Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

vendredi 5 mai 2017

Et pour quelques délires de plus

Les aventures de Jean-Marc
 
« – Monsieur le policier », annonce Jean-Marc éperdu, « ma femme a disparu. Elle était sortie pour promener le chien et voilà une semaine qu’elle n’est pas rentrée.
– Pouvez-vous me donner son signalement ?
– Euh… Elle est rousse. Non, blonde…
– Grande, petite ?
– Hum… Pas vraiment grande mais pas vraiment petite.
– La couleur de ses yeux ?
– Verts ! Non… plutôt bleu… Enfin, bleu-vert je crois.
– Des signes particuliers ?
– Hum… Je sais pas !
– Quelle sorte de vêtements elle portait ?
– Aucune idée !
– Bien », dit le commissaire en soupirant. « Et le chien, il est de quelle race ?
– Berger Allemand. Soixante-cinq centimètres au garrot, pèse 30 kilos, son poil est fauve clair, sa truffe est noire, il a des yeux marron foncés, une légère cicatrice sous le menton, il lui manque une griffe à la patte gauche arrière et numéro de tatouage GAH459H595P2492… »
C’était une revenue, bien mieux foutue que l’originale.
 
« – Qu’est-ce qu’une mèche brune chez une blonde ?
– Une lueur d’espoir… »
 
Une petite fille de 9 ans demande à sa maman :
« – Quel âge as-tu, maman ?
– Cela ne se demande pas ma chérie », lui répond sa mère.
« – Combien tu mesures, maman ?
– Cela n’est pas important ma chérie », reprend la mère.
« Maman, pourquoi toi et papa avez divorcé ? » redemande la petite fille.
« Cela ne te regarde pas ma chérie », dit la mère en terminant la discussion.
La petite fille demande alors à sa meilleure copine pourquoi les adultes ne parlent pas de ces choses-là.
Sa copine lui dit :
« C’est vraiment simple, toutes les réponses à nos questions sont sur leur permis de conduire. »
Le lendemain la petite fille fouille dans le sac à mains de sa mère et trouve son permis de conduire. Elle est ravie de voir que son amie disait vrai, toutes les réponses à ses questions s’y trouvent ! Elle court alors voir sa mère et lui dit :
« – Maman, je sais ton âge.
– Ah oui ? Et j’ai quel âge ?
– 36 ans. Et je sais combien tu mesures.
– Ah oui ? Combien ?
– 1 mètre 71. Et je sais aussi pourquoi toi et papa avez divorcé.
– Et bien cela m’étonnerait fort !
– Tu as eu un F en sexe… C’est vraiment pas une bonne note ! »
 
Un jongleur qui travaille dans un cirque se fait arrêter par la police parce qu’il roule à une vitesse dangereuse.
Le policier s’approche du véhicule…
« – Permis de conduire, carte grise et attestation d’assurance, svp.
– Voici…
– Sortez de la voiture et ouvrez le coffre arrière… »
C’est à ce moment-là que le policier découvre plein de couteaux.
« – Qu’est-ce que c’est que tous ces couteaux suspects dans votre voiture ?
– Je suis jongleur dans un cirque. Ils me servent pour mon numéro.
– Ah oui ? Voyons voir… Pouvez-vous faire un petit numéro ? »
Le jongleur s’empare de quelques couteaux et comme son spectacle.
C’est à ce moment-là que Jean-Marc et Jean-Paul s’approchent dans une Lada.
« – Waow Jean-Paul ! Je suis bien content d’avoir arrêté de boire, tu vois les tests d’alcoolémie qu’ils obligent à faire maintenant !
Jamais je ny arriverais ! »
 
La femme de Jean-Marc visite une tireuse de bonne aventure…
« – Bonjour mademoiselle ! Vous voulez sans doute tout connaître sur votre futur mari ?
– Non, pas tout à fait, je veux savoir qui couche avec mon mari. »
 
La professeure d’anglais se fait inspecter.
L’inspecteur s’installe au fond de la classe à côté du petit Jean-Marc.
L’enseignante propose aux élèves de faire des traductions oralement.
« – Qui peut me traduire « My dog is black » ?
– Moi, moi ! » dit Jean-Marc en levant le doigt.
« – Je t’écoute.
– Quel beau cul elle a celle-là !
– Ciel ! Tu es renvoyé du cours petit malpoli ! »
Le petit Jean-Marc remballe ses affaires dans son sac sous un tonnerre de rires de ses petits-camarade et en quittant sa place pour prendre la porte dit à l’inspecteur :
« Quand on ne sait pas, on ne souffle pas ! »
 
Deux copains se rencontrent après plusieurs années.
« – Ah ben Jean-Marc, ça roule pour toi ?
– Non, pas très fort, Jean-Paul. J’ai obtenu le divorce.
– Ah ! Est-ce que ta femme te trompait, par hasard ?
– Non, pas par hasard, par habitude. »
 
Quatre femmes sont assises à la terrasse d’un café :
Une jalouse, une rêveuse, une romantique et une vierge.
Elles commandent toutes un café et toutes vont y mettre du lait, mais quelle quantité de lait vont-elles ajouter ?
La jalouse… un soupçon.
La rêveuse… un nuage.
La romantique… une larme.
Et la vierge… un doigt bien entendu !
 
Questions métaphysiques (et leur réponses) :
 
« – Pourquoi y a-t-il des hommes ?
– Les vibromasseurs ne tondent pas la pelouse. »
 
« – Quel est le point commun entre les hommes et Windows ?
– Avant de les acheter on nous fait croire que ça sait tout faire, que c’est multitâche et que tout est inclus dedans, et un an plus tard on se rend compte que comme d’habitude, c’est pourri de bugs, ça ne sait pas gérer la mémoire et ça ne sait faire qu’une chose à la fois. »
 
« – Quelle différence », demande Jean-Marc, client d’une prostituée, « entre un Américain, un Canadien et une auto ?
– Sais pas mon coco, une auto ne m’a jamais passé dessus. »
 
Consultant, n.m.
– Toute personne qui s’y connaît plus que vous en informatique.
 
Dossier, n.m.
– Concept fondamental permettant de perdre des informations de manière structurée.
 
Menu, n.m.
– Une manière plus conviviale de se tromper de commande.
 
Multitâche, adj.
– Permet de planter plusieurs programmes simultanément. 
 
Obsolète, adj.
– Se dit de tout ordinateur que vous avez acheté il y a plus de quinze jours. 
 
Plantage, n.m.
– Manifestation extérieure du stress de votre machine face à un délai impératif à respecter. 
 
Sauvegarde, n.f.
– Ce que vous avez oublié de faire avant de planter votre disque dur. 
 
Souris, n.f.
– Périphérique d’entrée permettant de cliquer là où il ne fallait pas. 
 
Annuler, v.tr.
– La seule fonction qui n’est jamais disponible quand vous en auriez besoin. 
 
Mise à jour, n.f.
– Dépenser de l’argent sur le logiciel pour oublier que le matériel est dépassé. 
 
Modem, n.m.
– Périphérique permettant de planter un ordinateur à distance. 
 
Novice, n.m.
– Toute personne qui en sait moins que vous sur l’informatique.
 
« – Il y a rien de plus triste qu’un enterrement de pauvre à Venise.
– Comment ça ?
– Ben, ils suivent tous la gondole corbillard à la nage. »
 
C’est l’histoire de deux enfants, deux frères, dont l’un est plus grand que l’autre.
Le grand dit au petit frère :
« Tu sais ce qui m’est arrivé ? Moi, j’étais sur mon vélo, j’ai emmené une fille sur le cadre, on est allé dans le bois et je lui ai dit « tu veux ou tu veux pas ? »
Elle m’a dit « Non ! » Alors je lui ai dit « tu rentres à pied ! » »
Le plus jeune se dit que c’est une bonne idée et qu’il va essayer.
Il prend son petit vélo, il prend une fille sur son cadre, il l’emmène au bois et il lui demande :
« Tu veux ou tu veux pas ?
– Oui ! » répond-elle.
Alors, il rentre à pied…
 
Une petite fille visite pour la première fois, une ferme.
À son retour de vacances, elle dit à son père :
« Tu sais j’ai vu des cochons. Eh bien ils parlent comme toi quand tu dors. »
 
Jean-Marc se présente à la morgue (c’est la suite de la première de cette semaine, la revenue).
« – Est-ce que, par hasard, on aurait repêché le corps de ma femme ? Elle m’a laissé un mot disant qu’elle allait se noyer.
– Oui, on a une femme. Pas jeune.
– Ça se pourrait.
– Signe distinctif ?
– Elle bégaie. »
 
L’âge du Capitaine. Vous avez été des champions la semaine dernière : Même pas trois heures après la mise en ligne de l’énigme proposée, vous aviez trouvé la solution !
Bravo, une fois de plus.
 
Serez-vous aussi costauds cette semaine ?
 
Nous sommes dans une grande ville d’Europe occidentale en « état d’urgence ».
Des flics sur les dents partout, des militaires en arme à chaque coin de rue, beaucoup de monde sur les chaussées et les trottoirs.
L’alerte est maximum.
Un chauffeur de camion à la tronche normale, a priori « pas suspect », s’engouffre soudain à vive allure dans une rue à contresens.
Personne ne réagit.
Pourquoi ?
 
Précisons tout de suite que personne ne le connaît, qu’il n’a pas de carte ni de brassard de police, pas plus que de « deux-tons » hurlant avec lui.
 
Bon week-end à toutes et à tous,
Et pour les « gauloisiens », qu’ils envisagent donc de voter dimanche : Je compte sur tous et j’irai faire un relevé des abstentionnistes en préfecture si l’occasion se présente.
 
I3

2 commentaires:

  1. Le camion ne roule pas à contresens, il avance à reculons.

    Bon week-end
    ComtesseÔPiedNu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A vive allure ?
      Vous en êtes sûre ?
      Sans réaction des forces de l'ordre, ça paraît quand même tiré par les cheveux (que vous avez divin, certes) Ô Comtesse-au-pied-dénudé !

      Bien essayé, mais encore un petit effort, SVP.

      Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube