Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

mardi 12 janvier 2016

« Jupette* », l’increvable !


Celui-là, la semaine dernière,

Il nous en a fait tout un plat assez extraordinaire à l’occasion de la sortie de son « bouquin-programme » : Il avait un avis sur tout, les caricatures, le botox de « Rachi-dada-mimi », la vie des mouettes au long-cours et même sur la bi-nationalité !
Consulté comme un gourou dont l’avis est indispensable pour survivre.
Superbe : Il les a tous mis au rencard, au moins provisoirement et caracole au firmament des sondages depuis.
Et j’adore !

« Bling-bling » et son armée de « pas encore déchus » veulent le flinguer.
Forcément, il domine de façon écrasante sondages et études d'opinion, quelles que soient les questions et leurs formulations.
Popularité ? « Jupette* ».
Crédibilité ? « Jupette* ».
Confiance ? « Jupette* ».
Vainqueur de la primaire de la droite ? « Jupette* ».
Meilleur score de la droite républicaine au premier tour d'une élection présidentielle ? « Jupette* ».
Qui écraserait Marine Le Pen au second tour de cette présidentielle ? « Jupette* ».
Toujours et encore, « Jupette* » !
Il est partout.

Et ces kons de LR n'avaient en rien anticipé l'éclosion, aussi brutale qu'inattendue, d'un tel phénomène politique.
La mode « Jupette* ». La vogue « Jupette* ». L'envie « Jupette* ».
Je suis le seul à en avoir parlé depuis plusieurs mois, sans que ça n’émeuve quiconque… Même chez mes « potes » de la rue Vaugirard (que je vois moins souvent, éloignement oblige).
« Bling-bling » et ses porte-flingues ne parviennent toujours pas ni à comprendre ni à admettre.
Dans un premier réflexe de délirants, ils ont expliqué que le maire de Bordeaux n'osera même pas affronter leur « champion », qu'il n'ira pas à la primaire.
« Trop vieux », serinaient-ils, « pas assez de force de caractère, les sondages finiront bien par s'effondrer », ce qui reste encore possible.

Or, personne n’avait encore pigé qu’à 70 ans aujourd'hui, il s'avérait en réalité dans l'esprit des gaulois que c’est un atout de taille : « Jupette* » président saura prendre des risques, il pourrait prendre les mesures nécessaires puisqu’il est factuellement « inéligible » une seconde fois ;
D’autant qu'une large majorité des gaulois ne supportent plus l'excitation et les sautillements perpétuels de « Bling-bling » et qu'en comparaison, l'apaisement façon « Jupette* » devient un atout de taille.
Et comme le premier cercle de « Bling-bling », tétanisé par les coups de colère du grand-manitou, n'osera jamais lui expliquer que « Jupette* » ne lâcherait pas, qu'il avait pris assez de coups, notamment judiciaires, et survécu à des « meurtriers » de la politique autrement plus costauds, brutaux et pervers que « Bling-bling » qui n’a même pas accroché « Vil-Pain » à son tableau de chasse, mais tout juste une « minette » sur le retour en la personne de « Ségololo », il peut ne pas faire le poids.
Même « François III » en habit de « Capitaine de pédalo-national à la fraise des bois », tout flanby qu’il est, lui aura mis la branlée de la décennie, c’est dire !
Que personne ne s’en est d’ailleurs remis depuis…

Alors, comment l'atteindre ? Mais c'est évident, en le faisant passer pour un candidat de … gauche !
Mauvaise pioche : Non seulement il « droitise » son discours, mais en plus, si ça prend, les bobos-soces vont s’en réjouir à en oublier leurs mauvaises idoles du PS !
Là, franchement, je me marre.

Et les chances de « Jupette* » ne sont pas minces. Il offre un profil qui correspond aux attentes et aux besoins. Les Gaulois ont soif de fierté nationale.
Celle-ci exige du chef de l’État une dignité qui a souvent fait défaut, en commençant par l’affaire Leonarda qui demeure comme une blessure de la dignité nationale, où la « quéquette de Juju Gale-haie » s’était effondrée sur son scooter dans le ridicule en proposant à la jeune-fille expulsée de revenir dans ses bras avec les félicitations du jury.
Sans doute un chef d’État plus circonspect, plus réservé, voire distant, retrouvant l’idée gaullienne du prestige, serait-il plus conforme à l’aspiration populaire, abreuvée de communication stérile à court terme, de signaux en tous genres et de gesticulations en tous sens. 

Enfin, les gaulois ont toujours eu un faible pour ceux qui ont souffert en chemin.

C’est la règle pour les présidents de la Vème République qui ont été réélus (« Mythe-errant » ou « Le Chi »), sans même parler de De Gaulle.
« Giskar-A-la-barre », « Bling-bling » ou « François III », élus trop tôt et trop facilement, n’ont pas ou n’auront sans doute pas cette deuxième chance, même si les deux derniers ont aussi connu leur traversée du désert.
Le parcours éminemment plus difficile et torturé de « Jupette* », passant par la case « exil », doit lui laisser tous les espoirs. 

Car en plus, il la joue fine, juste dans le cadre du programme des Républicains/démocrates, sans pour autant, sur des sujets graves, essentiels, parfois moraux, céder en rien aux penchants excommunicateurs de la « réac-academy » qui, en ce moment, dans les médias et ailleurs, donne le ton.
Du grand art assumé.

D'abord, il n'hésite pas à exécuter (tout en disant qu'il voterait la réforme) le projet de déchéance de la nationalité, non pas qu'il serait insuffisamment dur, répressif, mais qu'il ne servira à rien : « Ce n'est pas une réforme utile. Son efficacité sera faible, voire nulle. C'est un coup politique de François Hollande pour semer de la confusion dans le débat. Dans un moment où notre pays a besoin d'unité et d'apaisement, c'est un acte de mauvais gouvernement ».
Pan, prend ça dans les gencives, même si ça ne le gêne pas – mais ils sont  peu nombreux à l’avoir noté – qu’il reprend l’essentiel de la mesure dans son programme à lui.
« Jupette* » revient aussi et astucieusement sur la polémique, qui traverse droite et gauche, à propos des « racines chrétiennes de la Gauloisie-laïcarde ».
Et il te le fait soft sur canapé du bon sens : « La France a des racines chrétiennes, c'est une réalité culturelle et historique. Nier ces racines, c'est renier ce que nous sommes ».
Et puis il enrobe le tout dans un patriotisme de bon aloi : « C'est d'abord ma terre, la terre de mes pères, ma patrie ».
« Être Français, qu'est-ce que cela signifie au fond, au-delà du passeport, de la carte d'identité ? » 

« L'identité heureuse ? Je ne vis pas au pays des Bisounours, mais c'est ma définition d'un patriotisme moderne ».
Mais ne va pas encore jusqu’à évoquer la « préférence nationale » comme lui indiquait Georges Marchais « Achetez Français »…
Ça viendra peut-être, déjà à travers les étiquettes : « Fabriqué en France » n’a pas la même valeur à mes yeux que le « Made in France », même si je suis bien le seul…

De toute façon, ils sont des millions tenants d'une gauche (très) modérée et du centre-démocratouille à rappeler sans relâche leur soutien à « Jupette* » et ce, pour une double raison : Empêcher coûte que coûte le retour de « Bling-bling » et trouver une solution de rechange au à cas où « François III » ne serait plus en mesure de l'emporter.
Parce que lui, il va se représenter sans passer par la case primaire, même si quelques-uns se réveillent un peu tard pour en exiger une aussi à « gôche » : Pensez donc, 500.000 chômeurs catégorie A basculant en un an en formation dans la D ou la E, plus presque 100.000 à faire leur service civil, ça va forcément avoir l’apparence d’une forte décrue du chômage.
Même si ce n’est qu’un trompe-l’œil qui ne trompera personne, sauf les « autistes-programmés » bien sûr : Les apparences seront sauves.

Propositions modérées et pourtant clairement dans la ligne des « LR », puisque « Jupette* » plaide pour un « État fort », quand « Bling-bling » martelait encore en novembre dernier vouloir « restaurer l'autorité de l'État ».
Lors d'une convention à la même période consacrée à la sécurité, Les Républicains/démocrates préconisaient la création de 20.000 à 30.000 places de prison supplémentaires là où « Jupette* » en réclame aujourd'hui 10.000.
Ils voulaient rétablir les peines planchers, supprimer les réductions de peine automatiques et les mesures de substitution pour les longues peines ?
Le maire de Bordeaux reprend toutes ces mesures dans son livre et en apporte d’autres comme la subordination du versement des « alloc’ » à la présence des enfants dans les ékoles, de conditionner le regroupement familial au travail, d’accélérer les procédures d’asile en limitant celui-ci aux ressortissants des pays non-sûrs, d’exclure du droit du sol les enfants de clandestins. Mais aussi un rétablissement de l’ordre et de la loi dans le milieu carcéral, avec un recours plus limité aux peines de substitution, la légitime défense élargie pour les policiers, des amendes immédiates pour les fumeurs de cannabis.
La naturalisation du droit du sol seulement si l’un des deux parents est déjà un national, de limiter l’AME aux cas d’urgence, là où « François III » vient de rendre payant les secours et soins issus d’accidents sportifs ou d’activités de loisir… pour tout le monde.
Du costaud, que je vous dis, parce que j’en passe et des pas mal !

Avec ce livre, « Jupette* » entre de plain-pied dans la campagne interne, juste dans le bon timing.
Et du coup c’est « Bling-bling » et ses partisans qui prennent du retard, tout comme « Fifi-le-déchu » qu’on a du mal à entendre.
D’ailleurs, il s’en plaint auprès des abonnés de son blog : « Parlez de moi, faites-moi connaître »…
Le kon, je te jure !

Enfin, voilà qui est parti. On va suivre ça avec délectation.
Même s’il faut que j’envisage un retour éclair en « Gauloisie-primaire & viscérale » en novembre pour aller voter contre « Bling-bling » pour une élection à « 4 tours » (chère à « Inco » mais sur un mode différent de ce qu'il proposait).
« Berre-trans » n’est plus, « Le-Mère » n’est pas encore mûr : Il ne sera bon qu’en 2022, à condition aussi qu’il blanchisse un peu sous le harnais dans quelques ministères d’importance d’ici-là.
Je me demande bien pour qui ira mon bulletin, finalement…

* Je mets un astérisque (*) derrière le surnom de « Jupette* » pour trois raisons :
– Je ne veux pas qu’on reconnaisse de qui je parle, il pourrait mal le prendre et je n’ai pas envie de me fâcher avec quiconque…
– De plus, ce n’est pas moi qui lui ai attribué ce sobriquet, mais la presse quand on a vu la composition très « féminisée » de son gouvernement, il y a des années de ça : Vous n’étiez pas né, vous ne pouvez pas savoir…
– Enfin, il a reconduit une prime à la casse des vieilles-charrettes inventée par « Bat-la-mou ». Celle-là, on l'a appelée la « Balladurette », alors lui, il a bien droit à la « Jupette* », non ?
Donc rien à voir avec ses tenues vestimentaires, rassurez-vous : Les mauvais esprits, cassez-vous d’là !

9 commentaires:

  1. Vous êtes bien optimiste !
    Il y aura une guerre civile bien avant les présidentielles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est trop tard pour la guerre civile !
      On est trop près des élections de 2017 pour l'envisager.
      Et elle devait avoir lieu en juillet 2014 : Là, les esprits étaient mûrs pour une action musclée des "capitaines" (l'armée) après les manifestations pour tous.
      Mais on n'a eu droit qu'à une trentaine de meks interpelés pour avoir sifflé et hué ma cortège présidentiel sur les "champs".

      Maintenant, on n'est pas à l'abri d'un "big-crunch" financier et d'un "bail-in" pour sauver les banques et ruiner la populace...
      Quand les retraites et les fonctionnaires ne seront plus payés, là on pourrait avoir du monde dans les rues : Dès lors, tout peut arriver !
      Même si je n'y crois pas trop, sauf en Grèce et à Porto-Rico.

      Bien à vous, Anonyme !

      I-Cube

      Supprimer
  2. Il faudrait arrêter avec tous ces médiocres...
    On a la mémoire courte comme toujours... on recommence le même cinéma systématiquement à vouloir faire élire des médiocres/corrompus...

    Pourquoi voter pour ces gens ? pourquoi voter tout court tant qu'il n'y aura pas un changement radical (tirage au sort etc)? y'en a marre de ces professionnel de la politique ! qui les choisi ? qui les porte à notre vue ?...
    la mascarade continue encore et encore...
    "Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traitres n'est pas victime ! il est complice." Orwell

    Un p'tit détour par ici : http://www.pierrecarles.org/-rubrique18- ou ici http://www.pierrecarles.org/-rubrique17- ou ici https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Jupp%C3%A9 (affaire des emplois fictifs et voir la condamnation...)
    ces gens sont à vomir...

    Désolé pour "ce coup de sang", mais des fois, ça fait du bien...

    J'en profite pour attirer votre attention, de nouveau je crois, sur cette excellente chaine youtube : Thinkerview https://www.youtube.com/channel/UCQgWpmt02UtJkyO32HGUASQ (les dernières sont passionnantes)
    - https://www.youtube.com/watch?v=TR9IG4Ysuv0
    - https://www.youtube.com/watch?v=fmgxfvbAMK8
    Des intervenants de qualité et qui n'ont pas peur de dire les choses...

    Le "nouveau monde" finira bien par écraser l'ancien !
    Espérons qu'il ne tarde pas trop...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le "monde d'après", figurez-vous cher anonyme que le "monde d'avant" se défend becs et ongles : On en recausera encore pendant beaucoup d'années, mais rien que la COP21 et son accord "fumiste" risque de n'être finalement qu'un coup de maître du "monde d'avant" pour maintenir en esclavage le plus grand nombre au nom de la défense des ours-blancs, en paupérisant encore plus de monde que jamais depuis l'ère colonial, plongeant même nos propres communauté dans une misère sans nom : A suivre de près !

      Pour ce qui des fats et voyous qui se la pète avec notre pognon, celui dont il dispose à leur guise sans jamais l'avoir gagné, on n'a hélas pas encore trouvé la solution malgré des essais ici et là.

      Je pense aux Islandais qui n'ont pas hésité à remettre leur constitution entre les mains d'une commission citoyenne pour en débattre.
      Et qui ont osé dire "m..." (étron) aux créanciers anglo-saxons de leurs banques à eux : Point-barre, à la ligne.
      Une démarche rare.

      Pour le reste, la sélection des élites-élues ressort de mécanismes qui ne donne pas nécessairement satisfaction :
      Entre des élections à un tour américaines (en fait deux tours avec les primaires), celles britanniques uninominales qui obligent au vote utile, ou celles à l'Allemande - sur listes bloquées avec arrangements sur tapis-vert après-coup, sachant que déjà pour se glisser sur une liste en position éligible, il faut ramer et faire œuvre d'allégeance à un niveau écœurant, un peu comme nos européennes, nos municipales ou nos régionales - ou listes ouvertes comme en Irlande (panachage autorisé) et il mettent 8 jours pour dépouiller tous les votes, on n'a inauguré en "Gauloisie splendide", mais que pour les présidentielles l'idée d'un "4 tours".

      Deux aux primaires quand il y en a une où l'on vote pour au premier tour, puis contre le plus mauvais au second tour, pour ensuite refaire la même chose hors primaires.
      Et on ne sait toujours pas si c'est le meilleur qui est élu et à qui on va confier l'avenir du pays, ou seulement à celui jugé non pas le plus prometteur mais le moins mauvais.
      Et là, il s'agit seulement de notoriété (Lamartine a été ainsi élu dans plusieurs circonscriptions et Louis-Napoléon a capitalisé sur son nom de famille auprès de la génération de la "grande armée"), donc de marketing !

      Et ils s'y entendent tous à ce jeu-là...
      C'est pour quoi "Jupette" a ses chances, comme du moins mauvais, pas du meilleur contrairement à la légende du "meilleur d'entre nous" !

      Passons, on va suivre son ascension ou sa débacle : Il a l'avantage pour moi que c'est celui que je connais le mieux pour l'avoir croisé à plusieurs reprises et même déjeuner avec lui.
      Mais il a des tares à mes yeux que vous ignorez pour la plupart, et notamment celle d'avoir été ministre de "Bling-bling" : Ca, c'est une impardonnable erreur, à mon sens !

      Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer
    2. A propos, merci pour tous ces liens instructifs.

      Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer
  3. Il n'y aura pas déflation mais stagflation Mr Cube :

    1) Le Baltic Dry Indice en chute libre : (http://www.lloydslistintelligence.com/llint/dry-bulk/baltic-dry-index.htm)
    2) La Fed va continuer à relever les taux en 2016
    3) L'invasion organisée des muslims moyenageux dans une europe en standby.
    4) Le reset économique annoncé par dame Lagarde au dernier Davos.

    D’où mon premier post !

    A moins qu'on ne recrute à St Pierre et Miquelon, je vais me mettre à la spiruline et creuser un terrier !
    Je vais quand même terminer sur une note positive : Ce mois vous pouvez déposer des noms en .corsica

    Cordialement
    Pace e salute

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les ".corsica", j'étais au courant.
      Il faut que je vérifie le cahier des charges autour de ça, notamment par qui il est tenu : Je suppute et redoute un coup-fourré de mes "cousins-natio"...

      - On va vers une contraction majeure : C'est ce qu'indique l'indice Baltic.
      - La remontée des taux sera lente et plutôt symbolique : Les marchés anticipent.
      - L'invasion des réfugiés sont à la fois une chance de résurrection de la "vieille Europe" qui n'a pas assez "d'esclave" à mettre devant ses machines-outils et un défi majeur : On le voit encore dans le traitement allemand de la saint-sylvestre à Cologne, mais aussi dans une dangereuse flambée des actes christianophobe jusque dans nos églises locales, cimetières, volés, pillés et même incendiés.
      Mais la presse préfère encore parler des islamophobes quand ce n'est pas des antisémites. Tout ça porte à confusion et ce n'est pas très encourageant pour l'avenir !
      - Quant au reset économique, il manque à la fois sur le plan technologique, même s'il est en préparation et va tourner autour des énergies-libres : Là, le "monde d'avant", celui du pétrole, du charbon, il a du mal à lâcher prise... Faut comprendre.
      Mais surtout, la finance n'est plus contrôlée et va finir par se vautrer à terre à force de prendre des risques insensés et tellement dilués qu'on ne sait même plus où ils se logent.
      Dramatique...

      La spiruline ? Faudrait essayer de chercher quelque chose de plus fort, non ?
      Vodka, Châtreuse, Cognac...
      Avec glaçons, ça se boit comme du petit-lait : Je sais, j'en faisais des cures quotidiennes...

      Bien à vous !
      Pace è salute a voi !

      Supprimer
  4. En accord à vous cher Anonyme !
    Cependant, pour le Baltic Dry (que j'avais remarqué chez Zero Hedge), il y'a toujours une solution : une bonne guerre !
    Cdlt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On y est à la guerre !
      Elle est même dans nos rues...

      Reste les puissances régionales du Golfe persique qui en sont à couteaux-tirés.
      Le risque est fort, jusqu'au cœur de l'Afrique, mais je ne crois pas à cette hypothèse : Il n'y a rien à gagner pour les futurs belligérants, ni pour les uns, ni pour les autres.
      Juste à s'affaiblir mutuellement encore plus : On l'a constaté avec la première guerre Iran/Irak.
      Mais c'est une façon de faire encore plus d'esclaves dociles pour nos économies occidentales ...
      Figurez-vous que même la population italienne en vient à diminuer (c'est officiel pour 2015) : Pas bon pour l'avenir économique du pays, ça !

      Alors une "saignée aveugle" ? Pas bien sûr que ce soit la solution.

      Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube