Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

jeudi 24 septembre 2015

ALERTE INFO !

L’incroyable « Ami-râle »

Parce que c’est à lui que l’on doit ce dernier scoop phénoménal.
Je cite le site :
 
« Communiqué du ministère des affaires étrangères en date du 25 février 1991 sur l'attribution à la France d'une aide financière du Koweït.
 
Circonstances : Annonce, le 25 février 1991 par l'émir du Koweit, d'un don de 1 milliard de dollars à la France au titre de son effort militaire dans le Golfe.
L'Emir du Koweit vient de faire savoir au Président de la République française qu'il avait décidé de contribuer à hauteur d'un milliard de dollars à l'effort militaire français pour la libération de son pays.
- Au moment où les soldats français sont engagés dans l'action terrestre destinée à mettre fin à une longue et cruelle occupation, la France apprécie hautement cette manifestation de solidarité. »
 
C'est « Haddock » qui l’a trouvé le premier.
Et téléchargez vite, parce que ça pourrait disparaître rapidement.
 
Une annonce que j’avais retrouvée pour ma part dans « mes archives » de l’époque qui cite le ministre des affaires étrangères du moment, Roland Dumas dans les termes suivants : 
 
« François Mitterrand est informé par l'émir du Koweït de sa décision de contribuer à hauteur de un milliard de dollars à l'effort militaire français pour libérer son pays. Dans un communiqué, le ministère français des Affaires étrangères explique : Au moment où les soldats français sont engagés dans l'action terrestre destinée à mettre fin à une longue et cruelle occupation, la France apprécie hautement cette manifestation de solidarité ».
 
Ce qui a pu aider « l’Ami-Râle » : Moi, je ne sais pas faire une recherche sur Internet, c’est comme ça et un point c’est tout !
 
Rappelez-vous, c’était le deuxième jour de l’offensive terrestre des troupes de « la coalition » lors de la première guerre du Golfe, alors même que l’Irak et ses positions aux Koweït encaissaient des bombardements incessants depuis la mi-janvier (jusqu’à toutes les trois heures sur Bagdad), une offensive qui n’aura duré que « 100 heures » avant l’effondrement de l’armée de Saddam Hussein.
Des dizaines de milliers de « sorties » pour des dizaines et des dizaines de milliers d’heures de vol et des milliers et des milliers de raids incessants de préparation avaient annihilé depuis les airs, toute capacité de la « 4ème armée du monde ».
 
C’est simple, la « division Daguet » (des troupes gauloises), qui marche sur l'aérodrome d'As Salman et son nœud routier vers le nord-est, pour couper leur retraite aux troupes irakiennes, avance tellement vite qu’elle n’est ralentie que par le nombre des prisonniers.
 
On en saura plus tard la vraie raison : Les hommes de troupes irakiennes n’avaient plus de chef, peu de provisions et de munitions, abandonnés de tous, coupés de leurs arrières, sans consignes précises.
Il leur fallait se rendre, mais non sans avoir tiré quelques coups de kalachnikov : « Se battre », même symboliquement, leur rendaient l’accès au paradis d’Allah !
Je ne vous raconte pas l’hypocrisie « des religieux » sur ce coup-là !
 
Avant de conclure ce court-billet, il faut que je vous explique d’abord une chose : « Mes archives », ce sont des textes, surtout juridiques et fiscaux, que je tapais moi-même sur un Amstrad et ses disquettes 3 pouces, un format qui n’existe plus. Puis d’autres archivés sur des disquettes 5,25 pouces depuis un IBM 400, en « co-axe ». Enfin avec l’arrivée des premiers PC portatifs, sous Dos puis Windows, sur disquette 3,5 pouces, deux formats qui n’existent plus non plus.
C’est le début d’une époque où je plante un disque dur ou carrément le PC tous les deux ans.
Alors j’archivais toutes les semaines sur les premiers « Zip », des disquettes un peu plus épaisses que vous ne trouverez plus non plus, après avoir bricolé un « lecteur de masse » avec des K7-audio (encore un format disparu), surtout pour mes feuilles de calculs et autres programmes écrits dans je ne sais plus quel langage, sans doute du Basic.
Puis sur des CD, les premiers n’étant pas modifiables, la génération suivante si, et des DVD ré-imprimables.
Pour finalement « stocker » sur les disques durs arrachés à mes machines quand elles rendent l’âme : J’en ai 4 qui ne servent qu’à ça !
Plus « les bouts » sur clés USB depuis quatre ou cinq ans seulement.
Quant aux courriels, je n’en efface aucun et ils se comptent par dizaines de milliers, qu’on peut retrouver par auteur, par sujet ou par date : Je suis de ceux qui n’ont jamais utilisé Outlook pour ne pas les télécharger : Ça prend trop de place sur les disques durs, qui ne sont pas fiables entre mon enclume et mes marteaux pilons (respectivement clavier et doigts).
Tout cela est très bien et me rassure. 
 
L’inconvénient, c’est que ça fait des centaines de supports différents, des tiroirs pleins, où naturellement, je ne sais plus ce qu’il y a dessus, à en perdre des journées entières à les lire les uns après les autres…
C’est la raison de « mes retards à l’allumage ».
Et encore, heureusement que la version la plus récente d’Office lit tous les formats antérieurs, même les Word 3 et Multiplan, sans ça je serai sourd, aveugle et … aphone !
 
Pour en revenir à la découverte de « l’Ami-Râle », qui date d’hier, vous aurez noté comme moi que :
– C’est un site officiel de la République ;
– Qui confirme officiellement ce que j’avais redécouvert (parmi d’autres choses que vous découvrirez un peu plus tard) récemment, mais me souvenais quand même que ça existait ;
– Qui infirme directement les propos de tous les ministres, des finances et de la défense, interrogés autant par Haddock que par les associations de vétérans sur le sujet, depuis 1998 !
 
Les ministères affirment à l'unisson et avec constance, qu’il n’y a jamais eu aucune somme versée en indemnisation de la participation de la « Division Daguet » par qui que ce soit, qui aurait pu laisser des traces dans les comptes publics.
Là encore, vous pouvez vérifier sur le site de « l’Ami-Râle » avant qu’il ne soit bloqué par les autorités : « Alerte-Éthique ».
 
Par conséquent :
– Soit, ils mentent tous de façon éhontée car le fait est désormais établi par l’archive dégotée par « l’Ami-Râle » et aucun n’est plus jamais digne de confiance pour solliciter un mandat politique auprès du Peuple ;
– Soit, ils ne mentent pas et alors, si ces sommes versées par le Koweït ne sont jamais arrivées sur les comptes de la Nation, c’est qu’elles ont odieusement été détournées, dissimulées !
 
Pour rappel, les associations de vétérans, notamment l’Unsor et Avigolfe, ont reçu les mêmes réponses.
Il vous faut savoir que les vétérans sont les cocus de l’affaire pour deux raisons :
 
– J’ai « re-décourvert » que le ministre de l’époque, « Jean-Pierre Chevènement » (dit aussi et ici « Le Ché », voire « le ressuscité » par ailleurs) s’était promené le 24 décembre 1990 en Arabie Saoudite pour soutenir le moral des troupes sur leur camp de base et avait promis l'octroi d'une « prime de risque » aux hommes de Daguet.
D’ailleurs, le premier ministre Bérégovoy avait commencé à la distribuer, avant d’être liquidé et quelques biffins ont dû rembourser sous la pression de menaces de mort.
D’autre en sont morts ou ont disparu, on ne sait pas : Ils ont été jusqu'à 12.000…
 
Un participant de cette soirée note même pour la petite et la grande Histoire que : « Le 24 décembre 1990, comme il se doit, nous assistons à la messe de minuit pour prier et fêter Noël. Notre invité : notre ministre de la Défense de l'époque et objecteur de conscience. (…) Consigne : pas de photo-souvenir de la messe, ni du ministre. Les ordres sont les ordres. Il était assis à ma droite à quelques mètres de moi. J'ai pu l'observer (…) et murmurer à l'oreille de mon camarade qu'il quitterait sa fonction avant le début des bombardements aériens. (…) Le lendemain, à 6h00, quand nous avons eu un cadeau de Saddam (une alerte aux SCUD), Chevènement a paniqué. Il a demandé de lui affréter un avion en plein désert pour repartir. »
 
– Depuis, on sait que 30 % du contingent américain, mais aussi anglais, souffre du « syndrome du Golfe » pour avoir inhalé des poussières d’uranium appauvri de certaines munitions tirées depuis les avions de la coalition et sont soignés, pris en charge et indemnisés pour cette raison.
Syndrome qu’on retrouve également chez les vétérans des Balkans.
Mais dans mon pays, celui que j’aime tant, les « autorités » refusent de le reconnaître, du coup refuse d’indemniser les familles et par ricochet, refuse de soigner ses soldats : Un scandale absolument écœurant, même pour moi, pas forcément fan des « affaires de militareux »… 
 
Pour que votre information soit complète, sur le sujet et ses derniers développements, notez simplement que deux députés, sur la centaine ayant été interpelés, viennent de déposer chacun une question écrite autour de ses sujets :
 
– Le 7 septembre 2015 : Patrick HETZEL ; Député du Bas-Rhin :
« M. Patrick HETZEL attire l’attention du Ministre de la Défense sur les indemnités de la guerre du Golfe 1991. Le New York Times du 8 septembre 1992 révèle que les banques du Koweït, des Émirats arabes Unis et d’Arabie Saoudite ont viré directement 84 milliard de dollars aux pays de la coalition. Il souhaite savoir si la France a touché ces financements. »
 
– Et Le 2 septembre 2015 : Nicolas DUPONT-AIGNAN ; Député de l’Essonne :
« Question 2015-36-00108 :
M. Nicolas DUPONT-AIGNAN appelle l’attention de M. le ministre de la défense sur des informations officieuses faisant état de sommes qu’aurait perçu l’État Français à la suite de la guerre du Golfe de 1991, au titre des dommages civils et militaires des Forces de la Coalition. Ces sommes dont le prélèvement a pu être vérifié sur les banques centrales du Koweït, des Émirats arabes Unis et de l’Arabie Saoudite, n’ont jamais fait l’objet d’inscription de crédits dans la comptabilité nationale et n’ont pu de ce fait bénéficier aux unités combattantes notamment aux soldats souffrant de symptômes post-traumatiques. Il lui demande de bien vouloir confirmer ou non ces informations et, si elles sont avérées, à quels budgets publics ou privés ces sommes ont pu être affectées. »
 
Pour le reste, je vous invite à (re)découvrir mon point de vue sur le sujet retranscrit de façon « romancée » (pour ne pas encourir la censure) autour du premier tome « Opération Juliette-Siéra ».
Auquel il a fallu que je rajoute, contraint et forcé, une suite ébouriffante autant qu’inattendue dans « Mains invisibles ».
Et que je suis bien obligé de vous prévoir une énième suite, provisoirement baptisée « Laudato si ».
Parce que, parce que, après avoir remis la main sur « mes archives 1992 », j’en découvre des vertes et des pas mûres que j’avais pu, comme tout le monde, oublier.
C’en est même effarant : Les « mafias » scabreuses et gouvernementales ne sont pas que chez nous, mais bien ailleurs également.
Tel que le milliard retrouvé ici, ce n'est finalement qu'un glaçon tombé de l'iceberg.
 
Bon, en attendant, soignez-vous bien et restez aux aguets : Tout le monde vous ment et vous prend pour ce que vous n’êtes pas, même si c’est nous tous qui paierons leurs additions (tous, sauf les islandais, justement…)

PS : Je constate ce matin que le lien laissé hier concernant le fameux texte découvert par « l'Ami-Râle » ne fonctionne plus !
Censuré ? Je ne sais pas, parce qu'on le retrouve assez facilement à la même adresse http://discours.vie-publique.fr/notices/912007900.html, mais via Gogol ! (Vous copiez/collez l'adresse ci-dessus, sur une autre fenêtre, ouverte sur Gogol)
Notez que depuis ce matin également, j'ai un mal fou à me connecter via mon serveur resté en « Gauloisie-patriotique », parce que ça coupe sans arrêt après avoir établi la liaison.
En bref, tout cela dérangerait-il les hautes autorités de mon pays à moi (que j'aime tant) ?

15 commentaires:

  1. Courriel reçu d'un vétéran :
    "
    Bonsoir,



    Seulement 2 jours après la date de cette article le brigadier (Christian PRUD'HOMME) est retrouvé suicidé a son domicile...le 6 Décembre 2010. après bien sûr son audition auprès des gendarmes.
    L'article avait été posté le 4 Décembre 2010. http://www.nationspresse.info/communiques-de-presse/que-sont-devenues-les-indemnites-versees-par-larabie-saoudite-a-la-france-apres-la-guerre-du-golfe-de-1991".

    Notez que Christian PRUD'HOMME est évoqué dans ce chapitre et le suivant : http://flibustier20260.blogspot.fr/2014/09/chapitre-xxxi1.html

    Je vous reprends le texte du lien du site NationsPresse.info avant qu'il ne disparaisse lui aussi des radars internetiques :

    "AVIGOLFE, qui, vingt après la guerre du Golfe (16 janvier 1991) et dix ans après sa création et l’ouverture d’une instruction diligentée par la juge Bertella-Geffroy, attend toujours de l’Etat français qu’il assume ses responsabilités envers les victimes civiles et militaires.

    L’association demande que soit mise en place une commission d’enquête parlementaire afin de faire toute la vérité sur l’affaire du détournement présumé des indemnités de la guerre du Golfe versée par l’Arabie saoudite.

    Il s’agirait de 3,5 milliards de dollars (valeur de 1991) qui ne serait jamais arrivés dans les caisses de l’Etat, selon l’informateur, Jean-Charles Duboc qui a transmis le dossier en janvier 1998 au ministère des Finances, ainsi qu’au TGI de Paris, aux termes de l’article 40 du Code de Procédure pénale.

    Le 29 mars 2001, Jean-Charles Duboc était entendu par la juge d’instruction Michèle Vaubaillon, du Pôle financier du TGI de Paris.

    Edouard Balladur aurait, selon Jean-Charles Duboc, était informé de ce détournement par les autorités saoudiennes, alors qu’il était Premier ministre sous la présidence de François Mitterrand.

    Le 21 août 2001, Roseline Bachelot, alors députée du Maine et Loire et présidente du groupe parlementaire France-Irak, écrivait à Jean-Charles Duboc : « Vos informations proprement ahurissantes, mériteraient d’être mieux diffusées car, en ce domaine, règne une omerta qui contraste singulièrement avec…. »

    Depuis, silence total.

    Comme pour l’affaire Karachi, il pourrait s’agir d’un détournement d’argent public en toute impunité.

    Nous estimons que le silence maintenu sur ce détournement de fonds publics se place dans le climat plus général de mensonge, de manipulation et d’abus du Secret-Défense.

    AVIGOLFE rappelle, à ce sujet, que 200 documents classés « secret-défense » concernant la guerre du Golfe et intéressant l’instruction judiciaire, ont été détruits.

    AVIGOLFE soutient toutes les propositions visant à faciliter l’accès à tout document d’intérêt public et/ou pouvant favoriser l’information et la défense des intérêts des citoyens.

    Président d’AVIGOLFE

    Hervé Desplat"

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Simplement pour vous informer que votre premier lien en début d'article ne fonctionne pas parce qu’il est erroné :
    " http://discours.vie-publique.fr/notices/912007900.html.C%E2%80%99est "
    Il suffit de supprimer la fin : ".C%E2%80%99est " et de le remettre correctement : http://discours.vie-publique.fr/notices/912007900.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact !
      Me voilà rassuré.

      D'autant que "mes coupures" d'accès à mon serveur intermédiaire resté en "Gauloisie-informatique" se sont calmées.
      Même si je n'ai pas encore d'explication correcte à fournir pour calmer mon unique-neurone.

      Mais bon, aux aurores, je balisais.

      Bonne journée à vous !

      Supprimer
  3. Merci pour cette ALERTE INFO que je complète par une lettre que je viens d’envoyer à Alain SUGUENOT, député de la Côte d’Or, avec en copie Patrick HETZEL, député du Bas-Rhin, et Nicolas DUPONT-AIGNAN, député de l’Essonne.

    Vraiment explosif !...

    Bien à vous !...

    L’Ami-râle

    Monsieur le Député,

    Par courrier du 1er septembre dernier, vous m’avez fait part du fait que vous aviez pris bonne note des divers arguments présentés traitant du détournement des indemnités de la guerre du Golfe 1991 et que vous ne manquerez pas de vous référer à ma réflexion dans le cadre de vos travaux parlementaires.
    Je vous en remercie sincèrement.

    Je porte à votre attention que deux députés ont posé une question au gouvernement à ce sujet :

    M. Nicolas DUPONT-AIGNAN, député de l’Essonne :

    QUESTION AU MINISTRE DE LA DÉFENSE

    Question 2015-36-00108

    M. Nicolas DUPONT-AIGNAN appelle l’attention de M. le ministre de la défense sur des informations officieuses faisant état de sommes qu’aurait perçu l’État Français à la suite de la guerre du Golfe de 1991, au titre des dommages civils et militaires des Forces de la Coalition. Ces sommes dont le prélèvement a pu être vérifié sur les banques centrales du Koweït, des Émirats arabes Unis et de l’Arabie Saoudite, n’ont jamais fait l’objet d’inscription de crédits dans la comptabilité nationale et n’ont pu de ce fait bénéficier aux unités combattantes notamment aux soldats souffrant de symptômes post-traumatiques. Il lui demande de bien vouloir confirmer ou non ces informations et, si elles sont avérées, à quels budgets publics ou privés ces sommes ont pu être affectées.

    M. Patrick HETZEL, député du Bas-Rhin :

    QUESTION ÉCRITE

    M. Patrick HETZEL attire l’attention du Ministre de la Défense sur les indemnités de la guerre du Golfe 1991. Le New York Times du 8 septembre 1992 révèle que les banques du Koweït, des Émirats arabes Unis et d’Arabie Saoudite ont viré directement 84 milliard de dollars aux pays de la coalition. Il souhaite savoir si la France a touché ces financements.
    L’information du New York Times est indiscutable car elle reprend le « Rapport économique Arabe », une étude annuelle effectuée par le Fonds monétaire arabe, la Ligue arabe, l’Organisation des pays arabes exportateurs de pétrole, et d’autres institutions importantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai toujours pas retrouver le lien sur le NYT...
      Je l'avais, mais sur une autre machine.
      Une cassée.

      Et le volet de navigation est dessus, pas archivé : Je n'ai pas pu le retranscrire sur la machine actuelle, perdu pour la gloire !

      Merci à vous !

      Supprimer
    2. Le lien semble avoir disparu !...

      La CIA a-t-telle utilisé sa "gomme" ?...

      Supprimer
  4. Suite de la lettre à Alain SUGUENOT, député de la côte d’Or :

    D’autre part, je porte à votre attention qu’il est possible de trouver, sur le site de la direction de l’information légale et administrative, un communiqué en date du 25 février 1991 relatif à l’attribution à la France d’une aide financière du Koweït :

    « Communiqué du ministère des affaires étrangères en date du 25 février 1991 sur l'attribution à la France d'une aide financière du Koweit.
    Circonstances : Annonce, le 25 février 1991 par l'émir du Koweit, d'un don de 1 milliard de dollars à la France au titre de son effort militaire dans le Golfe.
    L'Emir du Koweit vient de faire savoir au Président de la République française qu'il avait décidé de contribuer à hauteur d'un milliard de dollars à l'effort militaire français pour la libération de son pays.
    - Au moment où les soldats français sont engagés dans l'action terrestre destinée à mettre fin à une longue et cruelle occupation, la France apprécie hautement cette manifestation de solidarité ».
    http://discours.vie-publique.fr/notices/912007900.html

    Ainsi, le versement, en 1991, d’un milliard de dollars à notre pays est reconnu par le ministère des Affaires Étrangères.

    Par contre, lorsque l’on demande au ministre des Finances s’il y a des traces, dans la comptabilité publique, d’un virement relatif aux indemnités de la guerre du Golfe, on n’obtient aucune réponse, puisque j’ai posé cette question, sans résultat, à tous les ministres des Finances depuis 1998.
    Mais il y a bien pire lorsque la réponse est négative comme c’est le cas dans un courrier adressé à l’Union nationale des sous-officiers en retraite (UNSOR) en date du 7 octobre 2008.

    En effet, suite à une question posée à Mme Christine LAGARDE, ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi, par M. Jean BIHAN, président de l’UNSOR, au sujet des accusations d’un détournement de fonds publics qui aurait été effectué lors du virement des indemnités de la guerre du Golfe de 1991, on obtient cette réponse :

    « Monsieur le Président,

    Par courrier en date du 12 août 2008, vous avez porté à la connaissance de Madame le ministre de l’économie, de l’industrie et de l’emploi, différents éléments relatifs à des indemnités qui auraient été versées notamment par le Koweït. Il vous semble que ces sommes seraient allées au bénéfice des militaires ayant participé à l’Opération « Tempête du désert ».

    Vous indiquez que certains adhérents de votre association, ainsi que Monsieur Jean-Charles DUBOC, vous ont affirmé que ces sommes auraient été détournées, sans pour autant préciser qui en aurait bénéficié.

    Cependant malgré les recherches effectuées en ce sens par les services du ministère, aucun élément d’information susceptible de confirmer ou d’infirmer ces allégations n’a pu être trouvé. En outre, les documents auxquels vous faites allusion sont inconnus du ministère.

    J’ai donc transmis votre courrier à toutes fins utiles au ministère de la Défense, seul compétent pour en connaître…

    Veuillez agréer, monsieur le Président, l’expression de ma considération distinguée.

    Christian Dufour
    Le Chef de Cabinet

    Ainsi, d’un côté, nous trouvons un document officiel du ministère des Affaires Étrangères qui relate le virement à notre pays d’un milliard $ en 1991, et de l’autre, une lettre du ministère des Finances qui explique qu’il n’y a rien dans la comptabilité publique, malgré les recherches effectuées.

    Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Député, l’expression de ma plus haute considération.

    JCD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfait !

      Vous m'aviez tenu au courant de ces démarches...

      Et je vous en remercie !

      Bien à vous.

      Supprimer
  5. J’ai fait une petite reprise du communiqué du ministère des Affaires Étrangères sur mon blog « Alerte éthique » :

    http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/2015/09/guerre-du-golfe-communiqu%C3%A9-de-presse-du-minist%C3%A8re-des-affaires-%C3%A9trang%C3%A8res-du-25-f%C3%A9vrier-1991.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca, j'ai eu l'occasion de voir !

      On passe en mode "explosif" plus tôt que prévu.

      A moins que ce soit une "mèche-longue"...

      Je rappelle le calendrier voulu par "Mythe-errant", l'année de son centenaire : 2016.
      Sans doute au premier trimestre !

      Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer
  6. Pour en rajouter une couche :

    1 - Le lien avec l'article du NYT du 8 février 1992 dont vous trouverez une "copie d'écran" sur le site de "l'Ami-Râle" :

    http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/2015/09/guerre-du-golfe-communiqu%C3%A9-de-presse-du-minist%C3%A8re-des-affaires-%C3%A9trang%C3%A8res-du-25-f%C3%A9vrier-1991.html

    a disparu, comme "gommé" !

    2 - Toujours dans le cadre de "sources ouvertes" où vous renseignez - et pas encore "gommées", censurées,
    un "détail" paru dans les colonnes du Parisien.fr :

    http://www.leparisien.fr/politique/les-soldats-malades-de-la-guerre-du-golfe-veulent-se-faire-entendre-04-02-2013-2538479.php

    On n'invente presque rien, hors les "fictions", sur ce blog-ci.

    3 - Ce qui donne ce "papier" du même site, daté de 2013, sur une affaire rocambolesque de "vol d'archives" :

    http://www.leparisien.fr/politique/200-documents-secret-defense-detruits-04-02-2013-2538477.php

    Pour ma part, je croyais que la juge citée avait abandonné son enquête depuis des années, en tout cas après la commission d'enquête parlementaire sur le sujet qui avait botté en touche : Rien à voir, rien à dire, fermez le ban !

    Comme quoi on peut en apprendre tous les jours, d'autant que la prescription n'est pas près de tomber sur ces sujets-là !

    Bonne lecture à toutes et à tous !

    I-Cube

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le lien nu NYT : http://www.nytimes.com/1992/09/08/world/gulf-war-s-cost-to-arabs-estimated-at-620-billion.html

      Supprimer
    2. Là, franchement, je tombe de mon tabouret (avec accoudoirs, précise-je) !

      Non seulement des "anonymes" se présentent pour commenter jusque sur ce "petit-blog" de rien, pour nous refiler à tous le "lien perdu" que ça fait des semaines que je le redemande à "l'Ami-râle" puisque c'est lui le premier qui en a fait "capture d'écran", au moins à ma connaissance, mais en plus j'en prends plein la gueule pour ne décidément pas savoir me servir d'internet, que ça en devient désormais "publiquement-notoire" !
      Si ce n'est pas une baffe, ça, c'est quoi ?

      Mais je prends ce commentaire-là comme d'une divine et fabuleuse surprise.
      Un grand cadeau !

      - D'abord, je sais que je suis "crasse" avec les moteurs de recherche, les liens et "toussa-toussa". Donc pas vraiment surpris.
      - Ensuite, ça me permet de compléter ma "doc" sur le sujet de façon très efficace.

      Alors "MERCI-MERCI" infiniment.

      Mais notez tous au passage que j'ai d'autres chiffres à vous raconter, qui recoupent partiellement ceux dudit article du NYT.
      Qui d'ailleurs à l'époque avait été repris par Courrier International : C'est là que je l'avais lu au début des années 90, puisque j'étais encore abonné !

      MERCI encore 1.000 fois !

      Bien à vous,

      I-Cube

      Supprimer
    3. Attention, vous ça fait beaucoup de merci, je risque de prendre ça pour de la flagornerie, comme vous lorsque je vous disais merci ;-)

      Pour la petite recherche, il suffit de taper : "new york times 8 september 1992" dans gogol et le lien arrive en 4ème position.

      Bonne journée !

      Supprimer
    4. Personne n'y avait pensé depuis quelques semaines, figurez-vous !
      Magistrale leçon d'humilité.

      Un document très important pour une multitude d'incrédules !
      J'en ai même eu un (qui a disparu depuis quelques temps : Incognitoto) qui affirmait que ses potes du Canard enchaîné n'avaient jamais entendu parler d'un truc pareil, preuve que le document - et l'histoire qui va derrière n'existait pas ...
      Comme quoi, les religions relèvent bien du "dogmatisme aveugle", puisque ça date de ... 1992 !

      Important parce que divers ministres ont depuis écrit que tout ça n'a jamais existé dans les comptes publics, alors que "Du-mât" l'homme aux bottines a communiqué exactement l'inverse en février 1992.

      Important parce qu'on ne veut toujours pas payer leur "primes de risques" à nos vétérans, ni même les soigner, alors qu'on en avait les moyens dès l'origine.

      Important, parce qu'on rappelle à l'occasion que les Jambarts sénégalais, dont 95 d'entre eux sont morts à l'occasion d'un déplacement offert à La Mecque dans un avion militaire de la coalition et leurs familles n'ont jamais été pris en considération.

      Il ne faut pas croire tout ce qu'on vous dit nos "militaires en engagement" dans les Opex : On ne fait pas le métier des armes pour l'honneur, un drapeau, une politique, un pays, mais bien pour de l'argent gagné à la hauteur des risques à prendre.
      Et là, MON Pays à MOI, il n'a pas payé ses dettes.
      Pire, l'argent qui aurait pu dédommager leurs élans & foi, il a été volé par des crapules que d'autres crapules couvrent encore par des moyens dilatoires.

      Et vous vouliez que je ne m'exile pas de ce pays qui est le mien, et que j'aime tant, quand je constate qu'aucun ne mérite le moindre suffrage qui a pu se porter sur lui ?

      Voilà le pourquoi de cet effusion de "merci" qui n'a rien de flagorneur, en l'occurrence.

      Mais bon, tenez vous au courant : C'est une "affaire" qui va partir en mode explosif sous peu parce que la pression devient trop forte !

      Comme je dis toujours, à suivre !

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube