Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

mercredi 11 janvier 2017

Demain, à vos écrans !

Petite-annonce : « P.soce » cherche son leader…

Et ils sont sept à avoir « candidaté » pour le grand oral et se faire étriller au premier tour des présidentielles.
Ils vont vous offrir le spectacle de leurs dissensions à raison d’environ 20 minutes chacun sur plusieurs chaînes-télé dès demain, au lieu de s’occuper de mettre en pièces leurs adversaires de « droâte », « d’extrême-droâte », de « gôche », de l’extrême-centre et de leur dissident…
e te demande un peu : Un véritable autodafé, un exercice suicidaire d’autant qu’il me semble que tout le monde s’en fout…
Mais je prends peut-être mon cas pour une généralité, je ne sais pas : À vous de me dire !

Ce qui est certain, c’est que contrairement à la primaire de la droâte, la primaire de la gôche intéresse très peu les internautes si l’on en juge par l’activité sur les réseaux sociaux. Une différence spectaculaire et cruelle !
D’autant qu’il paraît qu’ils se nomment eux-mêmes la « Belle Alliance Populaire »…
Arf !
De plus, la visibilité sur le Web des sept candidats à la primaire de la gauche est très variable.
Cette « BAP »  devrait pourtant réussir à mobiliser les sympathisants de gôche en particulier et les « Gauloisiens » en général, avec pour objectif de choisir avec enthousiasme le candidat qui représentera la « gôche-soce » lors de la présidentielle.
Mais force est de constater que l’enthousiasme fait défaut. Et le bel élan attendu n’existe pas si l’on prend comme thermomètre l’activité des réseaux sociaux.
Le sujet ne fait en effet pas parler les internautes et pour s’en rendre compte il suffit de comparer le nombre de messages pendant 7 jours sur les 2 primaires sur une même période (soit 15 jours avant le premier tour) : seulement 46.600 messages sur la primaire de la gôche contre 214.700 messages sur la primaire de la « droâte & du centre » … une comparaison sans appel ! 

Là où le « non intérêt » est encore plus frappant, c’est lorsque l’on jette un œil sur les forums. En effet aucune question – même d’ordre purement pratique – n’est posée sur la primaire de la gôche, alors qu’elles étaient nombreuses durant la primaire de la « droâte & du centre », qu’il s'agisse des modalités du vote, des dates et lieux des débats ou du profil des candidats.
Qu’il s'agisse de « Menuet-Valse » (encore s’en sort-il mieux que quelques les autres), de « Monte-et-bourre-la », ou de « Vingt-sang-Payons » ils ne génèrent que peu de commentaires  et ne parviennent pas à mobiliser.
Les internautes ne comprennent que rarement le pourquoi de ces multiples candidatures et ce que chacun peut leur apporter.
Seules les annonces spécifiques et l’actualité télé provoque un peu plus de visibilité et des commentaires sur leurs programmes ou idées.
C’était particulièrement flagrant la semaine dernière pour « l’ex-premier-sinistre » qui a connu deux légers pics de visibilité sur le Web : Le 3 janvier lors de l’annonce de son programme et le 5 lors de son passage sur « Transe-2 ».
Encore qu’à mon sens, il a seulement réussi à « particulièrement troubler » son profil.
Perso, je n’ai pas compris sa « sortie » sur le 49-3, par exemple : Si vous savez, expliquez-moi, SVP.

Nous sommes donc face à une élection qui intéresse peu et des candidats qui ne suscitent pas d’intérêt, et ce à 15 jours du premier scrutin.
Autant dire que les débats vont être plus qu’un point d’orgue dans le dispositif électoral : Ils seront le moteur (ou pas…) de la primaire et de la participation.
C’est d’autant plus vrai que la réalité de la visibilité est assez variable entre les 7 candidats. Seuls 2 candidats émergent réellement sur la Toile.
Les 5 autres restent loin en dessous de la ligne de visibilité attendue pour un candidat, certains sont même invisibles (« Franc-soir de Rugby » et « Jean-Luc Ben-ah-miasme »).
Une situation qui est là encore très particulière et bien différente de la primaire de la « droâte & du centre », où même les plus « petits » candidats (dont le « centriste-extrême ») comme « Frédo-le-Poison » parvenaient à émerger.  

L’enjeu de visibilité sur le Net est souvent relativisé par les observateurs et spécialistes de la politique, surtout depuis l’élimination de « Bling-bling » qui était le champion sur le sujet.
Quoique pour l’avoir suivi ainsi que « Haine-qu’à-aime » et « Fifi-alors-vaincu », je vous avais noté que ce dernier « labourait » en profondeur depuis des mois et des mois la blogosphère, bien mieux que « Bling-bling ».
D’ailleurs, depuis il se fait « tout-petit », même après son incroyable volte-face sur la séku : J’attends la même sur les fonctionnaires et il aura réduit son programme à néant !
Ils vont être contents les « cocus-de-droâte républicaine-démocrate »…

Si les impétrants veulent mobiliser, il faut que les électeurs les connaissent ainsi que leurs idées et leurs programmes, c’est en principe le préambule incontournable.
Il sera donc instructif de suivre l’audience des 3 débats télévisés (avant le premier tour) et de croiser cette information avec la visibilité « on line » de chaque candidat avant, pendant et après.
Pour l’heure, tout le monde en dit que ça va se jouer entre « Menuet-Valse », « Monte-et-bourre-la » et « Deux-noix-Âme-mont ».
Franchement, je ne comprends pas pourquoi.
« Monte-et-bourre-la », je me suis fendu de deux posts (ici et ) reprenant son programme : Intéressant mais seulement pour se rendre compte qu’il n’y a strictement rien de « bandant ».
Même pas novateur !
Je ne sais pas, il aurait pu au moins proposer dire vouloir imposer une « sieste-réparatrice » à tous les fonctionnaires statufiés… 

« Deux-noix-Âme-mont », je ne veux même pas savoir : C’est le plus trotskiste de la bande, qui veut légaliser les drogues, faire payer les « riches », les robots et je ne sais plus encore quelle autre mesure démagogique (hein, tu prends ton marteau, ta montre, ton aïe-phone, s’il est « connecté », c’est un robot donc il est taxé…).
Même si vous aurez pu noter son plaidoyer virulent (et intelligent) contre l’« asymétrie fiscale » des GAFA.
Pour lui, car là ça mérite qu’on s’y attarde, la révolution numérique a bouleversé le monde du travail, et il faut donc adapter la protection sociale à un avenir dans lequel l’automatisation va nécessairement détruire davantage d’emplois.
Là, il a raison et c’est bien le seul.
Il faut donc adapter le modèle social à ces évolutions − notamment par le biais d’un revenu universel (là où « Menuet-Valse » ne veut pas d’une société d’assistés) −, alors qu’il considère aussi qu’il est nécessaire que l’État exerce davantage de contrôle sur les actions des grands groupes du numérique.
Mais il affirme ne pas croire « que la réponse ce soit la souveraineté en matière de data centers », − une proposition défendue notamment par « Monte-et-bourre-la ».
Il évoque plutôt une réponse fiscale, estimant que « la fiscalité est très favorable aux grands groupes du numérique, on a là un vrai problème d’asymétrie fiscale » et estime qu’il est anormal que les grands groupes internationaux ne contribuent pas davantage au financement des infrastructures de télécommunication.
Ce qui n’est pas kon, sauf qu’il n’a pas de prise sur la fiscalité des autres pays…
Là où il peut toucher le cœur des « déclassés », c’est dans sa critique virulente de « ces modèles qui sont présentés comme des “pépites” de “l’économie collaborative”, ou pire, du “partage”, comme Uber, où on se retrouve dans une situation où on nous fait croire que de gentils utilisateurs rencontrent de gentils auto-entrepreneurs… Au bout du compte, on a modernisé une forme d’exploitation au travail qui est celle des chauffeurs d’Uber, tout ceci au détriment d’artisans qui sont mis en faillite parce qu’ils payent des cotisations sociales, pour enrichir les propriétaires d’une plateforme qui eux ne payent pas d’impôts ».
Très bien et on y reviendra, mais tout ça ne fait pas un programme présidentiel, même pas celui d’un ministre pour les 5 prochaines années, faut-il bien reconnaître.

« Payons », à part sa sortie sur le nucléaire et le soutien de « Mazarine », entre collègues philosophes, bien sûr, n’a aucun intérêt.
On en vient à se demander ce qu’il vient faire là, sauf à vouloir torpiller la candidature de « Valse » (par ailleurs de plus en plus détesté au sein de « l’appareil »), ce qu’il est bien incapable de faire à lui tout seul.
C’est pourtant de lui qu’on pouvait espérer une « synthèse » de « gôche » de l’avenir du pays – puisqu’il « philosophe » – mais même pas !
Incroyable…
Même pas, aucun d’ailleurs, un mot sur l’Europe, le monde, les défis du prochain « big-crunch » financier, rien, nada, ensemble vide.
Quant à la seule impénétrante candidate, « Pine-elle », tout ce que je sais, c’est qu’elle est « rad-soce » (ou du pareil au même) et se présentera probablement sous cette étiquette partisane quoiqu’il arrive à la primaire de gôche, ne serait-ce que pour « se compter » et négocier des strapontins accessibles à l’Assemblée Nationale.
La belle ambition que voilà pour le pays…

En revanche, les réseaux sociaux ont su ironiser sur la phrase du candidat « Menuet-Valse » révélant qu’on lui « imposé le 49-3 » !
Là encore, c’est incroyable…
L’émission aura été assez longue pour qu’il nous apprenne que, lui président, la « grande France » va bien punir la petite Russie qui fait rien qu’à donner la fessée (alors que c’est interdit) à l’OTAN qui la chatouille (pas méchamment).
Mais elle a été trop courte pour qu’il nous apprenne qu’on lui a imposé aussi ses propos sur la nécessaire suppression de l’Impôt sur la Fortune, sur le « déverrouillage » des 35 heures, sur la ringardise du mot socialiste dans le nom d’un parti, sur le recul de l’âge de la retraite, sur la fiscalisation des heures supplémentaires, sur la déchéance de nationalité, sur les « positions irréconciliables à gôche », sur les Roms qui « ont vocation à revenir en Roumanie ou en Bulgarie », sur sa proposition de « sortir de la logique de la dépense publique ».
Dommage.

Maintenant qu’il est enfin libre, il veut supprimer l’article 49-3, faire payer les riches, alléger la peine des pauvres, augmenter les salaires, embaucher des infirmières et des enseignants, amnistier les syndicalistes, aimer les migrants, réhabiliter Jaurès et, s’il est élu, une qui va le payer cher, c’est la « El Konnerie » qui l’a obligé à faire tabasser les jeunes dans la rue et à en éborgner quelques-uns !
Magnifique retournage de veste (et de pantalon) !
Et après on s’étonnera que ce brave homme soit soupçonné par les téléspectateurs d’être franc comme un âne qui recule (29 % de convaincus par sa prestation télévisée) alors qu’il n’a même pas eu le temps de rappeler à « Pue-jadis » sa phrase digne d’un Président français : « Par ma femme je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël… ».
Ni celle où, se promenant sur un marché d’Évry, il recommandait à un de ses adjoints d’ajouter dans la ville : « quelques blancs, quelques white, quelques blancos »…
Là encore, ça ne fait pas un programme présidentiel…

Enfin peu importe, ils vont se faire balayer, la plupart d’ici la fin janvier et le survivant fin avril.
C’est ça les primaires : Faute de leader naturel, charismatique, rassembleur, elles obligent à en désigner un « volontaire d’office » pour le massacre.
Le problème, c’est qu’au lieu de nommer un « rassembleur » qui ratisserait large au-delà de l’audience naturelle du parti qu’il représente, la primaire se focalise sur celui qui serait le plus « marqué » des « valeurs » (pas républicaines ?) des électeurs qui vont se déplacer…
Cette petite élite (ici on attend 2 millions, là-bas ils étaient 4 millions) qui se croit permise de décider pour 44 millions d’électeurs…
Donc forcément et férocement une élites de « sectaires ».
Comme on a pu le voir avec les primaires de la « Droâte & du centre » et chez les « écololo-bobos ».
Quand je vous prétends que c’est décidément le pire des systèmes, en « Gauloisie » ou aux USA, il devient plus que probable que je n’ai pas tort.

Pour ceux qui n’étaient pas encore nés en 2000 – ou pas trop « éveillés » – il faut quand même se rappeler du « Chi » et de son « boulot de dans deux ans » !
À force, ça ne faisait plus aucun doute qu’il en avait le plus envie.
Et « Bling-bling » qui s’agitait en tous sens depuis des mois et des mois pour nous faire croire qu’il en avait les kouilles, lui aussi, il transpirait d’envie « d’y aller ».
Avez-vous ressenti la même chose pour « tous ceux-là » qu’on vous présente en ce moment ?
Même pas !
Les seuls qui en ont vraiment « envie », pour l’heure ce sont « Mes-Luches » et « MacRond » : Le second tour de mai prochain pourrait bien se jouer entre ces deux-là et « Marinella-tchi-tchi ».
S’il y a un second tour…
Car elle aussi, elle en a envie.

Alors à quoi bon me priverai-je d’une soirée de concert galamment accompagné pour mirer ces « clowns-de-gôche » ?
Vous me raconterez : Merci à vous par avance !

8 commentaires:

  1. J'espère que cette "primaire des primates" sera un ECHEC retentissant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les sondages vous donneraient raison...

      Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer
  2. J’ai ouï dire qu’ils vont même racoler dans les geôles gauloises pour faire voter les détenus contre leur plein gré qui n’ont pas perdu leurs droits civiques.
    La mobilisation aux primaires cocosos va être une honte intégrale…
    ComtesseÔPiedNu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OH ?
      Ayo !...

      Comme quoi qui se ressemble s'assemble, après tout !
      Quel aveu ce serait, mazette !

      Faut que je me fasse confirmer ça, ce n'est pas croyable.
      Merci pour l'info et,

      Bien à vous, Ô charmante comtesse au pied dénudé

      I-Cube

      Supprimer
  3. le plus simple, c'est pas de primaires et un seul tour, comme aux Etats Unis!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bé non, s'il n'y a pas de primaire, il faut deux tours !
      Le premier permet de votre "POUR", le second pour éliminer celui pour lequel on est "CONTRE".
      Car justement, aux USA, comme il n'y a qu'un tour, la qualification impose des primaires, comme vous l'aurez noté (contrairement à votre propos).


      Bref, vous dites une bêtise...

      Mais bien à vous quand même !

      I-Cube

      Supprimer
    2. C'est vous qui dites une bêtise! Les "primaires" aux Etats Unis sont un processus qui permet à un parti, s'il le souhaite, de soutenir financièrement tel ou tel candidat! Elles n'ont AUCUN caractère officiel!
      Êtes vous assez naïf pour croire qu'il n'y avait que DEUX candidats pour les élections de Novembre dernier? Avez vous oublié que, en 1992, année où Georges Bush père s'est fait battre par Clinton, il y avait un troisième candidat qui a fait 18% des voix mais n'a donc pas gagné dans aucun Etat fédéré? D'où ça vient cette obstination à vouloir comparer les élections aux Etats Unis et les élections en France?

      Supprimer
    3. Euh, relisez bien votre précédent commentaire : C'est vous qui faites la comparaison, enfin voyons, pas moi...
      Là, ce n'est plus une bêtise, mais une vraie konnerie de votre part !

      Bien sûr que je sais qu'il y avait au moins 4 candidats, voire 5, je ne sais plus.
      Et vous-même n'êtes pas assez ignorant pour ne pas savoir que le scrutin du 4 novembre était largement "multiple" dans plusieurs Etats : Gouverneur, sénateur, représentant, référendum, shérif, attorney, etc.
      Des élections au suffrage direct et à un seul tour !
      Il n'y a que pour les délégués que le scrutin est indirect : la véritable élection présidentielle s'est passée plus tard et à Washington.

      Quant à mon point de vue, justement il consiste à prétendre qu'avec nos système, celui de la Vème République "modifié" (originellement le président était élu par les "grands électeurs", déjà élus et en fonction), devrait interdire la tenue de primaires.
      Si nous en avons, c'est simplement qu'il n'y a aucun leader dans tous les partis qui font des primaires.

      Y'a-t-il eu des primaires au "F-Haine", chez "Poux-tout" ou même au PCF ?
      Que nenni !
      On est donc face à un manque navrant pour un régime parlementaire qui donne tant de place au Président...
      Désolé, mais c'est un aveu de faiblesse totalement inadapté !

      Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube