Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

vendredi 18 novembre 2016

Blagues nulles


Petite semaine…

Un apophtegme est un précepte, une sentence, une parole mémorable ayant valeur de maxime.
Florilège de mots d’auteur pour commencer…

« L’homme descend du songe » (Georges Moustaki).

« Elle était belle comme la femme d’un autre » (Paul Morand).

« L’enfant est un fruit qu’on fit » (Léo Campion).

« C’est curieux, se faire refaire les seins, ça coûte la peau des fesses » (Vincent Roca).

« Quand il y a une catastrophe, si on évacue les femmes et les enfants d’abord, c'est juste pour pouvoir réfléchir à une solution en silence… »

« Vous connaissez l’histoire du mouton qui court jusqu’à perdre la laine ? »

« Et si vous m’avez compris, c’est que je me suis mal exprimé » (Alan Greenspan).

« L’ennemi est bête, il croit que c’est nous l'ennemi, alors que c’est lui » (Pierre Desproges).

« Vous n’êtes pas responsables de la tête que vous avez, mais vous êtes responsables de la gueule que vous faites. »

« Elle est tellement vieille qu’elle a un exemplaire de la Bible dédicacé… »

« Quand Rothschild achète un Picasso, on dit qu’il a du goût.
Quand Bernard Tapie achète un tableau, on demande où il a trouvé les ronds… »

« Si la Gauche en avait, on l’appellerait la Droite » (Reiser).

« De nos jours, l’assistance à personne en danger se résume à assister au danger… »

« N’attendez pas la solution de vos problèmes des hommes politiques puisque ce sont eux qui en sont la cause » (Alain Madelin).

« Les prévisions sont difficiles, surtout lorsqu’elles concernent l’avenir. »

« Quand un couple se surveille, on peut parler de ‘‘communauté réduite aux aguets’’. »

« Les socialistes ont eu tort de venir au pouvoir. Ils auraient dû faire comme Dieu : Ne jamais se montrer pour qu’on continue à y croire » (Coluche).

« Un mec est venu sonner chez moi pour me demander un petit don pour la piscine municipale, je lui ai donné un verre d’eau. »

C’est deux potes du conservatoire qui se croisent dans la rue :
« – Ah, tiens  salut, toi ! Tu deviens quoi ?
– Tranquille, ça marche assez bien !
  Ah oui ? Raconte !
– Oh rien, je viens juste de tourner un film. C’est réalisé par Speilberg !
– Quoi ? Steven Spielberg ?
– Non, Jean-Michel Spielberg. Mais bon… Je donne la réplique à Banderas !
– Quoi ? Antonio Banderas ?
– Non, Kevin Banderas. Mais le premier rôle féminin, il est quand-même tenu par Belluci !
– Quoi ? Monica Belluci ?
– Non, Geneviève Belluci. Mais c’est quand même Lalane qui a fait la musique du film !
– Quoi ? Francis Lalane ?
– Ouais. Francis Lalane… »

L’heureux propriétaire d’une nouvelle voiture quitte la concession monégasque au volant de son bolide.
Avant de le lâcher, le vendeur lui indique qu’elle est équipée d’un autoradio à commande vocale nouvelle génération …
Et le vendeur lui fait une démonstration :
« Choisissez un chanteur » demande-t-il au client ?
« Halliday ! » dit l'acheteur…
L’autoradio lui demande : « Johnny ou David ? »
L’acheteur, interloqué… répond : « Johnny » et l’auto radio de chanter une chanson du Jojo national…
Alors le gars demande au vendeur s’il peut faire un nouveau test ?
Le vendeur lui dit OK puisqu’elle est à lui : « Vous allez voir la radio répond à tous les coups ! »
L’acheteur lance : « Iglesias ? » Et l’autoradio demande : « Julio ou Enrique ? »
Le client est sur le cul et dit : « Julio » et la radio chante « tou n’as pas chanzer ! »
Le gars prends la voiture, sort du garage et se fait couper la route par un abruti qui manque de l’accrocher.
Et là le gars balance au chauffard : « Connard ! Demeuré ! Trou duc ! »
Et la radio lui demande : « Hollande ou Mélenchon ? »

Une bonne histoire qui se passe sur la grand-corniche.
Contrôle d’alcoolémie, un samedi soir…
C’est arrivé à un anglais, une connaissance de mon « boss-à-moi » qui réside en principauté.
Le gars dans la voiture est saoul, au taquet, noir comme un téléphone en bakélite, rond comme une queue de pelle.
Un policier français arrête la voiture, se présente à l’individu et lui demande :
« Vous avez bu ? »
Avec une élocution pâteuse, difficile et son accent british, le gars lui répond :
« Yes sir, … ce matin … j’ai marié ma fille … et comme je n’aime pas les messes … je suis allé au café et j’ai bu … quelques bières !
Puis … pendant le banquet … Monsieur le gendarme… j’ai essoré 3 bonnes bouteilles … un Corbières …  un Minervois … et … un … Bordeaux.
Pour finir … Meuzieur le gendarme… pendant la fête … dans la soirée … j’ai ingurgité sans… honte… deux bouteilles de whisky … du… du Johnny Walker … étiquette noire ».
Finalement le policier, irrité, lui dit :
« Savez-vous que je suis policier et que je vous ai arrêté pour un contrôle de l’alcoolémie ? »...
Le british plein d’humour lui répond alors :
« Et vous … savez-vous que … cette voiture est … est anglaise et … que c’est … ma femme … qui conduit ? »

« Comment on appelle-t-on un boomerang qui ne revient pas ?
Un bout de bois… »

« Devinez ce que crie un escargot sur le dos d'une tortue ?
Taaaaaaaaaaayoooooooooooooooooooooo ! »

« – Dis donc, tu aimes bien manger épicé ?
– Oui, mais pas en même temps. »

« – Tu connais la couleur du virus de la grippe ?
– Non. Quelle couleur d’après toi ?
– Gris pale… »

Le fils de Jean-Marc rentre de l’école et il a le genou écorché.
« Mon pauvre chou, tu as du beaucoup pleurer » compatit sa maman.
« C'était pas la peine, y’avait personne ! »

Une gamine va voir sa maman et demande :
« – Est-ce que je pourrais avoir du chocolat ?
– On dit comment ? S’il … s’il ?
– S’il en reste encore ? »

Une dame dit à un ophtalmologue :
« – Docteur, ma vue baisse.
– Ah ! » fais le spécialiste. « Et que faites-vous dans la vie ?
– Justement, je suis voyante. »

« – Dis, tu sais comment on appelle un frite enceinte ?
– Une frite enceinte ?
– Oui ! Une patate sautée ! »

Une jeune fille se plaint à son amie :
«  À tous nos rendez-vous, il m’offre des fleurs fanées.
– Eh bien, tu sais, essaye d’arriver à l'heure… »

« – Connaissez-vous l’histoire de l’eunuque décapité ?
– Non !
– C'est une histoire sans queue ni tête. »

Dans une fratrie, le frère et la sœur se disputent :
«  Quel âne !
– Tête de cochon !
– Espèce de dinde ! »
Leur mère arrive et leur crie : « Oh, la ferme ! »

« – Mademoiselle, que savez-vous de la règle de trois, au juste ?
– Mais patron, je ne peux pas savoir, je suis toute seule ! »

« ­– Tu connais la meilleure marque de soutien-gorge ?
– Walt Disney !
– Ça existe, ça ?
– Il donne des seins animés. »

Un homme tourne un film de Tarzan.
L’acteur principal se plaint :
« À chaque fois que je m’accroche à une liane, le metteur en scène dit ‘‘coupez’’ !
Je vais finir par me casser la gueule… »

Le professeur de chimie explique que l’oxygène a été découvert au 19ème siècle.
« Mais alors », demande Jean-Marc, « ils faisaient comment avant, pour respirer ? »

« – Messieurs, qu’est-ce donc qu’un lapide, pour vous ?
– C’est un tlain qui va tlès, tlès vite ? »

« – Le 15 décembre 1940, Pétain fit ramener les cendres de Napoléon II, dit l’Aiglon…
– Ah bon… Je ne savais pas qu’il était mort dans un incendie. »

« – Mademoiselle, 3 et 3, ça fait combien pour vous ?
– Je ne sais pas, patron… Match nul ? »

« – Bobo, c’est le pluriel de ‘‘beau bal’’, non ?
 – C’est c’la, mademoiselle. Comme les lavabos celui de « l’aval-balle », peut-être… »

« – Écoute », dit la maman à sa petite fille, « si tu es sage, tu iras au ciel, et si tu n’es pas sage, tu iras en enfer.
– Et qu’est-ce que je dois faire pour aller au cirque ? »

Dans une galerie d’art à Monaco, entendue par mon « boss-à-moi » :
« – Je vais acheter cette toile » dit un client fortuné au peintre qui présente ses œuvres.
« – Vous êtes sûr ?
– Mais oui, pourquoi ?
– Parce que c’est une excellente affaire, cher Monsieur. J’y ai passé dix ans de ma vie.
– Dix ans ? Mais quel travail !
– Eh oui : Deux jours pour la peindre et le reste pour réussir à la vendre ! »

Et on finit par une « revenue » :
Salomon marche dans Jérusalem et se cogne le pied contre un objet.
Il le ramasse et c’est une vieille lampe.
Il la frotte avec sa manche et un génie jaillit !
« – Fais un vœu et je l’exauce immédiatement !
– Oh tu sais, j’ai 80 ans, je n’ai plus beaucoup de désirs…
– Arrête ! Je dois exaucer un vœu ou je repasse 10.000 ans dans cette putain de lampe ! Allez, trouve quelque chose.
– Bon, vois-tu mon pays, Israël, est en guerre depuis des années. Ne pourrait-on pas faire la paix avec nos voisins ?
– Passe-moi la carte du Moyen-Orient ».
… grand silence…
« – Dis donc, c’est coton ton histoire ! Dans quelle merde vous vous êtes foutus !
Le Liban, la Syrie, la Jordanie, l’Égypte, les palestiniens, et j’en passe…
Mes pouvoirs sont immenses, mais là, tu me demandes quelque chose de trop difficile, tu n’as pas autre chose comme vœu ?
– Bon-bon… Ah oui, ma femme Sarah, en 60 ans de mariage, ne m’a jamais fait de pipe, tu ne pourrais pas m’arranger ça avant que je meure ? »
Tout content, le génie rentre dans la maison de Salomon.
Un quart d’heure après, il ressort :
… Énorme soupir…
« Repasse-moi ta carte du Moyen-Orient. »
Dans l’originale, c’était un supporter du PSG qui donnait le choix au génie entre une autoroute à 2 fois 2 voies au-dessus de l’Atlantique ou faire gagner la coupe d’Europe des clubs à son équipe favorite…

Court, parce que je n’ai pas eu le temps de m’attarder.
Mais bon week-end à toutes et à tous quand même !

I3

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube