Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

lundi 6 juin 2016

Le plan des « has-been »


Ils n’ont rien compris !

Et je l’ai appris par inadvertance en parcourant ma presse locale : « Bling-bling » va se retrouver « soutenu » par « Barre-oint » !
Il paraît que ce sera officiel ce week-end après publication d’un papier sur le sujet dans le JDD d’hier, mais les « fuites » ont été nombreuses.
Comme on dit dans mon coin : « A seguire », autrement dit « à suivre ».
En attendant, à Monaco, ils en ont bien ri quand je le leur ai rappelé.
Enfin… disons que je n’étais pas très nombreux à en rire.
Parce que globalement, ces deux-là tirent des plans à la « Bat-la-mou ».
Et vous connaissez déjà la suite prévisible.

L’un se voit déjà succéder à son successeur, sans rien avoir pigé que 5 années chaotiques à la tête du pays, façon « Tonton-Yoyo » (qui aura été aussi autiste dans une autre registre jusqu’en 2002) aura définitivement écœuré les gaulois.
La preuve, il a été battu par décidément plus nul que lui : Je vous l’ai toujours dit, même un cheval boiteux lui aurait fait brouter le gazon.
Il ne se rend même pas compte que contre une « Marinella-tchi-tchi » arrivée à se qualifier au second tour de 2017, il n’a aucune chance.
Si elle ne l’emporte pas dès le premier tour, d’ailleurs, la faute à une supposée « mobilisation » qui reste à … mobiliser.
Et ce n’est sûrement pas un ticket « Bling-bling/Barre-oint » qui sera mobilisateur à « droâte ».
Je me demande même si « Mélangeons », s’il était qualifié au second tour, ne pourrait pas battre « Bling-bling » les doigts dans le nez.
Mais bon, la qualification de « Mes-luches » dans la dernière ligne droite gôche relève de la politique-fiction en l’état actuel de l’opinion, noyée sous le déluge des grèves de vos « privilégiés » à vous…

Vous ne vous souvenez peut-être pas bien (pour ne pas être né(e)), mais en 1995, le PM de l’époque s’était déclaré candidat au « changement de rive » (de « Paris sur-la-Seine ») et de Palais de l’exécutif.
Et il y avait d’ailleurs déjà « Barre-oint » dans son équipe…
Normalement, il était donné gagnant, mais soutenu par « Bling-bling » et quelques autres, il aura claqué du fric pour des prunes contre « le Chi », qui a tenu un septennat-raté et un quinquennat-vide d’affilé.
Là, c’est pareil : Une fausse sortie de la vie politique plus tard, « Bling-bling » pas très brillant avec ses casseroles accrochées au kul, pire que le sparadrap du « Capitaine Haddock » dans « l’Affaire Tournesol », ses « co-ex », « Fiffi-le-Déchu » et « Coopé » l’ex-des-ex », veut faire son retour contre « Juppette » et quelques autres qui le talonnent aux baskets (on devrait dire « Nique », ou « Ben-Simon » depuis « qu’Adadas » a été pourrie par « Nanar-Tapis », pour faire « d’jeûn », m’interroge-je ?)
Certes le scénario n’est pas le même, mais la racine du mal reste de la même essence : La haine !
Fabuleux pour des « rassembleurs » que de se planter de la sorte…

La haine commune contre « Juppette ». Car il faut se rappeler que « Barre-oint » n’a pas supporté, le pôvre-chéri, d’avoir été débarqué par « Juppette » il y a 20 ans de ça.
Il aura vieilli sans avoir mûri, le gamin infernal de la « Chi-rat-qui » !
Or, je vous rappelle que « le gamin » alors réputé « Gaulliste-Chi-rat-qui-un », ce qui reste un oxymore, n’a dû sa nomination que grâce aux insistances de l’administration « Haut-bas-Mât » : Sa mission était de vérifier qu’il n’y avait plus de cadavre dans les tiroirs, de ceux hérités de l’ère « Mythe-errant » et qui avaient tant hérissé les poils des services de renseignement US qui « tracent » tout en matière d'argent autour du monde avec leur logiciel « Promis » et successeurs.

Il faut se rappeler de ces épisodes pour comprendre : « Mythe-errant » fournit à la CIA sa taupe « Farewell » en échange de 4 ministres communistes en 1981.
Un acte de soumission inattendu à l’Otan mais bienvenu qui a endormi les « Maîtres du monde » de l’époque.
Entre-temps, il y a quand même la guerre irako-koweïtienne (je vous prépare pour cet été un « retour sur place » qui balaiera cette histoire-là un peu oubliée).
Et le pillage, il n’y a pas d’autre mot même s’il a été consenti par l’Émir Jaber du pays « libéré », qui s’en est suivi…
Pas grave, ce sont les irakiens qui continuent de payer !

Mais bon, mon pays doit de l’argent à l’Otan, qu’il s’agit de récupérer au préalable pour s’être « évaporé » par la suite.
« Bat-la-mou » et son ministre des finances de l’époque, le fameux « Bling-bling », en étaient chargés : Ils ont fait autre chose mais promettait de s’y atteler dès qu’ils auraient les coudées franches, c’est-à-dire une fois éliminé le président d’alors, « Mythe-errant » soi-même, l’auteur sinon l’inspirateur des « magouilles ».

Loupé, c’est « le Chi », pas content du tout du soutien américain à son « ex-ami de 30 ans », qui prend le pouvoir par les urnes, ce qui n’avait été anticipé par personne !
D’ailleurs, celui-là et son ex-conseiller municipal, alors ministre des affaires « étranges-ères » le font savoir et se grillent encore plus les ailes en refusant de participer à la guerre contre l’Irak, celle post-11 septembre 2001.
Même le survol des B 52 allant bombarder la Libye leur a été refusé !
Entre alliés, ce sont des trucs qui ne se font pas.

Il aura fallu aux « services » imaginer un « plan bizarre » pour être particulièrement biscornu pour se rappeler aux bons souvenirs du Président d’alors : C’est l’épisode « AZF », pas l’usine de Toulouse qui se fend d’un beau feu d’artifice au lendemain du « 11 Septembre », mais le coup des bombes sous les voies ferrées qui avait mis en transe tous les cheminots et autres services de sécurité…
Là, « Bling-bling » est revenu au gouvernement et cherche vainement ce que les américains réclament. D’ailleurs, déçu de sa pêche, il passe par le ministère de l’intérieur pour mobiliser les forces enquêtrices du pays, tout en faisant une nouvelle fois « chou-blanc » : Logique, les fonds koweïtiens détournés ne sont jamais entrés en « Gauloisie-ruinée ».

L’épisode suivant, c’est le coup des fichiers « Clearstream » refilés à Londres jusque dans les allées du pouvoir à un informaticien « costaud » planqué chez « Air-Bus ».
Patatras, ça retombe sur la gueule de tout le monde, y compris sur le crâne de « Vil-pin », ce qui n’est pas plus mal aux yeux de la CIA (un prêté pour un rendu, n’est-ce pas), mais tourne au pugilat de politique intérieure en « Gauloisie-atterrée » : Les fichiers sont dénaturés, vérolés, pollués et deviennent inutilisables.
Jamais ils n’auraient dû être utilisés de la sorte.

Finalement, il faut remettre le couvert : Les américains sont des têtus, ils veulent leur pognon avancé pour calmer l’Émir, ils veulent leur « money-back ».
Et ils optent pour une stratégie délirante : Faire opposer « leur » candidat à une « Cruchitude ».
C’est « leur » candidat, car c’est le beau-fils d’un ancien directeur du FBI et que l’un de ses demi-frangins est actif dans le renseignement américain. Lui-même a bénéficié d’un « stage » tous frais payés à une époque reculée, où il a pu acquérir un minimum de « back-ground » au moment où il était encore étudiant.
Un bon cheval, très prometteur.

Une affaire compliquée : Il n’a aucune chance face au déjà « pressenti-Déesse-khâ », co-auteur sinon co-inspirateur des magouilles de « Mythe-errant » dont les américains ne veulent surtout pas s’ils veulent revoir un jour leur argent, qu’il s’agit « d’acheter » : Un « feuj-génétique », ce n’est jamais insensible à une situation confortable du point de vue financier.
Pas compliqué, l’ex-avocat se voit promettre le poste de « premier économiste » de la planète à la tête du FMI et, à la surprise générale, il se désiste durant la primaire au profit de « Ségololo ».
Je n’invente rien : Retournez donc à vos archives !

Ce sont dans ces circonstances que « Bling-bling », qui parvient même à se faire photographier toisant « Bou-bouche » qui lui rend bien « deux-têtes » malgré ses talonnettes, a été élu…
Moyennant quoi, les « services » remettent le couvert avec les « fichiers Hervé Falciani », un informaticien lui aussi qui pirate les fichiers d’HSBC-Genève et file se réfugier chez les « juge en Solex » de la promenade des anglais à Nice, un type intègre en lutte contre les loges franc-maçonnes de sa région.
Qui confie ces fichiers à un service des douanes sous autorité d’un de ses potes également juge.
Et « Barre-oint » se retrouve au ministère des finances pour finir le ménage.
Re-patatras ! Ce gars-là, au lieu de remonter les pistes fléchées, il s’attache à récupérer 3.500 noms de contribuables gaulois présumés fraudeurs-du-fisc, qui auraient dissimulés leur fortune réelle pour échapper à l’ISF.
Pourquoi croyez-vous que « Bling-bling » a décidé de ne surtout pas toucher à ce dispositif créé par « Mythe-errant » ?
Bref, encore un « coup raté » !

Pas pour tout le monde : Les fichiers auront circulé à travers toute l’Europe, Espagne, Italie, Grèce, mais n’auront même pas identifié « Kaka-zut-Hack » !
Et « Barre-oint » s’est fait virer de Bercy, parce qu’il en restait encore et qu’il n’a rien vu.
Ce gars-là est vraiment nul : Il en veut à « Juppette » alors qu’il n’a qu’à s’en prendre à lui-même !
En revanche, « Bling-bling » une fois élu fait le travail : Il réussit à retrouver les fonds disparu et recycle tout ça dans le « grand-emprunt » où, il annonce, « droit sur ses talonnettes » qu’il emprunte 35 milliards d’euros pour … en rembourser 12 à 13 milliards immédiatement dus !
Faites le calcul au taux de change de l'époque, ça fait tout juste 15 milliards de dollars, qui avec les 7 déjà reçus et planqués en 1991 font 22, exactement le total des fonds détournés (en fait, deux fois, mais c'est une autre histoire) autour du procédé Ferrayé d'extinction des puits de pétrole en feu au Koweït en 1991 : Une opération qui devait prendre des années et qui est réglée en moins de 6 mois !
C’est marqué comme ça dans les communiqués de presse.
Vérifiez, SVP !

Ceci dit, le gars pensait ne faire qu’une bouchée de « Gras-Nul-Laid » en 2012, même sans l’aide des américains, qui n’attendent plus rien puisque la « Gauloisie-indépendante » a regagné entre-temps le commandement intégré de l’Otan, et c’est lui qui s’est fait avalé tout cru.

Ceci dit, au nom des « mauvais souvenirs », le sénateur-maire de Troyes ne manque pas d’atouts : Après tout, il s’est fait élire à la présidence des « Maires-de-Gauloisie », un fameux réseau de soutiens et il s’imagine déjà premier Premier-ministre en cas de victoire l’ancien Président en 2017.
Ce « ticket » pour 2017, que refusent de valider officiellement les entourages des politiques, est cependant sous-entendu.
D’ailleurs le député des Alpes-Maritimes loue les « qualités complémentaires » des deux hommes, soulignant : « François Barre-oint » « veut s’engager pour le pays et il veut choisir celui qui sera le meilleur pour porter le message ».
C’est cela, voui !
Le député du Pas-de-Calais estime même de son côté : « On a besoin de « Bling-bling » à la tête du pays, et d’un « Barre-oint » qui, de toute évidence, jouera un rôle de premier plan après 2017 ».
C’est cela, voui !

C’est incroyable, parce qu’on se souvient quand même que « Barre-oint » déplorait les tentations droitières de l’UMP devenue « Les Républicains-démocrates ». En 2009, il s’était élevé contre le débat sur l’identité nationale, voulu par « Bling-bling » et qui s’est terminé par un fiasco.
En 2013, il regrettait auprès de l’Express cette « droite de l’UMP (qui a) une trop grande porosité avec les positions traditionnelles de l’extrême droite ». Un positionnement idéologique bien différent des « bébés Buisson », « Veau-qui-est » et « Pelle-tier », qu’il va pourtant retrouver dans la probable équipe de campagne de « Bling-bling ».

Le ralliement « officiel » n’interviendrait normalement pas avant août, date à laquelle « l’ex » devrait annoncer sa candidature à la primaire.
Sans doute après avoir fait un tour aux USA qui seront alors en pleine-campagne électorale très indécise.
D’autant que « McDonald-Trompe » ne connaît rien de ce dossier-là et « Il-a-rit-Pine-tonne » n’a aucune raison de changer « la ligne » tracée par « Haut-bas-mât » qui a mis deux ans pour recevoir « Bling-bling »…
Même pas un an pour le « Capitaine-de-pédalo-à-la-fraise-des-bois »…

« Barre-oint » n’a rien à gagner à soutenir dès maintenant un candidat qui ne l’est pas encore, estime-t-on dans l’entourage du président LRD. « Et c’est lui qui donne l’impulsion de cette campagne », précise-t-on.
« Quelque chose me dit que nous allons avoir à travailler ensemble dans les prochaines semaines », se serait amusé « Bling-bling » en regardant le président de l’Association des maires de France, ce mercredi dernier vers midi.
La rencontre publique, qui réunissait plusieurs centaines d’élus locaux au siège du parti, se tenait en voisin et en marge du 99ème congrès des maires, Porte de Versailles (15ème arrondissement), quartier de Paris qui aura connu des émeutes d'une rare violence à peu-près au même moment me suis-je laissé dire, alors que « Juppette » réunissait environ mille élus Salle Wagram (17ème arrondissement)…

Alors donc, vont-ils pouvoir « bourrer les urnes » pour passer en force comme à l’occasion de l’élection du pédégé de l’UMP ?
La méfiance viscérale des américains contre « Juppette » aura-t-elle des effets sur les primaires des « Républicains-démocrates » ?
Là, ça va dépendre de « Bling-bling » dont on se souvient qu’il a renoué avec « Vil-pain » qu’ils détestent au plus haut point et avaient réussi à lui faire promettre le « croc de boucher »…
Ou la CIA sentant le vent de l’Histoire souffler sur le vieux continent optera-t-elle pour une candidate « populiste » ?
Pour partie, le « sort des ex » est lié aux élections de novembre prochain aux USA sans qu’ils n’y puissent rien. Imaginez donc un peu si Miss « Pine-tonne » est battue !
Sans même compter sur les effets du prochain « Brexit », les retombées du vote autrichien et les difficultés de « Mère-qu’elle » avec ses propres « populistes » dont personne ne parle en « Gauloisie-autiste ».
Bref, un épisode qui risque d’être fameux et c’est mieux de vous le décrypter avant qu’après…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube