Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

jeudi 21 avril 2016

Il paraît que ça va mieux…


Ah oui ?

Eh ! Ce n’est pas moi qui l’affirme, mais le « roi des glands », votre « capitaine-de-pédalo-à-la-fraise-des-bois » qui vous l’a dit la semaine dépassée avant d’aller picoler de la Boukha en Égypte pour signer un quarteron de contrats !
Lui au moins, ce n’est pas l’optimisme qui l’étouffe.
D’autant que la Boukha, ça fait mal aux cheveux.
Et puis alors, question indice glycémique, c’est un vrai poison…

D’ailleurs, pour résumer, il se voit bien se succéder à lui-même : Il prendra sa décision à la fin de l’année !
Une grosse plaisanterie, n’est-ce pas : Il y aura eu des primaires juste avant dans son parti des « soces-kons-vaincus » !
Attend un peu coco ! Si tu n’y participes pas, à ces primaires, ils font quoi si tu te présentes ? Ils te virent ?
C’est que la manœuvre commence à prendre toute sa saveur.
Faut s’imaginer une primaire qui arrive après celle de la « droâte » où ils se seront bouffés le nez et le reste à tous les étages pendant des semaines et des semaines.

Tous les « ex » et « petits revanchards », les « Bling-bling », « Coopé » et « Fifi-le-déchu » qui vont s’étriper et se faire étaler par l’électeur qui portera « Juppette » sous la bannière des « Républicains-Démocrates », laissant sur la touche tous les autres qui se rallieront à ce dernier entre-deux-tours, histoire de réserver un maroquin pour mai 2017.
La belle palette quoi : Il ne manquerait plus que « Bébé-Roux » qui mange à tous les râteliers et finira par faire bande-à-part !

Que crûtes-vous qu’ils vont faire en face ?
Eh bien la même chose, mais en se bouffant aussi le nœud !
Les revanchards d’abord, genre « Déesse-Khâ » qui pourrait se laisser « solliciter » (ça va se passer à la rentrée, si ça doit se passer), « Titine-Eau-Brie », mais pourquoi pas les « Camp-Bas-des-Lys », « Monte-et-bourre-la », « Deux-noix-Âme-mont » et peut-être aussi « Vingt-sang-Payons », « Ségololo » en revenante, « Placée » au titre de la diversité-écolo, « Belle-lait » pour les « centristes-trois-points » et puis, les vrais cadors : « Menuet-Valse » et même « Emma-Nue-Aile-Mac-Rond », le sociopathe et le libéral-défroqué.
La belle palette quoi : Il ne manquerait plus que « Bébé-Roux » qui mange à tous les râteliers et finira par faire bande-à-part !
Adoubé par la primaire de « gôche », qui donc se désistera au profit de « Gras-nul-laid » qui prendra sa décision « après » ?
Aucun, sauf les deux derniers, qui ne feront pas le poids de toute façon, tiens donc !
Cousu de fil blanc que tout ça, que je vous dis.

Ceci dit, tout va donc pour le mieux en « Gauloisie-soce » : La réforme constitutionnelle aux oubliettes (même si une autre se prépare déjà : On en reparlera), les zadistes de la place de la République campent tous les soirs jusqu’au retrait de la loi « El-Konnerie », après avoir fait le pied de grue à Notre-Dame-des-landes et obtenu un référendum local.
Ils peuvent la retirer, de toute façon, tellement ce projet de loi ne veut plus rien dire et que plus personne n’en veut.
Pas une grande perte…

Le CDD menacé à l’occasion de la prochaine convention UNEDIC ?
Même le patronat sabordera la réunion.
Ce n’est quand même pas croyable de vouloir tuer le CDD (80 % des embauches quand même), la seule porte d’entrée dans le monde du travail laissée entrouverte aux jeunes « outsiders », avec les stages en entreprise et les contrats de formation/apprentissage/alternance, qui fonctionnent encore.
Personne n’a encore compris qu’un CDI, c’est d’abord une période d’essai, éventuellement renouvelée avant de prendre la porte et d’être remplacé par un autre « outsider »…
Un des contrats les plus précaires qui soit !
Et ça fait moins riche sur un CV, en plus, car suspect de non-intégration, d'inadaptation de l'impétrant…
Au moins, intermittent ou saisonnier, ça fait plus « classe ».
Mais bon, ce que j’en dis…
Puisque de toute façon, « ça va mieux ».

Et puis attendez, il va falloir revenir sur vos retraites : On vous a fait le coup du « ballon d’essai » d’une diminution d’autorité de 18 % des pensions des régimes complémentaires.
Pas pour tout de suite s’est-on obligé de vous expliquer, que ce n’est pas du tout ça !
Ça le fera peut-être, mais seulement plus tard, quand ceux qui en décident ne seront plus là et auront verrouillé la leur, de retraite, selon le bon principe du « après moi le déluge »…
D’ailleurs, comme eux relèvent du régime de la fonction publique (et qu’ils sont les plus nombreux), il est clair qu’il ne sera pas encore question de revoir « le » régime des retraites de tous les citoyens, mais seulement de ceux qui rament à payer tout le reste…
Là-dessus, aucune réaction du « bas-peuple » : J’admire !
Donc, ça se fera bien comme ça, tôt ou tard.
Mais puisque « ça va mieux », y’a rien à redire.

Pendant ce temps-là, on continue d’emprunter à tout-va pour faire les fins de mois (187 milliards rien que pour cette année, vous rappelle-je) mais là encore, « ça va mieux » puisque les taux baissent.
Ça leur fait même « une cagnotte » qu’ils vont pouvoir claquer en dépenses nouvelles : C’est le moment de lâcher du lest.
Toujours, en période préélectorale !
Même les étudiants n’en demandaient pas tant : Un demi-milliard en « assouplissements » et « prolongations » de dispositifs si coûteux que le pays va devenir un vrai « paradis pour jeunes ».

Pensez donc, il est désormais question de phagocyter toutes les aides-sociales en un seul socle commun (nous y reviendrons peut-être) !
Bon, pas pour tout de suite, mais la « simplification » est décidée en urgence : On va venir jusqu’au-devant des « bénéficiaires potentiels » pour leur verser l’équivalent d’un « petit-boulot » auquel ils peuvent prétendre, presqu’un smic en disent certains, sans rien avoir à faire que d’encaisser et de glander !
Normal pour le « roi des glands » : Il a des glandeurs, ses sujets, à contenter…
Ça et le droit à un logement, une vie peinard, en somme, et entièrement subventionnée, plus besoin de camper place de la République, finalement.
Vous savez quoi, les uns parlent « d’hélicoptère monétaire », les autres n’en disent rien, mais ils le mettent en place finalement : Une petite merveille !
Dont on sait déjà avec l’exemple danois que ce n’est décidément pas la panacée (nous y reviendrons aussi peut-être).

Et on attend toujours la décrue du chômage : Elle va arriver tôt ou tard avec les contrats de professionnalisation (ça porte peut-être un autre nom, je ne sais plus…) avec un étiage prévu d’un demi-million de chômeurs à sortir des statistiques officielles (d’où ont déjà disparu les fameuses catégories D et E justement appelées à faire le plein par l'effet de la mesure).
Que même la CGT vous aura sorti une idée fumeuse : Passer aux 32 heures hebdomadaires pour créer 4,5 millions d’emploi.
Là, c’est sûr : On vit sur une autre planète !

Les 35 heures en ont créé 3 millions… mais pas en « Gauloisie-laborieuse ».
Là, ce n’est même pas sûr, vu que les robots vont en piquer presqu’un million, en commençant pas vos banquiers.
C’est déjà dans les tuyaux et pas seulement dans les banques, mais pratiquement dans toutes les grands-groupes, qui ont déjà taillé dans les effectifs des « laborieux-produisants », quand ils n’ont pas délocalisé depuis si longtemps. Maintenant, il s’agit de dégraisser dans le middle-office, les « cols-blancs » que vous ne voyez jamais.
De toute façon, tout est tellement « normé » qu’un humain s’y perd à faire des konneries, alors que la machine ne se trompe jamais : Il manque un papier ? « Repassez par la case départ sans toucher 20.000 francs » !
(C’est l’ancien Monopoly, la fameuse « carte-chance », pour ceux qui étaient nés avant l’euro).
C’est le monde qui vous attend et « ça ira beaucoup mieux ».

Pendant ce temps-là, on nous expliquera bientôt que la construction européenne va être en panne, au grand drame des eurocrates qui donnent des signes d’incompétence notoire : C’est de plus en plus visible.
Il faut dire qu’ils alignent les konneries : Schengen qui vole en éclat avec la crise des réfugiés (qui ne repartent pas malgré l’accord-miracle de « Mère-Qu’elle » : Il faut dire que vivre dans la misère ou le chômage, c’est mieux que de vivre sous les rafales de kalachnikov ou entre les bombes des « coalisés », même si on a les mêmes tous les mois en Europe, mais terroristes celles-là).
On va vous reparler de « Grexit » et bien sûr de « Brexit », mais on ne vous a pas parlé du vote hollandais sur « l’Ukraine-in », où le « Niet » l’a largement emporté.
Ça sonne comme d’une impasse, mais à part ça, « ça va mieux ».

Vous voulez que je vous dise ? Cette situation, avec ces autistes-là qui vous gouvernent, c’est encore pire qu’en 1968.
Certes, la jeunesse ne voulait pas de l’avenir qu’on lui proposait, sentant la société dans son ensemble, comme bloquée à l’issue des « trente-glorieuses », qui était déjà autiste, aveugle aux défis à venir.
Cinq ans plus tard, elle était rentrée dans le rang et a su tirer la couverture à elle, même si ça a mis plus d’une bonne décennie.
Et sans loi « sécurité-liberté » à supporter, ni aucun état de siège.
Que d’ailleurs, cette loi-là, pour la renouveler (c'est déjà dans les tuyaux, ça aussi), je ne sais pas encore ce qu’ils en ont décidé : Un petit-attentat sous fausse bannière, histoire de mettre la pression ?
Oui mais alors, c’est aussi faire la preuve flagrante que cette loi ne sert à rien…
Ou seulement une bonne campagne de communication autour de la sécurité des matchs de foot ?
Ou un renoncement de plus…

Là, en 2016, ça ne tiendra pas le temps d’une élection : Nos jeunes préfèrent s’expatrier, parier sur des défis qu’ils sont encore les seuls à entrapercevoir, qui n’existent même pas dans nos esprits étriqués du moment.
Et ils sont parfaitement conscients que le monde de la finance est proche de l’effondrement, que l’industrie-lourde, c’est mort, que le terrorisme est loin d’être éradiqué à travers la planète, que les matchs de foot, c’est bien, mais ça ne donne pas à manger à tout le monde, puisque chacun en pique tellement au passage dans la poche des plus pôvres de la planète.
Planète qui devient poubelle, sans même que l’accord « historique » du Bourget de décembre dernier n’ait changé quoique ce soit au problème…
Mais à part ça, « ça va mieux » !

Un peuple de frondeurs et d’incompétents. Et les jeunes investissent ailleurs ou, quand ils ne peuvent pas s’exiler, campent place de la République (ou ailleurs, peu importe) : Citoyen kleenex, citoyen zappeur (et fêtard) que j’en reste « baba » !
Personne ne leur a appris la notion de responsabilité (et depuis plusieurs générations maintenant, au moins deux), tel que je plains le prochain président.

Enfin bref, il semble que désormais tout à chacun s’accorde à considérer que l’autisme du « trisomique », plus personne n’en veut : Tout juste 14 % de délirants ou qui vont se faire shooter dans les « salles de shoot » grassement mis à leur disposition, tel que désormais ils se demandent même si finalement il ne faudrait pas encourager la culture du pavot et à défaut de la marijuana !
Les chinois ont d’ailleurs pris les devants : Ils ont acquis 17.000 hectares de terres cultivables dans l’Indre, pas vraiment un pays de « vigneux », au nez et à la barbe des SAFER chargées d'empêcher ce type de manœuvre, pour un prix à l’hectare 3 fois supérieur (15 K€) à sa valeur « administrée » par les dites SAFER !
Une belle entourloupe et pas seulement pour y cultiver du riz ou des arbres à pain, croyez-moi.

Finalement, « il » a raison : « Ça va mieux » en le disant !
Mais quelle tristesse…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube