Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

samedi 12 décembre 2015

Demain, je vous en conjure :

Allez voter !

Pour qui vous voulez, peu importe, mais « participez », SVP !
C’est comme pour les JO : L’important, c’est justement de participer.
Et seulement ça.
 
L’objectif reste en effet de diluer le vote frontiste à la portion congrue de ce qu’il est réellement.
Du coup, ne pas porter une minorité aux commandes de vos régions et casser la dynamique du « premier parti de Gauloisie-triomphale » qui reste du « grand n’importe quoi » marketing, du degré zéro de l’Intelligence !
 
Car l’analyse est simple : 
 
En 2002, premier tour des présidentielles, ils étaient 4.804.772, sans compter les mégrétistes !
En 2007, premier tour des présidentielles, ils n’étaient plus que 3.834.534…
Un million perdu, rien que pour la gloire de la démocratie.
Mais en 2012, premier tour présidentielle, ils se comptaient de nouveau 6.421.426 !
Une progression de 67 % en 5 ans !
Le meilleur score du FN…
Conclusion, aujourd’hui ils sont entre 4 et 6,5 millions, seulement et pas plus, à venir mettre en transe le pays et par-delà lui-même, l’Europe et le reste du monde acquis à l’esprit des Lumières…
C’est qu’on en meurt aussi sur les trottoirs « parigots-rive-droâte » de ces fameuses « Lumières », ne l’oubliez pas non plus trop vite.
 
En revanche, il faut rester vigilent : En 2007, les législatives, ils ne totalisaient plus que 1.116.136 bulletins, mais 3.528.663 en 2012, soit un score équivalent de la présidentielle du mois précédent et une progression de plus 2,4 millions de voix, soit 116 % en 5 ans !
 
Mais aux municipales de 2014, ils se comptent 1.046.603, alors qu’aux européennes suivantes, ils sont de nouveau 4.712.461 !
Encore une progression de 3,665 millions de voix, ou 3,5 fois plus…
Et désormais avec le scrutin de dimanche dernier, les régionale 2015, ils sont 6.018.914.
Une progression de 27,7 % en un peu plus d’un an seulement.
Vous avez compris ?
 
Pas plus de 6,5 millions qui veulent vous diriger à votre corps défendant masqués par votre abstention massive, qui veulent en imposer à plus de 10 fois plus qu’eux, parce que la moitié des électeurs ne se déplacent même pas, ne serait-ce que pour « PARTICIPER » !
 
Et les voilà donc qui se gaussent de représenter désormais « la première » force politique du pays.
Ce n’est pas faux Les autres tellement tous les autres sont effectivement en jachère ou déchéance avancée, quasi-putride, nombreux et dispersés en une multitude de formations qui ne sont que l’ombre d’elles-mêmes, voire ne représentent jamais que les sempiternels guignols qui croient et crient à leur destin national et leurs dogmes désuets.
 
Pensez donc que si notre code électoral interdisait plus de deux mandats publics d’affilée, bon nombre n’encombrerait pas la vie politique de ce pays que j’aime tant…
Au moins, on aurait des têtes nouvelles à défaut d’avoir des idées nouvelles pour le bien-être des populations qu’ils sont censés représenter.
Passons, c’est un autre débat.
 
La seule conséquence que je vois, c’est que si demain la participation fait un bond, les 6 millions de gugusses qui croient encore à la « Mère-Noël », ils redeviendront à ce qu’ils n’ont jamais cessé d’être, une minorité qui ne compterait pas plus de 15 % de l’électorat.
Songez-y en allant voter demain, pour qui vous voulez (je ne fais campagne pour personne en particulier sur ce coup-là), mais votez !
Faites ce petit-effort, SVP.
 
Et attention, notre prochaine convocation à des élections aura lieu le 23 avril 2017, et là les règles changent !
ARTICLE 7 de la constitution (révisée) : « Le Président de la République est élu à la majorité absolue des suffrages exprimés. Si celle-ci n'est pas obtenue au premier tour de scrutin, il est procédé, le quatorzième jour suivant, à un second tour. »
Autrement dit, il n’y a un deuxième tour qu’en cas de ballotage, entre les deux candidats les mieux représentés au premier.
Il n’y a pas de second tour en cas de majorité absolue, non pas des électeurs inscrits, ni des bulletins nuls ou blancs, mais des suffrages EXPRIMÉS !
 
En conséquence de quoi, si dimanche dernier avait été un scrutin présidentiel (uninominal direct) et non pas régional (proportionnel de listes avec prime majoritaire), et que les suffrages exprimés avait été non pas de 21.708.031 mais de 12.037.343 de voix utiles, soit à peine 55 % de ce qu’il a été, vous auriez hérité d’une Présidente frontiste passée au premier tour.
 
Ou, hypothèse plus sérieuse et vraisemblable – parce qu’un taux d’abstention de près de 70 % pour un scrutin réputé « majeur » (en tenant compte des votes blancs & nuls) au lieu et place des 50,09 % constatés (plus près de 4 % de blancs et nuls), c’est quand même tiré par les cheveux, reconnais-je avec moi-même – s’ils avaient été à se compter 10.854.016, soit à peine 55,4 % de plus, puisqu’ils sont capables de tripler les bulletins, pour se mobiliser tout autant, elle était élue direct.
Ce n’est « que » 4.835.344 bulletins de plus, soit à peine, pour prendre toute la mesure du danger qui guette la vie politique de mon pays, 10,67 % du corps électoral !
Mais oui, 10 % seulement
Alors qu’ils viennent de faire + 27 % en quelques mois !
Vous saisissez mieux les enjeux d’une participation massive, désormais ?
 
Parce que 10 % de kouillons de plus, agacés, énervés, en colère ou seulement déçus de tous les autres élus de la planète-parigote des politicards de tous bords, il n’y a pas loin, figurez-vous.
Et en 17 mois, rien n’est impossible pour peu que l’actuel gouvernement soit incapable, comme il en a pris hélas l’habitude, d’améliorer la situation sur le plan du chômage, sur le terrain économique et je ne vous raconte même pas sur le plan de la sécurité comme il a pu nous le démontrer de janvier à novembre de cette année…
 
Aussi, une seule consigne : Halte à l’abstention !
Allez voter, SVP, je vous en conjure.
 
I3

6 commentaires:

  1. C tjrs une minorité qui arrive au pouvoir. Et le problème, c qu'elle impose son opinion, plutôt que de laisser vivre les gens. Et ce sont les partis qui critiquent l'Euro, qui veulent plus de déficits, qui veulent du protectionnisme qui crédibilisent le fn. Ce sont ceux qui communautarisme la société qui crédibilisant le discours identitaire. Je vais voter, c à côté de chez moi. Mais vraiment sans convictions. Franchement, quel choix avons nous?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le choix entre la peste et le choléra, y'a pas à dire.
      Mais c'est pour éviter le sida...

      Merci à toi, Vlad, de m'éviter la honte promise par l'abstention massive.
      Et de participer.

      Personnellement, aveuglé par mon optimisme indécrottable, j'ai bon espoir dimanche soir.

      Bien à toi !

      I-Cube

      Supprimer
  2. Mais enfin, qu'est-ce-qui vous prend? C'est quoi ces raisonnements débiles? Il y a autant d'électeurs potentiels F.N parmi les abstentionnistes que parmi les autres!
    Ce qui va se passer est très simple :
    1. des gens comme moi, principalement soucieux d'émettre un vote de protestation ont voté FN au premier tour et, constatant que la compétition se réduisait pour le second tour à la lutte entre les "sauces" alias "soces" et la droite classique, toujours soucieux de contribuer à ce que cette "majorité" se ramasse la pâtée du siècle, vont voter "droite classique" car c'est la manière la plus efficace de PROTESTER!
    2. d'autres gens vont se déplacer pour empêcher le FN de gagner et vont voter "droite classique". C'est ce que l'on va observer dans les six régions où le FN est arrivé en tête.
    3. d'autres gens, contents d'avoir vu la révolte produire des effets intéressants, vont voter "droite classique" ou bien FN dans les régions où le PS est susceptible de gagner car l'occasion est vraiment trop belle ...
    4. etc.

    Il n'y aura aucun ressaisissement en faveur du PS car, pendant la campagne, à aucun moment, aucun responsable du PS ou du gouvernement n'ont envoyé le moindre signe dans le genre "message reçu" CAR ILS CONTINUENT DE CROIRE QUE LEUR POLITIQUE EST VRAIMENT LA MEILLEURE ET VA FINIR PAR PRODUIRE LES EFFETS ATTENDUS ...

    La moitié au moins des électeurs FN votent "protestataire" comme d'autres, jadis, votaient PCF. Dès que le PC est arrivé au pouvoir son électorat s'est effondré, en 1984 ... ce qui a conduit ledit PC à se durcir et a provoqué une nouvelle perte d'influence ...
    Cet électorat protestataire n'est de droite ni de gauche! Il est protestataire, un point c'est tout ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Débile ?
      Moi ?
      Vous êtes sûr ?

      Parce que bon, quand vous refaites les décomptes, la FN n'a jamais fait qu'environ 80.000 suffrages de plus entre le premier et le second tour, pour arriver au score de 6.514.029 suffrages.
      A peine 8,22 % de plus en 8 jours...

      Soit également à peine 14.000 de plus que le plafond que je vous indiquais de 6,5 millions.
      En une peu plus de 3 ans, le FN n'aura donc progressé de moins de 100.000 "kon-vaincus".
      92.603 exactement.
      Je ne devrais donc pas m'inquiéter outre mesure pour 2017.

      Et pourtant, mais j'y reviendrais demain.

      En attendant, vous pouvez toujours manger votre casquette, visière incluse, puisque les faits me donnent une fois de plus raison : Pas mal pour un "débile", non ?

      Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer
    2. Votre erreur consiste à croire que les abstentionnistes sont presque tous des anti-F.N.! C'est là que votre raisonnement ne tient pas ...
      Je vais vous raconter une anecdote : Il était une fois, dans une ville très proche de la mienne, il y avait un maire communiste très ouvert (ça arrive!). Il avait constaté que l'abstention était très élevée dans sa commune. Il entreprit donc de lancer et de conduire une campagne de sensibilisation "dirigée" vers les catégories le plus susceptibles de voter communiste. Le résultat fut ... sidérant (pour lui et rien que pour lui!) : le F.N. fit un bon spectaculaire! Depuis, ses amis qui lui ont succédé (lui-même ayant été "rappelé" par le "Tout-Puissant") n'ont jamais plus recommencé.
      Les abstentionnistes se répartissent d'une manière approximativement égale selon les sensibilités. Si on n'est pas content, on change son vote. Dans un premier temps on le change en faveur de gens qui ont déjà exercé le pouvoir. Dans un second temps, si ça ne suffit pas, on le change en faveur de gens "neufs" (ou qui apparaissent comme tels!). C'est ce qui est en train de se passer en France actuellement!

      Supprimer
    3. Oui sauf que là, et les chiffres sont formels, comme d'habitude, il y a eu 3,8 millions de votant supplémentaires, pour seulement 801 mille "voteurs frontistes".

      La proportion des "abstentionnistes-frontistes" est donc de seulement 20,8 %, pas plus.
      ce qui d'ailleurs a changé radicalement les résultats généraux.

      Je croyais que votre formation de "matheux" vous avait appris à compter.
      Notez que vous pourrez toujours dire que moi je ne sais pas compter, puisque je l'affirme pour être un pur-produit de "l'ékole pue-blique"...
      Mais là, il va falloir réviser vos basiques pour devenir convainquant, SVP !

      Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube