Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

vendredi 25 mars 2016

Ils n’en manquent pas une !


Les « nominés » 2016

Le cœur n'y est peut-être pas mais, comme il s'agit de faire face aux horreurs qui ont frappé nos amis belges, et que justement la deuxième sélection du prix « Press Club » d’humour politique, pour sa prochaine et quatorzième édition, vient de sortir, on ne va pas se priver d'épingler ceux-là qui prennent en charge nos destins presque malgré nous avec tant d'avidité.
On en attend donc d’autres, mais je n’ai pas résisté à vous montrer que finalement, mes Robert, Bernard et antérieurement Jean-Marc, n’ont rien inventé et de toute façon, n’ont pas commencé les premiers…

Le Président Jean Miot, ancien PDG de l'Agence « Transe-Presse » a sélectionné cinq « petites phrases » collectées depuis juillet :

– Jacques ATTALI, ancien conseiller de François Mitterrand, à propos de la présidentielle : « Je voudrais réussir à ne pas être candidat. » RMC 31/12/15

Il va devoir se faire une douce violence…
Un véritable exercice de masochisme : On lui souhaite tout le courage nécessaire !

– Jean-Christophe CAMBADELIS, premier secrétaire du PS, à propos de la primaire à droite : « À droite, ce n'est plus une primaire, c'est une équipe de foot. » Le Figaro 15/02/16.
Pour l’heure, c’est tout juste une équipe de handball, voire de volleyball.
L’équipe de rugby à 15, ce serait plutôt du côté de la « gôche-toute-entière »…

– Bruno LE MAIRE, député Les Républicains, candidat à la primaire à droite : « Mon intelligence est un obstacle. » Le Point 20/02/16.
C’est tellement évident qu’il n’a aucune chance tant qu’il ne parviendra pas à être assez kon !
Mais finalement, il tient le bon bout.

– Bruno LE ROUX, président du groupe PS à l'Assemblée nationale : « Le 49.3 est un outil qui peut favoriser la discussion. » RTL 19/02/16.
Il « peut » seulement, parce que justement, ledit article de la constitution n’est pas fait pour ça mais plutôt pour fermer la gueule aux frondeurs et opposants.

– Jean-Guy TALAMONI, président nationaliste de l'Assemblée de Corse : « La France est un pays ami de la Corse. » France Info 18/01/16.
Une perle !

Le jury a également complété sa sélection de « hollanderies » avec cette « petite phrase » de François Hollande : « Entre ceux qui ne veulent rien faire et ceux qui veulent tout défaire, nous, nous allons bien faire. » TF1/France 2 11/02/16.
On l’attend au tournant.

Rappelons que pour la première sélection du Prix 2016 (la seconde ayant eu lieu récemment et la prochaine fin juin), le jury avait retenu les meilleures « petites phrases » collectées depuis le 1er juillet dernier :

– Jean-Marie LE GUEN, alors Secrétaire d’État aux Relations avec le Parlement : « Le PS ne travaille jamais pour rien ; surtout quand il travaille ». BFM TV 30/07/15.
Il travaille surtout pour ses caciques et quand ils ne font rien, ils le font bien !

– François REBSAMEN, ex-Ministre du chômage, reprenant son fauteuil de Maire de Dijon : « Ce qui est frustrant, c’est que j’allais y arriver ». L’Obs 26/08/15.
Serait-ce ce qu’on appelle un « peine-à-jouir » ?

– Ségolène ROYAL, Ministre de l’Écologie : « L’égalité homme-femme est une condition indispensable à la réussite de la lutte contre le dérèglement climatique ». Discours au Bourget dans le cadre de la Cop 21 – 02/12/15.
Alors là, c’est foutu : On persistera à se réchauffer !

– Michel SAPIN, alors Ministre de l’Économie et des Finances : « Une croissance nulle conforte nos objectifs en matière de croissance ». France Inter 14/08/15.
C’est toute l’ambition qu’on lui souhaite pour son bonheur-personnel : Restez nul comme jamais !

– Nicolas SARKOZY : « J’ai confiance en Alain Juppé, je pense qu’il a confiance en moi ». Le Figaro (14/10/15).
C’est tellement évident : Il va passer devant les tribunaux dans le lointain sillage de son prédécesseur…
Une étape indispensable, dans le sillage de Mandela…

Le jury avait aussi complété sa collection de « Hollanderies » : « L’afflux des migrants est une situation exceptionnelle qui va durer ». Berlin 24/08/15.
On l’a toujours prétendu : La « Gauloisie magnifique », c’est d’abord le « provisoire » qui dure !
Une splendide exception culturelle qui … perdure toujours et encore !

Et il avait aussi salué la colossale finesse de Donald TRUMP, candidat aux primaires républicaines : « Je connais bien le monde ouvrier ; j’en ai licencié des milliers ». CNN 02/07/15.
Notez que ça vaut la sortie de Martine Aubry du temps de son passage au ministère du boulot : « L’entreprise, je connais bien : J’y ai fait mon stage d’énarque ! »

Et puis quelques rappels :

Le Grand Prix 2015 avait été décerné à : 

– Nicolas SARKOZY pour : « Pour désespérer de François Bayrou encore faudrait-il que j’aie un jour placé de l’espoir en lui. »
Ce n’est pas sa meilleure saillie, mais bon…

– Un Prix exceptionnel avait été décerné au Président de la République François HOLLANDE pour l’ensemble de ses « Hollanderies » :

« Il n’y a rien de plus terrible pour un soldat déjà anonyme que de mourir inconnu », qui est bien meilleure, il n’y a pas photo…

« Je demande aux Français de ne pas aller dans les zones à risques parce que c’est dangereux », aparté frappée au sceaux du « bon sens près de chez vous » ;

« Il y a ceux qui n’attendent plus rien ; je fais en sorte de leur apporter ce qu’ils attendent », qui restera la constante de son quinquennat ;

« Il y a aussi le défi de la mondialisation, parce que le monde n’est pas facile, et parfois, il n’est pas gentil », là encore tellement éclairant !

– Un Prix « Spécial du Jury » avait été attribué  à François FILLON pour : « Avant de juger les propositions d’Emmanuel Macron, je vais attendre qu’elles soient abandonnées ».
Au moins, il ne perd pas de temps inutilement…

– Un prix de « l’encouragement » avait été attribué à Fleur PELLERIN, Ministre de la Culture et de la Communication, à propos des primaires PS pour : « Avec 5 % on finit Premier Ministre, avec 17 % on finit chez Habitat » !
Remarque parfaitement pertinente, mais qui aura permis de la virer sans ménagement quelques mois plus tard, histoire de confirmer que la vengeance est un plat qui se mange froid…

– Le Prix des internautes revenait au Député Patrick MENNUCCI pour : « Guerini dit qu’il n’est ni de droite ni de gauche ; alors il est forcément du Milieu », une répartie également teintée d’évidence…

– Le Prix de la Presse Hebdomadaire Régionale revenait à Jean-Luc MELENCHON pour : « Ils peuvent toujours nommer Donald à l’Europe ; c’est quand même Picsou qui commande ».
Lui, d’une façon générale, c’est tout un roman…

– Un Prix Spécial « Para-Politique » avait été décerné à Dodo La Saumure pour : « Certes, DSK ternit un peu ma réputation ».
Ce qui est finalement bien vrai…

– Pour ma part, je reste déçu que personne n’ait relevé « Nanar-Tapis » :
« Je suis ruiné. Ruiné de chez ruiné » !
Ah oui, et alors ?
« Oui, je reviens en politique », le métier de tous les « has been », peut-être ?

Et il nous avait déjà gratifiés de quelques autres :
« Ce qui est choquant : c'est qu'il a fallu que je gagne pour qu'on remette en cause le principe d'un arbitrage. »
Et encore : « À aucun moment, on ne peut voir la main du pouvoir actuel dans la décision d'un arbitrage. » 

Ni « Marinella-tchi-tchi » qui, entre beaucoup d’autres, adorerait « le mot ‘‘dessiller’’ » : Le mot est emprunté à la « faux-konnerie » fauconnerie !
Ciller signifiait coudre les paupières (pourtant souvent dépourvu de cils) d’un oiseau de proie pour le dompter, le dresser, il fallait donc ensuite lui découdre les paupières, lui dessiller les yeux.
Ce qui lui convient parfaitement…
Enfin, tant pis pour nous !

Bon week-end à toutes et tous en attendant les prochaines étapes…

I3

2 commentaires:

  1. J'hésite entre Menucci et Dodo la Saumure pour le premier prix!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, "mais ça ... c'était avant !"

      L'année dernière pour être précis, Vlad !

      Bien à toi !

      I-Cube

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube