Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

jeudi 16 juin 2016

Qu’est-ce qui est le plus absurde ?


J’en suis atterré…

Le scénario-bis de la tuerie du Bataclan, avec une prise d'otages de trois heures à Orlando, signant la mise en échec de la police et du FBI ?
Avec à la clé un sursaut possible mais improbable des citoyens américains et leur lobby des armes ?
L’exécution de l’otage canadien Robert Hall aux Philippines ?
Tellement absurde ces « combattants d’Allah » qui en détiennent encore un autre…
Le double meurtre de Magnanville dans les Yvelines ?
Un assassinat des plus abjectes qui marque la limite de ce que peuvent faire les « forces de l’ordre » au bout du rouleau…
Les jets de pierre sur les forces de l’ordre au passage de la « manif’-monstre » de la CGT à Paris ?
Tellement prévisible…
Les hooligans russes (et anglais) à Marseille, signant là encore la mise en échec de la police et de l’état d’urgence ?
Je ne sais plus…

Et encore, vous n’avez rien vu : Le Ramadan ne se termine que début juillet. Et tout le monde sait que le troisième vendredi tombe heureusement entre les derniers matchs de pool et les huitièmes de finale de l’Euro.
Un éclair de lucidité des organisateurs, peut-être ?
Même pas puisque le dernier vendredi du Ramadan se jouera un quart de final à Lille…
Je sais, ça n’a rien à voir, il ne faut pas stigmatiser, généraliser, parier le pire alors que le meilleur nous attend tous…
Je connais la ritournelle moi aussi.

Il n’empêche, nous n’aurions pas les nébuleuses du djihad, on en serait tous les yeux rivés et les oreilles tendues vers la FED et les espoirs mis par certains dans une remontée des taux directeurs, là où même la dette Allemande à 10 ans s’échange à taux d’intérêt négatif !
Ce qui, curieusement, ruine vos retraites et finira par doper l’Euro (la monnaie, pas le foot) comme le Yen au Japon qui du coup va exporter moins bien pour ne toujours pas pouvoir sortir de sa déflation perpétuelle…
Notre sort prévisible à tous si tout ça n’explose pas avant.

Peut-être que cela fera taire de nombreuses voix qui se sont montrées très critiques outre-Atlantique à l'encontre du suivi d'éléments identifiés comme « radicalisés » (les fameuses fiches « S ») par les services de sécurité intérieure gaulois…
Sans oublier une protection défaillante – absence de vigiles armés dans les salles de concert ou dans l'enceinte des stades – selon les tweets édifiants émis par « McDonald Trompe » au lendemain des tragiques évènements parisiens du 13 novembre.
Pas bien sûr.
Et au contraire, il pourrait engranger quelques sympathies avec son programme antimusulman…

Personnellement, je constate simplement que face à des « loups solitaires », aucun dispositif sécuritaire n’est fiable, même quand on est « flic-armé ».
En revanche, ce qui reste très drôle (enfin si on peut dire…), ce sont les réactions « des marchés ».
Les meks, ils savent depuis des mois et des mois que le compte-à-rebours du Brexit est lancé et ils n’en prennent conscience que 10 jours avant, faisant plonger la Livre et le London Stock Exchange.
En revanche, les mêmes sanctionnent le leader mondial de la sécurité, G4S, qui employait l'auteur présumé de l'attaque homophobe d'Orlando. Lundi matin, l'action G4S perdait 5,76 % à 176,6 pence vers 10 h 30 GMT après avoir reculé en début de séance jusqu'à 172,3, son plus bas niveau depuis 2009 et surfé depuis autour de 175 pence.
Un « truc » qui valait encore 190 pence vendredi dernier et 312 en avril 2013 (633 à l’introduction en janvier 99)…

Bon, il faut dire que c’est cette même société qui avait sérieusement « merdé » autour de la sécurité des Jeux Olympiques de Londres : Trois semaines avant le coup d'envoi de la compétition sportive, le gouvernement britannique apprend que G4S n'est pas en mesure d'honorer ses engagements.
Alors que 10.400 agents devaient être fournis par la compagnie (sur les 23.500 nécessaires), seuls 4.000 avaient été recrutés et encore, certains ne parlaient pas un mot d'anglais.
Dans la panique, le gouvernement avait été contraint de mobiliser 3.500 soldats dans l’urgence pour assurer un minimum. L’entreprise a perdu 50 millions de livres  (soit environ 63 millions d'euros) sur le contrat des JO. Et dans la foulée, elle avait annoncé la suppression de 1.100 emplois…
L'agence Bloomberg rappelle qu'elle emploie 611.000 personnes à travers le monde, compte des clients dans une centaine de pays, dont le gouvernement américain depuis les attentats du 11 septembre 2001, les aéroports, etc.
Et malgré le fait que le tireur ait prêté allégeance au chef de l'État islamique, Abou Bakr al Baghdadi, et ait dit soutenir les auteurs de l'attentat contre le marathon de Boston, les frères Tsarnaev d'origine tchétchène, ainsi qu'un résident de Floride devenu kamikaze pour les insurgés du Front al Nosra en Syrie, lié à al-Qaïda en vous rappelant que le Front al Nosra défie l'EI dans le conflit syrien, personne n’avait jamais rien vu !
En 2013, il avait pourtant confié à des collègues avoir des liens avec le Hezbollah… pourtant opposé à al-Qaïda : Confus que tout ça…
Aucun signe de radicalisation, pas plus que son côté bipolaire « gay/hétéro ».
Formidable, n’est-ce pas ?

Alors dans l’absurde, revenons à vos nombrils et la loi « El Konnerie ».
Là encore, un sacré numéro que vous ont joué vos sénateurs : Au lieu de ne pas voter le texte et de renvoyer le tout devant les députés, ils l’ont véritablement « détricoté ».
Quelle absurdité que voilà !
Du pain béni pour la ministre du chômage qui pourra vanter la modération de la version du gouvernement, alors qu'elle va rencontrer la direction de la CGT. 

C’est peu de dire que, politiquement parlant, les sénateurs socialistes se réjouissent que la majorité sénatoriale de droite ait complètement réécrit le projet de loi dans un sens très libéral : Rétablissement du plafonnement des dommages et intérêts alloués par les prud'hommes en cas de licenciement abusif ; suppression de la durée légale du travail de 35 heures ; doublement des seuils sociaux ; suppression du plancher de 24 heures pour les contrats à temps partiel ; possibilité pour l'employeur de faire directement valider un accord par les salariés, etc. « Les sénateurs de droite sont les otages de la primaire de leur parti à l'automne. Ils sont dans la surenchère » estime la rapporteuse.

Le président du groupe sénatorial « Les Républicains-démocrates » a senti le danger. Intervenant sur RTL, il a estimé que les préconisations des sénateurs de droite étaient ni « caricaturales ni antisociales mais permettraient de lutter contre le chômage de masse (…). Ce n'est pas parce que François Hollande dit « Au secours, la droite revient » que la droite doit rentrer à la niche (…). Ce que nous allons proposer, ce n'est pas la caricature, c'est ce que d'autres pays européens, parfois dirigés d'ailleurs par des sociaux-démocrates, ont proposé ».
Il n'empêche que d'ici au 24 juin, date limite pour l'examen du texte, « El Konnerie » va disposer d'un boulevard pour expliquer que sa version du texte est finalement très modérée…

Et après la neuvième journée nationale de protestation contre le projet de loi du 14 juin où « Phiphi-le-Martinet », secrétaire général de la CGT, a prévenu : « À ceux qui spéculent sur l'essoufflement du mouvement social, nous allons faire la démonstration d'une mobilisation comme nous n'en avons jamais connu depuis février »… Ce qui s'avérera exact car, à la différence des autres journées d'actions, cette fois, de gros bataillons de fonctionnaires, notamment issus de l'Éducation nationale, devraient descendre en renfort dans la rue.
En outre, les leaders syndicaux ont essentiellement privilégié la manifestation parisienne – la plus médiatisée – aux dépens de celles en régions.

Mais la CGT a déjà fait un pas vers le gouvernement en ne demandant plus en préalable le rejet du texte mais seulement de son article 2. En outre, leur leader doit être reçu demain, vendredi 17 juin, par la ministre du chômage… Une grande première !
En fait, tout ce foin absurde est tel qu’on sent désormais poindre l'issue du conflit pour plusieurs raisons : L'opinion publique commence à se lasser et l'Euro (de foot) occupe les esprits. Par ailleurs, la CGT a obtenu toutes satisfactions sur des fronts annexes, notamment sur le temps de travail à la SNCF, chez les poubelleurs. Et puis les grèves ne peuvent pas durer éternellement, c’est trop coûteux pour les grévistes.
Enfin, le gouvernement a amélioré sa pédagogie sur le contenu du texte, par exemple sur la notion « d'accord majoritaire » d'entreprise qui évitera le risque de dumping social…
Et, encore, pour une fois, il pourra remercier la majorité sénatoriale qui lui sauve la mise en lui prêtant main-forte !

Le texte repassera par l’AN, remodelé une énième fois, pour revenir à un compromis qui ne changera absolument rien ni au chômage ni au droit du travail comme il a toujours été dit (au moins sur ce blog…), mais entre-temps, certains auront perdu la vie à Orlando, aux Philippines, à Magnanville, le prix à payer pour entretenir « l’absurdie » ambiante, en plus des « 4 milliards » de « cadeaux » faits aux agitateurs-syndicaleux.
Là, on s’en fout, c’est vous qui payez !

Pour les autres, je suis si triste…
Le pire n’est jamais sûr, mais le meilleur reste vraiment très incertain. 

4 commentaires:

  1. Vous aurez certainement l'occasion de revenir sur ce "projet de loi". Pour ma modeste part, j'étais parmi les manifestants (dans les conditions particulières que j'ai raconté sur mon blog). Vous, vous n'y étiez pas! En outre, j'ai consacré ma matinée à visionner des vidéos parues sur You Tube... On voit, distinctement et à plusieurs reprises, qu'il y avait vraiment beaucoup de monde à Paris! En outre, pour en avoir été le témoin direct, je puis vous affirmer que, de toute évidence, le nombre de "casseurs", entre 13H00 (heure de mon témoignage oculaire personnel) et 15H00/18H00 (heures du grabuge sévère), a considérablement augmenté! Je crois avoir une explication : un certain nombre de jeunes (notamment), exaspérés par l'attitude et le comportement de la police ont fini par s'associer aux casseurs ...
    Je me souviens avoir entendu des commentaires, au tout début de ce mouvement : la CGT était prise à partie parce que son service d'ordre s'associait A LA POLICE pour neutraliser les casseurs. Elle était dans sa tradition et faisait face à ses responsabilités d'organisatrice! Je ne suis guère surpris que, voyant qu'on lui tapait dessus, elle ait décidé de "laisser filer la pelote" ... Après tout, le maintien de l'ordre, ce n'est pas son boulot, c'est celui de la police!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce témoignage.
      J'avais lu votre post sur votre blog ce matin...

      Je dois dire que vu de loin, ce n'est pas tout-à-fait comme ça que les choses sont présentées.
      Il y aurait eu des caillassages, puis au fil du temps des casseurs nettement plus nombreux, autour de Duroc et de l'hôpital Necker qui auraient aussi été le fait de "syndicaleux" CGT, pris en photo et en vidéo, comme vous le signalez.
      Incompréhensible jusqu'ici sur la Lagune.

      Et un "Martinet" qui, au lieu de nier ou de se défausser, prétend qu'il s'agit d'une réaction d'auto-défense de son service d'ordre, comme vous le confirmez.
      Là-dessus, si j'ai bien compris, "François III" envisage d'interdire les prochaines manifestations de la CGT.
      J'en conclue donc qu'on est en pleine "manipulation" médiatique qui vise à étouffer le mouvement.
      Ce qui laisse supposer que la réunion de demain va être "chaude", d'autant que, par ailleurs, l'accord Unedic semble impossible à mettre en œuvre !
      Blocage à tous les niveaux...

      Les "cadeaux" du gouvernement (que vous paierez pour des nèfles) n'ont pas pu acheter la paix sociale durant cet "Euro 2016" : On va vers l'affrontement généralisé et pour peu que les bleus se fassent éliminer en huitième de finale, ou aux quarts, la fin du mois va être très chaude.

      Vous serez de la prochaine (manif') ?

      Merci pour ces précisions et bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer
    2. Oui! Je serai de la prochaine manifestation et des suivantes ... Jamais je n'aurais imaginé que ce gouvernement puisse faire preuve d'un tel entêtement! Cela me conforte dans l'idée que les "ordres" viennent de Bruxelles ... Le "Chi" aurait depuis longtemps envoyé Bruxelles sur les roses! Je vais finir par le regretter ce Chirac!

      Supprimer
    3. Bruxelles, je ne sais pas : Ce n'est qu'une courroie de transmission supra étatique...
      Pour moi, les ordres viennent de Berlin. Ceux-là ne comprennent pas qu'aucun pays de l'Union, à qui ils prêtent et donne même de l'argent comme en Grèce, n'avancent pas sur des réformes qu'ils ont bien faites dans le sang et les larmes chez eux depuis si longtemps !

      Ils payent, en contradiction avec leur propre constitution, mais au moins que ça servent à quelque chose...
      C'est le drame des PIGS : Le modèle d'Europe du Nord;, aussi performant soit-il, est finalement incompatible avec les modèles "du sud" qui réclament plus de doigté et de temps : Ils ne fonctionnent pas "à la schlag" !

      Tenez-nous au courant et Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube