Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

lundi 17 novembre 2014

Le torrent de boue…

Ils sont fabuleux !
 
Vous n’en avez pas marre, vous, de tous ces fats qui étalent, l’air de rien, leurs venins et leurs fientes sur la place publique ?
À force, ils ne sont même plus drôles… ni même crédibles !
 
Enfin quoi, le pays qu’on leur confie s’enfonce toujours plus dans « la crise », le chômage s’accroît tous les jours, tout comme le déluge de taxes, les réglementations étouffantes, de la dette qui enfle, des montants des déficits publiques déments, alors que même nos centrales nucléaires sont « cartographiées » par des « affreux » et leurs drones, que la guerre enfle à l’est des frontières de l’Europe… eux, ils persistent à jouer et rejouer la farce de « Grand-Guignol » ! 
 
Récapitulons : Au démarrage, il y a le « canasson » bon pour la réforme qui prend le fauteuil de « Bling-bling ». De toute façon, celui-là était devenu tellement insupportable à plus de la moitié de la population des électeurs, qu’il ne pouvait que « déménager ».
Ils se passent le code de la force nucléaire et quelques semaines plus tard, un de nos missiles sous-marin se fait shooter en plein vol au-dessus de la mer : C’était histoire de vérifier l’hypothèse émise qu’il existe bien un dispositif d’annulation du tir, après le tir, installé par De Gaulle jusque dans les locaux de l’Élysée, comme je le supposais déjà en 2007 (c’est dire l’étendue de mon génie…) et la preuve éclatante aux yeux du monde que mon pays avait retrouvé la maîtrise « totale » de sa force nucléaire.
D’ailleurs, aussi sec, on nous a raconté que les investissements dans cette dernière étaient « sanctuarisés » et on attend toujours et depuis le rapport d’experts relatif à cette grande … réussite. 
 
Ensuite, on a eu une raclée fiscale qui n’en finit d’ailleurs pas et plombe à la fois les comptes publics (les prévisions de recettes sont toujours de plus en plus fausses) et la croissance économique.
Normal, en pompant le pognon ici, il manque ailleurs pour faire de la recette attendue, réduisant les assiettes taxables et imposables, donc l’activité économique qui se retraduit ensuite directement dans la courbe du chômage (qui elle-même accroît la charge de l’inactivité et diminue le pouvoir d’achat des ménages qui du coup n’épargnent plus rien, etc.).
Mécanisme impitoyable que celui du bon sens (« près de chez vous », donc loin des fats et autres « sachants » qui nous gouvernent).
Mais pas que ça.
 
Chez les « soces » on se doutait bien que les « héritiers de la majorité plurielle » renoueraient tôt ou tard avec leurs démons et états-d’âme.
Après le choc de la « manif’ pour tous », la révolte des pigeons et autres volatiles, plus celle des bonnets-rouges, (que tous ont eu gain de cause, sauf les premiers) c’est le tour des « frondeurs » de défier leur propre camp.
Après la raclée des municipales et la déroute des européennes, faut-il rajouter…
Celles-là étaient tellement prévisibles, qu’on ne peut l’expliquer que par « l’autisme-gouvernemental », le manque de réaction du pouvoir et son soi-disant « virage libéral » tout neuf.
« Libéral », excusez-moi, ce n’est pas en inventant une taxe nouvelle toutes les semaines jusqu’au 31 décembre (et encore) qu’on peut le devenir.
Pas plus qu’en pondant des lois et règlements tous les jours qui privent toujours plus de lisibilité et de liberté les « forces vives » du pays à redresser…
Au contraire : Plus qu’une pause fiscale, c’est une pause législative qu’il conviendrait de faire pour tout le reste du quinquennat (et même le suivant)…
Et pas seulement un « choc de simplification » qui en rajoute une couche en complexité et illisibilité…
Sans compter que s’il y a bien une chose, qu’une chose de « sanctuarisée », bétonnée, cadenassée dans ce pays, c’est le nombre de valeureux fonctionnaires qui se servent sans ne servir plus que ça à la Nation.
Et puis, ça a eu été l’épisode du ministre-fraudeur et plus tard de celui atteint de « phobie administrative »…
On en rigole encore jusqu’à l’autre bout de la galaxie, figurez-vous !
Passons aussi. Et j’en passe de mon côté… 
 
Parce que mieux que mieux, on a eu droit à « la guerre des chefs » à l’UMP, une quasi-scission de chez « les héritiers » de « Bling-bling » qui se dévoraient la dépouille tels des charognards pris de folie.
Il faut dire que leurs comptes, comme ceux de la Nation, après le passage des rapaces, ils étaient passés du vert au rouge écarlate, même après le « Bling-bling-aux-kons » de 11 millions, dont un chèque de 363.615 euros avait été réglé au Trésor public en règlement de « solde de tout compte » des sanctions infligées par le Conseil Constitutionnel pour dépassement des frais de campagne de 2012.
Pan, en plein dans « l’abus de confiance », même s’ils trouveront bien quelques arguties de juristes pour affirmer le contraire.
N’empêche, l’IR est dû par « Bling-bling » sur ces sommes, qu’il n’a pas déclarées pour autant…
Le Trésor, lui, il ne se pose pas de question, du moment qu’il peut encaisser, c’est toujours de la recette de plus. 
 
Notez que les gars de la commission des comptes, ils n’avaient rien vu des dépenses prises en charge par « Pig-Maillon ».
Le CAC de l’UMP, en revanche, il passe le flambeau à la justice, comme l’y oblige son mandat.
Non sans avertir le président du parti d’alors, c’est dans « son métier »… un certain, « Coopé », vous avez dit ?
Vous comprenez mieux maintenant pourquoi il s’accrochait à son fauteuil mal-acquis, celui-là, n’est-ce pas ! 
 
Je ne me rappelle pas de tout, mais après les « buissonades » qui enregistrait tout, les écoutes téléphoniques malheureuses sur des portables « pas à lui », ça eut été « règlement de comptes à Ok-Corral » contre « Coopé », et puis le retour annoncé du grand-homme adulé des « pôv’kons Kaas-toi ! », les « ceux-ce » qui ont bien aimé se faire mettre tels qu’ils en redemandent encore.
Ceux-là, je les admire : Aucun amour-propre tel qu'il en dit qu’ils sont « tous des kons », eh bien ils vont aller voter pour lui comme un seul homme et il va en redevenir leur président de parti à la fin du mois.
C’est-y pas fabuleux, n’est-ce pas ? 
 
Bon, c’est vrai, ça va faire un peu tâche qu’un leader politique ait autant de casseroles judiciaires accrochées au kul, j’avoue !
Ni lui, ni eux n’en ont cure.
Tant pis, hein !
Même si ça durera moins que les contributions douanières, finalement : Il finira menotté comme son copain « Déesse-Khâ », tôt ou tard.
Et la galaxie entière pourrait s’en étouffer de rire… 
 
Mieux encore, on apprend qu’un député du 7ème arrondissement UMP de la kapitale, d’opposition donc, il est allé s’entretenir avec le secrétaire de « François III », avec la bénédiction du Président de la République actuel, « soce » donc.
Hein, dans le mélange des genres, ils ne sont pas mal, là, tous.
Il faut dire que celui-là, il a une sale gueule, même si c’est soi-disant un « grand commis de l’État », intègre et propre sur lui, honnête et tout et tout !
Un « superlatif », quoi !
Notez que comme sale-gueule, son copain qui l’a précédé (« Le-masse »), il n’était pas mal non plus : Une tête de croque-mort bien sentie, qui fait penser à un excellent journaliste de « FR1 », feu Roger Gicquel pour le nommer, qui t’annonçait un mariage princier, n’importe quelle « bonne nouvelle », avec une tête d’enterrement, sur un ton monocorde au moins autant que des catastrophes, comme s’il lisait un psaume…
Les plus jeunes ne peuvent pas se souvenir, je sais !
Mais il en était si finement drôle, finalement… 
 
Bon, un « superlatif » pas encore latéralisé non plus à son âge, qui fut ministre à droâte, avant de « servir » à gôche.
À soixante ans, c’est normal, me direz-vous : À chacun sa croix…
Celui-là, en plus, c’est un bavard. Par un « rieur-gai », mais un bavard, qui te va « baver » devant deux « journaleux » réputés sérieux, qui restent médusés d’apprendre que le sieur, il cause avec « Fifi-le-déchu », tels qu’ils en font un bouquin.
Comme ce n’est pas sûr que ça fera un succès d’édition – il y a tant de bouquins de « journaleux » tous aussi minables les uns que les autres à se coltiner – ils lâchent un scoop pour s’assurer des ventes.
Et tout le monde aussitôt d’hurler à l’affaire d’État.
Il faut dire que le sieur « pas latéralisé », il s’emmêle les pinceaux et nous sert trois versions successives et contradictoires de cet épisode fumeux de sa vie ! 
 
Alors que personne ne sait pas de quoi ils ont réellement causé chez « Ledoyen ». Pour cause, pas eu d’enregistrement.
Vous ne saurez jamais rien.
Moi si, je sais (presque tout) : J’étais à la table d’à-côté avec d’autres ce jour-là, préparant mon départ d’exilé vers d’autres horizons. C’était un mardi, il faisait beau et chaud, avec quelques nuages, et ils étaient un peu à l’écart.
J’ai quand même compris que la conversation a commencé à rouler sur la rencontre du lendemain, celle « des bleus » contre l’Équateur.
Vous savez, la coupe du monde des « footeux » (match nul, sans aucun but).
Vous vous rendez compte : Moi, « l’Incroyable-Ignoble-Infreequentable », « Ice-Cube » de son état, autrement dit une raclure voire moins que ça, bon pour l’exil avant que d’être envoyé en forteresse par la police politique du pays, je métabolisais encore le score du FN, et eux, les « politiques », ils causaient de foot…
Surréaliste, vous dis-je ! 
 
Je n’ai pas tout suivi, notamment quand ils parlaient à voix basse, mais je sais (un peu) lire sur les lèvres et j’ai compris qu’ils parlaient « gros sous ».
Bien sûr, ceux de l’UMP ont été abordés. La « boutade » sur « Bling-bling », elle a dû avoir lieu, même si je ne peux pas en jurer, mais c’était sans doute plus une boutade qu’autre-chose.
Mal comprise par le récipiendaire, bien sûr, qu’il a dû prendre pour une injonction des plus sérieuses.
En réalité, ils causaient des turpitudes et dénonciations d’un certain « JC ».
Jésus-Christ ou Jacques Chirac, le « Chi » ?
Mais ça ne collait pas avec le reste de la conversation qui parlait de « vétérans », d’emprunts, de scandales, etc.
C’est pour cette raison que je n’ai retenu que le fait qu’ils se séparaient tous l’air préoccupé, pas vraiment satisfaits.
Normal quand on occupe ou qu’on a occupé de « hautes fonctions » pour de « larges ponctions » du peuple à tondre : C’est que le « kon-tribuable », un jour, il pourrait bien tout envoyer en l’air dans des émeutes sanglantes… 
 
Ce n’est que dernièrement que j’ai appris de « l’Ami-râle » Haddock, dit aussi « JC » pour JCD, abreuve le compte « fesse-book » et le « Twist » de « Fifi-le-déchu » et de quelques autres de ses alertes éthiques depuis le mois de janvier dernier.
Et que « le dossier » va passer sous peu en mode « explosif » depuis son passage dans les médias.
D’autant que les associations de vétérans se sont mobilisées jusqu’à écrire aux ministères compétents, qui confirment directement que les sommes détournées en 1991 ne sont jamais entrées sur les comptes du Trésor.
Or, on sait pour avoir lu les rapports de la Commissions d’Indemnisation des Nations-Unis, qu’elles sont inclues, pour 84 milliards de dollars au total, dans les décomptes des sommes dues par les irakiens au titre de la première guerre du Golf, pour avoir « dédommagé » de leurs frais & débours les « armées de libération » du Koweït. 
 
Bref, les trois gusses, ils causaient de ça, et je n’ai aucunement « percuté » sur le moment : C’est dire si je sais être aussi totalement nul à mes heures…
Faudra que je me méfie à l’avenir.
Là-dessus, naturellement, vous n’en saurez rien partout ailleurs : C’est pour cette raison qu’il me fallait bien vous le rapporter, d’ailleurs.
Mais ça reste « sous toutes réserves », bien sûr.
De tout façon, vous n’aurez jamais aucun démenti de quiconque : Un épisode « qui n’existe même pas », recouvert d’un torrent de boue !
 
Bien le bonjour à toutes et à tous, bien sûr, en attendant les prochains épisodes à venir…
Jusqu’à ce que vous en ayez tous (et toutes) marre à les jeter à la Seine.

8 commentaires:

  1. Elu à 74,66 % des voix dans la 7 ème circonscription de Paris !...
    Très fort « Fifi-le-déchu » !...
    Mais pourquoi rencontrer le secrétaire général du Château, même s’il avait été secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes de son gouvernement en 2007 ?...
    D’après les journalistes, c’est pour charger « Bling-bling » !...
    Tout à fait risible, il sait très bien faire ça tout seul !...

    Par contre, pendant le premier semestre 2014 j’ai alimenté la page fessebook de « Fifi-le-déchu » qui se propose d’être, à son tour, notre « Divin et Ô combien vénéré président » !...
    Je me disais qu’un si honorable politicien allait enfin révéler aux Gaulois (et aux Gauloises) les incroyables turpides de « Mythe-Errant » et de sa clique de mafieux !...
    Il faut toujours rêver !...

    Je l’ai particulièrement bien informé sur les billets mis en ligne sur :
    http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/indemnit%C3%A9s-de-la-guerre-du-golfe-1991/

    Le 26 février c’est une note de synthèse qui met en ligne les réponses de Bercy et de la Défense à mes accusations sur le détournement des indemnités de la guerre du Golfe, avec en contre-partie un extrait du New York Times de septembre 1992.
    Le 25 mars, je reprends une note de votre blog relatif au fonds Anatevka dont « Déesse-Kha » devient actionnaire à hauteur de 20% !...
    On sait ce qu’il est devenu de « Titi-Laine », l’associé de « Déesse-Kha » qui s’est jeté il y a quelque semaines du 23 ème étage sans parachute de la tour où il créchait à Tel Aviv…
    Le 10 avril le dossier est transmis au procureur de la république.
    Deuxième quinzaine de mai la tension est à son comble à l’Etat-major des armées !...
    On le serait à moins !...

    Le 28 mai, j’ouvre un site « alerte-éthique » miroir à Brno au cas où la police politique de mon pays réussisse à neutraliser le premier site :
    http://www.alerte-ethique.fr/news/premier-message/

    Le 19 juin, je rédige une nouvelle note de synthèse intitulée « Les milliards disparus de la Division Daguet »…

    Le 24 juin, « Fifi-le-Déchu » et « Joue-y-est » baffrent au restaurant ledoyen

    Aux dernières nouvelles « Fifi-le-Déchu » a engagé lundi 17 octobre des poursuites en diffamation à l'encontre du secrétaire général du Château ainsi que des deux journalistes du Monde.
    Magnifique cette politique de l’autruche !... De quoi se prendre un coup de pied au « Kul » et filler droit dans la Seine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout cela est parfaitement cohérent dans le déroulé et "timing", effectivement.
      Sauf que personne ne savait que je serai à la table pas loin et que j'en ferai un post.
      Même pas moi.
      De toute façon, il y avait dans la salle d'autres "personnalités". Ils se sont bien sûr "salués" de table à table...

      Mais c'est à cause de vous, "Ami-râle" que j'ai compris de quoi ils parlaient, quand vous m'avez dit que vous abreuviez son "fesse-book" de vos posts...
      C'était il y a peu !
      Avant que je ne sache "ce détail", ça pouvait être n'importe quoi, car il est fréquent que des personnalités politiques de "bords opposés" ce rencontrent sans qu'on ne vous le dise : Continuité de l'Etat oblige !

      Bien sûr, jamais le public n'en est informé et c'est normal...

      Supprimer
  2. On en est maintenant aux explications entre « Bling-bling » et « Fifi-le-Déchu ».

    On apprend ainsi par la presse que « Bling-bling » a dit à « Fifi-le-Déchu » lors de leur rencontre en terrain neutre, chez le commissaire aux comptes René RICOL, le 2 octobre dernier : « Il est quand même invraisemblable que l'on soit obligé de se cacher pour se voir »…
    Vous savez comme moi que « Riz-Colle » a été commissaire général à l'investissement en charge du Grand Emprunt jusqu’en juin dernier…
    Amusant !...

    Pourquoi donc « Bling-bling » et « Fifi-le-Déchu » se sont-ils retrouvé chez « Riz-Colle » ?...
    C’est quand même curieux !...
    Affaire d’Etat ?…
    J’ai comme l’impression que les uns et les autres commencent à réfléchir à la façon dont ils pourraient rendre public la provenance réelle des fonds du Grand Emprunt…
    D’où aussi la plainte pour diffamation de « Fifi-le-Déchu » contre « Joue-y est ».
    On commence à ne plus se faire de cadeaux…

    Les sabres sont peut-être en train de s’affuter et on risque d’assister à un carnage si les affaires sortent à l’initiative de« Bling-bling » et de « Fifi-le-Déchu » qui ont plutôt bien géré l’affaire en récupérant les fonds dérobés par « l’Arsouille » !...

    Parce qu’en plus, la pression continue à monter !...
    JCD accepté de raconter les magouilles « Soces » à radio BTLV le 13 octobre (4.000 connexions en un mois) et il a même mis en ligne un livre numérique « Les milliards disparus de la Division Daguet » chez Amazon début novembre.
    Le livre papier sera disponible en décembre.
    Quand la bombe va-t-exploser ?...

    Et JCD a évidemment fait part de ses actions à « Fifi-le-Déchu » sur sa page fessebook !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et on apprend aussi et par ailleurs que le "troisième homme du déjeuner" (celui-là, je ne le connaissais pas alors que les deux autres je les avais reconnus) cause au téléphone à "Bling-bling" en douce.
      Officiellement pour donner une énième version du déjeuner tout en affirmant qu'il n'a pas assisté à tout ce déjeuner.

      Ce dernier point, je le confirme : Il est allé pisser et a sans doute réglé la note (forcément salée en ce fastueux lieu de perdition culinaire, quoique... le pinard n'était pas à la hauteur de ce que j'avais dans mon assiette et était hors de prix, mais bon...).

      Officieusement, forcément, comme on n'en saura jamais rien, il est bien possible que les uns et les autres "organisent" autre chose que de simples affaires judiciaires à venir qui suivent leur cours normal, puisque tout cela prend une allure de secret d'Etat, et même une "affaire d'Etat" d'après la presse et les débats politiques du moments.

      Faut que je rentre à Paris en urgence pour en savoir plus avec mes "contacts" de l'UMP, parce que s'ils en sont tous à se préparer un tsunami, ils ne vont jamais me le dire au téléphone...

      Supprimer
  3. Le rencontre en "Fifi-le-Déchu" et "Bling-bling" avec "Riz-Colle" (comme le sparadrap du capitaine Haddock est ici:
    http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/coulisses/2014/10/19/25006-20141019ARTFIG00074-glaciale-rencontre-entre-nicolas-sarkozy-et-francois-fillon.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Riz-colle", je l'ai croisé à plusieurs reprises quand je faisais "mes armes" chez les experts comptables.
      A l'époque, j'étais stagiaire chez un margoulin pas croyable, qui avait marié une conservatrice aux hypothèque et qu'il trompait avec toutes les premières venue : Tu parles d'un stage, j'étais requis pour piloter sa Mercédès (avec téléphone à bord, à l'époque c'était plus qu'un luxe) à chacun de ses RDV galants en journée !
      Et escroqué de façon fabuleuse un ancien général de la CIA : Le type avait besoin de 80 MF pour financer une opération, et mon patron lui a acheté son hôtel particulier cash à Paris en une après-midi, alors qu'il valait au moins le double...
      Il avait même un "coupe-fil" qui permettez de remonter le boulevard saint-Michel à contresens dans les couloirs de bus, alors que le commun des mortels encombraient la rue Saint-Jacques pour aller vers le sud.
      Passons.
      Mon boss se baladait partout avec un énorme collier autour du cou qui lui pendait sur le ventre, aux armes franc-maçonniques : Le mek qui ne se la pétait pas, tiens donc !

      Et "Riz-colle" était le patron de l'ordre des experts comptables en pleine réforme du plan comptable 84 (ou 86, je ne sais plus).
      Si je me souviens bien, plus tard il était aussi dans le sillage du "Chi", avec deux autres "ultra-grand-maître" de la maçonnerie gauloise (et internationale) en la personne de de "Mât-Sony" (un cousin qui tournait aussi dans "mes jupes" à l'occasion de l'assassinat de mon "Papa-à-moi" (celui qui me fait encore "frémir" quand je l'évoque...)) et "d'Alain-Beau-air" qui a succédé à Mât-Sony" sous "Bling-bling" à l'Elysée.

      Vous voyez la situation et même le schéma ?
      Parce que de leur côté, les américains, à la même époque du "Chi", ils cherchent à récupérer leur pognon égaré, se prennent le 11 septembre dans la tronche alors qu'à quelques jours d'écart AZF faisait exploser tous les quartiers sud de Toulouse...
      AZF dont on ne saura jamais le pourquoi du comment d'un point de vue technique, tout comme devant la Justice qui a renvoyé tout le monde dans ses buts bien plus tard.
      AZF dont l'acronyme aura été repris plus tard par le fameux commando qui menaçait le réseau ferré de "Gauloisie des chemins de fer" un peu plus et que là encore on ne sait toujours pas qui, ni pourquoi !!!

      Tous ces "secrets", ils sont manifestement partagés par les mêmes, d'où ces rencontres "bizarres".

      Vous savez quoi "Ami-râle" : Les "mains invisibles" persistent à "me" guider, je ne sais toujours pas où, mais qu'il va falloir que j'en change radicalement le scénario prévu jusque-là pour le tome II...
      Que ça reste quand même assez invraisemblable que cette façon de procéder.
      D'un autre côté, ça tombe bien, le scénario que j'avais en tête était "bancal" à plusieurs endroits du déroulé, pressé par le temps...

      Mais là, entre notre guide égorgé en Algérie, les malheurs de santé de Kim-Jong-Un, la tournée de "Haut-bas-Mât" autour du pacifique, les accords Sino-Russes sur le gaz, l'Ukraine et les délires d'intox de "Poux-tine", la livraison ou non du Mistral Russe, les drones au-dessus de nos centrales nucléaires, la mort de "Laine" bé désolé, votre premier vol suborbital risque d'avoir un peu de retard.

      Vous ne m'en voulez pas, espère-je ?
      Actualité oblige.

      Supprimer
  4. Pas de problème !...
    C’est un vol orbital pour le « fun » !...
    C’est une fiction alors que nous risquons d’être confrontés à une réalité vraiment « chaude » où l’Histoire se joue, où les évènements se suivent les uns les autres et s’enchevêtrent pour nous fait passer progressivement dans le « monde d’après ».
    Une réalité qui risque de « décoiffer » pas mal de monde…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument !

      - Pour la chaleur, un retour dans l'atmosphère à Mach 25, c'est effectivement très chaud !

      - Pour "l'Histoire" et son déroulement sous notre nez, je ne suis pas sûr qu'elle ait un sens (je pense qu'elle en a plusieurs qui se côtoient, se combattent, s'enchevêtrent, se chevauchent, justement), mais il reste y avoir "de la logique" dans son ensemble.

      Et si les "mains invisibles" viennent bien du futur, qui surtout ne touchent finalement que très peu à "son" passé de peur de ne plus exister, elles, elles savent la logique qui dominera et s'imposera pour aboutir à son existence.
      Tout simple.

      Il ne reste plus alors qu'à "expliquer".
      c'est un peu ce que je m'efforce de faire, finalement : Et il y a de la matière en surabondance pour ce faire, croyez-moi !
      Même que j'arrive à m'y perdre comme pour le précédent opus, où j'ai eu beaucoup de mal à tel point qu'il a fallu que j'en rajoute entre Barcelone et Bonifacio...

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube