Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

lundi 22 mai 2017

La bande des joyeux-drilles

En avant, Marche !

On va dire que je suis décidément un vieux grincheux-ronchon qui en devient un konnard acariâtre.
Possible, à vrai dire.
En réalité, je m’amuse. Je relève seulement, ici et là, les pitreries du monde des « sachants » qui nous gouvernent : Et là, ils sont vraiment splendides.
 
Il faut reconnaître que notre tout-nouveau tout-beau Président n’est quand même pas mal dans l’exercice.
Je le vois bien comme étant « piloté » au moins depuis 15 à 18 mois par des « petits-génies » de la haute-finance aidés de quelques « gourous » de façon plus ou moins opaque.
Il est « aux ordres » et si j’ai bien une idée des ordres qu’il a reçu pour lui permettre cette ascension fulgurante qui est la sienne (mais je peux naturellement me tromper… quoique…), il obéit en tout cas à une feuille de route assez surprenante d’efficacité.
Un, il passe à travers les gouttes et les passifs-scandaleux des « boutiquiers-de-la-politique » habituels. Même pas mouillé.
Deux, il fait disparaître le « P.Soce », il est en passe de faire exploser les « Républicains-démocrates », il ringardise « Mes-Luches » et descend en flamme le « F.Haine ».
Rien que ça, c’est déjà mémorable.
Même s’il ressort aussi les « écololos » de leur trou-noir par une fenêtre improbable… de laquelle ils sont exclus !
 
Mais il a fait mieux encore : Il a levé les foules et même la jeunesse. Il suffit de voir la tête de son premier gouvernement qui, s’en le dire ouvertement, fait la part belle à l’énârchie et la technocratie des « sachants ».
Mais également celles des candidats de « REM-pas-en-rêve ». Incroyable.
Je ne sais pas si cette jeunesse-là, pas toujours très jeune mais bon, finance sur ses deniers propres sa campagne (comme les militants du « F.Haine ») ou si de l’argent venu de nulle part dégouline à volonté dans chacune des circonscriptions, dont les derniers sondages semblent indiquer qu’ils vont se retrouver majoritaires à l’Assemblée Nationale dans quelques semaines, mais ça y va.
Quand même incroyable pour un mouvement à peine émergeant il y a seulement quelques mois…
Mieux et c’est « ma nichée » qui m’en a fait mention : Une partie travaille pour un major dans son métier, dans une ville de province et me raconte que le type qui se présente dans sa circonscription sous les couleurs de « Rem-pas-en-rêve » a son âge, est issu de la même « sup-de-co » et travaille dans une start-up locale depuis aussi longtemps qu’elle a commencé à cotiser pour les URSSAF…
« Tu vois papounet, ça donne envie de faire de la politique. Eux sont capables d’accueillir des talents, des jeunes qui veulent prendre en main l’avenir du pays, le leur aussi. Toi, à ramer derrière ton « cousin Jean » (Tiberi), à coller ses affiches durant des décennies, à faire ses permanences, à tracter sur les marchés et à labourer « le terrain », tu n’as jamais pu faire quoique ce soit pour le pays… »
Pan, dans les gencives, parce qu’elle n’a pas tout faux, « ma nichée » à moi-même.
Fier le « papounet » de s’émerveiller devant une telle intelligence en marche.
Car c’est même particulièrement vrai…
 
Ceci dit, dès l’annonce du nom du « premier-sinistre », puis, avec retard, de la composition du premier gouvernement de « son Éminente-Majesté », il y a eu de quoi se péter le larynx et les cordes vocales à hurler de rire.
Qu’il ait respecté ses engagements en matière de parité et d’entrée de personnalités de la société civile, pas de doute.
Que les seniors, qui avaient pris un coup de vieux avec l’âge du capitaine, ont pu reprendre espoir avec des « Gégé-Colombe-la-lyonnaise » ou des « Bébé-Roux », ça peut en rassurer d’autres.
Que ce gouvernement ait un air de gouvernement « Bling-bling » avec ses « Baissons », « Kouche-nerf », « Falbala-Amora », que « L’Aura-Fesse-aile » soit son « Da-vide-Douille-yéyé » version 2017, passe encore.
Qu’il y ait l’incontournable « Nico-las-Hu-lolo » dit aussi « la voix de son maître », dans les rangs, mettant en lumière les « écololos », ça reste stupéfiant.
Que de mettre « Le traître-Maire » (y’en a un autre dont j’ai oublié le nom), celui que je voyais bien succéder à « Juppette » en 2022, à l’économie reste un choix soit tactiquement très brillant soit une erreur totale, passe encore…
Qu’on ait le droit d’avoir à la fois à « Bébé-Roux » ET la « Serre-naze » sans pour autant qu’il y ait pu y avoir un accord dès avant le dernier jour, là franchement, je trouve la ficelle énorme.
Notez que plus c’est gros, plus ça passe : On aura le premier verdict sur ce gouvernement avec les législatives qui arrivent.
 
D’ailleurs, considérez tout de suite que sur 22, ils sont déjà 6 à peut-être se faire piéger par la « jurisprudence » « Juppette/Bling-bling » et à devoir dégager à peine l’encre sèche sur les bristols…
Au moins, ça leur fera des souvenirs.
Les miens ont bien cramé avec le reste récemment
Notez quand même que ça fait tout drôle d’avoir un chef de gouvernement qui n’était pas le dernier à cracher sur « Mak-Rond » jusqu’à l’entre-deux tours…
Et puis alors la claque à suivre : Vous vous souvenez de « T’es-venu-d’où », le phobique-administratif qui suivait « Kaka-zut-Hack » le ministre de la fraude-fiscale, qu’ils en ont tous fait une loi « pour la transparence et la moralisation » de la vie politicarde…
Sur presque 1.200 élus et hauts-fonctionnaires visés par le dispositif légal, y’en a eu que 28 qui se sont faits épingler pour défaut de sincérité ou foutaiseries.
Eh bien votre « premier-sinistre », qui va devoir porter la réforme du dispositif avec « Bébé-Roux » en le renforçant, non seulement n’avait pas voté la première loi, mais en plus il fait partie des 28 !…
Hein, pas croyable, n’est-ce pas ?
Et vous voulez après ce coup-là que je ne sois pas … « ronchon-critique » ou rigolard en n’en plus pouvoir ?
Je vous adore, mais tout de même, avouez qu’il y’a de quoi se fendre la pêche pendant un long moment !
 
Ceci dit, avez-vous remarqué comment la « presse-aux-ordres » ferme sa gueule sur le sujet, imagine-je…
Vous vous souvenez du traitement de faveur dont a bénéficié « Fifi-le-souteneur » depuis le jour où il a gagné la « primaire de droâte & du centre » (alors qu’on n’avait jamais entendu parler de ses cassoerlettes-là auparavant).
Et que tout d’un coup, on lui fiche une paix royale alors qu’il vient de gagner 3,5 M€ exonérés d’impôt (et probablement d’ISF) sur le dos des « généreux donateurs » (qui bénéficient d’un crédit d’impôt pour financement de la vie politique et partisane)…
Remarquez qu’on a raison de lui foutre la paix : Il n’a rien fait d’illégal, a toujours payé ses impôts et cotisations. Il a seulement menti, tenté de dissimuler, le pôvre d’esprit.
Hein « Aide-Fil-lippe », ex-maire du Havre (de paix), lui il ment comme un effronté, il cache encore pire, mais tout le monde ferme sa gueule.
Fabuleux là encore, n’est-ce pas ?
 
Mainmise sur la presse d’opinion et à travers « Mak-Ron », « l’Éminente-Majesté », c’est aussi le fait de l’éminence noire « d’@ctalus », l’un des portes-la-parole des maîtres du monde des plus redoutables, les « Roth-Schild », les banksters et l’Amérique profonde des néo-cons qui prennent finalement leurs quartiers. Et ce gouvernement, sans doute très provisoire, n’est là que pour flouer les futurs électeurs aux Législatives.
Quatre grandes tendances commencent à poindre sous votre nez et vous ne le savez pas encore : 
 
– L’ultra libéralisme saute aux yeux. Peu importe d’ailleurs que l’on se dise de gôche, de droâte, du centre, il suffit de voir arriver « Gégé-Colombe », grand bourgeois partisan de la mondialisation malheureuse (frère trois-points par-dessus le marché), ou au ministère du travail « Mumu-Pénis-Co », engagée dans les multinationales notamment du CAC40 et surtout « Pruneau-Le-traîte-Maire », parrain des jobs à 5 euros qui hérite de l’Économie.
Un « libéraliste-impitoyable » de l’économie pire que « Mak-Rond » soi-même…
 
– La soumission à Bruxelles passera entre autres par deux Européistes acharnées, la « Mac-Modem » « Serre-naze » pour toujours plus d’UE des banksters, et horreur suprême, pour le TAFTA, et la « centriste » « Goût-du-lard », ne voyant pas l’austérité dans les politiques actuelles, et adversaire résolue de la liberté d’information sur le Net.
J’ai bien fait de poser ce blog en Irlande (même si je ne suis plus sûr de rien, puisque « flibustier 20260 » serait stocké en Californie et aurait un avatar « .be »).
Cette politique de soumission à Bruxelles sera probablement contraire aux intérêts des Gauloisiens.
Quant au développement du numérique, voici un homme issu de la biodiversité, originaire d’une famille marocaine, pour créer et porter des « French Bureau ».
Marrant comme idée, là.
On est loin d’un « Monte-et-bourre-la » et ses polos-marine « Merde-in-France » (pour parodier une chanteur devenu balaninéen)…
 
– Pour un Nouvel Ordre Mondial (NWO) cher à « d’@ctalus » qui se met insidieusement en place, avec l’annonce du choix des rythmes scolaires par nos écoles, pour pas après pas, mener à l’autonomie des établissements et à la privatisation de l’enseignement public ?
Après tout le nouveau ministre de « les-ducs-à-Sion » nationale n’est rien d’autre que l’ex-dirigeant de l’ESSEC, la seconde « grande-ékole » de commerce : Je sais, j’ai vu ce qui les motivent tous !
Le fric. D’abord pour me payer une misère quand j’y enseignais les « délices des prélèvements obligatoires » (pas longtemps : Ils adoraient tout ce qui était « optimisation », et perso, je pense que ça passe après avoir assimilé la quintessence du « bidule ») ; ensuite les étudiants qui n’étaient là que pour apprendre « à faire du fric »…
Qui le voit venir au juste ?
Tout est si bien présenté pour vous berner !
Le NWO est totalitaire, avec un seul Parti, des médias collabos, des lois liberticides, la préparation à un monde asexué (la féministe) « Marre-laine-Chichi-chat-pia » travaillera au respect de l’égalité des femmes, surtout des grosses, et des hommes, prélude d’un futur monde asexué assumant les fellations et les cunis comme seuls exutoires à une vie-sexuelle débridée : Juste le plaisir, rien d’affectif…
 
– Probablement également des va-t’en guerres avec « Serre-naze » mettant sur le même plan le grand humaniste « As-Halde » le syrien et les égorgeurs de Daech, à « Goût-Lard », sans parler de « Le Riant », qui a fait ses preuves en ciblant obsessionnellement le syrien, en laissant prospérer Boko Haram, l’EI, en jouant au pompier-pyromane en Afrique, pour après y avoir délégué des mercenaires islamistes.
Je ne sais pas : Je suis peut-être mauvaise langue, mais en attendant, de chef de guerre, il passe patron de la diplomatie ce qui n’augure rien de transcendantal et se baladait encore vendredi sur des zones de guerre au Mali.
Bien la diplomatie de la canonnière…
 
Tout cela pour recycler et donner aux gauloisiens l’illusion de « rassemblement », alors que le but est de draguer les électeurs déboussolés par tous les bouleversements, en particulier par les difficultés que connaissent actuellement les Partis traditionnels, victimes du machiavélisme du pouvoir tout-neuf, appuyé en coulisses par les plus perfides d’entre tous, « Tagada-à-la-fraise-des-bois » et les médias aux ordres ?
Je ne sais pas encore.
Lui n’avait fait que se coucher devant son « ennemi-du-Bourget », sans même livrer combat.
Aurait-il simplement passé le relai également « sur ordres » à plus fort que lui, un clone survitaminé ?
 
Et puis alors le meilleur : Le leurre « Hue-lolo » la « Voix de son maître » prié de collaborer avec un gouvernement où la défense de l’environnement prime sur tout naturellement, prié d’aller défendre les centrales nucléaires comme le gaz de schiste !
« Un pathétique pitre dont la veste est évidemment réversible vient d’être nommé premier sinistre » : La vie politique moralisée ? Foutaises !
Ainsi, tout semble imposture : Un gouvernement au casting fourre-tout pour berner les indécis, ministres leurres, pseudo renouveau, buts réels masqués dont le plus important est de « diviser pour régner »…
Les gauloisiens vont-ils mordre à l’hameçon, ou enfin se réveiller et démasquer l’imposteur ?
Suis-je vraiment un vieux grincheux-ronchon qui en devient un konnard acariâtre ?
Pas si sûr après tout.
 
D’abord l’idée que les ministres sont « encadrés » : Pas plus de 10 conseillers. Le chef, quand il était ministre, il avait du mal à descendre sous le plafond d’alors de 22 conseillers.
Décision prise par voie de décret : Ça évitera les bavards et les fuites intempestives qui pourraient gâcher le bonne-humeur générale.
Et puis tout de suite après, le souhait manifesté par l’Élysée de choisir les journalistes conviés pour, entre autres, privilégier ceux qui sont spécialisés dans tel ou tel domaine au gré des événements.
L’omerta va régner et cela ne s’est jamais vu, même du temps du général de Gaulle, où les réseaux sociaux n’existaient pas et où le ministre de l’Information pouvait sonner, au sens propre du terme, les responsables de l’information de l’unique ORTF.
 
Dans n’importe quelle autre démocratie, un tel coup de canif à la liberté d’informer provoquerait un tollé. Même « Trompe », peu avare de provocations envers les médias, ne s’est jamais hasardé à les soumettre à un tri sélectif.
Et alors, devant les protestations, le porte-la-parole du gouvernement « Chrichri-Castagneur » a tenté de dédramatiser : « Vous savez comme moi, on s’est croisés souvent ces dernières semaines dans la campagne électorale, que la présence de 50 journalistes, d’une dizaine de caméras, nuit un peu au dialogue direct et à l’échange que peut avoir le président de la République avec les Français. »
 
Une quinzaine de rédactions signaient alors une lettre ouverte au président de la République afin de lui « transmettre nos inquiétudes quant à l’organisation de la communication présidentielle ».
« Il n’appartient en aucun cas à l’Élysée de choisir ceux d’entre nous qui ont le droit ou non de couvrir un déplacement, quel qu’en soit le thème (défense, diplomatie, économie, éducation, social…). Ce n’est pas au président de la République, ou à ses services, de décider du fonctionnement interne des rédactions, du choix de leurs traitements et de leurs regards. Ce choix relève des directions des rédactions et des journalistes qui la composent, qu’ils soient permanents ou pigistes, JRI ou reporters, photographes ou dessinateurs. »
J’adore !
Ils se rebiffent ? Tiens donc : Ils n’ont pas tout compris, ces jeunes-là.
Mais on dira que je fais « vieux grincheux-ronchon qui en devient un konnard acariâtre ».
Peut-être.
« Aucun de vos prédécesseurs ne s’est prêté à ce genre de système, au nom du respect de la liberté de la presse. Alors que la défiance pèse de plus en plus sur l’information, choisir celui ou celle qui rendra compte de vos déplacements ajoute à la confusion entre communication et journalisme, et nuit à la démocratie. »
 
Euh la démocratie, une fois qu’il aura réussi son hold-up, le beurre, l’argent du beurre, le sourire et le kul de la crémière, qu’est-ce que vous voulez qu’il lui en coûte de plus au juste ?
Bref, il me semble que j’ai des raisons objectives de m’être exilé il y a quelques temps, même si ce n’est pas celles qui ont motivé ce départ.
Au moins, je peux continuer à en rire alors que vous, jeunes-gens, vous êtes finalement assez mal-barrés.
En espérant toutefois que je me trompe et qu’il fera quand même le ménage pour lequel il a été élu.
Bon à tout hasard, je vais aussi allumer un cierge à « Sainte-Rita » en la basilique Saint-Marc : On ne sait jamais, ça peut aider pour les causes désespérées.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube