Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

dimanche 1 janvier 2017

Paix et santé pour toutes et tous...


On refait les comptes ?

On va compter probablement entre 1,2 à 1,5 % de croissance en 2016 en « Gauloisie-glorieuse ».
Et selon le calendrier officiel (et approuvé par les autorités), cette année, on comptera 365 jours calendaires… Mais si !
Avec 2 vendredis 13, en janvier et en octobre, pour 12 lunes…

Entre vos RTT, vos congés payés et les jours fériés pour des raisons « festives », dont on n’aura que 9 tombant en semaine (les lundis du 1er mai, du 8 mai, de pâques le 17 avril, de la Pentecôte le 5 juin, de Noël prévu le 25 décembre, le vendredi 14 juillet de fête nationale, mais aussi le traditionnel pont du jeudi de l’ascension le 25 mai, auquel on rajoutera ceux du mardi 15 août et du mercredi 1er novembre, contre un seul samedi « congé », celui du 11 novembre de l’armistice), on aura donc officiellement 227 jours « ouvrés-bossés ».

Pour comparaison en 2016 vous aviez eu 228 jours ouvrés, et 227 en 2015 (contre 226 en 2014, autant en 2013 et 228 en début de quinquennat de « Tagada-à-la-fraise-des-bois »), d’où le taux de croissance annoncé ci-avant.
Notez quand même que celui-là est à modérer d’avec de taux d’inflation, du nombre de chômeurs perdus pour la patrie, les quelques journées de grèves signalées et le résultat vous donnera les gains de productivité du pays.
Pas grand-chose, à vrai dire.
Une lente mais longue perte de performance permanente et collective.
C’était donc « marqué » avant même de commencer : Pas de « coup de pouce » du calendrier ni en 2012, ni en 2013, une régression de – 0,877 % en 2014, une progression de + 0,44 % en 2015, autant en 2016 et à prévoir une année de « salariés » en 2017 avec – 0,435 % …
Kon ça : En pleine « année-blanche » fiscale !

Ne vous en faites pas, vous serez payés pareil, hors vos mouvements de grèves ou de « crises-graves » (et autres « burn-out » personnels), toutes choses égales par ailleurs…
Un bonne nouvelle, finalement, même si je vous souhaite de vives augmentations répétées tout au long des mois à venir et quelques promotions professionnelles supplémentaires…
D’autant qu’en 2018, vous bosserez pareil pour le même prix : 227 jours !

Ceci dit, si les années passées récentes n’ont pas été toutes très faciles, la suivante ne le sera pas plus.
Pensez donc, l’état d’urgence se poursuit chez vous au moins jusqu’au 15 juillet prochain ; l’EI vous menace encore ; « Poux-tine » en dit que son arsenal nucléaire n’est pas suffisant ni assez pointu et veut mettre en service un engin à 16 têtes non-interceptable qui raserait le Texas ou la « Gauloisie-merveilleuse » en 6 minutes (et quelques secondes) ; « Trompe » veut également réarmer massivement ; « Xi-xi » le chinois lance son porte-avions dans le pacifique profond, sort le J31 renouvelé et devenu « furtif », plus un missile-planeur intercontinental ; et le Pape appelle à faire taire les armes…
Déconnecté Bouleversé ! …
Et puis, c’est une année électorale et ses délires démagogiques, tel que je programme mes « détours » pour les deux tours de la présidentielle et les deux des législatives suivantes.
À moins que je sois enfin admis à voter depuis le consulat le plus proche, parce que c’est fatigant…

Tout cela est bien curieux : « Le monde d’avant » ne veut pas mourir – celui du gendarme du monde US et du dollar roi – alors qu’il n’est pas en pleine forme.
Quant aux quatre prochaines années, elles risquent d’être … perturbantes.
Et « le monde d’après » naît sous nos yeux et ce n’est pas celui que nous avions espéré…
Au lieu de construire plus de « Liberté », de créativité, d’opulence, il s’enferme dans plus d’autoritarisme, de contraintes, de restrictions et d’interdits, d’État-policier, de stress et le pire, c’est que nous sommes amenés, sinon à applaudir, au moins à approuver.
Encore plus de barrières frontalières et leurs « hommes-de-papier » avec le « Brexit », avec les migrants-sauvages poussés hors de chez eux par plein de conflits, plus de « sécuritaire » avec le terrorisme affamé d’horreurs gratuites, partout sur la planète et jusqu’en Australie en passant par la Turquie et son coup-d’État si particulier qu’ils en renoncent à devenir « européens ».
Ce qui était inconcevable il y a encore quelques années est devenu une réalité quotidienne…
Quand même pas croyable que le terroriste tunisien (mais on va y revenir très vite) qui a lancé son camion sur le marché de Noël de Berlin ait pu traverser deux frontières en toute impunité, pour se retrouver à Turin et rejoindre Milan pour s’y faire descendre, malgré tous les dispositifs mis en place pour le traquer.
Encore que… s’il n’avait pas fait le coup de feu contre un carabinier « rital », il courrait toujours. 
Ça ne vous interroge pas, vous qui avez renoncé à vos Libertés contre un peu plus d’une sécurité très aléatoire ?
C’est vous dire si je suis inquiet pour vous et pour « ma nichée ».

Pendant ce temps-là, on persiste à détruire de l’emploi, certes à un rythme moins frénétique qu’il y a quelques mois maintenant, à claquer du pognon pour « sauver » les branches mortes de l’économie-financière en « Ritalie » et para-industrielle chez vous (et tous les autres) en vendant toujours plus d’armes, mais pire, à en claquer par montagnes entières, pas ici mais ailleurs, d’un fric de fou dans des projets futuristes qui visent à la « négation » de l’humanité.
Pas à nourrir les hommes et leurs enfants, non, trop simple, mais à les rendre potentiellement « immortels » !
Une utopie ?
Pas du tout !

C’est l’objectif de « Gogol » pour 2050, là, dans un peu plus de 20 ans, après être passé par l’étape de « l’homme-intégralement-réparé », puis, ou avant, « l’homme-augmenté », l’IA irrémédiablement hyper-performante, qu’on en met au point même des drones automatiques pour vous livrer la boîte sel manquante à votre robot-cuisinier jusque dans votre jardin.
Votre jardin, pas votre balcon situé en ville…
Or, plus de la moitié de la population mondiale vit déjà en ville et sera donc exclue de ces services de hautes technologies – pour lesquels on dépense sans compter – et on claque encore plein de pognon pour que dans les coins les plus reculés de la planète vous soyez toujours « connectés » en permanence.
Mais pour quelle raison exactement alors qu’on persiste à mourir de faim par-ci par-là et que là où ça pourrait « aller », on s’entretue avec vigueur ?

Je vais vous dire : Sous la pression d’une « conscience écologique », force est de constater que vous êtes manifestement de trop sur la planète.
Vous détruisez trop de ressources non-renouvelables, vous êtes manifestement trop nombreux à pilier la planète, à la saloper de façon irrécupérable, à la réchauffer outrageusement en flatulences à gaz à effet de serre.
7,5 milliards aujourd’hui, 12 dès demain, deux fois plus une génération plus tard, si la famine ne vous guette pas forcément, ils auront bien votre peau à coup de conflits-sauvages, de microbes bien dégueulasses, de virus mortels, de guerres à destructions massives… du moment qu’ils pourront s’en protéger !
Réduire l’humanité à un demi-milliard de « survivants », c’est le monde qu’on vous prépare, là, en douce, sans vous le dire.
Au contraire, on ne vous promet que du bonheur !

Le pire c’est que même si ça ne suffit pas, y’en a d’autres qui prévoient d’équiper la planète Mars pour y loger, à encore plusieurs coups de milliards, quelques-uns qui fourniront le matériel biologique indispensable le jour où il sera temps de « ré-humaniser » la Terre, quand elle redeviendra habitable.
Plus tard.
Bien plus tard.
Aucun n’a assez le pied marin pour imaginer une civilisation différente, de « flotteurs » par exemple, par essence vivant dans un monde fondamentalement renouvelable : C’est trop mouillé pour eux !

Alors, bonne année ?
Naturellement !
Tous mes vœux les meilleurs, vraiment, pour toutes et tous…
Mais, de vous à moi, je vais vous faire une confidence : Plus « j’avance », plus je deviens « vieux-kon », moins j’en suis convaincu.
Je ne sais plus comment « faire comprendre ».
Finalement, ce dont nous avons le plus besoin c’est d’une bonne dose exceptionnelle de courage – ou d’inconscience collective (et individuelle) – pour y croire et affronter ce qui nous attend.

Alors, paix, santé (sans lesquels rien n’est viable) et surtout
Bon courage à toutes et à tous pour 2017 !

I3

2 commentaires:

  1. @ « I-Cube »

    Tous mes vœux « I-Cube » pour vous-mêmes et vos proches !...

    J’ai beaucoup de mal à me faire comprendre, comme vous, et je suis particulièrement saisi par le manque de courage de nos décideurs, tout comme leur perte de l’intérêt général et d’éthique.
    C’est une époque sans courage où les uns et les autres sont tenus par leurs intérêts personnels.

    Saurons-nous rebondir avec du courage, beaucoup de courage, et la dose d’inconscience qui va avec ?...

    C’est ce que je souhaite à tout le monde en même temps que d’avoir des dirigeants qui innovent vraiment !...
    On peut bien sur faire des cités flottantes mais aussi créer un vaste programme planétaire de destruction des astéroïdes géocroiseurs.
    Un projet qui rassemblerait l’humanité et serait utile à tout le monde…

    Paix et santé et bon courage à tous !....

    Haddock

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup "Ami-Râle" !

      Paix... oui pour tous, mais qui sait ?
      Santé également, mais pour vous tout particulièrement : indispensable !

      Quant au courage, alors là, c'est une vaste programme !
      Il y en a qui en ont, mais ils ne sont pas placés là où il faudrait.
      Dommage.

      2017 s'ouvre, on verra ce qu'il en adviendra, puisque c'est notamment une année électorale.
      Mais, de vous à moi, pas fâché d'avoir enterrée 2016.

      Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube