Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

jeudi 13 octobre 2016

Élection présidentielle aux USA…


« Trompe » peut-être contraint à l’option « nucléaire »

Depuis notre dernière analyse sur le sujet, qui date seulement d’avant-hier, les choses bougent aux USA.
Que s’en est assez fantastique, puisque tous les coups semblent être désormais permis :
– Par exemple, l’ex-président du Sénat haïtien dénonce la Fondation « Pine-tonne » lors d’un rassemblement pour « MacDo-Trompe » : « Hillary a essayé de me corrompre ! »
Un haïtien au-dessus de tout soupçon de corruption, naturellement…
– On en raconte aussi que le département d’État, sous « Il-a-ri », aurait donné des autorisations spéciales à des donateurs importants de la fondation « Pine-Tonne »… naturellement également.
– Et c’est sans compter avec la nouvelle salve d’e-mails publiée par le site WikiLeaks qui révèle le contenu secret des conférences de la prétendante démocrate à la Maison-Blanche devant des grandes banques, en 2013 et 2014, très pro-Wall-Street.
Ce qui fait tâche pour une « gôchiste » que serait « Il-a-ri »… naturellement aussi !
– Sans compter et inversement le producteur de The Apprentice (show dont « Trompe » était la star) affirme encore qu’il y a « bien pire » que le dernier enregistrement des propos misogynes du candidat Républicains et que « c’est juste le début ».
Il y en a vraisemblablement d’autres, mais je n’ai pas le temps de tout relever : Je vous laisse en faire la chasse.

En fait, c’est la panique dans le camp Républicain qui réalise l’ampleur de la chute de leur candidat à la Maison-Blanche après sa dernière prestation télévisuelle, notamment auprès de l’électorat féminin. Ce qui restait prévisible.
Du coup et en réaction, il serait logique que « Trompe » se batte jusqu’au bout ou renonce comme on le presse, d’autant qu’il n’a probablement jamais eu envie de devenir président des 51 États de l’US-America.
Mais plus il dégringole dans l’estime du paysage politique du pays, plus il semble avoir « la niaque » et l’envie de gagner.
Désormais il ne peut qu’agir comme un indépendant, désolidarisé de son propre camp, puisque son camp se désolidarise de lui, préférant sauver ce qui peut encore l’être, à savoir la Chambre des Représentants et le Sénat américain dont le renouvellement aura lieu partiellement également le 8 novembre, concomitamment avec l’élection du successeur de « Baraque-Haut-Bas-Mât ».
Un indépendant avec de la rogne et de la hargne, car il n’a plus rien à perdre…

Le « champion Républicain » savait qu’il devrait, à la suite de son débat percutant de dimanche dernier, affronter les manipulations médiatiques habituelles : Sondages « scientifiques » instantanés le donnant perdant, parution immédiate de grands sondages réalisés après la révélation, vendredi dernier, de ses propos pornographiques, mais avant le débat : Plus de 10 points d’avance pour la démocrate !
Confirmation dès lundi, les républicains parlementaires lui réservaient un sale coup : Le vertueux Paul Ryan, futur candidat à la présidence du parti, tout fier d’avoir rédigé son propre programme politique pro-globalisme (« The Better Way »), a organisé au matin une conférence téléphonique avec les élus républicains, ses amis s’empressant d’organiser des fuites dans les médias.
À leurs yeux, la nécessité de préserver un Congrès républicain prime désormais sur tout le reste, même et surtout en cas de victoire de la démocrate.
Un thème : « Il-a-ri » a déjà gagné l’élection et les parlementaires doivent maintenant s’occuper de leur réélection et donc couper à « Trompe » les ressources locales nécessaires.
C’était dans l’air, c’est devenu réalité.
Mais c’est compliqué et comme beaucoup d’autres, prompts à condamner les propos du milliardaire dans le week-end, le leader ne lui a pas formellement retiré son soutien : « Faites ce que vous pensez devoir faire dans votre circonscription », a-t-il conseillé aux candidats locaux, les laissant libres de soutenir « Trompe » en fonction de leur électorat.
Une position acrobatique qui souligne le décalage, désormais conscient et assumé, entre l'establishment du parti et sa base, dont les sondages menés à chaud ce week-end ont aussi montré qu’elle souhaite qu’il soutienne son candidat malgré ses propos insultants.
C’est qu’il y a de la haine « anti-Il-a-ri » dans la population et même « Poux-tine » d’en jouer…  

Les vents sont contraires : Il faut dire qu’entre la vidéo de De Niro, absolument hilarante (au second degré) et les déclarations de « Schwarzy », ex-gouverneur Républicain de Californie, plus quelques autres moins audibles depuis La Lagune, on se doutait quand même un peu d’une telle décision de lâchage…
Notez que ce sera pareil chez nous après le second tour de la primaire des « Républicains-Démocrates » : Soit elle désigne « Bling-bling » grâce à ses multiples tricheries d’appareil, et le parti explose ; soit elle désigne « Juppette », et le parti explose, « Bling-bling » le détournant pour se présenter malgré tout.
Alternative intéressante, finalement.

Et pour confirmer l’état d’esprit du début de semaine, comme le disait lundi soir sur Fox News la journaliste du Washington Times Monica Crowley : « Trump doit se battre sur tous les fronts : Obama, Clinton, les médias, Hollywood et l’establishment républicain. »
Ce que complétait Laura Ingraham : « Ils n’ont pas peur que Trump perde. Ils ont peur qu’il gagne. »
Furieux, l’ancien gouverneur de l’Arkansas Mike Huckabee a repris plus tard la même idée sur un autre ton : « C’est parce que Trump va détruire leurs petits avantages. »
Rebelote, toujours lundi, de la part de la madame Ingraham : « Si Ryan est content de son “Better Way”, qu’il quitte la politique et rejoigne un think tank ! Le jeu politique, c’est de gagner ! Les démocrates sont solidaires même s’ils haïssent Hillary. Ils veulent gagner. Les républicains veulent pontifier… »

L’abcès est crevé et les enjeux sont clairs, « Trompe » précisant alors mardi : « C’est bien de ne plus être aux fers. Je vais enfin me battre pour l’Amérique comme je le veux. »
La démarche d’un indépendant…
Ce que confirme d’ailleurs pour sa part le Wall Street Journal.
Un indépendant avec de la rogne, car il n’a plus rien à perdre… et tout à gagner en se présentant comme le justicier de tous face à l’oligarchie, et non plus comme d’un simple « conservateur ».
Un vrai hold-up, finalement…
Un justicier qui catalogue les deux « Pine-tonne » comme passibles de prison et promet, s’il est élu, de réparer ce déni de justice de l’administration « Haut-Bas-Mât » en rouvrant les enquêtes. De quoi motiver ses électeurs et ceux de Sanders. D’où son acharnement sur le couple… et sur les plus craintifs enfants du Parti républicain.

S’arrêtera-t-il aux seuls « démocrates-sortants » ou balancera-t-il également contre l’establishment-républicain et le « clan-Boubouche » ?
Là est la question : Jusqu’où va-t-il désormais porter « l’arme nucléaire » ?
Dont on se rappelle qu’était lui-même menacé « Déesse-Khâ » en 2011… s’il se présentait contre « Bling-bling »…
Un éjaculat mal placé plus tard, il était « tué-politiquement » par celui qui est devenu procureur de New-York et dont on a appris le décès ce week-end…
Cause naturelle, n’allez pas vous faire des plans-conspirationnistes !
Toujours la même « munition » qui n’aura pas été tirée pour cause d’un « plus-nul-qu’un-canasson-boiteux » désigné aux primaires de gôche.
Pas un hasard, vous prétends-je.

Pas très malins pour les Républicains US : S’il ne gagne pas, ses électeurs se vengeront sur les « collabos » républicains. Un nouveau parti pourrait alors émerger… soutenu par le groupe de médias que le candidat républicain projette de lancer avec Steve Bannon et la famille Mercer.
Mais il veut gagner, commençant à vraiment « s’éclater », au moment où WikiLeaks commence à produire suffisamment de nouveau pour troubler les « modérés », les concentrant sur les vrais choix.
Il lui reste 28 jours…
Et tous les coups sont donc prêts à être tirés. 

Car dans ce contexte, l’argument « C’est Poutine qui se mêle de notre élection », s’estompera au fur et à mesure des révélations de Julian Assange qui s’affaisseront à leur tour.
À moins d’une horreur dont on se serait rendu complice en ne la divulguant pas plus tôt, peu importera que l’on sorte de nouvelles affaires sur son compte.
En revanche, lui peut encore révéler la complicité de l’administration démocrate d’avoir « couverte » le « Clan Boubouche » : Une stratégie qui pourrait se retourner contre « Il-a-rit »…
Reste à savoir s’il est au courant et s’il est assez fou « motivé » pour balancer sa munition nucléaire de l’ultra-corruption engendrée par les détournements des milliards pillés des Koweïtiens en 1990.
Ça pourrait être vraiment « affreux » à en être plié de rire, finalement.

Sa stratégie, pour l’heure, vise à afficher sa détermination malgré les pressions porte partiellement ses premiers fruits. Au lendemain du débat, l’hémorragie dans les rangs des électeurs du parti républicain semblait avoir cessé. Mais ses dirigeants paniqués restaient lundi dans l’incapacité de choisir une ligne claire vis à vis du candidat, tétanisés d’effroi qu’ils sont.
C’est dans ce contexte que le président de la Chambre des représentants Paul Ryan se concentrait désormais sur le maintien de la majorité au Congrès. À ses yeux, la nécessité de préserver un Congrès républicain en cas de victoire de « Pine-tonne » prime désormais sur tout le reste. 

Pas complètement idiot, le colistier Mike Pence, qui sert de caution pour « Trompe » auprès des électeurs conservateurs, n’a, lui, pas attendu pour applaudir des deux mains la prestation du milliardaire. « Donald Trump s’est relevé », a-t-il déclaré sur Fox News lundi matin. « Il s'est montré humble. Il s'est montré fort. Il a témoigné une vraie contrition pour les mots employés dans la vidéo ». Le gouverneur de l’Indiana avait pourtant dénoncé clairement ses propos juste avant le débat. Au point que des rumeurs lui ont même prêté un moment l’intention de quitter le tandem.
Ce qui de mon point de vue aurait été totalement kon de sa part : Là, il a encore une chance de devenir « Calife à la place du Calife » si un jour « Trompe » est … « empêché ».

Et il le sera tôt tard : Tout dépend à quelle vitesse il « purgera » « les dossiers » des Républicains et du « clan-Boubouche ».
Juste avant le scrutin du 8, il décrédibilise tout le monde, les républicains rétifs et apparatchiks, les « Boubouche » et les démocrates-complices par leur silence, dont sa concurrente directe.
Élection assurée ?
Une fois serment prêté ? Il disposerait alors de l’appareil d’État pour faire le « grand-ménage ».
Pour ma part, je n’hésiterai pas : Pour ne pas l’avoir fait en 2011/2012, « Bling-bling » s’est retrouvé « préretraité » par anticipation (à mon grand soulagement personnel pour avoir voté aux deux tours « Cheu-minable »).
Et puis c’est dans mon tempérament pour en avoir vu passé plus qu’assez dans ce pays qui est le mien (que j’aime tant et qui me le rend si mal) et en avoir trop souffert.
Bon, « Bling-bling » en a aussi profité pour gagner assez d’argent à « conférer » à tout-va pour rembourser l’amende infligée par le Conseil Constitutionnel et dont le paiement a été « avancé » par l’UMP avec votre argent, celui du « Bling-bling-au-thon »-mayonnaise, tout délit d’abus de confiance bu jusqu’à la lie.

En bref, une histoire tout-à-fait passionnante qui méritait bien un petit post pour vous éclairer sur les « dessous-affriolants » de cette élection-là.
Moi, j’adore !
Si, si…

4 commentaires:

  1. Analyse intéressante.

    Pour ma part, je parierais plutôt que ce soit « Bling-bling » qui soit contraint à « l’option nucléaire » !...

    Pour plusieurs raisons.
    Tout d’abord parce que le « dossier atomique » est inexistant, à ma connaissance, dans la presse américaine, dans les questions de la chambres des représentants, dans la presse, et ailleurs.
    Et cela me semble impossible de « faire exploser » le scandale du pillage de l’Etat irakien alors que rien n’est prêt aux USA !...
    Trop long, trop difficile, trop dangereux…

    Par contre, « l’option nucléaire », pour « Bling-bling », c’est tout à fait l’inverse : le dossier est « archi-prêt » et il en a même été l’un des acteurs principaux !...
    De plus, je doute qu’il refasse la même erreur qu’en 2012, c’est-à-dire rester muet…
    Aussi, « l’option nucléaire » me semble la meilleure solution s’il voit les autres candidats, dont « Jupette », le devancer dans les sondages.

    Sachant que le premier tour des Primaires est le 20 novembre, l’option du tir du feu nucléaire politique doit se faire environ deux à trois semaines avant, pour laisser le temps au public de découvrir le dossier et à « Bling-bling » de « flinguer » ses concurrents !...
    Le deuxième tour serait alors une formalité…

    L’avantage serait de rebondir dans les sondages, d’éliminer les candidats « Soces » et de faire barrage à « Marinella ».
    Une « voie royale » s’ouvrirait pour le Château.

    De plus, si le scandale sort (par la presse ?...) dans une dizaine de jours, ce sont les élections américaines qui deviennent encore plus perturbées.
    « Trompe » aurait alors un avantage par rapport à « Il-a-rit » en tant que « personnage anti-système ».

    Bien à vous !...

    Haddock

    P.S. Mais il ne faut pas sous-estimer le « capitaine de pédalo » qui, en cas de crise grave peut toujours prendre les « pleins pouvoirs…


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Notez également que si la presse des "ricains" n'est pas encore "au parfum", elle peut le devenir très vite...
      Ils sont nettement plus réactifs qu'en "Gauloisie-transparente" (et démocratique)...

      Ca devrait sortir, de la part de "Trompe" avant ou pendant le prochain débat s'il veut reconquérir un électorat et flinguer définitivement "Il-a-ri" pour complicité.
      Parce qu'il ne faut pas croire, absolument pas croire que les services de renseignement US n'ont pas le dossier sous le coude tout-prêt-à-usage" : Ils sont loin d'être sourds et aveugles (même s'il doit y avoir des tiraillements en leur sein pour cause de crédibilité : Ils en ont déjà lourdement souffert par le passé).
      Et puis il a encore des soutiens solides dans l'opinion, tous ceux qui sont viscéralement anti-Il-a-ri, présentée comme la candidate de la guerre perpétuelle (donc "pro-service" et lobbies industriels).

      Pas sûr non plus que "Bling-bling" ne se prenne pas le retour de flamme en pleine tronche à l'occasion d'une révélation de sa part : Il est mouillé et on va découvrir un cynique pire qu'imaginable...
      D'ailleurs, hier soir, je l'ai trouvé très tendu et fatigué, presque l'ombre de lui-même, même s'il a montré qu'il a encore "la niaque" !
      L'image d'un petit-minable, finalement : Mais c'est plus "physique & visuel" qu'autre chose.

      De toute façon, vous avez raison, il faut qu'il attende le 8 novembre : Après l'élection américaine, on sort d'une période de "contrainte".
      Bref, la fenêtre de tir est courte.

      Par ailleurs, je suis tombé sur une étude d'opinion qui le donne éliminé des primaires dès le premier tour : On va en avoir confirmation dans d'autres études, et je vous en cause lundi.
      Ce qui change totalement les perspectives sur ce dossier-là.

      Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer
  2. Il est tout à fait possible que la presse et les médias américains soient déjà informés de la disparition du trésor royal Koweïtiens et surtout de ce qu’il est devenu.
    Dans ce cas-là le dossier peut être divulgué aussi rapidement que celui des milliards disparus de la Division Daguet.

    Si ce n’est pas le cas (ce dont je doute) la réactivité américaine fera le même travail…

    Par contre, c’est quand même une sacrée remise en cause des services américains !...
    C’est difficile d’imaginer que les fonds n’aient pas été conservés sans l’aval du pouvoir politique.
    Dans ce cas-là, c’est l’horreur absolue pour les Républicains de l’époque mais aussi pour les démocrates qui ont couvert.

    « Trompe » se lancera-t-il dans l’aventure ?...
    Il est sous le feu médiatique pour sa conduite avec les femmes (un vrai kouillu-obsédé) et pourrait devenir extrêmement agressif.
    Une divulgation ne serait pas sans risque car le nombre d’ennemis qu’il se créerait en cas de divulgation serait conséquent, y compris dans les armées.

    La situation peut évoluer soudainement, et prochainement…
    A suivre attentivement.

    J’ai suivi la première heure de la rencontre des huit candidats de la primaire de droite et je me suis dit « c’est blanc-bonnet et bonnet blanc ».
    Une équipe archi-connue qui a montré ce qu’elle savait faire pendant cinq ans.

    Que fera « Bling-bling » s’il réalise qu’il ne passera pas la primaire ?...
    Va-t-il utiliser le « feu nucléaire politique » ?...
    Le « petit-minable » pourrait faire trembler toute la sphère politique, de droite comme de gauche, et prendre le pouvoir malgré ses « casseroles » !...

    A suivre là encore !...

    Bien à vous !...

    Haddock

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Naturellement, c'est parfaitement possible : D'autant que le trafic sur ce blog vient désormais beaucoup plus des USA que des pays de l'est : Sur le coup des minuit heure Europe occidentale, donc en soirée chez les "ricains", que j'en reste tout étonné...

      Ceci dit, à mon sens, la presse américaine n'a aucune raison de se retenir contre "Boubouche" : Ils ont même ressorti les vieux dossier du 11 septembre et s'en donnent à cœur-joie.
      Alors, alors, ils ont des munitions en réserve mais ne les tirent pas, peut-être à cause des élections qui si ça sort, ça favoriserait les deux candidats indépendants dont un libertarien, dont personne ne parle chez nous (un peu en "Ritalie" quand même).
      "Il-a-ri" est détestée, c'est la présidente de la guerre, mais "Trompe" ne peut pas être élu : Ce serait aussi la guerre, mais civile, celle-là.

      Quant à "Bling-bling", il va échouer malgré ce qu'en prévoient les sondages : Je vous l'ai dit, j'ai des informations selon lesquelles il ne passe même pas le premier tour des primaires, mais il ne le sait pas encore : A suivre, parce qu'alors tout est possible de sa part, effectivement !
      C'est notre "trompe" capable de jouer après moi le déluge sur une terre brûlée.
      "Tagada-à-la-fraise-des-bois" est désormais pire que pire, indigne de sa fonction depuis son bouquin et ses attaques en règles de la magistrature : Lui aussi joue de la terre brûlée et après moi le déluge : Totalement scotchant !

      On vit vraiment une époque de dément ou tout le monde rebat les cartes dans le désordre, et la suite va dépendre du scrutin du 8 novembre, qui conditionne les autres !

      Donc, tout est possible : Parce que ça peut venir aussi de Londres (ou de la péninsule arabique) : Sur 48 milliards pillés, il y en a 40 perdus. On peut retrouver la trace de 21 à 26 milliards, juste "par raisonnement".
      Mais on pousse plus loin et on constate qu'il en manque de 14 à 19.
      Où sont-ils ?
      Pas pour rien que l'administration démocrate voulait en terminer aux forceps avec le TIPP et que Londres choisi tranquillement les "hard-Brexit", pour mieux s'engager dans une sorte d'autarcie protectrice, alors que l'UE était jusque-là disposée à un "soft-brexit".

      On comprendra tout ça plus tard.
      Pour l'heure, j'essaye d'en terminer avec l'écriture de "Laudato si...", mais à chaque fois que je touche au bout, je saute des étapes et il me faut rajouter des chapitres intermédiaires : Infernal !

      Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube