Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

lundi 15 février 2016

Remaniement ? Pas grand-chose à en dire.


Comme d’habitude, un « coup politique »

À quoi s’attendre d’autre avec notre « Capitaine de pédalo à la fraise des bois » pris dans la tempête ?
Il sait qu’il a déjà perdu les élections de 2017.
Le PS joue sa survie, car il va être laminé aux élections législatives suivantes.
Le « Parti de Gôche » part à la bataille tout seul, enfin… son leader auto-proclamé.
Reste à se disputer les ruines du parti des écologistes ou… de finir de l’étriller.
C’est d’ailleurs ce à quoi il s’emploie : On va y revenir.

Parce que bon, les surprises n’en sont pas :
– On savait « T’oubliera » sortante : D’ailleurs elle n’a pas attendue le remaniement de la semaine dernière pour dégager !
Ras-le-bol, la gamine, parquée loin, très loin de ses indépendantistes guyanais.
Un « bon soldat » de la « Haut-Landie » pourtant, qui en avait avalé plus que pour grade…
– On savait « Fafa-l’empoisonneur » recasé au Conseil Constitutionnel pour son boulot des 9 prochaines années.
Il a trouvé chaussure à son pied et pourra continuer à veiller de loin aux turpitudes de son rejeton le plus déjanté…
– On savait que « Nicolas-Culot », petit-fils de « la voix de son maître » n’en serait pas : Pas fou, car eux, ils sont tous cinglés ;
– On savait que « Titine-Eau-Brie » pas plus : Elle préfère décidément les « chtis’ » et ne veut pas se cramer pour un retour rue Solférino (et pour 2022) ;
– On se doutait que l’ex, « Ségololo », prendrait du grade, même à la marge : Il ne peut décidément plus s’en passer.
– On savait que « J’y-aime-air-eau » en serait : Il a atterrit aux affaires étranges étrangères.
Fabuleux comme fauteuil : Deux anciens premiers ministre qui se succèdent à ce portefeuille, le second sous les ordres de son propre successeur à Matignon !
– Pareillement on savait qu’un PRG, « Jean-Mi-Bêle-lait » en l’occurrence ni plus ni moins que le pédégé, entrerait pour le dernier 100 mètres du quinquennat, et du coup il hérite d'un ministère de l'Aménagement du territoire de la Ruralité et des Collectivités territoriales : Rien de moins, rien de mieux.
– Et que « Vingt-sangs-Passés », l’ex de « Sicile-Du-flot-vert », entrerait, mais tout de même pas à la réforme de l’État : Je ne te raconte pas le bordel annoncé…

Il y en a toutefois quelques-unes :
– Tout d'abord la création d'un secrétariat d'État à « l'égalité réelle »  !
Mais si et comme je ne sais pas ce que c'est (hors la loi de 2014 et les divers observatoires et hauts-conseils existants sur le sujet), j'en causerai une autre fois.
Il échoue à la députée de la première circonscription de La Réunion, ce qui tombe parfaitement bien après le départ de « T'oubliera » : Un échange standard, ultramarine contre ultramarine !
– « Le Riant » cumulera bien des fonctions ministérielles et la présidence de la région « Bretagne », malgré ses propres dires et… la jurisprudence « Haut-Land » au sujet des cumuls. Même si c’était finalement assez logique.
D’abord parce que justement, les jurisprudences, c’est fait pour être faites et défaites…
Et puis, il règne sur des effectifs en campagne sur lesquels le soleil ne se couche jamais.
Et puis… compte tenu des « casseroles qui chauffent » dont je me fais l’écho jusqu’ici de temps en temps, il vaut mieux garder les cuistots qui ont su éviter l’explosion de la cocotte-minute.
« Pas-saint » reste, « Le Riant » aussi, alors que c’est justement le ministre des affaires étranges étrangères qui va se retrouver en première ligne au prochain coup sur les mêmes casseroles : Il s’agira de l’encadrer « au plus près »…
Et à deux, c’est mieux que tout seul ;
– « Emma-Nue-Aile-Corse » qui succède à « Pine-aile » qui dégage sèchement, au même fauteuil que « Sicile-Du-Flot-vert » après avoir bien démêlé la loi Alur, là, je trouve que ce n’est pas mal : On remet le couvert ?
Elle aurait pu aller aux anciens-combattants, non ?
Parce que bon, on est assez loin des 500.000 logements nouveaux par an promis par le candidat « François III » en 2012.
Va falloir cravacher, là !
Et celle-là, elle va vous faire caguer, je n’en doute pas une seconde, puisque la minette, non seulement elle est la moitié – … disons les deux-tiers – de « Déni Beau-pain », l’ex adjoint de « De-La-Nuée » aux transports parigots qui vous a bien laissé le boxon sur les boulevards, mais en plus, elle est comme ma cousine, celle qui a épousé mon « cousin-maigre-haie-triste » qui a réussi à faire élire leur fille-aînée au Conseil régional d’Île-francilienne sur les listes de « Marinella-tchi-tchi ».
Je veux dire qu’on ne savait jamais si elle était ou non enceinte !
On ne peut pas faire honnêtement la différence…
– « Pleur-Pèle-rein » est virée également sèchement. Normal, deux coréens, avec « Vingt-sangs-Passés » au Conseil des ministres, ça aurait pu faire jaser mes « cousins-Corsi ».
Bon, elle est remplacée par une collègue de promotion de l’ENÂ – on reste en famille et on se doit de se tutoyer – assez sexy pour pouvoir faire la différence, après avoir fait « la tournante » entre le ministère du commerce extérieur et celui du numérique : Elle aurait pu aussi faire les « vétérans » !
Perso, je ne la supportais pas trop : Elle ressemble trop à ma femme de ménage technicienne de surface (« area tecnica » en rital natif, ou mieux « donna delle pulizie ») que j’ai du mal à encadrer.
Vous noterez que son mari restera un temps au ministère de la fonction publique, alors que « La-Branchue » est remplacée par « Âne-Nique-Gît-Radin » la bien nommée (elle aime ça : Maman à 16 ans…) qui nous vient de Saint-Malo en passant par Saint-Pierre et Miquelon et elle-même remplacée par « Dédé-Val-ini » à la francophonie : Échange standard.
– Sauf l’arrivée d’une un peu plus sexy que les autres : « Barbarella Pompe-lini ».
Bon, elle n’est pas la bombe de la BD, mais elle est blonde, c’est déjà pas mal.
(cf. la bande annonce de 1968 : http://www.bandedessinee.info/Bande-annonce-Barbarella-1968 pour le plaisir de revoir Jane Fonda jeune…)
En bref, elle remonte un peu le niveau, sur la photo, avec sa collègue de la « Kul-Kul-ture ».

Perso, j’aurai bien remis : « Freddie-Mythe-errant » rue de Valois et même « Kouche-nerf » au quai d’Orsay, mais je ne suis pas « Menuet-Valse » qui a eu le culot d’expliquer qu’il est devenu ainsi patron d’un gouvernement « expérimenté »…
Car pour le reste, ça marche tellement fort, impôts, endettement, insécurité, Opex chez les indigènes, exportations d'armes, chômage, qu’on reprend les mêmes et on recommence !

D’après ce que j’en ai compris, l’ensemble des baveux de la presse-libre de gauloisie, toujours mauvaise-langue, affiche son scepticisme voire pire que ça. Les uns critiquent un gouvernement formé en vue de l'élection présidentielle de 2017, quand d'autres s'interrogent sur la cohérence politique de la nouvelle équipe.
Ce remaniement déçoit majoritairement la presse, qui dénonçait vendredi les calculs politiciens du chef de l'État qui ne change nullement de cap à 15 mois de la présidentielle et lui envoie une volée de bois vert.
« Monsieur Bricolage » : Le « Capitaine de pédalo à la fraise des bois » fait ainsi la une du Parisien, pour qui il « s'est contenté de petits réglages en vue de la présidentielle » de 2017. Idem pour Le Figaro, qui voit dans le remaniement « un dernier replâtrage pour finir le quinquennat ».
« Qui se plait à mettre "ensemble des pour et des contre", pensant qu'il "en sortira toujours quelque chose que l'on baptisera +synthèse+ ».

La Montagne est plus méchante : Tout « donne tout simplement l'impression d'avoir raclé les fonds de tiroir » en ayant élargi sa base en invitant écologistes et radicaux de gauche mais « sans poids lourds ».
Pour elle, une question demeure : « Quelle est la ligne politique ? »
Parce qu’il faut en avoir une, en plus ?
Il n’y en avait pas vraiment jusque-là, sauf à suivre le vent et les vagues…

En fait, la secrétaire nationale d'Europe-Écologie-Les Verts quitte son poste pour devenir ministre du Logement. C'est la principale « prise » de « François III » afin d'affaiblir au maximum le parti écologiste et l'empêcher de présenter un candidat à la présidentielle de 2017.
Il va réussir à faire « exploser » les écolos. Émiettés. Dispersés façon puzzle.
Et si c'était le but principal sinon l’unique objectif de ce remaniement ?

Élargir sa base politique avec un retour des écologistes au gouvernement. On peut dire que le président a globalement réussi son opération en débauchant celle qui était jusqu'ici secrétaire nationale d’EELV, et d’afficher les deux autres « prises » « Vingt-sangs-Passés » et « Barbarella Pompe-lini », qui avaient quitté EELV il y a quelques mois et ne seront « que » secrétaires d'État.
Avec ce « coup politique », il espère ainsi donner le coup de grâce à un parti en pleine déconfiture. Effectivement, de quoi empêcher une candidature de « Sicile-Du-Flot-Vert » à la présidentielle de 2017.
Du côté des Radicaux de gauche, c'est sans surprise que le tableau de chasse est complété. En vérité celui-ci aurait dû en être bien plus tôt mais il avait été empêché par les ennuis judiciaires dépassés. 

Quant au retour de l’ex premier-ministre (au quai d'Orsay), il signifierait aussi une « petite » ouverture en direction des « râleurs » du PS.
Certes l'ancien Premier ministre n'a jamais été un frondeur, loin de là, mais sa proposition de réforme fiscale avait été soutenue par la gôche du parti.
Une sorte de tentative de rééquilibrage donc.
Ceci dit, la question de l'aéroport de Notre Dame des Landes, pour éviter la fronde au sein du gouvernement entre tenants de deux solutions opposées, il a renvoyé tout le monde devant les électeurs à travers un projet de référendum local.
On ne sait pas encore qui, où, comment, et ça ne se fera sans doute pas, mais c’est une façon élégante de faire passer la pilule et de taire les grandes-gueules.
Et les zadistes alors ?
Et les VTC/Taxi/Loti, on fait pareil pour régler leurs problèmes, au juste ?

Notez aussi que, fidèle à sa politique antérieure, « François III » continue de promouvoir les « jeunes pousses » du PS, tel que j'en ai forcément oublié, parmi les nouveaux-venus : Veuillez m'en excuser, svp.
Une volonté symbolisée entre autres par l'entrée de « Juju-Malléole », avocate de formation, nommée secrétaire d'État chargé de l'Aide aux victimes.
C’est à elle aussi que nos vétérans des Opex, victimes du syndrome du Golfe vont devoir s’adresser, désormais… pour les seuls survivants : Elle va descendre de son armoire, celle-là !
Déjà qu’elle semble avoir prématurément vieilli… on va la retrouver avec des cheveux d’argent…
C'était cette même volonté de « renouvellement » qui l’avait conduit à nommer il y a quelques mois « Mymy-Elle-Konnerie » au poste de ministre du chômage.
On notera à cet égard qu’elle va avoir du renfort avec la nomination de « Cloclo Val-terre » au poste de secrétaire d'État chargé de la Formation professionnelle et de l'Apprentissage : Une quinqua sous la responsabilité d’une quadra, ça va être saignant… Mais c’est une façon de signifier que ces questions constituent la priorité de l'exécutif et aussi… de ne pas les faire avancer.

Et tout le monde aura noté la « parfaite stabilité » de « l'équipe économique » du gouvernement. « Pas-Saint/McRond/Équerre » gardent leurs attributions à Bercy : On ne change pas une équipe qui gagne, n'est-ce pas !
Mais… petit signal pas totalement neutre, « l'électron libre McRond » recule dans le rang protocolaire de la 11ème à la 13ème place.
On remarquera aussi que le gouvernement enfle, passant de 32 membres à 38…

Un phénomène courant en fin de quinquennat. En revanche, grande première, il y a plus de femmes (20) que d'hommes (18)… (et la parité alors ? Qu'est-elle devenue ?), même si aucune n'occupe de fonction régalienne, même pas « Ségolo » qui s'étonne que « Fafa-l'empoisonneur » garde un bureau au quai d'Orsay en qualité de Pédégé de la COP21, alors que ses propres compétences à elle ont été élargies au climat !
Vont-ils enfin s’organiser des « partouzes tournantes » à zouker toutes et tous z’ensemble de la sorte ?

J’espère qu’ils ont mieux à faire, notamment tenter de redresser la barre et de penser « intérêt du pays » et de son avenir.
Mais là, je n’en suis pas bien sûr, à vrai dire : Ils pensent seulement sauver les meubles !
Un coup politique, rien de plus : Un des derniers.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube