Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

mardi 17 novembre 2015

Rien à dire…

Même pas envie d’en pleurer !
 
Simplement une immense tristesse qui envahit tout.
Une immense détresse qui tétanise le neurone, rend coi.
Ce n’est même pas « comment », ni « pourquoi » cette invraisemblable monstruosité : Je sais déjà.
Ni qui : Nous le savons tous !
 
Même pas l’effroi.
Encore moins la colère ou la rage : C’est inutile, ça ne ramènera jamais les vies fauchées pour des prunes, leurs avenirs anéantis pour eux-mêmes, pour leurs proches, pour leurs descendances à chacun, pour l’humanité toute entière.
Ils ont peut-être tué un Gandhi, un Einstein, un Mozart, un Léonard de Vinci en puissance, nous ne le saurons jamais…
Ils ont tué des jeunes, dans un quartier branché de la capitale, des jeunes et des moins jeunes qui auraient pu être les vôtres, vous, Madame ou Monsieur tout le monde, frappés à l’aveugle, bêtement, sans raison pertinente.
 
Parce que ça n’arrêtera même pas la violence, la barbarie et la guerre chez eux, ça ne fera pas plus vaincre leur cause que n’importe quelle autre cause, ça ne rendra pas leurs familles mieux loties, plus heureuses, ni même leurs « chefs » meilleurs ou vainqueurs, non, rien de tout cela, bien sûr et ils le savent tout autant.
Ni même leur dieu plus aimable ou plus puissant, ni leur religion ou idéaux plus acceptables, plus « attractifs », plus universels, loin de là : Au contraire, ils signent leurs impuissances !
S’en sont-ils rendus compte en actionnant leurs bombes ?
Non, bien sûr, ils étaient « tels des zombies » témoignent les rares qui ont pu en approcher quelques-uns avant leur passage « en barbarie ».
Sans doute déjà chargés, sous captagon
 
De toute façon, tous, bourreaux et victimes ont été avalés à jamais par le néant.
L’inexistant.
Venus au monde dans les souffrances de l’enfantement de leurs mères, uniquement pour finir poussière de chair et de sang en imposant ce sort-là à quelques-uns qui n’avaient rien demandé.
Y’en a qui ne devraient même pas naître, finalement…
Dieu, le leur, le mien ou un autre, il devrait savoir ça, quand même !
 
Même pas envie d’en pleurer tellement c’est absurde que Dieu Lui-même ne sache pas déjà…
Encore moins en colère ou rage contre qui que ce soit.
 
D’ailleurs le pape « François 1er » a martelé à peu près le même discours, en disant qu'utiliser le nom de Dieu pour justifier la violence et la haine était « un blasphème ».
Nous y reviendrons pour comprendre.
« Tant de barbarie nous laisse sans voix et on se demande comment le cœur de l'homme peut concevoir et réaliser des événements aussi horribles, qui ont bouleversé non seulement la France mais le monde entier », a-t-il dit lors de la prière de l'Angélus sur la place Saint-Pierre de Rome.
Le monde entier s’est senti tout d’un coup concerné, bien plus que par les précédents attentats aveugles en Syrie ou ailleurs…
« Face à de tels actes, on ne peut que condamner l'inqualifiable affront à la dignité de la personne humaine », a ajouté le pape.
C’est sûr, évident même.
« Je veux réaffirmer avec force que la voie de la violence et de la haine ne résout pas les problèmes de l'humanité et qu'utiliser le nom de Dieu pour justifier cette voie est un blasphème ! ».
 
Mais pas seulement : Je veux, moi, saluer tous ces témoignages poignants de soutien reçus du monde entier – hors le Président Syrien – qui restent étonnant.
Même moi, perdu à Monaco, avec ma nouvelle cicatrice et ses 27 agrafes qui me faisaient si mal, j’ai reçu des SMS et des appels téléphoniques de l’autre bout du monde, toute la journée de samedi et de dimanche.
Des personnes qui s’inquiétaient, alors que je m’inquiétais à mon tour pour « ma nichée » restée au pays (celui que j’aime tant…), dont je savais pourtant qu’elle ne pouvait pas être sur place.
 
Trois attentats, trois commandos, dont un, celui près du Stade de France a échoué lamentablement sans même être confronté à la moindre résistance, ont massacré inutilement plus de 130 personnes…
Juste pour le plaisir.
7 sont morts, 2 courent toujours, pourchassés par toutes les polices d’Europe, et une, l’artificier reste à découvrir…
Peut-être encore une autre, le chauffeur des connards qui se sont fait péter la tronche pour des prunes autour du stade de France, parce que bon, ils ne sont pas venus à pied, en vélo ou en taxi non plus…
 
Je note pour ma part que ce 13 novembre-là, c’était le premier anniversaire de la LOI n° 2014-1353 du 13 novembre 2014 renforçant « les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme ».
Un beau pied de nez !
Je dirai même une superbe quenelle envoyée bien profond à « ces messieurs-dames »…
Une loi détestable qui n’aura servi aucunement à protéger les citoyens, mais bien à permettre de les fliquer tous : Et, le pire, c’est qu’ils vont en redemander !
Pour des résultats futurs à peu près similaires…
Passons !
 
Je note également que si, cette fois-ci c’est l’EI qui prend le dessus, si on peut dire, sur Al-Qaïda comme pour les attentats de janvier dernier, cette fois-ci, il n’y a aucun symbole attaqué, pas même le moindre feuj-national visé : C’est tout le monde, c’est n’importe qui qui devient une cible potentielle !
Un changement radical, qui nous concerne tous, blancs, blacks, beurs et autres.
Avez-vous senti la différence, SVP ?
Si c’est la guerre, comme en dirait « François III », là, cette fois-ci elle est totale et pas seulement ethnique ou religieuse.
 
D’autre part, foin de « loups solitaires » : Ils descendent désormais en ville en bandes organisées, déterminées, allumées !
 
Certains en ont dit que c’est mon pays, la France, qui est visé.
Parce que « la France incarne tout ce que les fanatiques religieux détestent partout : jouissance de la vie ici sur terre dans une myriade de petits moyens : une tasse de café parfumé et onctueux croissant le matin, de belles femmes dans des robes courtes souriant librement dans les rues, l'odeur du pain chaud, un bouteille de vin partagé avec des amis, un peu de parfum, des enfants jouant dans les jardins du Luxembourg, le droit de ne pas croire en un dieu quelconque, ne pas se soucier des calories, de flirter et de fumer, d’avoir du sexe en dehors du mariage, de prendre des vacances, à lire le livre que vous voulez, aller à l'école gratuitement, à jouer, à rire, à argumenter, à se moquer de prélats et de politiciens ressemblent, de laisser se soucier de l'au-delà à la mort.
Aucun pays ne vit sur terre mieux que le français. »
Sommes-nous si dangereux que ça, avec ce mode de vie-là, pour ces fanatiques d’une pitrerie de califat barbare, tels qu’ils nous prennent pour cible ?
J’en suis sidéré…
 
Et d’ajouter comme d’une lettre d’amour universelle : « Paris, nous vous aimons. Nous pleurons pour vous. Vous pleurez ce soir, et nous avec vous. Nous savons que vous allez rire à nouveau, et chanter à nouveau, et faire l'amour, et guérir, parce que la vie est d'aimer votre essence. Les forces des ténèbres vont refluer. Ils vont perdre. Ils le font toujours. »
Elles ont toujours perdu et ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort encore.
 
En attendant, le Kärcher va passer dans les « banlieues-ghettos », l’armée va investir les zones de « non-droit » jusque dans les caves, secouer sans stigmatiser des populations premières victimes des « terreurs des quartiers », pour mieux les protéger.
Les indices vont affluer, des indics vont naître, la lessive va commencer, des commerces illicites et trafics vont être découverts, mis à jour, de ceux qui alimentent le terrorisme, espère-je et se poursuivre aussi longtemps que nécessaire.
C’est ce qu’aura gagné Daesh et c’est un président de « gôche » qui met fin à la « récréation » du laisser-aller qui pourrit la vie des quartiers et contamine l’activité économique, ce que n’a jamais su faire son prédécesseur qui le proclamait pourtant haut et fort !
 
Car je note qu’une fois encore, ce sont des citoyens « Gaulois » qui ont tué, massacré d’autres citoyens gaulois…
Avec pour seul tort « que de vivre dans un monde libre » en a dit le Président du consistoire.
« Je sais, que la France et les Français ne baisseront pas les bras devant le péril barbare qui menace notre art de vivre dans la paix et dans le foisonnement de notre diversité ».
 
Moi, je sais, que c’est le « 11 septembre » de ma « nichée à moi ». Et je me souviens parfaitement de l’effroi de cette journée-là quand, après déjeuner, la nouvelle est tombée…
Et j’ai pleuré pour mes « potes ricains », tous ceux que je ne connaissais pas, et même les autres, vraiment pleuré, la gorge nouée.
Là, je ne pleure même pas.
Simplement une immense tristesse qui envahit tout.
Une immense détresse qui tétanise le neurone, rend coi.

4 commentaires:

  1. Pas envie de faire grand-chose…
    Cela "décante"…

    Malgré tout, j’ai fait une réaction "à vif" :
    http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/2015/11/terrorisme-de-la-n%C3%A9cessit%C3%A9-darmer-les-citoyens.html

    On verra pour la suite, mais nous sommes dans un moment qui ressemble au 11 septembre.

    Et notre grand défi sera de conserver nos principes démocratiques et d’éviter de réagir comme ces sauvages, ce qui risque de ne pas être évident quand on voit comment il a fallu s’y prendre pour éliminer les Nazis.
    Je suis triste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... d'autant qu'on signale déjà des "ratonnades" islamophobiques ici et ailleurs !
      C'est totalement insensé, mais c'est comme ça, hélas.
      Alors, pensez bien qu'armer le citoyen de base, c'est la porte ouverte à toutes les dérives intolérables !

      Je crois qu'il ne faut rien changer à nos modes de vie, juste améliorer les dispositifs d'alerte, la réactivité des forces de l'ordre.
      On n'empêchera jamais les actes de violence impromptus, ou alors nous vivrons une "société parfaite", idéale !
      Et chacun sait que ça n'est pas le cas...

      Pour l'heure, je digère, je métabolise, lentement, très lentement.
      Trop lentement pourrait-on me reprocher et j'en serai d'accord...

      Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer
  2. Quelles grossières erreurs d'analyse! Franchement, vous m'étonnez ...
    1. Avez-vous oublié que si Charlie Hebdo a fait l'objet d'un attentat 7 fois meurtrier, c'est PARCE QUE les dessinateurs ont, d'une manière délibérément provocatrice et répétée, caricaturés quelqu'un (on suppose qu'il a existé) alors que, pour ceux qui croient en "Allah", c'est le pire des crimes? Pensez vous sérieusement que si vous insultez quelqu'un d'une manière jugée particulièrement grossière et intolérable et REPETEE, vous allez rester impassible, que vous allez faire appel à des témoins présents puis porter l'affaire devant une juridiction afin d'obtenir une condamnation de celui ou celle qui vous insulte? EVIDEMMENT NON! A un moment ou à un autre, vous allez faire comme tout le monde : vous allez vous fâchez et il est possible que votre insulteur prenne une grosse baffe ...
    2. Pouvez-vous vous mettre dans la tête que ces criminels ne raisonnent pas comme nous, comme vous, comme moi? Pour eux, il ne fait aucun doute qu'ils ont gagné leur place au "paradis d'Allah" ...
    3. Pire encore (si c'est toutefois possible!) : le dieu des juifs, le dieu des chrétiens et le dieu des musulmans, c'est le MÊME dieu! Pire encore (si, si, c'est apparemment possible!) : comme cet unique dieu COMMUN parle à ses ouailles par des "prophètes" ou des "messies", il est assez logique de penser que c'est ce qu'a dit le dernier prophète connu qui EST la parole du dieu commun. Il se trouve que c'est Mahomet, que ce n'est ni Jésus ni Elie ... Donc, pour tous ceux qui se réfèrent à ce dieu, selon les convictions de ceux qui prennent en considération Mahomet, tout ceux qui croient en ce dieu doivent se soumettre à "Allah" (qui veut dire Dieu en arabe!). reconnaissons leur une certaine "logique" ...

    Moi, j'ai résolu le "problème" en me disant, plus simplement, qu'il y a des gens qui pourraient en vouloir à ma vie et que je n'ai pas l'intention de me laisser faire et que, PAR CONSEQUENT, si des forces de police au financement du salaire desquelles je participe avec mes impôts les tuent même préventivement, je vais applaudir sans réserve.
    Je suis un pragmatique! Les pleurnicheries, ce n'est pas mon truc ... La compassion envers les familles des victimes assassinées, oui. Mais pas au prix du renoncement à ma protection!
    4. Dès lors que nous avons COMMENCE à bombarder Daesh en Irak (depuis un an, avec les brillants résultats que l'on sait!) puis en Syrie, faisant, EVIDEMMENT de nombreuses victimes parmi lesquelles, forcément, des victimes innocentes, il ne faut pas s'étonner que, puisque nous faisons la guerre chez eux, ils viennent, EN RETOUR, la faire chez nous!
    5. Mais, au point où nous en sommes, il va falloir qu'on leur fasse sentir que, de toutes les façons, ILS NE GAGNERONT PAS!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 3 - Puisque vous vous soumettez au Dieu unique et révélé, il faut vous soumettre à son dernier (il n'y en aura plus avant la fin des temps) prophète.
      Mieux que ça - et selon la logique salafiste - vous soumettre ne suffit pas, il vous faut gagner le paradis en faisant le djihad aux impies, aux apostats et aux autres croisés, SVP.
      Soyez donc logique à votre tour, sans ça, vous n'êtes que de la chair à attentats insignifiantes...

      Et puis je ne suis pas en transe compassionnelle non plus et veux autant que vous mettre hors d'état de nuire tous les cinglés qui se permettent n'importe quoi sur autrui, que ce soit pour des motifs religieux, politiques ou personnels.
      Ca n'a aucun sens !

      1 tout seul : Je ne suis pas comme vous, je me sens concerné par l'attentat contre un juif, un mahométan ou un caricaturiste autant que par n'importe qui d'autres.
      Je ne fais pas de distinction et pourtant je suis seulement papiste & Corsu et bien décidé à le rester et le revendiquer s'il fallait le faire.

      4 - Quant à savoir qui de l'œuf ou de la poule a commencé le désastre, je ne veux même pas savoir : Parce que oui - 5 - de toute façon, il faut leur faire savoir qu'ils ont déjà perdu.

      A la seule condition qu'on n'en perde ni notre âme ni nos propres valeurs !
      Et on va le faire : Je vous fais confiance !

      Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube