Il n’a pas vu que la menace se déplace ?
Et il n’en tire aucune conclusion « géopolitique », là ?
 
En tout cas et avec lui, c’est la théorie du complot qui s’invite dans la campagne présidentielle. Si l’UPR (qui n’a de populaire que le nom… cette manie de se qualifier de ce qu’on n’est pas…) rejette explicitement la théorie du « choc des civilisations », et elle n’est pas loin de voir la main de la CIA derrière tous les malheurs du pays.
Le site officiel du mouvement regorge de longues analyses se voulant factuelles, mais menant irrésistiblement vers une lecture conspirationniste de l’Histoire, dont les ficelles remonteraient jusqu’aux services américains.
Certes, ceux-ci sont partout et restent actifs.
Mais ils sont loin d’être les seuls, faut-il reconnaître…
Un article consacré aux significations secrètes des logos politiques nous apprend par exemple que les trois étoiles figurant sur le logo d’EELV des « écololo-bobos » symbolisent « le retour de la ‘‘souveraineté céleste’’, c’est-à-dire un idéal qui doit s’imposer à la volonté du peuple ».
Moi, je veux bien : Les djihadistes, les papistes et les millénaristes ne disent pas autre chose.
La couleur orange du « McMoDem », elle, aurait « été choisie dans la foulée des ‘‘révolutions de couleur’’ fomentées par les États-Unis dans plusieurs des républiques de l’ex-URSS ». Là encore, passons…
Il a oublié que le Vert des « écololos-bobos » de « Die Grünen » et de l’équipe de foot stéphanoise est aussi le vert de l’Islam (et de l’espérance de « l’avant » chrétien).
Quant au logo de l’UMP, « ses couleurs et sa tonalité sont typiquement celles d’un organisme états-unien ».
Faudrait lui expliquer que ce sont les USA qui se sont inspirés de l’Union-Jack et que nos couleurs tricolores ont une histoire légèrement décalée, à savoir que le Blanc étant royal par essence et que le bleu et le rouge étaient les couleurs de la Ville de Paris (sur-Seine), un savant mélange a su être réaliser pour ne froisser aucune sensibilité…
 
En bref, sa participation à cette élection va sans doute donner lieu à une sorte de mini-bug dans la « Matrice » du Système : D’un côté, tous les gros candidats rêvent de se retrouver au second tour contre « Marinella-tchi-tchi » pour l’emporter facilement. D’un autre côté, les médias, les journalistes, qui sont l’engeance stupide par excellence et n’entendent rien aux stratégies de long terme de leurs maîtres, continuent de vouloir parasiter la candidature « F.Haine » dans le but d’abaisser son score.
Et sa présence est du pain bénit pour eux : Avec son discours sur l’Europe et l’euro, le terrain électoral sur lequel il chasse le plus copieusement est bel et bien celui du « F.Haine ».
Pour cette raison, il faut s’attendre à ce que les médias le mettent en avant, pas exagérément certes, juste ce qu’il faut pour le faire connaître d’une partie de l’électorat eurosceptique. Dans l’espoir qu’il prenne à « Marinella-tchi-tchi » les deux ou trois points qui lui empêcheraient, sinon d’être au premier ou au second tour, au moins d’arriver en tête du premier.
Il en va aussi du symbole.
 
De son côté, le président de l’UPR, qui n’est pas dupe du jeu médiatique, a compris depuis longtemps que la carte de « l’anti-lapeinisme » est une sorte de passage obligé pour contenter les journalistes dont on réclame les faveurs. Il a, d’ailleurs, profité jusqu’ici de chacune de ses rares apparitions dans les grands médias pour assaisonner sévèrement la présidente du « F.Haine », en allant jusqu’à se draper des saints z’habits antiracistes pour ajouter sa voix à toutes celles qui, dans le royaume est monarque, y voient en elle le démon xénophobe qu’il faut combattre.
 
En parvenant à inscrire son nom sur la liste officielle des candidats, à la grande surprise des commentateurs médiatiques, sera-t-il utilisé par ces derniers comme une arme nouvelle dirigée contre celle-là ?
Ils peuvent, en tout cas, compter sur sa promptitude zélée à attaquer la candidate et comme il chasse sur ses terres, il faut s’attendre à ce qu’il en fasse sa cible prioritaire.
C’est déjà ce qu’il fait depuis des années sur Internet, aidé dans cette besogne par une petite armée de soldats militants, inépuisables lobbyistes omniprésents dans toutes les discussions politiques sur la Toile, dont l’essentiel voue à « Marinella-tchi-tchi » une haine digne d’un « collectif antifaf ».
 
Bref, moâ, j’adore.
Un candidat pas bien dangereux, pour lequel je ne voterai pas, naturellement, préférant encore plus nul (« Cheminable » en l’occurrence) pour éviter d’avoir à voter pour une « gôche-déchue » (avec « Âme-mont »), une « gôche-gôchiste-autiste » (avec « Mes-Luches »), des « écololos-bobos » trisomiques qui ne se présentent même plus, une « Gôche-centriste-molle » avec « MacRond », voire pour une « droâte-élitiste » des « petits-coquins » qui se fait payer ses costards par des « anonymes » (alors que quand vous payerez la première bagnole à votre « nichée-à-vous », le fisc vous causera de revenu non-déclaré ou de donation dissimulée), qui avait été, il y a longtemps de ça, « Républicaine-avant-tout » pour être dévoyée par un « Fifi-le-souteneur » (avec les sous de vos impôts), phagocytée par les équipes à « Bling-bling », le mek sorti par deux fois (en 2012 et en 2016) et qui comme la mauvaise-herbe revient par la fenêtre.
Comme il n’est pas question de voter pour « Du-Pont-Gnangnan », le traite souverainiste qui se dit en plus « Gaulliste » (c’est dire s’il n’a rien compris lui aussi), ni pour « Marinella-tchi-tchi », reconnaissez que mon choix est considérablement réduit, puisque de toute façon je participerai (question de principe incontournable)…

4 commentaires:

  1. Il va pourtant vous falloir choisir pour un des candidats validés par le Conseil Constitutionnel! Aucun, à ce jour, ne trouve grâce à vos yeux ... Ca devient inquiétant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou très inquiétant !
      Pas pour moi (je suis capable d'imprimer des bulletins pour "Juppette" ou le "cousin-Jean" (Tiberi) ou un autre, mais pour le pays...
      Franchement, vous en voyiez un qui ait la poigne et un programme pour redonner de la vigueur à l'ex 5ème puissance économique du monde ?
      On va avoir du mal...

      Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer
    2. Oui, j'en vos un! Un seul d'ailleurs ... Il s'appelle Jean Luc Mélenchon!

      Supprimer
    3. Hélas !

      Je ne dirai pas qu'il est pire, mais c'est tout comme.

      Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube