Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

mardi 15 novembre 2016

Ils sont en transe !


Les écarts se resserrent… 

Alors, à l’avant-veille du dernier débat des primaires de la « droâte », le dernier sondage rebat largement les cartes et ils se déchaînent enfin, révélant leurs « stratégies » de ploucs. 

Je résume. Deux hypothèses quant au nombre de votants pour les sondeurs :
1 – Dans une hypothèse d’au moins 3,9 millions de votants, « Juppette » obtiendrait au premier tour 36 % des voix (– 6), « Bling-bling » 30 % (+ 2) et « Fifi-le-déchu » 18 (+ 7).
« Pruneau-La-Mère », qui était il y a quatre semaines à égalité avec « l’ex-premier-de-sinistres », pointe désormais à 9 %, c’est-à-dire avec la moitié du score de son principal adversaire !
Cela montre à quel point la poussée de « Fifi-le-déchu » peut être brutale.
2 – Dans le cas où il n’y aurait que 2,3 millions de votants, les écarts sont encore plus serrés en tête de liste.
« Jupette » obtiendrait 35 % des voix (– 6), « Bling-bling » 34 % (+ 2) et « Fifi-le-déchu » s’envole en doublant son score à 20 % des voix (+ 10).
Dans tous les cas, le recul de « Juppette » est saisissant.
Tiendra-t-il la distance jusqu’à dimanche ? 

Au second tour, dans la configuration où 3,9 millions d’électeurs se déplacent, « Juppette » capterait 59 % des votants (– 3 par rapport au mois d'octobre), tandis que « Bling-bling » monte à 41 %.
L’écart diminue encore dans une hypothèse restreinte où seulement un peu plus de 2 millions de votants se rendent aux urnes.
Dans ce cas, « Juppette » l’emporterait avec 57 % des voix.
Bref, gagnant à tous les coups comme prévu…
Mais, sans surprise, le maire de Bordeaux profite d’un très fort report des électeurs de la gôche et du centre-mou qui prendraient part au vote : 88 % des sympathisants de gôche se porteraient sur lui pour un « front-républicain » avant l’heure et 86 % de ceux du MoDem et de l’UDI.
En revanche, chez les « Républicains-démocrates » (53 %, + 1) et au FN (61 %), c’est « Bling-bling » qui arrive en tête.
Pas pour rien !
Conclusion : C’est la participation à cette primaire qui sera donc le juge de paix du premier comme du second tour…
Faut aller voter, que vous dis-je !

Et tout ceci confirme qu’effectivement, « l’extrême-droâte » ne veut pas d’un « modéré » au second tour de la présidentielle, qui pourrait capter un « front du refus » trop facilement face à « Marinella-tchi-tchi » qualifiée d’office et préfère de loin un scrutin « Copie contre Original », « patronne contre marionnette », misant à la fois sur le rejet des années « Bling-bling » et une abstention massive…
Un « truc », je le répète à l’envi depuis le mois de juin 2014 (et je n’avais pas de jumelles), qui pourrait produire les mêmes effets dès le premier tour, d’ailleurs.

Alors ils se défoncent !
Ils font décidément feu de tout-bois et certains mettent en avant (bé oui, je lis aussi la presse d’opinion d’extrême-droâte », au moins un peu…) que si l’ancien Président, malgré le rejet qu’il inspire à beaucoup, mobilise autant, cela tient à plusieurs raisons de fond.
D’abord, son positionnement ancien, depuis 2007 et 2012, sur les questions « populistes » d’identité nationale.
« On peut lui faire beaucoup de reproches sur ses reniements une fois au pouvoir ou les limites de son action, mais il serait malhonnête de ne pas reconnaître qu’il a senti, très tôt, que cette ligne était celle que voulait suivre le peuple de droite. Une telle constance est trop rare chez lui pour qu’on ne la mette pas à son crédit. »
Oui, « trop rare » pour ne pas le qualifier de girouette impulsive…

Et de fustiger « l’identité heureuse » de « Juppette », qualifiée de consternante pour un leader de droâte qui s’adresse au peuple de droâte dans les circonstances actuelles en reprenant une partie du discours de « Bling-bling » à Bordeaux : « Je ne crois pas à l’identité heureuse. (…) Pour les 6 millions de chômeurs, l’identité est-elle heureuse ? (…) L’identité heureuse pour qui ? Pour les familles qui ont été matraquées fiscalement ? L’identité heureuse pour les classes moyennes ? Elles ne se sont jamais senties aussi déclassées. (…) L’identité heureuse, quand 238 personnes ont été lâchement assassinées par des barbares sanguinaires ? »
Eh, du-konno, ce n’est pas un constat, mais un objectif et « Juppette » et le seul à faire ce rêve-là !
Ils voient aussi et d’abord d’autres atouts face à ses concurrents : Son expérience d’ancien Président ayant dû affronter la crise de 2008 et la crise géorgienne avec la Russie qui « pèseront dans le choix des électeurs de droite. »
Justement, on sait de quoi il en a retourné pour s’être retrouvé avec une flopée de ministres venus de la « gôche » dès le premier gouvernement de « Fifi-le-déchu » : N’y avait-il pas assez de talents et de compétences dans les rangs de l’UMP ou du Modem ?

« Surtout (…) à quatre reprises, des millions de Français se sont portés sur son nom : 11 et 18 millions de voix en 2007, 9 et 16 en 2012. Cela crée un socle, un capital électoral solide qui, même érodé, comptera dans cette primaire. »
C’est sûr : Je fais partie des cocus qui ont voté pour lui en 2007, mais ai refusé de renouveler cette erreur-là en 2012 (en votant « Cheminable » aux deux tours !).
Pas évident que je me laisse « piéger » une énième foi : La vaccination a pris durablement !
Et les mêmes de conclure et prévoir, notamment depuis le camouflet des sondeurs sur « Trompe » et le « Brexit », qu’en cas de sa défaite le 27, « surtout si c’était « Juppette » qui était désigné, (ça) laisserait des millions d’électeurs patriotes orphelins, qui n’auraient pour seul recours que de voter Marine Le Pen dans cinq mois. »
Mais si : Voilà la tactique-frontiste qui ressort en plein lumière !
Je vous l’ai dit, pas pour rien qu’il fait « un score » dans leurs rangs…
Plus fort : Un autre « torche-kul », papier y va carrément, tellement l’hypothèse semble leur échapper.
Titré « Dites non à Juppé ! », tellement il semble qu’il leur fasse peur…
Moi j’adore : C’est la démonstration qu’il est bien le seul à pouvoir faire barrage à « Marinella-tchi-tchi », qu’on le veuille ou non.

« Nombreux sont ceux qui, à gauche ou au centre gauche, comptent voter aux primaires LR. Dites à vos amis de gauche de se méfier, cette fois. Nombre d’entre eux ont déjà voté « Flanby-à-la-fraise-tagada ». Avec « Juppette », ils vont retomber dans le piège tendu par le centre-mou bien-pensant depuis 40 ans.
Dites-le-leur : Votez pour qui vous voulez (…) mais pas « Juppette » ! »
Et jusqu’à ressortir les pamphlets soi-disant « pro-islamistes » du maire de Bordeaux…
« Un peu de décence : Souvenez-vous des centaines de morts et invalides causés par les attaques des islamistes qui puisent leur inspiration, notamment, auprès des Frères musulmans. (…) »
Le raccourcis que voilà : « Juppette », le complice de Daesh ?
Là, moi j’adore quand on fait voter les morts : De l’atavisme Corsu !

« Cela fait 40 ans que les Français se laissent humilier par les centres-mous qui gouvernent la France.
Ils laissent ouvertes les portes de la France et nous font du chantage du type « baissez votre pantalon sinon vous êtes un raciste », comme dirait Aldo. Pour mémoire, les pays qui participent aux interventions occidentales et ont des positions musclées n’ont pas d’attentats et n’ont pas d’immigration. Y aurait-il un lien de cause à effet ? »
Ah oui ? Où ça au juste ? En Belgique, en Allemagne ? En Russie ?

Alors que d’autres se pose la question : Pour éliminer « Bling-bling », faut-il voter « Fifi-le-déchu » ?
Notamment l’ex-Proc’ « Bill-de-guerre » : « La primaire LR se dresse sur notre chemin et, le 20 et le 27 novembre, il faudra bien mesurer nos responsabilités. »
Le « TSS » est déjà une ligne directrice fondamentale qui doit inspirer : « Il y a, là, un impératif qui dépasse largement ma perception personnelle et concerne la France, son destin, sa sauvegarde et son image. Et la représentation de ce que nous sommes. Je n’ai plus envie de souffrir à cause d’un homme qui parlera en mon nom mais m’indignera souvent par ses comportements. »
Les effets tardifs du « Kaas-toi-pauv’kon », comme d’un esprit de vengeance sur le retour ?
La vengeance est un plat qui se mange froid, dit-on…

Il s’angoisse : « Une angoisse, d’abord parce (qu’il) a beaucoup de talents, celui du verbe entraînant, de la démagogie chaleureuse et d’une aptitude à l’oubli contagieuse pour ses partisans qui l’écoutent comme un politique vierge et de fraîche date.
Une angoisse également, parce que « Juppette » (…) se campe ostensiblement non dans une posture de gagnant anticipé mais de sage survolant les pensées de ses contradicteurs et fuyant la mêlée avec une apparente sérénité à la longue plus agaçante que certaines excitations assumées. »
Justement, il peut et il est le seul à le pouvoir contre toute attente depuis l’été dernier : N’avait-il pas été promis au cimetière des dinosaures ?
Et le voilà déjà dans les habits de vainqueurs des primaires…

Pour lui, « Fifi-le-déchu » « qui n’est pourtant pas un extraverti débridé, a réussi lors des deux joutes médiatiques et à « L’Émission politique » de France 2 à faire preuve d’une telle compétence affichée, presque professorale, à l’égard des autres un tantinet ignorants, d’un tel courage intellectuel et politique, d’une telle audace sûre de soi et de son projet, d’une telle maîtrise, qu’on ne rit plus de lui quand il s’affirme certain d’être présent le 27 novembre. »
Pour moi, il le sera, je n’en doute plus beaucoup malgré ce qu’en disent les sondages et les sondeurs…
Mais je peux encore me « trumper »…
« En tout cas, il y a là une interrogation créatrice d’une angoisse ultime pour déterminer qui, de « Fifi-le-déchu » » ou de « Juppette », doit être absolument privilégié au premier tour pour que « Bling-bling » soit battu au second. »
Il n’a pas tout bien compris, « l’ex-proc’ », là.
Jamais il n’a imaginé que « Bling-bling » serait éliminé dimanche soir prochain ?
« C’est mon exclusive préoccupation qui ne laisse pas de côté le sérieux des programmes et la force des caractères, mais s’en tient à l’essentiel pour le futur. Qui sera le meilleur pour défaire ce qui serait le pire ? »

Car de continuer : « Si « Fifi-le-déchu » se hissait au second tour en continuant, grâce à une équipe bien plus performante qu’on pouvait le supputer, son forcing de haut niveau, il est manifeste que nous serait offerte une empoignade superbe entre un « Bling-bling », Président ayant eu tous les pouvoirs, et (son), Premier ministre critique, lucide mais loyal durant cinq ans. »
Impuissant, surtout : À quoi bon la ramener, lui qui a fait la preuve indubitable de sa castration, sauf à virer sèchement « Bling-bling » ?

Un autre (Jean-Michel Léost, ex-prof’) se met à espérer, lui aussi : « En quelques semaines, « Fifi-le-déchu » a doublé son score » dans les sondages. « Si le phénomène s’accélère dans ces derniers jours de campagne et après le débat du jeudi 17 novembre, il pourrait bien créer la surprise et s’inviter au second tour, déjouant tous les pronostics. »
C’est marrant, lui aussi n’imagine pas que « Bling-bling » se fasse éliminer…
« Il manifeste son refus de la pensée unique, plus par conviction que par calcul. Il veut porter un regard lucide sur l’islamisme : son ouvrage Vaincre le totalitarisme islamique, vendu à plus de 50.000 exemplaires, se présente comme une rupture avec le politiquement correct (…).
Enfin, il a un atout que ne possèdent pas les deux autres : sa position à l’égard de la filiation. Il n’est pas certain que le ralliement de Sens commun à sa candidature lui apporte beaucoup de voix. Mais une partie des centaines de milliers de sympathisants de La Manif pour tous pourrait bien voter pour lui. »
Dans ses rêves : Ils voteront pour « Poison » quitte à ce qu’un bon score lui permette d’exercer une influence non négligeable sur le second tour.

Inutile de vous dire que je me marre, une fois de plus.
Jeudi, je serai devant mon écran-télé pour vérifier que « Bling-bling » se veut plus « trompe-que-trompe », partant plus tôt que la dernière fois de Venise. Vendredi, je bosse sur le Rocher auprès de mon « boss-à-moi » et samedi dans la journée, je fais la route avec mon « tas-de-boue-à-roulettes » pour aller voter à mâtines et refaire le chemin inverse par le tunnel du Mont-blanc dimanche dans la journée.
On se retrouvera mardi pour commenter ce scrutin-là, le temps que je digère les 16 cents bornes en 48 heures.
Car on remet ça la semaine prochaine : Tout ne sera pas fini le soir du 20 novembre.
Notamment, il sera intéressant d’étudier dans la semaine les positions qu’adopteront les candidats évincés : Soutien à l’un des vainqueurs, liberté laissée aux électeurs, marchandages ? Leur comportement permettra de mesurer leur degré de sincérité, leur fidélité aux conceptions qu’ils défendent.
Et le dernier débat va être stressant, sens-je déjà…

Quant au second tour, son résultat intéressera au premier chef deux personnalités : « Bébé-Roux », le « Robin des bois du Béarn » qui se présentera en cas de défaite du maire de Bordeaux et pourrait nuire, ainsi, à la présence d’un candidat de « droâte » lors du duel final avec « Marinella-tchi-tchi », celle qui aura alors plus de visibilité sur son adversaire du second tour de l’élection présidentielle.
Et vous verrez qu’ils vont se déchaîner une nouvelle fois.
Et… l’attitude de « Bling-bling » s’il est éliminé.
Moi, je prends le pari que dans cette hypothèse, contrairement à ses engagements, il fera un hold-up sur les militants et se présentera sans le soutien du parti !

C’est que comme disait mon « Papa-à-moi », celui qui me fait toujours « frémir » quand je l’évoque : « Je n’ai qu’une parole ! Quand je la donne, je n’en ai plus. Alors, quand j’en ai besoin à nouveau, je la reprends ! »
Presque sûr qu’il aurait voté pour « Bling-bling »…
De toute façon, il avait voté contre le Bordelais de l’étape (et même rallié le « cousin-Jean » – Tiberi – au « Chi » et à « Giskard-A-la-barre » dans la même foulée) à son époque.
Alors que ma « Môman-à-moi », qui ne supporte pas « Juppette » ni encore moins « Bling-bling », elle va probablement voter pour « Haine-qu’a-aime », la seule femme de la primaire…
Je ne vais pas la taper pour autant, n’est-ce pas ?
C’est ma « Môman-à-moi » après tout et je suis comme « Deux-bouses » : « Ma mère, on n’y touche pas ! »
Mais ce jour-là, il y a un an, il parlait de son pays (qui est aussi le mien, que j’aime tant et qui me le rend si mal) : Et il est remonté d’un coup au firmament de mon estime, celui-là !

2 commentaires:

  1. @ I-Cube

    On peut aussi avoir des révélations qui pèsent au dernier moment sur la Primaire et l’élection présidentielle.

    Il y en a une aujourd’hui de Ziad Takieddine qui affirme avoir remis trois valises de pognon (5 millions d’euros) à « Bling-bling », ministre de l’Intérieur en 2006/2007.
    Disponible sur Médiapart, l’Express et le Monde :
    https://www.youtube.com/watch?v=WmvSyRGVTew

    Aussi, tout cela est loin d’être joué et tous les coups seront permis.

    Pour ma part, je rédige un texte assez long (30 pages avec les annexes) pour construire et armer un grand voilier-école pour la Normandie.
    Ma modeste contribution au développement de l’Europe, si tout va bien.

    Bien à vous !

    Haddock

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, il n'est pas mal ce gars-là !

      Vous comprenez mieux pourquoi "Bling-bling" a absolument besoin de se mettre à l'abri d'une immunité présidentielle et de toute urgence ?
      Il n'est même pas député, vous rappelle-je, juste candidat à la candidature...

      Ceci dit, ce témoignage arrive bien tard en vue des débats d'après-demain et du premier tour de dimanche.
      Mais ça respire l'entourloupe de première-classe et n'empêchera pas les 30 % de "sous-mafieux" de le soutenir mordicus dimanche.

      Au passage, vous aurez noté que nous sommes en 2006/2007 dans cette affaire : L'argent détourné de la division Daguet n'a toujours pas été retrouvé et "Kad-à-Phi" est encore au pouvoir chez lui.

      1 - Il ne faudra plus très longtemps pour retrouver le pognon planqué par "Mythe-errant" et le recycler dans le "Grand-emprunt" ;

      2 - Ni liquider le dictateur libyen après l'avoir reçu en "grandes-pompes" un peu plus tard comme d'un dernier remerciement pour "services-rendus".

      Un Etat(mafieux, disiez-vous ?
      Hélas pour mon pays, ça se confirme : Il faut vraiment l'évincer des primaires dès dimanche prochain.
      J'ai prévu, à ma modeste mesure, de faire le déplacement...

      En espérant que peut-être un jour, votre premier clipper verra son élément !

      Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube