Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

lundi 13 février 2017

« Marinella-tchi-tchi » élue…


Premier aperçu de ce qui vous attend !


Donnée en tête du premier tour, le spectre de son passage en force dès cette échéance semble s’éloigner au profit d’un « front du refus » au second tour.
Vraisemblablement porté par « Manu-MacRond » d’après les récents sondages.
Je demande à voir, mais « Fifi-le-à-déchoir » s’enfoncerait inexorablement en troisième position.
Et on comprend « Juppette », pas vraiment décidé à servir de recours d’ici le 17 mars – date du dépôt officiel des candidatures – alors que d’autres en rêvent encore, pour se prendre l’ultime baffe à servir à ces konnards de sympathisants-électeurs des primaires de la « Droâte & du Centre » qui on parier sur le mauvais canasson.
Un acte manqué. 


En attendant, on en sait un peu plus sur ce qui pourrait arriver si « Marinella-tchi-tchi » était élue.
La présidente du « F.Haine » a en effet dévoilé son programme lors de deux jours d’« assises présidentielles » à Lyon, samedi et dimanche en huit.
Comment ces propositions pourraient impacter votre quotidien… et votre porte-monnaie ?
Ce sont 144 « engagements présidentiels » (j’en avais fait le tri de 84 récemment), présentés dans un document de 24 pages (PDF).
La candidate a ainsi dévoilé un projet qui doit permettre, selon elle, de « remettre la France en ordre » en cinq ans : Une grande’ spécialiste du redressement de situation, n’est-ce pas, estampillée de moult réussites en la matière, s’il en est !
Un programme résolument tourné vers la « priorité nationale » comme je vous l’ai déjà raconté, un protectionnisme « intelligent », et la défense des bas revenus, mais qui manque encore de précisions sur de nombreux points.
Un projet qui s’appuie aussi sur une prévision de croissance économique en « Gauloisie-compétitive » optimiste avec un bond de 1,3 % à 2,0 % de 2017 à 2018, pour finir à 2,5 % en 2022.
Un chiffre que le pays n’a plus connu depuis dix ans…
Alors je complète…


Si vous êtes salarié : Elle présidente, votre temps de travail ne devrait pas changer. Dans ses « engagements présidentiels », la candidate promet de ne pas toucher à la durée hebdomadaire légale du travail.
Les 35 heures seraient donc maintenues.
Une négociation pour un passage à 37 heures payées 37, ou 39 heures payées 39, sera uniquement possible « au niveau des branches professionnelles ».
La présidente du « F.Haine » compte également abroger la loi Travail, défiscaliser les heures supplémentaires et « maintenir leur majoration ».
« Mes-Luches » et « Âme-mont » aussi…


Si vous gagnez moins de 1.500 euros nets par mois, vous pourrez, en principe, bénéficier d’une « prime de pouvoir d’achat », financée grâce à une « contribution sociale » de 3 % sur les importations.
« Cette prime représentera près de 80 euros par mois », a-t-elle précisé.
La PPA n’était-elle pas une « invention » de « Fafa-l’empoisonneur » ?
Euh, pour 80,00 €, pourrez-vous payer 3 % plus cher votre gazoline, celle pour faire avancer votre « tas-de-boue-à-roulette » sur une distance équivalente ?
Pas sûr.
Je préfère nettement plus ma CSPM


Si vous êtes retraité (ou le serez bientôt) : La « prime de pouvoir d’achat » promise vous concernera aussi si votre pension de retraite ne dépasse pas 1.500 euros mensuels.
Si vous bénéficiez de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), celle-ci sera revalorisée de 20 %, selon le chiffrage du projet.
Mais seuls les gauloisiens ou étrangers résidant en « Gauloisie-des-seniors » depuis au moins vingt ans pourront désormais y avoir droit…
Avec ces mesures, elle espère bien capter le vote des seniors, en particulier ceux qui bénéficient de petites retraites.
Mais je ne suis pas sûr que ce soit très constitutionnel…


Autre mesure proposée par la candidate, après une série d’atermoiements en son parti sur cette question, baisser l’âge légal de départ en retraite à 60 ans, contre 62 ans aujourd’hui. Avec cette réforme, il ne faudra plus que « 40 annuités de cotisation » pour obtenir une retraite à taux plein.
Là, c’est le retour vers la faillite assurée du régime général, à moins d’augmenter drastiquement le taux des cotisations, ce qui aura pour effet de planter la compétitivité du « labeur-gauloisien ».
Notez qu’elle pourra toujours taxer les robots, si ça ne suffit pas.
Encore un « truc » qui fleure bon le « Mes-Luches/Âme-mont »…
Si vous êtes chef d’une entreprise ouverte sur l’international en revanche vous risquez d’être sensiblement impacté par deux piliers du programme.
Un « protectionnisme intelligent et le rétablissement d’une monnaie nationale adaptée à notre économie ».
La sortie de l’euro n’est pas écrite telle quelle dans son projet, mais elle est bien d’actualité. La candidate a précisé, dans une interview à Europe 1, que cette mesure serait effective « pour les Français », mais qu’« il est possible d’envisager une monnaie commune qui touche exclusivement l’État ou les grandes entreprises ».
Je ne sais pas ce que c’est, mais Le Figaro note que ce projet reste flou et ses conséquences pourraient être importantes : Une monnaie nationale dévaluée, comme le souhaite le FN, pourrait entraîner des politiques d’austérité, une baisse des salaires et, in fine, une période de récession.
Incompatible avec la préservation du pouvoir d’achat et les objectifs de croâssance affichés…


Si vous avez recours à des travailleurs détachés, ou souhaitez recruter des salariés étrangers, les choses risquent de se compliquer pour vous.
Elle promet de mettre fin à la directive « détachement des travailleurs » et entend bien dissuader les entreprises de recruter des étrangers.
Si elle est élue, « tout nouveau contrat d’employé étranger » fera l’objet d’une « taxe additionnelle », a-t-elle affirmé au Monde.
Et le montant ne sera pas anodin : Il pourrait être de l’ordre de « 10 % du salaire brut mensuel du salarié étranger », a précisé « Floflo-Fili-poteau » au micro de RTL.
Précision importante du vice-président du « F.haine » : Cette taxe concernerait aussi les étrangers européens…
Adieu les effets bénéfiques supposés du « Brexit » pour la place Gauloisienne et tout autant confirmation des réticences des groupes internationaux de « retenir » leurs investissements en ma Patrie (celle que j’aime tant et qui me le rend si mal…).
Elle compte bien remettre en cause également la libre circulation des travailleurs européens sur le territoire.
Merci pour elle : J’espère que le principe de réciprocité ne sera pas applicable : Je souhaite rester « monégasque-détaché » en « Ritalie » !
Une petite « niche-fiscale » à elle toute seule…


Si vous dirigez une TPE ou une PME, confirmation qu’elle entend vous réserver une partie de la commande publique, « si l’écart de prix est raisonnable » avec la concurrence étrangère, et alléger vos charges sociales, sous réserve du « maintien de l’emploi » dans votre entreprise.
Moâ, là, j’adore : Accepter de payer plus cher comme si l’argent des autres, celui piqué par les impôts, n’avait pas de valeur … !
Si elle est élue, elle entend également « alléger la complexité administrative et fiscale pesant sur les TPE-PME », en mettant en place un « guichet unique dédié » à ces démarches.
Ou l’art d’enfoncer les portes ouvertes, car il me semble que ça existe déjà…
Et elle promet également de remplacer le compte pénibilité par un dispositif simplifié.
À suivre…


En matière fiscale, elle propose effectivement de maintenir le taux réduit de 15 % de l’impôt sur les sociétés pour les TPE-PME.
Si vous dirigez une PME, vous pourriez bénéficier d’un taux d’impôt sur les sociétés de 24 %, contre 33,3 % aujourd’hui…
Que des recettes fiscales en moins ?
Passons.


Si vous êtes chômeur, en dehors de sa « priorité nationale à l’emploi », son projet ne comprend aucune proposition visant directement les demandeurs d’emploi.
Les termes « chômage », « chômeur » ou « demandeur d’emploi » sont d’ailleurs absents de son programme…
Seule précision de la candidate : Les recettes de la taxe sur le recrutement d’étrangers serviront à l’indemnisation des chômeurs « gauloisiens ».
On va aller loin s’ils se cassent tous hors des frontières politiques du pays, retirant en plus de la « matière-à-bosser » pour la localiser sous des cieux plus cléments…


Bon, si vous êtes encore imposables, elle s’adresse, une nouvelle fois, aux classes moyennes et populaires dans ses propositions fiscales.
Si elle est élue, l’impôt sur le revenu pourrait baisser de 10 % pour les trois premières tranches.
Ni la TVA ni la CSG n’augmenteront, et la taxe d’habitation pourrait être revue à la baisse pour les ménages les plus modestes.
Magnifique, n’est-ce pas…
En revanche, si vous payez l’impôt sur la fortune (ISF), celui-ci devrait être maintenu, ah tiens, comme au « Front de Gôche  » (le programme de référence pour elle).
On ne parle pas encore d’augmentation, mais ça va venir…
Il a fait tellement de mal qu’aucun parti n’a osé le supprimer, hors « le Chi » de première cohabitation, depuis « Mythe-errant ».
J’adore.


En bref, une fois de plus, je pense avoir bien fait de me tirer de cet enfer failliteux promis, et on va y revenir très vite, puisqu’on m’a enfin fourni un chiffrage du coût dudit programme que je n’ai pas eu le temps d’analyser et d’intégrer dans ce post-là : de quoi vous écœurer définitivement.
Encore que, que ce soit « Fifi-le-à-déchoir » qui a quand même un programme qui va faire mal ou « Manu-MacRond » qui reste assez imprécis, personne n’envisage finalement de redresser les comptes de façon « acceptable » (hors « Juppette »).
Dommage, dommage, ou les effets de la trisomie-politique qui touchent à l’autisme-assumé : On est en plein « marketing-politique » avec tout un tas de choses irréalisables qui ont vocation à mettre en érection les électeurs (et « faire mouiller » les électrices).
C’est dire le niveau où nous en sommes rendus…

4 commentaires:

  1. Les électeurs et les électrices qui voteront Le Pen le feront pour l'essentiel non à cause des promesses mais simplement pour protester.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes, mais au second tour seulement !

      Au premier, ils votent "pour" et se comptent.
      Au second, ils votent "contre" et font le président.

      Une règle qui s'est toujours vérifiée...

      Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer
  2. Ajoutez à tout cela que la dernière lubie de « Marinella » est la disparition des Régions pour revenir simplement aux départements et à l’Etat tout puissant !...
    Et mon projet de grand voilier-école pour développer la coopération entre les régions européennes ?...

    Peu de dirigeants politiques ont des idées pour sortir de l’impasse de l’endettement.
    Le seul qui a une approche globale et structurée est Thierry Breton :
    http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/2017/02/thierry-breton-mes-id%C3%A9es-pour-sortir-de-limpasse.html

    Sa proposition de développer une Europe de la Défense est pas mal, mais cela fait quand même un peu « guerre du feu » !...
    Il faut rassembler les êtres humains autour d’un grand programme planétaire face à une menace plus que sérieuse : le risque de collision avec un astéroïde géo-croiseur !...»

    Bien à vous !...

    Haddock

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être que pourquoi pas...

      J'aime bien aussi Alain Madelin, mais on ne l'entend plus...

      A suivre !

      Et bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube