Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

vendredi 19 février 2016

Mon boss.


Torché à l’occasion…

Je ne sais pas ce qu’il lui a pris : Il pose une question idiote à propos des conjoints.
À savoir quelle est la meilleure façon de passer son temps avec.
L’un d’entre mes « petits-kamarades », voulant sans doute se faire bien voir répond : « Le temps que je passe avec ma femme est précieux car il me sert de fondation à une relation qui durera dans le temps. »
Un autre réplique qu'il préfère « passer du temps avec ma maîtresse, à cause de la passion et du mystère que je trouve avec elle ! »
La collègue-meuf présente dit alors :
« – Moi, j'aime les deux, mon mari et mon amant.
– Les deux ?
– Oui ! Si vous avez une femme et une maîtresse, ou un amant et un mari, chacun pensera que vous êtes avec l'autre lorsque vous n'êtes pas avec lui ou elle et ça vous permet de rester au bureau pour continuer à travailler ! »
Mouché… 

« Comment appelle-t-on un alcotest en terme culinaire ?
Un soufflé aux amandes. »

Une jeune fille confie à son amie :
« – Mon rêve, ce serait d'épouser un archéologue.
– Ah bon ? Et pourquoi ?
– Parce que plus on vieillit, plus il vous aime. »

Un exploitant agricole est réveillé en pleine nuit par du chahut dans son étable.
Il s'y précipite et se rend compte qu'une des vaches est en train de mettre bas.
Alors qu'il aide l'animal, l'homme s'aperçoit que son fils âgé de quatre ans l'a rejoint et qu'il observe la scène avec une curiosité évidente…
L'agriculteur hésite un instant et se dit finalement : Je vais le laisser regarder et s'il a des questions, je lui répondrais.
Quand la mise-bas se termine enfin et que le petit veau se redresse malhabilement sur ses pattes, l'homme interroge son fils :
« – Alors Robert, tu as des questions ?
– Oui j'en ai une papa », répond le fiston. « À quelle vitesse il allait le veau quand il a percuté la vache ? »

Ça se passe encore à la campagne.
C'est le grand jour pour Robert devenu adulte, fils aîné de sa famille de fermiers, qui va à la ville passer les examens pour devenir gendarme.
Il revient tout fier le soir :
« Papa, Papa j'ai été reçu, je suis gendarme ! »
Le père :
« – Milmiliarded'vindiou faut fêter ça !!! Mais qu'est-ce qu'ils t'ont demandé ?
– Ils m'ont demandé combien faisaient 3 x 7 et j'ai répondu 20.
– Mais cré nom d'une pipe 3 x 7 ça fait 21 !
– Peut-être papa, mais c'est moi qui étais le plus proche du bon résultat ! »

C'est Bernard qui est chez le coiffeur et à qui le coiffeur demande quelle coupe il désire.
« – Je voudrais être rasé sur le côté gauche, la banane mais juste à droite et de travers, la brosse sur le dessus mais avec un trou au milieu, la nuque dégarnie mais avec quelques touffes par-ci par-là.
– Mais, mais… Ce n'est pas possible, ça ! Ce n'est pas une coupe.
– Ah ouais ? Pourtant c'est ce que tu m'as fait la dernière fois… »

« – À combien rouliez-vous ? » demande le gendarme.
« – À deux seulement ! Mais si vous voulez monter, il reste de la place ! »

En mettant de l'ordre dans leurs papiers Robert et sa femme tombent sur un billet d'un magasin de cordonnerie.
Ce billet datait de plus de dix ans !
Ils éclatèrent de rire et se demandèrent à qui de lui ou d'elle, pouvaient être ces chaussures et, surtout, ce qu'il en était advenu après plus d'une décennie !
Par curiosité, Robert se rend à la boutique, tend son bon au cordonnier qui part dans son arrière-boutique et revient avec une paire de chaussures aux talons décollés en disant :
« Revenez jeudi, ce sera prêt … J'ai été débordé ces derniers temps ! »

Un gendarme fait stopper une automobile :
« – Vous n'aviez pas vu le feu rouge ?
– Si, si ! C'est vous que je n'avais pas vu ! »

Le commissaire de police questionne un jeune agent qui vient d'être recruté :
« – Avez-vous déjà vu un détecteur de mensonges ?
– Mieux que ça, chef, j'en ai épousé un ! »

Un homme et une femme se rencontrent dans un bar.
Ils discutent un peu et puis comme cela arrive dans la vie, ils décident d'aller chez madame.
Après quelques verres, l'homme enlève sa chemise et se lave les mains.
Ensuite il enlève son pantalon et à nouveau il se lave les mains.
La femme qui regarde tout ce rituel lui dit :
« Je parie que tu es dentiste. »
Lui, très étonné, répond :
« – Oui… mais comment as-tu deviné ?
– C'est simple », répond-elle, « tu ne fais que te laver les mains. »
Au bout de quelques temps, ils commencent à faire l'amour et lorsqu'ils ont terminé, elle dit :
« Tu dois être un sacrement bon dentiste ! »
Lui, rayonnant après un tel compliment a son ego, répond :
« Bien sûr que je suis un excellent dentiste, comment sais-tu cela ? »
Elle, avec un visage imperturbable :
« Je n'ai rien senti ! »

Définitions du mariage entendues pour vous :
– Un acte religieux qui consiste à créer un crucifié de plus et une vierge de moins.
– Une sentence dont le « condamné à perpétuité » est libéré uniquement pour mauvaise conduite.
– Un faux-espoir : Aucune femme n'a jamais ce qu'elle espérait et aucun homme n’a jamais espéré ce qu'il a.
– D’un point de vue mathématique, c’est une somme d'emmerdements, une soustraction de libertés, une multiplication de responsabilités et une division des biens.
– La méthode la plus rapide pour grossir.
– C'est la seule guerre où l'on dort avec l'ennemi.
– Accessoirement, ça sert à résoudre des problèmes que l'on aurait jamais eu en restant célibataire.

Un lundi matin le facteur fait sa tournée et il remarque que les deux voitures de Robert sont toujours dans le parking.
À ce moment-là, justement Robert sort de chez lui avec un paquet de bouteilles de bière et d'alcool vides.
« – Wow ! Vous avez dû avoir une méchante party hier soir !
– Oui, nous étions 15 couples des environs et aux alentours de minuit, nous étions assez saouls pour commencer à jouer à « Qui suis-je ? ».
– Ah ! Et comment ça se joue ?
– Ben ! Tous les gars entrent dans la chambre à coucher, se déshabillent et ensuite reviennent dans le salon, couvert d'un drap de lit, avec juste le zizi qui dépasse à travers un trou dans le drap.
Alors les femmes devaient deviner qui se cache sous le drap. »
Le facteur éclate de rire.
« – Dommage ! J’ai manqué ça !
– C'est une bonne chose, car votre nom est sorti quatre ou cinq fois ! »

Étude scientifique rapportée par Bernard : Tout ce que vous ignoriez sur le pet !
– Des physiologistes Hollandais ont déterminé que les nouveaux-nés produisent leur premier pet 30 minutes après la naissance.
– Manger trop rapidement, mâcher du chewing-gum, respirer anormalement, augmentent le volume des pets par 3 ou 4.
– La moyenne quotidienne des pets d'un individu adulte en parfaite santé est de 14 pets par jours.
– Les femmes pètent 5 fois moins que les hommes.
– La quantité de gaz produit quotidiennement par un individu adulte en parfaite santé est de 13 à 15 litres.
– Une altitude de 7.000 m augmente par trois ou quatre la production de pets d'un individu.
– 12 % des Américains avouent avoir été tenté de mettre le feu à leurs pets mais seuls 3 % se sont brulés le kul.
– 71 % des personnes avouent trouver du plaisir à péter en nageant.
– 67 % déclarent lâcher leurs vents dans leur voiture ou les transports en commun, bus, métro et train.
– 21 % des Américains avouent avoir pété dans leurs mains et la moitié reconnaissent qu'il s'agit d'un comportement anormal.
– 96 % des enfants Hollandais avouent aimer péter à l'école pendant les cours.
– 52 % des Américains et 49 % des Hollandais avouent ne pas revendiquer leurs pets et accusent une tierce personne.
– 1 % des péteurs attendent que leur partenaire pète pour en faire autant.
– 8 % des péteurs pètent devant leur chien pour s'amuser.
– 1 % des péteurs font des concours de pets avec leur conjoint.
– 0,5 % des péteurs trouvent irrésistible de péter dans les enterrements.
– 7 % des péteurs s'amusent à péter dans l'eau du bain et un tiers de ceux-ci ont déjà tenté de récupérer le pet avec un verre placé à l'envers pour tenter de l'enflammer…
Intéressant, n’est-ce pas.

Résultat d’un audit sur les appréciations des collaborateurs : Une compilation de médisances qui en dit long sur la performance de la « boutique » !
« – Travaille bien, seulement quand il est sous surveillance constante et qu'il est coincé comme un rat dans un piège.
– Je ne permettrais pas à cet employé de se reproduire.
– Depuis mon dernier rapport, il a atteint le fond et il a commencé à creuser.
– Elle se fixe des niveaux de performance très bas et ne les atteint jamais.
– Cette employée devrait aller loin, et plus tôt elle partira, mieux ce sera.
– Ce collaborateur prive tout un village, quelque part, d'un idiot.
– Ce n'est pas le couteau le plus tranchant du tiroir.
– Un gros ignorant, cent fois pire qu'un ignorant ordinaire.
– A une excellente mémoire photographique, mais avec le capuchon de la lentille collé dessus.
– Aussi clair que la banquise en Décembre.
– Un organisme unicellulaire le bat sur les tests de Q.I.
– A donné son cerveau à la Science, avant d'en avoir fini avec.
– Est tombé de l'arbre généalogique.
– Les barrières sont descendues, les lumières clignotent, mais le train n'arrive pas.
– A deux cerveaux : Le premier est perdu et le second est parti à sa recherche.
– Si les cerveaux étaient taxés, il obtiendrait un rabais.
– S'il était plus stupide, il faudrait l'arroser deux fois par semaine.
– Si vous lui donniez des centimes pour chacune de ses pensées, vous obtiendriez de la monnaie.
– Si vous vous placez assez proche de lui, vous pouvez entendre l'océan.
– Certains boivent à la fontaine de la connaissance, lui ne fait que se gargariser.
– Le plus dur, c’est de penser qu'il a battu plusieurs millions de spermatozoïdes. »

Merci à toutes et à tous : Bon week-end quand même à vous !

I3

PS : Ô mon Dieu : Le carré de Jacques !

Deux vaches folles chrétiennes se retrouvent à une réunion de prières.
Que se disent-elles ?
« Prion ! »

Un pasteur rencontre une de ses paroissiennes qu'il ne voit jamais au temple.
Comme il s'en étonne, la dame lui déclare :
« – Oh je suis croyante, Frère, mais je ne pratique pas.
– C'est comme moi », répond le pasteur : « Je suis nudiste, mais je ne pratique pas. »

« Un athée, c'est un raté qui n'en a pas l'air »
(Pour ce qui n’ont pas les neurones en place : un Raté sans R, quoi !)

À l’université libre, en cours de théologie…
Le professeur, doctement :
« En fait, il n'y a pas eu de réel miracle lors de la traversée de la mer rouge, par Moïse et le peuple d'Israël ; en effet, de nombreuses personnes s'accordent pour dire qu'il est fort probable que des vents contraires aient balayé la mer de droite et de gauche, la soulevant et laissant à nu le sable… Ce qui permit aux hébreux de passer les pieds dans un maximum de 10 cm d'eau…
Donc, il nous faut relativiser les choses.
Moïse, qui habitait depuis des années dans la région, connaissait parfaitement le phénomène et s'y attendait le jour où il est allé chercher le peuple hébreu en Égypte. »
Soudain dans la salle, Moshe, un étudiant équipé de papillotes et de kippa, se met à sautiller de joie, et à crier :
« – Miracle ! Miracle !
– Mais calmez-vous, taisez-vous, calmez-vous puisque je viens de vous dire qu'il n'y avait pas de réel miracle, vous n'avez rien compris…
– Si, Si, il y a eu miracle ! … Toute l'armée des Égyptiens s'est noyée dans 10 cm d'eau ! »

@ +

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube