Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

jeudi 23 juillet 2015

Guerre du Golfe 1991…

Lettre au Président de la République (VI)

Avec l’aimable autorisation des auteurs :

Ci-dessous une lettre envoyée à François HOLLANDE, Président de la République, par Atama TEUGASIALE, vétéran de l’Opération « Tempête du Désert », au sujet des indemnités de la guerre du Golfe.

Le 21 juillet 2015

M. Atama TEUGASIALE         
                                                                      Monsieur François HOLLANDE
                                                                      Président de la République
                                                                      Palais de l’Elysée
                                                                      55, rue faubourg Saint-Honoré
                                                                      75008 PARIS 

Lettre Recommandée avec A.R 

Objet : détournement de fonds
 
P.J : photocopies lettres
 

                                 Monsieur le Président de la République,

             N’ayant pas reçu de réponse à mes correspondances envoyées en A.R le 19 décembre 2014 et le 12 février 2015 à votre attention (copies jointes), je me permets de revenir vers vous afin de renouveler ma requête.

             Dans le but d’améliorer le fonctionnement de notre démocratie et devant la gravité de ce détournement de fonds réalisé par l’ancien pouvoir de l’époque des faits, j’estime, qu’au nom de tous les anciens combattants de la Division Daguet, la vérité doit être révélée aux militaires et au public. Sachez que l’effet médiatique de cette corruption aura un impact énorme dans l’opinion publique Française et Européenne.

                Devant le nombre conséquent de soldats qui ont participé à cette opération, dont certains malheureusement décédés depuis, la Justice doit être saisie en ouvrant une enquête officielle pour retrouver les sommes manquantes dues aux vétérans de la Guerre du Golfe, en mémoire à ceux-ci et à leurs familles, ainsi qu’aux militaires victimes du Syndrome du Golfe, non reconnu par l’Etat.

               Pour cette raison, en me référant à l’article 40  du Code de Procédure Pénale, je me verrai dans l’obligation de déposer une plainte contre « X » avec constitution de partie civile si aucune suite n’est apportée à ce dossier. Si nécessaire, il est de mon devoir d’ancien vétéran, victime d’une injustice, de divulguer cette information capitale à tous les niveaux et échelons.

             Les informations citées ci-dessus nécessitent un examen plus approfondi de ce dossier épineux, l’urgence est de rigueur.

             Un élu n’est pas au-dessus des lois, le manque d’éthique s’applique à tout citoyen de la République, un représentant du peuple, plus encore.

              D’autre part, cette corruption est caractérisée par une haute trahison de la part de tous les acteurs concernés, c’est un acte odieux contre les militaires et la démocratie.

             Pour information, d’après un sondage effectué par l’Institut Economique Affaire (IEA) courant 2006, la France est le plus corrompu des pays industrialisés dans la catégorie des Présidents et Premiers Ministres.

            Je terminerai par les conditions mystérieuses du suicide de Pierre BEREGOVOY, Premier Ministre.

 « Lors d’un discours devant l’Assemblée Nationale, il voulait s’attaquer à la corruption, quel courage !!! ».

 
            C’était un homme de terrain, compréhensif, qui connaissait parfaitement le dossier des Indemnités de la Guerre du Golfe, favorable à la régularisation de la prime, hélas, il n’est plus de ce monde.

            Aussi, en parallèle, le suicide de François de GROSSOUVRE qui a mis fin à ses jours dans son bureau à l’Elysée ? Quelle coïncidence… que des zones d’ombres dans cette histoire.

              Monsieur le Président, comme mentionné dans ma missive du 19 décembre 2014, j’ai l’honneur de réitérer ma demande d’audience en faveur de Monsieur Vincent FILIMOEHALA, ancien vétéran et porte-parole, ainsi que Monsieur Jean-Charles DUBOC, témoins clés de cette affaire d’Etat. Ils pourront vous apporter des éclaircissements et les preuves suffisantes pour confirmer que cette indemnité était due aux vétérans de la Guerre du Golfe.

              Malgré leur forte détermination en multipliant les actions de communication, à ce jour, le Ministre de la Défense reste muet. Pourquoi ce silence ? Vivons-nous réellement dans un pays démocratique ?

             La liberté d’expression est-elle censurée à ce stade-là ? Quelles en sont les raisons ?

             L’égalité des droits est-elle bafouée par les politiciens ? Sont-ils au-dessus des lois ?

             La fraternité entre l’armée et le peuple existe-t-elle encore ? Le patriotisme, seul rempart ?

             Dans ce cas précis, que font nos officiers supérieurs qui ont participé aux côtés des alliés durant cette guerre ? Sont-ils aussi complices de cette corruption titanesque ?

             Pour information, à défaut de réponse de la part du Délégué Médiateur de la République, en dernier recours,  Monsieur FILIMOEHALA envisagera d’ester une action en justice afin de faire valoir ses droits.


            D’autre part, Monsieur Jean-Charles DUBOC auteur de l’ouvrage « Les Milliards disparus de la Division Daguet », première édition le 06 janvier 2015, a osé dénoncer ces faits en envoyant entre 1998 à 2014 plusieurs courriers de rappels sur ce détournement de fonds aux Ministres des finances ainsi qu’à de hauts fonctionnaires, en vain sans réponse et sans contestation de leurs parts. Dans la République Française, fait-on si peu cas d’un acte aussi grave qui lèse nos vétérans ? Lors de la fête Nationale, vous avez félicité les différentes unités qui participent actuellement à des opérations extérieures, mais, c’était aussi l’occasion de rappeler le dévouement et l’engagement dont ont fait preuve les vétérans de la Guerre du Golfe.

          - 22 février 1998, à la BCR du HAVRE
          - 02 juin 1998, à Monsieur Jean-Pascal Beauffret, Directeur Général des Impôts.
          - 08 juin 1998, à Monsieur Dominique Strauss-Kahn, Ministre des Finances.
          - 29 août 1998, à Monsieur Dominique Strauss-Kahn, Ministre des Finances.
          - 23 novembre 1998, à Monsieur Dominique Strauss-Kahn, Ministre des Finances.
          - 27 décembre 1999, à Monsieur Christian Sautter, Ministre des Finances.
          - 21 février 2000, à Monsieur Christian Sautter, Ministre des Finances.
          - 03 avril 2000, à Monsieur Laurent Fabius, Ministre des Finances.
          - 13 juin 2000, à Monsieur Laurent Fabius, Ministre des Finances.
          - 20 juillet 2000, à Monsieur Laurent Fabius, Ministre des Finances.
          - 29 janvier 2001, à Monsieur Laurent Fabius, Ministre des Finances.
          - 20 juin 2008, à Madame Christine Lagarde, Ministre des Finances.
          - 14 août 2009, à Madame Christine Lagarde, Ministre des Finances.
          - 29 janvier 2014, à Monsieur Pierre MOSCOVICI, Ministre des Finances.

            Monsieur le Président, fidèle aux valeurs Républicaines, au nom de tous mes camarades actifs, retraités, blessés et décédés, j’ai l’honneur de solliciter votre bienveillance afin qu’une enquête officielle soit enfin diligentée.

            En espérant obtenir un avis favorable concernant la demande de rendez-vous avec le Porte Parole, Monsieur Vincent FILIMOEHALA et Monsieur Jean-Charles DUBOC auteur de l’ouvrage cité ci-dessus, je reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

             Dans l’attente d’une réponse de votre part,

            Comptant sur votre compréhension,

            Je vous prie de croire, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma plus haute considération.

M. Atama TEUGASIALE

Vous pouvez retrouver ce courrier sur les sites suivants :


et
 
 

Bonne lecture à tous !

I3

12 commentaires:

  1. L’ensemble des courriers envoyés au Président de la République, au sujet de la disparition des indemnités de la Guerre du Golfe 1991, est disponible sur les sites « Alerte éthique » :

    ALERTE_ETHIQUE (Euroclippers)
    http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/lettre-au-pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique/

    ALERTE-ETHIQUE.FR
    http://www.alerte-ethique.fr/tags/Pr%C3%A9sident%20de%20la%20R%C3%A9publique/

    En fait, c’est la HUITIÈME lettre adressée au Président de la République à ce sujet si on compte une lettre à Michel SAPIN, ministre des Finances, où l’Elysée est en copie, et un courrier à Nicolas SARKOZY.

    Et il n’y a aucune réponse depuis le premier courrier qui a été envoyé par Atama TEUGASIALE le 19 novembre2014 !...

    Effroyable…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Normal : Ils ne savent pas quoi en faire ni comment aborder le problème pour y trouver des solutions.

      C'EST TELLEMENT ENORME...

      Pour la phase ultime, je vous suggère de préparer vos imprimantes qui vont chauffer au rouge : Tous les députés et sénateurs.

      Y'en aura bien un qui poser enfin les bonnes questions au gouvernement en séance des questions du Parlement.
      Et j'aurai le plaisir de lire le JO en découvrant votre, vos noms... !

      Avec retard, parce que si ça arrive jusqu'à Venise, c'est parfois après de longs délais...

      Bien à vous et merci encore pour votre autorisation d'avoir pu reprendre ce texte !

      I-Cube

      Supprimer
    2. En parlant de député : https://www.youtube.com/watch?v=nb-GvtlETj4
      Interview très intéressante, qui traite du dégout "du politique", de la corruption des "élites", de la mort de "l'ancien monde" qui résiste, etc... "la révolte" gronde dans les campagnes française...
      A quand une interview d'I-Cube par thinkerview ? ;-)

      Supprimer
    3. Leur ascenseur n'est pas assez solide pour ma masse corporelle opulente !

      Mais la vidéo du "modem" reste intéressante : Je n'ai pas d'appétence pour le bonhomme et ses coups de gueule, mais il faut lui reconnaître un talent certain pour le "bon sens".
      Il a l'avantage d'être un paysan et surtout d'être à l'écoute des autres.

      Analyses et dires enfin décoiffantes !

      Merci à toi, Anonyme !

      Supprimer
    4. @ Anonyme

      Pas mal la vidéo !...

      Bonne et inquiétante description des tensions sociales dans la société.

      Supprimer
  2. Deuxième fois que les commentaires de "l'ami-râle" ne passent plus sur ce blog : Les grandes oreilles sont à l'œuvre !!!

    Je reprends pour lui :

    L'Ami-râle a ajouté un nouveau commentaire sur votre article "Guerre du Golfe 1991…" :

    @ I-Cube

    Il y a 577 députés et 348 sénateurs, ce qui représente 925 envois !...

    Lorsque j’ai commencé la « Divulgation », entre 1998 et 2001, je n’avais que la Poste à ma disposition et j’ai envoyé 500 courriers aux journalistes et aux dirigeants politiques pour les informer et les alerter.
    C’est vraiment fastidieux, pénible, consommateur de temps et d’énergie, dans compter les frais d’impression et d’envois.

    Aussi, je préfère, dans un premier temps faire l’info par les réseaux sociaux, en particulier FesseBook.
    Je viens d’envoyer un « commentaire d’information » aux députés dont le nom commence par F (comme félons…), avec un lien vers la lettre d’Atama…

    Ils sont 28 et seuls 6 ne sont pas sur FesseBook.
    Ce qui fait un taux de 80% de députés qui ont chacun une page sur ce site social le plus lu de la planète.
    Cela m’a permis de faire une estimation du nombre de députés qui sont sur FesseBook, de personnaliser parfois le message, de sensibiliser le/la député sur le dossier, de sensibiliser les personnes qui le soutiennent.
    Et puis cela reste en ligne contrairement à une lettre qui file dans un tiroir ou sous une pile de documents.

    Aussi, j’ai bien envie d’envoyer une info via FesseBook aux députés et aux sénateurs sur le dossier en faisant les lettres de l’alphabet une par une.
    Il faut compter une minute par député, ce qui fait 10 minutes de temps en temps, soit environ une trentaine par jour.
    J’en ai pour un mois…

    Pour un envoi postal aux 925 députés et sénateurs, je me demande si ce n’est pas d’abord souhaitable de contacter les 40 plus importantes associations de militaires pour leur demander d’envoyer une lettre à chacun des députés et sénateurs.
    C’est tout à fait dans leurs moyens et cela pèse bien plus lourd que si c’est demandé par un individu.

    IL FAUT REALISER QUE LES SEULES REPONSES OBTENUES EN 17 ANS ONT ÉTÉ ENVOYÉE A L’UNSOR (15.000 membres) PAR LAGARDE ET MORIN.

    Si la demande est faite aux associations de combattants par Vincent et Atama, il devrait bien y en avoir une qui va accrocher !...

    Bonne journée !...

    « L’Ami-râle »

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Notez que l'enjeu en vaut la chandelle :
      Vous m'avez calculé que les montants détournés, rapportés au smic courant représentait quelque 5.160 siècle de labeur pour un seul homme !
      Magnifique, n'est-ce pas.

      Bien à vous !

      Supprimer
    2. Mais je vous en prie !

      Notez que je ne comprends pas bien comment vos commentaires peuvent être enregistrés par le serveur, apparaître dans la rubrique d'administration et sur ma boîte mail, mais pas sur le blog d'où vous le laisser !!!
      Un grand mystère, peut-être dû à la police politique internationale, non ?
      Je ne vois pas d'autres explications : vous être "tracé" à travers la planète par une quelconque "autorité" qui vous veut des misères, à n'en pas douter.
      Méfiez-vous donc... y compris quant au "contenu" de vos propos.

      D'ailleurs, aujourd'hui, samedi, en passant à vous, je reprends un jugement du TGI ayant pour thème la "diffamation" pour mieux vous éclairer de vos responsabilités.
      Principes qui s'appliquent aussi à l'auteur d'un blog quant aux commentaires en plus de ses posts.
      C'est pourquoi je me réserve de supprimer tel ou tel commentaires !

      Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer
    3. En fait, j’avais hésité à mettre ce commentaire en ligne…
      C’est de la stratégie, et ce n’est pas à communiquer à tout va.

      Concernant la diffamation, j’en suis tout à fait conscient depuis le début et j’ai toujours fait attention à ce que je mets en ligne, quitte à supprimer des commentaires indésirables ou excessifs.
      Mais je ne suis pas à l’abri d’une erreur de jugement…

      Et puis, si je suis attaqué en diffamation, ce serait me faire instantanément une publicité ce dont nos « chers » dirigeants ne veulent surtout pas.

      En attendant, je prépare un exil pour vivre en paix, loin des passions qui vont se déchaîner lorsque l’affaire sera rendue publique !...

      Bien à vous !...

      « L’Ami-Râle »

      Supprimer
    4. Vous faites bien : J'y suis en exil et c'est un peu comme d'être dans une bulle !
      Les gens ne vous connaissent pas, vous ne comprenez rien aux conversations qui vous entoure (enfin... au fil du temps, c'est de moins en moins vrai), du coup vous restez indifférent aux passions du moment qui les animent et on ne vous prend jamais à parti : Une paix royale !
      Vous observez, comme derrière un masque de plongée et vous notez les travers de tous, les bizarretés, toujours aux aguets de l'incongru : C'est assez drôle et vraiment reposant, presque jouissif.
      Vous verrez !

      Quant- à vos commentaires, effectivement, j'avais pensé que ça servirait au buzz en cas d'action judiciaire.
      Le propre de la diffamation, c'est de dire quelque chose qui est vrai, mais dans l'intention de nuire, à la différence de l'insulte qui est d'associer une qualité qui est fausse en vue de nuire à autrui.
      Voyez donc "mon chapeau" de blog ou le post de ce samedi: La diffamation se retourne contre celui qui l'invoque.
      C'est pourquoi, les "autorités" concernées n'invoquent rien !

      Et finalement, vous ne faites que rapporter, reproduire, leurs propres courriers : Un vrai piège du déni !
      Tant qu'il n'y a aucune insulte... aucun qualificatif visant tel ou tel, voire telle ou telle institution qui pourrait prendre la mouche !

      Bonne journée à vous !

      I-Cube

      Supprimer
  3. Un billet vu par 177 internautes uniques, pour l'heure...
    Pas encore dans les "10 + lus" !

    RépondreSupprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube