Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

jeudi 24 décembre 2015

J’ai encore plein de choses à vous dire…


Mais depuis hier après-midi, c’est « trêve des confiseurs » ! 

En tout cas pour moi, j’ai pris la route à travers les Alpes, à la fois pour évaluer l’enneigement des stations italiennes et suisses, les temps de parcours depuis la Vénétie et rentrer sur Paris par l’Allemagne pour préparer ce soir le réveillon familial…
Avec « ma nichée » … élargie et jusque-là restée sur place en Île-de-France !
C’est que la hotte du Père-Noël est chargée cette année et mon « tas de boue à roulettes » y suffit à peine.

Car il faut bien que je prépare justement la saint-Sylvestre de « ma nichée » avec une petite virée prévue, au retour, sur des skis avant le feu d’artifice tiré place Saint-Marc, dont une partie n’en a jamais goûté « les joies », d’autant que mon « abonné-de-toubib » m’a supplié, avant qu’on ne se sépare le week-end dernier, de faire du sport !
J’en rigole, figurez-vous : La montagne, ce n’est pas pour moi.
Ça « monte » beaucoup trop, pire qu’à Lisbonne, même si finalement il y forcément plein d’équipements collectifs pour moins se fatiguer à se faire : Il paraît que le bonheur est dans « la descente », tout schuss et en glissant, en plus !
Notez que c’est quand même une bonne façon de se casser la gueule, parce qu’au bout et en bas, il faut pouvoir s’arrêter et la dernière fois – c’était dans un autre millénaire – je suis rentré avec le nez écorché à vif, amoché, des bleus partout et des courbatures invraisemblables, même là (je vous laisse deviner où).
Comme quoi, on n’a jamais arrêté d’inventer des « trucs » pour se faire mal, surtout pour moi, « natif-Corsu » et partisan convaincu du « moindre effort ».

Mais bon, pour « ma nichée », que ne ferai-je pas depuis que je sais que je suis devenu un tas de « bidoche pourrie » par le crabe !
Parce qu’une fois que la machine a trouvé la recette, elle y revient forcément, tôt ou tard, paraît-il.
Et je vous rappelle que j’ai failli en crever par inadvertance si mon « Ange-Gardien » n’y avait pas veillé : Alors cette fin d’année restera festive !
Menus de réveillon de diabétique obligent, sur Paris et pour Noël, c’est moi qui cuisine !

Ceci dit, je suis parti « en avance », justement pour réunir les ingrédients « sans sucre » des libations « noëlesques », réveillon et lendemain, y compris jusque dans les chocolats et autres pâtisseries, sauces et « petits-légumes » (moi qui ne mange jamais d’herbe…) !
Je vais même faire du pain frais avec ma machine-personnelle, du pain hypoglycémique : Une rareté-gustative, s’il en est !

Et du coup, si j’ai ai bien eu le temps de programmer, en avance, les billets à suivre dès de demain, je n’ai guère eu le loisir de « fignoler » celui qui était prévu pour aujourd’hui.
Faut vous dire aussi que le « serveur-relai » dont j’use et abuse depuis début 2014 pour toutes mes navigations internet, situé en Île-de-France, commence sérieusement à avoir quelques difficultés chronophages : Un premier « télédiagnostic » m’a informé de la présence plusieurs milliers de « programmes-pirates » et espions, qu’il faut que je nettoie sérieusement.
Je m’y attèle dès aujourd’hui à l’occasion de « ma pose ».

Ce qui ne m’empêche pas de penser à toutes et à tous pour vous souhaiter un joyeux réveillon !
Que la paix et le bonheur vous submergent pour cette nuit et les jours suivants, en attendant l’arrivée de l’année nouvelle.
Oui, je sais, celle qui va bientôt s’éteindre coure désormais vers le printemps (les jours rallongent enfin) et a été particulièrement difficile et pénible.
Nous espérons toutes et tous qu’il en sera bientôt différemment, même si ce n’est pas bien certain…

Enfin passons : Demain, pour mettre de la bonne humeur et comme c’est le RDV hebdomadaire des « Histoires d’en rire », tâchez de dessouler et venez nous raconter vos propres histoires d’en rire dans vos commentaires : Ça nous fera passer le « mal-aux-cheveux » à tous, peut-être et seulement peut-être.

Bonne journée à toutes et à tous !
Gardez votre cœur d’enfant pour cette nuit, allumez vos yeux de mille et une lumières : Il sera toujours temps de revenir à des choses plus sérieuses et hélas réelles.

I3

PS @ Jacques : 756 mots, ça vous va ?
Gros effort très conjoncturel et absolument exceptionnel…

6 commentaires:

  1. Je vous souhaite une belle célébration de la Nativité, et d’atteindre l’Agapè par le sentier escarpé de Philia.
    Cela, sans trop de ripaille, mais avec un bon cru, cela va de soi :)

    ComtesseÔPiedNu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci "jeune-fille" !
      Voilà qui est désormais dépassé : Nous avons festoyé sans retenue la naissance christique de telle sorte que, sauf pour les "faiblards", entre le réveillon et le passage chez ma "môman-à-moi-même" le lendemain midi, j'ai fait un double cadran, presque triple sans dormir : Et même pas mal au cheveu !
      Quant à l'étape du jour, je ne sais pas si je tiendrai sur toute sa longueur : Mais y'a plusieurs permis de conduire à bord, donc basta, pas de soucis.

      J'espère qu'en ce qui vous concerne, je ne vous ai pas trop manqué et que vos yeux ont été illuminés eux aussi, de mille et une joies de ce moment magique de l'année : Les jours se rallongent, c'est ça !

      Merci et bien à vous !

      Supprimer
  2. Joyeux Nöel à vous aussi !...

    Une bonne solution pour le crabe : le Wisky !...

    Bien à vous !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci "Ami-râle" !
      J'espère qu'il en a été autant pour vous, de votre côté.

      C'est marrant d'ailleurs pour le crabe : Les autres vous regardent comme si vous auriez pu ne pas être là.
      Ce qui finira par arriver.
      Autrement dit, vous vivez par anticipation votre période "post-fatale" !!!

      Whisky, Vodka, et surtout la grappa de Dùmé, celle qui déplace les montagnes si on l'agite trop fort !

      Mais je croyais que vous en étiez à la broméliane ?
      Vous n'abandonnez pas, quand même : Ils ont encore besoin de vous !

      Joyeuses fêtes (et la bise à la Baronne de a part, juste pour son bonheur de femme) à vous et à tous vos proches, parce que ce n'est pas fini !

      I-Cube

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Merci Vlad !

      A toi aussi, Vlad, Joyeux Noël !
      Profite, la vie est si courte !

      A bientôt !

      I-Cube

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube