Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

mardi 23 septembre 2014

Le scoop…

« Bling-bling » est de retour !

Mais si, je vous le jure, je l’ai lu sur son compte « fesse-book » à lui-même.
En notant de plus qu’il a fait des progrès : C’est exactement son discours de janvier 2007, mais en plus concis.
Fabuleux.
 
Ce gars-là, il n’a vraiment peur de rien, même pas du ridicule de se mettre en position d’être comparé à une « Comète » !
En effet, une comète, ça vient, ça s’en va et ça revient.
Lui il y va, il s’en va et il y retourne.
Et il nous a même fait le coup depuis le lit de « Sicilia », d’ailleurs…
 
Une comète, ça scintille dans le ciel tout noir des désespérances.
Lui, il est « Bling-bling » même dans une nuit d’encre, sans pour autant avoir encore des dents de « pôvres-en-or » sur le devant…
 
Une comète, ça peut s’approcher très près du Soleil tout en s’échevelant.
Lui, il a été le Soleil et ne s’en remet pas d’avoir été jeté comme un malpropre par un âne.
Il a essayé de devenir patron d’un hedge-found encore plus « chaud » que le soleil : Ça a foiré lamentablement avant même de commencer et il ne se voit pas vraiment se contenter de sa retraite « d’ex » au Conseil-Constitutionnel !
C’est que ça consomme fort, une pouliche comme « Karlita » : Faut assumer, n’est-ce pas !
 
Une comète, ce n’est même pas plus gros qu’une noisette cosmique. Et encore.
Lui, pareil avec son « 36-fillette » et ce qui lui reste dans le crâne : C’est que c’est usant une pouliche comme « Karlita », d’autant qu’elle est bien plus jeune que lui et qu’il faut assumer.
 
Une comète, c’est léger comme tout tellement il n’y a rien dedans que du vent !
Ses propos sont tellement creux une fois arrivé « aux manettes », qu’il ne fait même pas l’effort de changer de braquet : Il veut toujours rassembler après avoir tant divisé…
 
Une comète, ça a une densité d’à peine 0,6 que ça en flotterait mieux sur la mer que nos icebergs.
Et lui flotte au moins dans les sondages, surtout chez les « Gaulois-pétoncles ».
 
Mais si une comète ça venait à percuter notre planète, ça reste éminemment dangereux…
Et là, vous savez de quoi qu’on en cause pour l’avoir vécu.
Avouez que le parallèle est saisissant, tout de même !

Le problème avec « Bling-bling », c’est qu’il « revient » de plus en plus rapidement ! Premier-tour : 2007/2012 et puis s’en va après 5 années de tourbillon.
Retour ? Même pas 2,5 ans !
C’est dire si son orbite se rapproche dangereusement du Soleil, qu’il va en finir par le percuter à en devenir de jolies cendres radioactives.
Passons.
 
Ce qui reste assez extraordinaire, c’est que si tôt dit « Coucou me voilà », « je rassemble large », ils sont déjà plus d’un quart à y croire vraiment !
Attend, après les divisions des « Gaulois » contre les « Gaulois » sanctionnées il y a 28 mois – même que « même un cheval aurait été élu contre lui » –, il a déjà la stature de l’homme providentiel, du Chevalier Bayard, sans peur ni reproche, qui ira bouter le mahométan et les anglais-saxons hors du royaume, lui et sa presque dizaine de casseroles judiciaires au kul !
Un vrai repris de justice multirécidiviste, avec toute sa bande à Bono.
Faut quand même le faire, n’est-ce pas : Les « gaulois de Gauloisie », ils n’ont décidément rien dans le crâne…
Même pas la peine de leur apprendre à lire ou à compter, ça ne sert strictement et décidément à rien !
 
D’autant que tous les autres, de « François III » à « Marinella-tchi-tchi », en passant par la presse et les médias qui désormais le cajolent après lui avoir craché à la tronche pendant plus de 5 ans, et tous les autres, ils se frottent les mains, s’en pourlèchent les babines avec délectation, en bavent d’envie à l’idée de la curée annoncée.
Bon, pour les médias, on peut comprendre puisque ce sont des ventes et abonnements internet assurés pour 32 mois au moins, et même au-delà, espèrent-ils, pour 60 mois « si ça marche », sait-on jamais !
 
Pour le personnel politique de toutes les oppositions, c’est aussi une aubaine de pouvoir tirer sans sommation sur l’ambulance.
Ce sera à celui qui se montrera le plus habile…
Quant aux « potes » et néanmoins « compagnons » de l’UMP, ils vont pouvoir se la couler douce pour certains, puisque les jeunes-pousses (et poussent), appelés à « faire ministre » éventuellement plus tard, vont faire le boulot.
Enfin… croient-ils tous ou presque.
 
Perso, « Bling-bling », cinq ans encore et de plus, c’est non ! Le pays ne mérite vraiment pas ça.
Enfin quoi, un cocufiant pareil, même avec ses femmes, plus au moins plusieurs millions à porter les cornes en plus de la nièce de mon « cousin » Peretti, on n’a décidément pas de bol d’élire deux fois de suite des types pareillement infidèles avec la mère de leurs gosses.
 
Et puis lui, surtout après la piqûre de « François III », on ne s’en remettra jamais. D’ailleurs, il n’est pas sûr qu’on s’en remette un jour prochain, même lointain !
En 2022, il ne restera plus rien de ce qui faisait le charme de mon « beau pays » (celui que j’aime tant) et tous les talents seront partis, leur pognon avec, qu’il faudra en quémander un plan d’aide d’urgence au FMI…
 
Mais je ne compte pas non plus voter, puisque je ne suis plus là.
En revanche, ça m’a donné l’occasion d’une belle discussion avec quelques-uns de mes « soutiens indéfectibles », notamment et pour le plus significatif, mon pote « l’archéo-stalinien » encarté.
Qu’est-ce qu’il a pu me faire marrer, sur le moment !
« Un, il n’est pas question que je vote pour « François III ». Trahi une fois, ça va. Deux fois, bonjour les dégâts ! »
Ah bon ? On n’est pas encore au fond du précipice ? On ne fait que s’y précipiter toujours plus vite ?
« Deux, je ne voterai pas non plus pour « Bling-bling » ! On a vu où il a entraîné le pays, où en sont les niveaux d’endettements et la fracture sociale ! »
(Tiens donc, un « Chie-rat-qu’Ieng » qui s’ignore ?)
L’ami, ce n’est pas fini de l’aveu même de tout le monde, pense-je pour lui…
Bon d’accord, mais tu vas faire quoi ?
 
Attention, ça va être dur pour vous : « Simple ! Puisque le Front fait le programme de « Mélangeons », je vote deux fois pour ! »
Ouille : J’ai bien fait de mettre les voiles (et je me répète : C’est le cas de le dire !).
« Attends », lui répond-je, « ce n’est pas le programme du FdG, mais celui du Front populaire, l’euro et la migration en moins ! »
J’exagère, paraît-il, mais « c’est vrai que « Mélangeons », il reste dans l’Euro et régularise les sans-papiers ! »
Et pas les « sans-dents » ?
 
« Et alors quoi », réplique-je. « Toi, tu vas voter pour la peste blonde ? »
Sous-entendu, un « soce-démocratouille », encore, je peux expliquer tellement ils sont trop kons.
Lui le « feuj », le « stal », le petit-fils de déporté, le fils de résistant de la première à la dernière heure ?

Mais enfin, au moment de faire « front républicain » faudra arrêter avec le « tout sauf l’UMPS ».
« J’ai fait une fois. Et tu vois où nous en sommes arrivés. Pas deux fois les mêmes erreurs. Tu sais ce qu’en disaient les romains ! », rigole-t-il.
Je sais : J’ai fait mon droit « à l’ancienne », avec une formule latine à chaque paragraphe…
 
« Je vais te dire, la blondasse sera qualifiée pour le second tour, personne n’en doute. Et c’est la seule façon pour qu’on rentre en résistance au parti, quand elle sera à l’Élysée. Et là, tant pis : Il y aura du sang sur les trottoirs ! »
Rigolo comme tout, va !
« Elle passe au premier tour, que je te dis ! »
Et là notre conversation s’anime jusqu’à l’animosité féroce.
 
Il y a 44 millions d’électeurs inscrits. 6,6 millions ne vont jamais voter. Si on rajoute le FdG, les trotskistes, les anars, les alternatifs qui appelleraient à boycotter le premier tour et qu’on atteint les 10 à 15 millions d’abstentionnistes, la gamine elle est capable de faire les 10 millions et quelques de voix pour l’emporter au premier tour.
« Et elle n’en est pas si loin depuis le mois de mai dernier… »
L’écart n’est pas si considérable que ça, finalement et au rythme où elle augmente ses « parts de marchés » dans l’électorat, c’est à sa portée, pour peu qu’elle mouille sa chemise.
Et alors, si des « malades du neurone » un peu basanés viennent attenter bruyamment à la « sécurité publique » ou que les manifs des syndicats dégénèrent, c’est gagné d’avance.
Et je ne raconte même pas si on renvoie les « bonnets-rouges » ou la « manif’ pour tous » sur les boulevards…
Bien sûr, il n’est pas d’accord…
 
« Je vais te dire, l’ami, tu n’étais peut-être pas né pour te souvenir – moi non plus, mais je me souviens quand même – mais rappelle-toi qu’Hitler a remporté les élections avec un peu plus d’un tiers des votes. »
La « gôche des soces », la sociale-démocratouille du centre à eux, les « cocos » de la République de Weimar et la « droâte-bourgeoise » s’étripaient entre eux, se détruisant mutuellement dans l’opinion publique.
Au profit de qui au juste ?
De 37 % des voix…
 
Bon, un incendie de leur Parlement plus tard, quelques bousculades et pogroms bien sentis, il n’y avait plus de République à Berlin !
Et quand l’Histoire repasse les plats, franchement, je ne comprends pas qu’on ait pu oublier… 
 
Alors bon, au lieu d’aller s’enterrer dans la « résistance underground », voilà que les mêmes n’ont pas compris leur propre histoire, et qu’ils y reviennent : Je ne regrette finalement pas d’avoir « mis les voiles » au sens propre comme au figuré…
Je me console seulement avec quelques balades « internettes » qui n’ont rien de virtuelles : http://www.feratel.com/fr/webcams-wetter/france/calvi-corse.html, juste pour vos yeux…
 
Bonne journée quand même à toutes et tous : J’ai du boulot, j’y retourne.

8 commentaires:

  1. Une comète !...
    C’est pas possible !... Il a lu ma prose !...
    http://www.alerte-ethique.fr/news/democratie-directe-et-securite-exterieure-iv-/

    Mais attention !...
    Si une comète est dangereuse, la seule solution pour la détruire est l’utilisation de l’arme nucléaire !...
    Et « Bling-bling » a oublié qu’il y a une « arme nucléaire politique » prête à partir : le détournement des indemnités de la guerre du Golfe de 1991!...
    Et là, s’il se prend le missile, « Bling-bling » explose dans le ciel politique en un superbe « nuage cométaire » !...

    Car, même s’il a demandé à « Christine Regarde-là » de récupérer les fonds, pourquoi n’a-t-il pas transmis à la justice ?...

    Encore des voix supplémentaires pour la « blonde »…

    La bonne nouvelle : J’ai vu une place pour mon voilier à Calvi !...

    RépondreSupprimer
  2. Attention, à Calvi du 15 juin au 15 septembre, c'est "blindé" (et cher), même qu'ils vous parquent sur des corps-morts plantés au milieu du golfe...
    Alors qu'à Portoferraio, c'est si peu connu, qu'il y a de la place à l'année, vous ai-je déjà dit...

    Je ne me souvenez plus de votre post, publié cet été. D'abord je n'étais pas là, ensuite, je crois avoir reconnu quelques terminologies.

    Quant à la solution du missile nucléaire, même s'il est armé et prêt à être tiré depuis quelques mouvements de grèves d'aéronautes nationaux, il a l'inconvénient d'éparpiller la comète en pluies-fines, démultipliant les risques en les divisant.
    Et vous le savez bien.
    Mais c'est effectivement un pis-aller.

    Bien à vous !

    I-Cube

    RépondreSupprimer
  3. Portoferraio ?...
    Je note !...

    Effectivement, l’explosion de la comète n’est qu’un pis-aller…
    C’est mieux que rien du tout !...

    Il faut trouver une arme infaillible, mais ce n’est pas pour tout de suite…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Portoferraio... est dominé par la maison du premier exil de "mon cousin", Bonaparte...
      Bon faut "monter" pour le visiter.

      L'arme infaillible ?
      La méditation Zen, peut-être ?

      Supprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  5. Il revient, je te l'avais dit! De toutes façons, pourquoi s'en priverait-il? Avec le niveau de nos politiques, à gauche comme à droite. Même Juppé recommence à croire en ses chances!
    Vlad

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas vraiment une bonne nouvelle pour le pays, tu sais Vlad.
      Et le vrai problème est de savoir si ça fera barrage à "Marinella-tchi-tchi" ou non dans l'opinion publique.

      Parce que l'opinion publique, elle en a marre de l'UMP et ses magouilles, et du PS et de ses incompétences.

      Reste le FdG et le FN : Deux formations qui ont exactement le même programme économique et social, à deux différences près : L'Euro et la migration !

      Et c'est un mouvement qui prend de l'envergure..

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube