Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

vendredi 27 janvier 2017

Quelques nouvelles…


Et d’autres « revenues »…

« Qu’elle est la plus grande satisfaction que l’argent vous a apporté », demande un journaliste au gagnant de l’euromillion.
« Ben… pour tout vous dire, que ma femme a arrêté de faire la cuisine. »

Jean-Marc, Jean-Paul et Jean-François se retrouvent à l'enterrement de leur ami commun, Jean-Michel.
Debout devant le défunt, ils se demandent chacun ce qu’ils voudraient que l’on dise d’eux s’ils étaient en ce moment à la place de leur ami, couché au fond d'un cercueil.
« Moi », dit le premier, « j’aimerais entendre dire de moi que j’ai été un bon père de famille, toujours là pour mes enfants et un bon mari, qui a su subvenir aux besoins des siens.
– Moi », dit le second, « j’aimerais que l’on dise que j’ai été un excellent professeur et que j’ai su faire une différence dans la vie de mes étudiants.
– Moi », dit Jean-Marc en regardant le cercueil, « j’aimerais entendre dire : « Oh regardez ! Il bouge ! ». »

C’est un schtroumpf qui, lors d’une promenade en forêt, trébuche et constate en se relevant :
« Zut ! Je m’suis schtroumpfé un bleu… »

Un avocat visite son client en prison.
L’accusé, vu la gravité des faits qui lui sont reprochés, propose ce marché…
« Si je m’en tire avec cinq ans de prison, je vous paie 5.000 €. Si je n’en prends que trois, je vous donne 10.000 €. si je ne suis condamné qu’à un an d’emprisonnement, je vous en donne 25.000 € ».
La semaine suivante, l’avocat revient voir son client et lui explique, tout content :
« – J’ai obtenu pour vous une peine d’un an de prison, vous me devez donc 25.000 €.
– Merci maître. Vous êtes vraiment un champion ! »
Ouf ! se dit l’avocat en marchant vers sa voiture…
Le procureur ne demandait que des travaux d’intérêts généraux en compensation d’un large sursis.

Une fille et Jean-Marc vont dans un Club.
Quand ce fut au tour de la fille de commander une tournée elle lui dit qu’elle avait entendu parler d’un tout nouveau drink merveilleux et qu’il « DEVAIT » l’essayer.
Elle commande pour elle-même sa bière habituelle et pour Jean-Marc elle commande deux verres, le premier contient une mesure de crème de BAILEY et le second contient une mesure de jus de citron.
Elle lui donne les instructions suivantes :
« – OK, tu dois boire le BAILEY et le garder dans ta bouche et après tu bois le jus de citron et tu essayes de garder le tout le plus longtemps possible dans ta bouche…
Et tu avales !
– Mmmmm, ça semble douteux… »
Mais comme elle est très enthousiasme, il décide d’essayer.
Premièrement le BAILEY : Une agréable impression de chaleur, de douceur, texture crémeuse et une bonne impression en bouche d’autant qu’il grume le breuvage pour bien s’en imprégner.
Ensuite le jus de citron :
T + 0,1’’ : La crème de BAILEY caille.
T + 0,3’’ : La figure de Jean-Marc tourne de la couleur du jus de citron.
T + 0,6’’ : Il hésite entre vomir ou envaler la solution.
Il décide d’avaler.
T + 1,5’’ : Elle lui dit doucement à l’oreille « Ça s’appelle la revanche de la PIPE… »  

Les revenues du moment, pour finir…

Un motard raconte à ses copains motards :
« – Hier, j’ai fait la connaissance d’une superbe nana dans une boite de nuit…
– Ouais !
– On boit un coup, je commence à l’embrasser.
– Ouais !
– Je lui propose de la raccompagner chez elle, elle accepte et on sort de la boite…
– Ouais !
– Arrivés sur le parking, là elle me dit : « Déshabille-moi ! »
– Ouais ! Ouais !
– Alors j’enlève sa culotte, je la soulève et je l’assoie sur la selle de ma nouvelle moto…
– Quouaaah !? T’as une nouvelle moto ??? C’est quoi, c’est quoi ?!!! »
Dans l’originale, c’était des geek et leur nouvel ordinateur posé sur le bureau…
Naturellement, vous connaissez la suite.
Non ?
Attention, c’est toujours la même !
Elle ne change pas, vous êtes prévenus :

Une blonde raconte à ses copines blondes :
« Hier, j’ai fait la connaissance d’un superbe motard dans une boite de nuit… »
Les copines blondes :
« – Ouais !
– On boit un coup, je commence à l’embrasser.
– Ouais !
– Il me propose de me raccompagner chez moi, j’accepte, et on sort de la boite…
– Ouais ! Ouais !
– Arrivés sur le parking, là je lui dis : « Déshabille-moi ! »
– Ouais ! Ouais !
– Alors, il m’enlève ma culotte et…
– Hein ! Quoi ? T’as une culotte ? »

Une femme en train de faire ses courses achète les produits suivants :
– 1 savon,
– 1 brosse à dents,
– 1 tube de dentifrice,
– 1 baguette,
– 1 litre de lait,
– 1 pomme,
– 1 banane,
– 1 orange,
– 1 pêche,
– 1 tomate,
– 1 laitue,
– 1 chou,
– 1 samossa,
– 1 barre muesli,
– 1 tartelette,
– 1 dîner micro-ondes,
– 1 pizza surgelée.
Le caissier la regarde, sourit, et lui dit :
« Célibataire, hein ? »
La nana sourit timidement et répond, émue :
« Oui… comment avez-vous deviné ? »
Et le gars répond tout-de-go :
« Parce que vous êtes moche ! »
Elle a été enrichie…

Un monsieur, un peu bizarre, entre dans un magasin de chaussures Il s’adresse à la vendeuse.
Le monsieur est un peu bizarre et lui dit :
« – Bonjour, mademoiselle. Je voudrais des chaussures.
– Oui, quel genre ? Chaussures de ville ? Chaussures de sport ?
– Ben, des chaussures de ville normales. Mais il y a un truc. Je chausse du 45 et je voudrais du 42.
– Du 42 ? Mais vous n’allez pas pouvoir rentrer dedans !
– Si, si, je forcerai un peu. On va se débrouiller.
– Comme vous voudrez, mais je vous aurai prévenu ! »
Effectivement, le mec a bien du mal à enfiler ses chaussures…
Il force autant qu’il peut…
Bref, quand il arrive à mettre ses chaussures, il se lève pour payer et se met à boiter horriblement.
Alors la vendeuse lui dit :
« – Mais ce n’est pas possible ! Vous n’allez pas pouvoir marcher !
Pourquoi vous faites ça ?
– Écoutez mademoiselle, vous ne pouvez pas comprendre : Les impôts me réclament de l’argent, je reçois des lettres d’huissier tous les jours, mon patron m’a viré, je viens d’apprendre que mon fils est homosexuel, que ma fille se drogue, et ma femme m’a laissé tomber.
Alors maintenant, quand je rentre chez moi, le soir, je n’ai plus qu’un seul plaisir dans la vie :
C’est d’enlever mes chaussures et de me détendre… »
Bon, elle aussi a été enrichie…

Même si c’est un peu court,
Bon week-end à toutes et à tous !

I3

2 commentaires:

  1. J'ai bien rigolé !...

    Cela fait du bien et m'a sorti temporairement d'une actualité franchement triste...

    Bien à vous

    Haddock

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis toujours, où cette rubrique existe, c'est fait pour aborder le week-end de détente (des "esclaves-salariés") après une semaine de déluge, dans la bonne humeur !

      Au démarrage, la rubrique était tenue le lundi, pour aborder la vie de labeur dans de bonnes conditions...
      Mais bon, de toute façon on est très vite rattrapé par les horreurs quotidiennes, alors, hein... On est passé à la veille du week-end.
      Logique.

      Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube