Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

vendredi 9 juin 2017

OVNI-LONDRES


On les attendait depuis longtemps…


… Les nouvelles du cosmos à travers la gazette-galactique que nous livre de temps à autre le service postal Kameulf.
Les Kameulfs maîtrisent assez bien le voyage intersidéral et viennent parfois à notre corps-défendant nous livrer ces « news ».
Je vous le rappelle, pour les béotiens, que des civilisations aliènes se promènent un peu partout dans la galaxie et qu’on en voit parfois dans notre azur.
Le dernier est passé au-dessus de Londres, quelques jours avant les attentats rive-gôche de la Tamise qui ont une nouvelle fois terrorisé les populations autochtones.
Pour vous en convaincre, quelques images en suivant le lien ->
Évidemment, c’est absolument incompréhensible pour la plupart d’entre nous, toutefois, sauf que quelques esprits « matheux » sont parvenus à décoder la page des « histoires d’en rire » que collectait pour moi (et vous) notre Jean-Marc national.
Depuis, je me débrouille autrement…


Ils ont de l’humour et ceux qui payent les pots-cassés, ce sont les Ummos (du gag cosmique (f)ummiste), qui se font passer auprès de quelques terriens bien humain pour des cadors-géniaux, capables de tout dire des sciences dures (et autres).
En réalité, il semble que les Ummos sont des crétins-diplômés, mais qu’ils bénéficient des technologies-avancées dont on ne dispose pas nous-mêmes encore.
Il faut dire que nous sommes considérés comme d’une espèce dangereuse et belliqueuse…
D’ailleurs, l’avant dernier passage date du mois précédent, au-dessus de l’Espagne, mais nous n’avons pas pu collecter les fameuses informations rigolatoires, probablement que l’équipage de l’OVNI s’est senti en danger.
On ne sait pas pourquoi.


Ceci dit, je vous lâche une première bordée pour cette avant-veille de journée électorale : La suite est à la traduction.


Comment reconnaît-on un Ummo dans un aéroport ?
C’est le seul qui donne du pain aux vaisseaux spatiaux.
Comment reconnaît-on un vaisseau spatial Ummo dans un aéroport ?
C’est le seul qui mange le pain !


Pourquoi les Ummos enlèvent-ils leurs lunettes lorsqu'ils font un alcootest ?
Parce que ça fait toujours deux verres en moins…


Comment reconnait-on un Ummo dans une bagarre de rue ?
C’est le seul qui se bat avec un rasoir électrique. 


Pourquoi les mères Ummo ne nourrissent pas leur bébé au sein ?
Parce que ça fait vraiment trop mal de se faire bouillir le téton !


Qu’est-ce qu’un Ummo armé dans un champ de blé ?
Un céréale killer… 


Un Ummo dans un café demande au serveur :
« – Pourrais-je avoir une fois encore un morceau de sucre ?
– Mais monsieur je vous en ai déjà apporté dix !
– Et alors ? Ce n’est pas de ma faute s’ils fondent tous. » 


C’est un couple de Ummos qui part camper au même endroit chaque année, un petit camping fort sympathique situé en pleine campagne et qui n’est accessible que par une seule petite route.
Au pied de la colline, le Ummo manœuvre et monte en marche arrière avec beaucoup de peine.
À mi-chemin Jean-Marc, le paysan du coin, intrigué de voir tous les ans monter ce couple de Ummos en marche arrière décide cette année de leur poser la question :
« – Excusez-moi de vous importuner mais depuis des années je vous vois monter en marche arrière au camping et j’aimerais en connaitre la raison.
– Ben nous les Ummos on n’est pas con. Tous les ans il n’y a jamais de place pour faire demi-tour en haut alors on monter en marche arrière comme ça pour repartir c’est plus facile. »
Jean-Marc est tout heureux d’avoir eu sa réponse et retourne à ses occupations, lorsque quinze jours plus tard, il voit les Ummos redescendre du camping mais toujours en marche arrière.
Le pauvre Jean-Marc encore plus intrigué s’empresse de leur en demander la raison.
Et le Ummo de répondre :
« Ben nous les Ummos on n’est pas si con que ça. Pour une fois qu’on a pu faire demi-tour, on ne s’en est pas privé ! » 


À quoi reconnaît-on un Ummo sur les berges de la Seine ?
C’est le seul qui vaporise de l’insecticide sur les bateaux-mouches !


Qu’est-ce qu’un Ummo bisexuel ?
C’est un Ummo qui ne fait l’amour que deux fois par mois. 


Sur le bord du Nil, trois Ummos voyant un crocodile dans l’eau se mettent à lui jeter des cailloux.
À un moment, le crocodile, agacé, s’approche de la rive, prêt à monter sur la berge.
Deux des Ummos se sauvent et montent dans un arbre.
Le troisième, impassible, ne bouge pas.
Les autres l’appellent et lui disent de se sauver.
Alors l'autre leur répond :
« Ça va pas ! J’ai pas jeté de cailloux moi. » 


Le père d’un citoyen Ummo exilé en Australie sur la planète terre vient de mourir.
Malheureusement, des obligations sur ce continent vont l’empêcher de prendre un vaisseau pour assister aux obsèques (sa femme est à l’hôpital sur la planète Umma).
Alors il appelle son frère cadet resté sur Umma, et il lui dit :
« Écoute, fais quelque chose de bien pour papa de ma part. Je te laisse choisir. Tu n’auras qu’à m’envoyer la facture. »
Un mois plus tard, il reçoit une facture de 1.000 bouletoks, provenant d’un tailleur Ummo.
Il paie cette facture.
Le mois suivant, il reçoit à nouveau une facture de 1.000 bouletoks qu’il ne paie pas, pensant qu’il s'agit d’une erreur.
Mais les mois suivants, de nouvelles factures de 1.000 bouletoks, ainsi que des rappels pour les factures précédentes non payées arrivent…
À ce moment, l’Ummo exilé sur Terre passe un coup de fil à son frère cadet et il lui demande :
« – Dis-moi, qu’est-ce que tu as fait quand je t’ai demandé de faire quelque chose pour papa lors de ses obsèques ? Je n’arrête pas de recevoir des factures d'un tailleur !
– Ben tu m’avais dit de trouver quelque chose de bien pour papa, et tu sais comme ça lui plaisait de toujours être bien habillé… Alors je lui ai loué un smoking. » 


Savez-vous pourquoi les Ummos sont griffés au visage le lundi matin ?
Parce qu’ils mangent avec des fourchettes le dimanche.


Un accident de bus Ummo a fait 40 morts.
20 dans l’accident.
Et 20 dans la reconstitution. 


Pourquoi les Ummos mettent-ils des souris dans leur capote ?
Pour exciter la chatte !


C’est un Ummo qui rentre dans une maroquinerie et qui demande :
« – Auriez-vous un Portefeuille imperméable ?
– Imperméable ?
– Oui, c’est pour y mettre de l’argent liquide. »


Pourquoi les Ummos courent-ils autour des écoles ?
Ils poursuivent leurs études.


Pourquoi les Ummos enterrent-ils leurs morts le cul à l’air ?
Pour faire des garages à vélos. 


Savez-vous quel est le meilleur moyen contraceptif chez les Ummos ?
Le lance-pierres…
…Pour tirer sur les cigognes ! 

Deux Ummos se promènent dans un jardin public, quand ils aperçoivent un chien qui est en train de se lécher les roubignoles.
Le premier, rêveur, dit : « J’aimerai bien pouvoir faire ça… »
Le second lui répond : « Ma foi, je veux bien t’aider et le tenir, mais ce serait plus agréable si vous preniez le temps de vous connaître… » 

Pourquoi est-ce que les Ummos ne produisent pas beaucoup de poulet ?
Parce qu’ils plantent les œufs bien trop profond. 

Qu’est-ce que fait une femme Ummo, qui donne le bain à son bébé et que l’eau est trop chaude…
Elle se met des gants.

Pourquoi les Ummos ont-ils de grosses trompes ?
Parce qu’ils ont des gros doigts…

Un escalator tombe en panne en pleine heure de pointe dans un centre commercial Ummo.
40 Ummos sont restes bloquées pendant 5 heures… 

Combien y a-t’il de blagues Ummo ?
Deux.
Toutes les autres sont des vérités.

Pourquoi les Ummos se promènent souvent avec un seau d’eau ?
Pour payer en liquide. 

C'est deux Ummos en aéro-auto.
Là, ils vont descendre une route très pentue.
Le premier dit : « Attention ! On a plus de freins ! »
Et l’autre de répondre : « Ben voyons ! C'est pas grave ! Y’a un panneau stop en bas ! »  

Un Ummos, père de 15 petit-Ummos, rentre chez lui triomphant et annonce à sa femme qu’il vient d’apprendre que c’est elle qui doit prendre la pilule…

Comment reconnaît-on des braqueurs Ummo dans un casino ?
Ce sont les seuls qui repartent avec les jetons.

Pourquoi il n'y a pas d’Ummo à Calais ?
C’est marqué Pas-de-Calais, alors ils font demi-tour !

Qu’est ce qui est écrit sur le fond des cannettes de bière Ummo ?
Ouvrir de l’autre côté !

À quoi reconnaît-on un Ummo dans un groupe de charmeurs de serpents ?
C’est le seul qui souffle dans le serpent. 

Deux chômeurs Ummos lisent le journal.
Le premier :
« – Tu as vu, c’est écrit que la police cherche deux violeurs d’origine Krakov.
– C’est pas juste ! C’est toujours aux mêmes à qui on propose du travail… » 

Pourquoi les Ummos prennent une hache pour aller au cinéma ?
Hé bien c’est pour se fendre la gueule !

Qu’est-ce qu’un cocu Ummo ?
Un Ummo qui est obligé de se déguiser en facteur pour coucher avec sa femme.

À quoi reconnaît-on un Ummo qui joue au combat de coq ?
C’est le seul qui vient avec un canard.

À quoi reconnaît-on un Ummo dans un combat de coq ?
C’est le seul à parier sur le canard.

À quoi reconnaît-on la Mafia ummiste dans un combat de coq ?
C’est le canard qui gagne…

Pourquoi les Ummos mettent-ils toujours beaucoup de glaçons dans leur congélateur ?
Pour s’assurer qu’il reste bien froid.

Que font les Ummos pour le contrôle des naissances ?
Ils enferment les cigognes. 

Deux Ummos marchent dans la rue et ils tombent sur une crotte de chien.
Le premier la prend la touche et dit :
« On dirait de la merde ! »
Le deuxième la prend à son tour et la sent :
« Ça a l’odeur de la merde ! »
Enfin le troisième la prend la goute et dit :
« Ça a le gout de la merde ! »
Et ensemble ils s’exclament :
« Quelle chance… On aurait pu marcher dedans ! » 

C’est l’histoire d’un voleur Ummo qui a envoyé son curriculum vitæ au commissariat car il avait vu l’affiche « Recherché pour hold-up ». 

Comment les dactylos Ummos inaugurent elles leur machine à écrire ?
En coupant le ruban !

Bon week-end à toutes et à tous !
Pensez à aller à voter, pendant ce temps-là, on reprend nos posts anciens de « Aux « Plaisirs du palais ».
Pour mieux en rire.

I3

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube