Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

vendredi 21 avril 2017

Les voix de la semaine dernière…

Et on commence par une sortie de messe pascale 
 
Jean-Marc rentre de la messe, totalement bouleversé !
Il regarde son chat Mistigris d’un air perplexe et dit à sa mère :
« – Tu le savais toi que c’est un chat qui a tué Jésus ?
– Qu’est-ce que tu racontes encore Jean-Marc ?
– Ben oui, le curé il a dit : « Jésus descendu par minou » ! »
 
« – Ça fait une bonne heure », dit Jean-Marc, « que tu téléphones à la voisine de palier pour lui raconter des potins sans intérêt. Tu aurais mieux fait d’aller chez elle.
– Tu n’y penses pas, voyons ! La déranger ! Occupée comme elle est ! » 
 
La grande vitre de la salle de séjour vole en éclats.
Jean-Marc se lève et ramasse un pavé qu’entoure un papier.
« C’est un message de ta mère. Elle se plaint de ce qu’à chaque fois qu’elle veut t’appeler au téléphone, elle tombe sur le répondeur. »
 
Jean-Marc à Jean-Paul :
« – Ma femme a une extinction de voix depuis deux semaines.
– Ah, je comprends pourquoi les actions de transe-télécom sont à la baisse… »
 
Le royaume de Belgique accueille les JO d’été. Le soir de la cérémonie d’ouverture, le président s’approche du micro, et commence à lire son texte :
« – O
– OOO
– Oh…
– OOOOO »
En entendant ça, un de ses conseillers en communication s’approche :
« Monsieur, ça c’est le symbole olympique, vous n’avez pas besoin de le lire… »
 
Un chef de chantier visite les fondations de son chantier et il appelle Jean-Marc qui est 3 mètres plus bas.
L’ouvrier remonte… Le boss lui demande si il est marié ? Jean-Marc répond oui.
« Ok, tu peux redescendre… »
5 minutes plus tard il le rappelle :
« – Comment ta femme s’appelle ?
– Germaine.
– Ok tu peux redescendre… »
Et encore il le rappelle :
« – Jean-Marc, tu as des enfants ?
– Oui chef, 4…
– Ok tu peux redescendre… »
Après, c’est le prénom des enfants, où ils vont à l’école, etc…
Bref après 20 fois du même cirque, Jean-Marc dit à son chef de chantier :
« – Vous auriez dû me demander tout cela à la pause de midi ?
– NON », répond le chef ! « À chaque fois que tu remontes, tu ramènes plus de terre sur tes bottes qu’avec ta pelle. »
 
Deux personnes arrivent au salon funéraire, cinq minutes avant l’ouverture de la salle au public.
Leur mère vient de mourir.
« Mon dieu », dit la première, « elle est bien plus belle sans ses tics. »
 
Jean-Marc et son fils :
« – Papa ! Papa ! Viens vite !
– Qu’est-ce qui se passe ?
– Maman est morte.
– Commence à pleurer, je viens dès que je termine ma partie sur internet. »
 
Dans la série « les Ritales » :
 
« – À quoi reconnaît-on une très vieille Lada ?
– À l’autocollant « Marseille Champion » collé sur le pare-brise. »
 
« – Quelle est la différence entre Dieu et un Français modeste ?
– Aucune, dans les deux cas on souhaiterait qu’ils existent ! » 
 
« – Quelle est la différence entre la France et le Mexique ?
– Au Mexique, il n’y a que les plats qui font chier ! » 
 
« – Quel est le comble du pléonasme ?
– Un Français moyen… »
 
« – Pourquoi n’y a-t-il pas de fantômes en France ?
– Parce qu’on n’a jamais vu un Français avoir de l’esprit… »
 
Jean-Marc rencontre ses amis au café et leur annonce :
« Vous êtes tous cocus ! J’ai couché avec ma femme ! »
 
Jean-Marc et Jean-Paul discutent :
« – À la maison, c’est moi qui commande. Ainsi hier, j’ai dit à ma femme : Donne-moi de l’eau chaude !
– Et elle t’en a donné tout de suite ?
– Oui, tout de suite ! Car moi, pour rien au monde, je ne ferais la vaisselle à l’eau froide ! »
 
Jean-Marc visite le zoo avec son père.
Ils arrivent devant la cage des singes.
« – Papa, papa, le singe ressemble à tonton André.
– Chuttt. T’es pas gentil.
– C’est pas grave, papa, tu sais bien que le singe ne comprend pas. »
 
La revenue :
 
À l’origine du monde, Dieu gouvernait sur une énorme population de chiens.
Dieu prêchait tout le temps.
Lors d’un prêche, un des chiens, lâche une bonne perlouse.
Dieu stoppe là son discours et demande à la population des chiens, quel est l’auteur de cette intervention plutôt bruyante.
Comme aucun chien ne s’accusait, il les condamna à trouver qui avait fait ça.
C’est pourquoi encore aujourd’hui, on voit les chiens se sentir le derrière, cherchant toujours qui avait bien pu interrompre Dieu…
Dans l’originale, l’explication est toute autre : Les chiens gouvernaient la planète et se réunissaient en assemblée générale.
Comme ils étaient « propre sur eux », comme les musulmans laissent leurs babouches à l’entrée des mosquées, eux laissaient leur trou du cul à la porte.
Seulement voilà, un coup de vent les balaya et en sortant, aucun chien ne retrouva son trou du cul.
Depuis, ils passent leur temps à vérifier qu’un autre n’a pas volé le sien…
 
L’âge du capitaine.
 
Vous aviez deviné : Il a suffi au mari de fermer l’arrivée du gaz pour éteindre toutes les flammes des radiateurs de l’appartement.
Puis de rouvrir l’arrivée du fluide.
Et d’aller rallumer la flamme de tous les autres radiateurs pendant le sommeil de son épouse, sauf dans sa chambre qui était fermée à clé.
Très simple, finalement.
 
Une un peu plus difficile : Quatre personnes jouent aux cartes.
Vous n’ignorez pas que l’un mélange, le second coupe le paquet et le troisième distribue à sa gauche vers le quatrième, pour revenir vers le premier en face de lui, et tourner dans le sens des aiguilles d’une montre(*).
Ils sont interrompus à un moment quelconque de la distribution des cartes et quand ils reviennent au tour de la table, plus personne ne se rappelle où en était restée la distribution du reste du paquet.
Sans compter chacun des quatre paquets de cartes, celui qui distribue reprend son office et sans se tromper ni biaiser la partie.
Comment s’y prend-il ?
 
(*) C’est bonus : Pourquoi les aiguilles d’une montre tournent-elles dans « le sens des aiguilles d’une montre » ?

2 commentaires:

  1. Bonjour,
    Le distributeur a posé le reste du paquet en diagonale sur la donne du joueur à servir avant de quitter la table.
    Les aiguilles d'une montre tournent dans le sens anti-trigonométrique comme l'ombre de l'aiguille d'un cadran solaire dans l'hémisphère nord, cadran qui a servi de modèle pour l'invention des premières horloges.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour !

      Pour les aiguilles d'une montre, c'est exactement ça !
      Une configuration possible uniquement dans l'hémisphère nord de la planète, là où été inventées les premières horloges.
      Les aiguilles suivent l'ombre du soleil.
      En revanche, dans l'hémisphère sud, l'ombre du soleil tourne à l'envers.
      Et je crois savoir que dans au moins un pays d'Amérique du sud, des prototypes de montre qui en tiennent compte tentent d'en tenir compte.
      Ne me demandez pas lequel : Je ne sais pas.

      Pour ce qui est des joueurs de cartes, pour la solution avancée, encore fallait-il y penser.
      Or, ils sont surpris par l'événement qui les font quitter provisoirement quitter la table.

      Il y a donc une solution infaillible encore à rechercher !

      Bien tenté et bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube