Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

mercredi 28 septembre 2016

Chômage…


Pari gagné pour « Flanby » ?

Eh bien oui : On y est presque !
Bon d’accord, en « trafiquant » un peu les chiffres, en inventant à finances ouvertes quelques « trappes à chômeurs » qui s’y sont plus ou moins bien engouffrés.

Certes, là encore c’est « contre-intuitif » puisque les derniers chiffres publiés, ceux du mois d’août, semblent de prime-abord si « catastrophiques ».
C’est d’ailleurs le thème retenu par toute la presque unanime.
Effectivement, « El-Konnerie » a annoncé une hausse de 1,4 % par rapport au mois de juillet, une « très forte hausse » (+ 50.200) pour la catégorie A établissant en métropole à 3,56 millions de personnes en déshérence, et explique ce bond en partie par les conséquences des attentats de juillet (+ 76.000) pour les « toutes catégories ».
En réalité, il s'agit bien de la plus forte hausse depuis janvier 2013 (hors « bug » SFR) en disent-ils tous…
Et en comptant l'outre-mer, l'augmentation atteint aussi 1,4 %, ce qui porte le total de chômeurs sans aucune activité (catégorie A) à 3,81 millions de personnes…
Une paille !

D’autant que ces taux sont aussi à la hausse même lorsqu’on inclut les demandeurs d'emploi ayant exercé une petite activité (catégories B et C, à + 1,4 %). Leur nombre atteint 5,52 millions en métropole, 5,82 millions sur la « Gauloisie-laborieuse » toute entière.
Le nombre de chômeurs en formation a également fortement augmenté sous l'effet du plan emploi du « Capitaine-de-pédalo-à-la-fraise-des-bois » (+ 5,3 %).
Sans pour autant suffire pour faire baisser le nombre de chômeurs en catégorie A.
Des solutions « poudre-aux-yeux » pour tous ceux qui ne s’en sortent pas…

Des mauvais chiffres qui contrastent avec les données publiées par l'Acoss.
Car selon cet organisme collecteur des cotisations de Sécurité sociale, les embauches ont en effet nettement progressé (+ 3,7 % hors intérim) au mois d'août…
Alors qu’il faut dire qu’après une certaine embellie, la croissance économique a subi un petit trou d'air entre avril et juin, en se contractant de 0,1 %, ce qui pourrait expliquer le rebond du chômage au mois d'août.
D'autant qu'avec les attentats de Nice et de Saint-Étienne-du-Rouvray, le tourisme a souffert. « Ce résultat, nettement moins favorable que ceux des mois précédents, peut s'expliquer notamment par les difficultés rencontrées dans certains secteurs d'activité particulièrement affectés par les attentats de juillet (tourisme, hôtellerie-restauration, commerce de loisir, notamment) », a immédiatement réagi le ministère du Travail.
La belle excuse… : C’est vrai que l’église Saint-Étienne-du-Rouvray est un lieu touristique incontournable : Le jour de l’assassinat du prêtre, ils étaient 5 !

Et les services de la ministre de souligner que « cette hausse a par ailleurs été amplifiée par une augmentation inhabituelle du nombre d'actualisations des demandeurs d'emploi, due notamment à un effet calendaire (nombre de jours ouvrés plus élevé) ».
Là, je préfère cette explication … « technique » qu’on retrouve tous les ans, faut-il rajouter.

Tout ça pour vous dire que dans le détail, le nombre de demandeurs d'emplois sans activité, en catégorie A, reste toutefois en baisse depuis le début de l'année (– 23.700).
Sur 12 mois, le recul atteint 10.900 personnes. Et les dernières prévisions de l'Unedic, le gestionnaire de l'assurance chômage, sont optimistes pour cette année : L’organisme prévoit une baisse de 50.000 chômeurs d'ici à la fin de l'année en métropole !
Quand je vous dis qu’il a gagné son pari…

Et signe encourageant, le pays avait enregistré entre avril et juin un cinquième trimestre consécutif de créations nettes de poste dans le privé (+ 29.500 emplois), soit 121.300 sur un an !
Et le taux de chômage trimestriel, exprimé en pourcentage de la population active au sens du Bureau international du travail, est de toute façon orienté à la baisse…
On est donc sur une « course à l’inversion » de la courbe du chômage : Il va vraiment pouvoir en conclure qu’il a gagné son pari (tant de fois repoussé et contrarié par la réalité).
Là, c’est fait.

Reste que l'Unedic prédit une nouvelle dégradation en 2017, avec 79.000 chômeurs supplémentaires, en raison d'un ralentissement de la croissance sous « l'effet du Brexit » (on se demande comment, puisqu’il n’y a pas de « Brexit » avant 2019…), cumulée à un « ralentissement des politiques publiques de l'emploi », notamment des contrats aidés et du pacte de responsabilité : C’est comme pour la BCE qui ne trouve plus assez de créances à racheter. Là, on ne trouve plus de volontaires pour entrer « équitablement » dans les catégories D et E…
Et de rappeler que la semaine dernière, votre ministre de l'Économie a aussi accusé l'organisme de regarder l'avenir « avec des lunettes pessimistes », et réfuté la prévision de croissance du consensus des économistes pour 2017, + 1,2 %, sur laquelle se base l'Unedic.
L'exécutif, lui, prophétise une croissance de 1,5 % avec ses lunettes de myope.
Elle y sera si l’inflation-réelle atteint  et dépasse les 1 %, naturellement.

Il n’empêche, si le nombre de chômeurs, mesuré en masse, est passé de 2.923.200 en mai 2012 à 3,81 millions en août 2016, finalement et en taux de chômage, en % de la population active, il est pratiquement revenu à son niveau du deuxième trimestre 2012, celui juste après l'arrivée de « Flanby-à-la-fraise-des-bois-tagada » au pouvoir.
C’est qu’entre deux, on en aura mis plus à la retraite qu’il n’en est rentré sur le marché de l’emploi : Astucieux, non ?
Conséquence, malgré les apparences et selon cet indicateur trimestriel, le président est en train de gagner son pari de l'inversion de la courbe !
CQFD.

D’ailleurs les réactions n’ont pas tardées :
Pour « Steph-la-Folle », (Parti-des-Soces-sectaires) porte-la-parole du gouvernement: « C'est un chiffre extrêmement important pour les Français, il faut qu'on continue à appuyer sur des leviers d'investissements, sur le soutien aux entreprises, sur les mesures d'aides à l'embauche qui fonctionnent extrêmement bien (…).
Si !
« Après la stabilité qu'on avait constaté au dernier semestre de 2015, on amorce une décrue (…) Il faut que nous poursuivions car une inversion doit se faire dans la durée, sur l'ensemble des mois qui vont venir » (sur RTL).
Hein c’est’y pas beau le « ça va mieux ! »
Et ça va aller de mieux en mieux, vous verrez promet-il entre les lignes…
En relai le PS à la manœuvre : « Cette baisse significative démontre que les efforts engagés ne sont pas vains et que les politiques menées portent leurs fruits. Cette diminution du nombre de chômeurs s'ajoute à la publication de nombreux indicateurs positifs sur la situation économique de notre pays. La reprise est en marche » (communiqué officiel).
Trisomique, vous avez dit ?

Bien sûr, il y a encore des empêcheurs de penser en rond.
« Deux-noix-âme-ont », pluri-ex-sinistre (à l'Économie sociale et solidaire et à la consommation, puis de « les-Ducs-à-Sion », de l'Enseignement supérieur et de la Recherche), candidat frondeur à la primaire organisée par le PS : « Ces chiffres ne font que confirmer la nécessité de tourner la page d'une politique qui a échoué, fondée sur des solutions inefficaces, en dépit des artifices statistiques qui visent à sortir les demandeurs d'emploi de la catégorie A.
Depuis 10 ou 15 ans on applique les mêmes recettes qui ont les mêmes effets. Il y a un refus de sortir des critères européens de Maastricht, un refus d'envisager un protectionnisme européen dont on a besoin, d'envisager un rabaissement du temps de travail ou un revenu universel que je préconise.
On a une politique presque naïve, irresponsable, vis-à-vis des entreprises. Il y a un soutien sans distinctions aux entreprises sans se demander quels sont les secteurs qui en ont le plus besoin. On est dans une religion de la croissance et au final on n'a ni la croissance, ni la baisse du chômage.
C'est le moment de sortir du déni » (l'AFP).

Té ! En voilà une réforme à faire, là directe : Passer autoritairement et par la loi, là tout de suite, la durée du travail de 151 heures/mois à 78 heures !
Conséquences immédiates, on supprime les catégories A et B du chômage, et on sort d’emblée 3,5 millions des catégories C et E qui vont trouver immédiatement du boulot.
Même que ça pourrait ne pas suffire, à en rappeler les « réservistes-en-retraite » et vider tous les camps de réfugiés !
Magnifique idée, finalement.
Ce mek est encore plus utopique que tous les autres réunis…

Évidemment, dans l’opposition, on se régale : Je vous en prends au hasard quelques commentaires – assez peu nombreux, finalement, comme si ça n’intéressait plus personne :

– « Deux-noix-Disparu » (Républicains-démocrates): « C'est une très bonne nouvelle, tant mieux (…) »
Mais si ! Il se réjouirait presque que l'autre puisse se représenter, vous-dis-je…
« Mais ce n'est pas suffisant, notamment si on se compare aux autres (…) Si tout le monde baisse et que nous, on baisse moins vite, malheureusement ça veut dire que notre politique économique n'est pas la bonne (…)
Globalement ce n’est pas au niveau, pas à la hauteur des enjeux » (iTélé).
Il a tout compris au Schmilblick, ce gars-là !

– « Bling-bling », encore candidat à la primaire de la droâte : « Les Anglais connaissent le plein emploi, les Américains connaissent le plein emploi. Nous avons mis en œuvre en France une politique économique en dépit du bon sens.
Nulle part ailleurs dans le monde on a cette politique marquée par l'embauche de fonctionnaires, comme si on pouvait se permettre de d'augmenter les dépenses publiques, l'explosion des impôts, 50 milliards d'impôts de plus, comment voulez-vous que les entreprises françaises créent des emplois dans ces conditions ?
(…) Au fond l'économie française est aujourd'hui en situation d'urgence absolue et le changement de politique économique, c'est la seule alternative possible » (direct sur BFMTV).
Ce qui n’est pas si faux que ça, mais c'est qui qui a débloqué un maximum pour implanter durablement le « canasson-boiteux » qui l'aura coiffé au poteau, finalement ?

– Et le président du groupe UDI à l'Assemblée : « Cette nouvelle hausse importante du chômage vient de nouveau sanctionner lourdement le bilan d'un président de la République en campagne, davantage concentré sur 2017 et les divisions de la gauche que par le sort des millions de chômeuses et de chômeurs dont il est pourtant responsable. (…)
Sa promesse d'inverser la courbe du chômage est un mensonge et un échec de plus, qui démontrent qu'une autre politique est plus que jamais nécessaire (…). » (communiqué officiel)

C’est finalement hallucinant d’autisme : Personne n’a vu qu’il va enfin pouvoir se représenter, tête haute et lui-même n’aura pas vu tout le drame économique et social (et fiscal…) qu’il a fait et fait encore vivre à ses électeurs.
Eux au moins s’en rappellent toujours.

2 commentaires:

  1. Le problème, c'est que le chômage, en France, en période de (faible) croissance, et malgré l'effet d'entraînement de la croissance mondiale, reste élevé. Mais bon, c'est la faute à pas de chance, au Brexit, à la BCE, aux attentats, puisqu'on a tout fait contre le chômage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a toujours été élevé, quelles que soient les raisons invoquées, Vlad !

      Je me souviens encore de l'époque où on différentiait pas les 5 catégories et on nous démontrait scientifiquement que 4 % de chômage, c'était normal puisqu'il était "frictionnel" !

      Puis on nous a expliqué qu'avec 1 million de chômeurs, le pays serait dans la rue à faire la révolution.
      "Sait-Gain" expliquait à "Mythe-errant", que 3 millions de chômeurs, c'était intenable !

      Aujourd'hui, on en est à 5,6 millions et il n'y a toujours pas de révolution !!!
      En fait, c'est plutôt 6,6 toutes catégories, en incluant tous ceux qui sont sortis des statistiques (catégorie "F") par découragement absolu.
      Peut-être nettement plus quand tu ressort le chiffre des "auto-entrepreneurs" qui n'ont trouvé que cette solution pour ne pas crever de faim et le quelque demi-million qui vont créer des TPE pour la même raison et vont tomber tôt ou tard dans une "trappe d'inactivité"...

      Ce qui fait au total que si, en masse, le chômage augmente tous les jours, le taux de ceux-là rapporté au nombre d'actif est bien passé de 10,5 % au second trimestre 2012, à 9,9 au troisième trimestre 2016 : "Flanby" a donc fait s'inverser la courbe du chômage !
      Magnifique.

      D'ailleurs, tu auras noté la communication gouvernementale sur le sujet, qui insiste sur ce dernier point pour en justifier...
      Bref, c'est déjà plié : Il va oser se représenter.

      Reste la question principale : Se représenter devant le peuple ou se représenter aux primaire de gôche ?
      Parce que ce n'est pas du tout pareil comme source de légitimité.
      D'autant qui prend le risque d'être déjuger par deux fois, au lieu d'une seule...

      Enfin, on verra bien ses choix à venir !

      Bien à toi !

      I-Cube

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube