Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

mardi 3 novembre 2015

Demain,

À la même heure que celle de la mise en ligne de ce billet,
 
Et si tout va bien, je serai sur une table d’autopsie.
Enfin pas moi, mais mon double quintal à moi-même.
En revanche, si tout va « pour le mieux », je sortirai seulement « des vapeurs »…
 
Dans la première hypothèse, si quelqu’un aurait l’amabilité de ramasser les morceaux et de mettre tout ça dans un sac à ensevelir du côté du nouveau cimetière de Calvi, sous la chapelle de Notre-Dame de la Serra, de là où je pourrai surveiller la baie et sa citadelle, je n’y verrai pas d’inconvénient.
Ce qui me rappelle que j’ai déjà vécu ça, en rêve : Je cherchais ma mère disparue sous mes yeux à l’occasion d’un accident de voiture dans une vallée très profonde serpentant dans une forêt très dense et sombre : Je parviens à arriver dans son refuge, tout petit, tout étroit, très sombre, rempli de ses robes, avec un lit étroit, mais sans elle. Le téléphone sonne, je décroche et justement c’est sa cousine calvaise qui l’engueule…
Suffoquant !
Bref, si ce n’est pas possible, qu’on jette le tout aux chiens, ce n’est pas bien grave.
Comme je ne compte pas revenir, ni après-demain ni dans une éternité, je m’en tamponne le coquillard (et même le reste dans l’état où je serai rendu).
 
Dans la seconde hypothèse, bien plus redoutable parce que je suis un « grand douillet », je ne vous raconte pas le calvaire à venir.
D’autant que je suis à peu près sûr qu’ils vont tout faire pour me réveiller, parce que sans ça, ils ne seront pas payés…
Ou alors du si peu que ce ne sera que le minimum imposable pour les « Gaulois qui opèrent » sur le Rocher…
Pas le « black » réclamé !
Dire qu’en l’espèce même le fisc-gaulois va encore profiter de mon décès : C’est rageant !
Et au détriment de la sécu monégasque, en plus.
Je vous assure, c’est trop, là…
 
En attendant, je pense encore à vous.
Pour ne pas laisser « écran noir » ou inerte, dès demain, après un petit post sur les menaces qui tournent autour de la COP21 déjà programmé, j’avance la mise en ligne des chapitres de « Au nom du père » tome II des aventures de « Charlotte ».
Ils étaient jusque-là programmés pour les dimanches matins, histoire de vous fournir un peu de lecture (alambiquée…) pour vos longs week-ends hivernaux.
Et je rappelle à l’occasion, que ce sont des reprises de l’été 2012.
Qui rappellent elles-mêmes les délires de l’actualité de l’année 2011, dense en forfaitures diverses et avariées.
 
On y raconte, notamment et parmi d’autres aventures (je vous rappelle que le thème, ça reste « le meurtre par procuration », et là je « me défonce » parce qu’il y en a plusieurs), comment le « Banquier mondial des pôvres » et autres États en faillite sis à New-York a manqué d’être émasculé : Il se sera contenté, hébété, d’un court séjour au Sing-Sing local et de claquer trois ans de salaire sans broncher pour être « récupérable » par Madame…
Qui a fini par le jeter un peu plus tard sans même entamer « sa dot », héritée de son grand-père, trafiquant marchand de tableaux et autres œuvres d’art.
 
Une affaire qui a fait grand-bruit tout au long de cette année-là et lui aura coûté son fauteuil de futur Président de la République cédé à bon compte et en solde à « Gras-nul-laid », dit aussi « François III », l’actuel « capitaine de pédalo à la fraise des bois ».
Parce que déjà à cette époque, sans avoir à faire parler les urnes, on savait que « Bling-bling », au moins depuis janvier/février, ne pouvait pas se faire réélire…
 
Quelques-uns, sauf l’intéressé, savaient aussi que celui que j’appellerai plus tard « DLK », pour David-Lévy-Kohlberg (je n’avais pas encore trouvé de pseudo pour éviter de me prendre un procès pour calomnie entre les dents) ne pourrait pas non plus accéder à la magistrature suprême de mon pays-à-moi-même (celui que j’aime tant…) tellement le « sortant » lui réservait « l’arme nucléaire », s’il se présentait…
Et il avait des munitions en réserve, qui d’ailleurs n’ont toujours pas été tirées : De quoi faire sauter les institutions toutes entières et la gôche-socialiste pour de nombreuses années en prime.
Ce kon de « Bling-bling » qui redoutait tellement « Déesse-khâ », il était si sûr de ne faire qu’une bouchée de son successeur, jugé pour le moins assez falot et sans saveur, qu’il n’a même pas pensé à les utiliser…
Et quand il s’est rendu compte de son erreur personnelle à la lecture des résultats du premier tour, c’était trop tard.
 
Pourquoi croyez-vous qu’il ambitionne de le remplacer actuellement ?
Pas dans l’intérêt du pays et de son peuple, tiens donc, pas pour la paye non plus et les menus avantages qui vont avec, mais seulement parce qu’il s’en veut de s’être trompé !
Un mauvais et un petit-rancunier, tout au plus.
Et parce que ces munitions-nucléaires sont toujours actives et qu’il est le seul à savoir comment appuyer sur le bouton au bon moment pour faire exploser « François III » ou quiconque qui se revendiquerait de son héritage de « gôche ».
Son problème, c’est qu’elles vont être désamorcées rapidement, probablement au premier trimestre 2016 (tout est en place), ou peut-être au moment du centenaire de « Mythe-errant » (puisque tout est lié) et qu’elles sont déjà partiellement éventées, et qu’il est encore le seul à y croire.
Devenues un gros pétard qui fera « pschitt », finalement, même si « Déesse-Khâ » se présente en « ultime recours » après avoir purgé toutes ses casseroles.
 
Pour ma part, je me demande depuis peu si ce n’est pas « Haut-Bas-Mât » qui va les jeter en pâture à l’opinion publique mondiale à l’occasion des élections de novembre 2016 : C’est la seule façon que ce dernier a désormais d’éliminer un républicain face à sa « pouliche » démocrate, surtout si c’est un « Boubouche-junior-bis » qui se présente contre celle-ci…
Mais c’est un coup risqué dans la mesure où c’est alambiqué à l’extrême.
Enfin, vous verrez bien : Il peut y avoir plein de rebondissements entre-temps…
 
Et j’en vois au moins deux qui se pointent : La grève des pilotes « d’Air-Transe » (parce que là aussi, c’est lié et je laisse « l’Ami-râle » le soin de vous expliquer le comment et le pourquoi), pas celle-là mais la suivante, ou peut-être « Poux-tine » s’il se vexe un peu trop fort : Ce n’est pas un Asperger pour rien.
Mais bon, l’un et l’autre événement ne sont que des probabilités, pas plus : Aucune certitude à vous présenter pour l’instant.
Pour ma part, j’anticipe la piste « Haut-Bas-Mât » pour le futur roman de l’été 2016 : On verra bien s’il lit ou non mes manuscrits avant qu’ils soient mis en ligne.
 
Parce qu’aussi 2015 ne ressemble déjà plus à 2012 et encore moins à 2016 : Il s’est passé tellement de choses imprévisibles, en tout cas que nous n’avons pas vues venir, que probablement 2016 ne ressemblera pas non plus à 2015.
Quant à 2017, rien ne sera vraiment joué avant mai, là où je redoute le pire (qui m’a poussé à l’exil-politico-fiscal anticipé).
Parce que là non plus, je ne vois pas du tout « François III » être reconduit dans ses fonctions du moment : Même pas sûr qu’il se présente à un second mandat, d’ailleurs.
Et je ne suis pas le seul à le penser…
Qui vivra verra bien !
 
Pour en revenir à mes petits-soucis d’expérimentations biologiques personnelles, je comptais rentrer au boulot lundi 9, au plus tard le 10.
Mais on me dit que j’en ai pour plusieurs semaines à rester « impotent », quasiment invalide, que je ne pourrai même pas m’asseoir au volant de mon « tas de boue à roulettes », et presque, que j’aurai du bol si je devais retrouver mes facultés et mes codes d’ici quelques semaines…
Ça promet !
J’enrage déjà…
 
Enfin, leçon de cette histoire-là, ne vous laissez jamais faire par les toubibs : Quand ils en tiennent un, ils ne le lâchent plus et que ça y va à creuser les déficits sociaux à grandes pelletés…
Tellement vicelards qu’ils se liguent en bande organisée pour vous rendre impotent et vous transformer en boule de « douleurs & souffrances » aux frais de la princesse, histoire que vous ne les oubliez pas trop vite.
Un corps de « Bac +++ » de plus à éviter autant que vous pouvez : Au moins, vous aurez le bonheur de défunter en bonne santé.
D’un autre côté, comme tous les autres « sachants », ils prétendent que « c’est pour votre bien »…
 
Un argument qui fait mouche à tous les coups.
Je vous demande un peu !
Enfin, passons et peut-être seulement, à plus tard !
 
I3

4 commentaires:

  1. Allons, allons! La médecine fait de véritables miracles aujourd'hui. Et je suis convaincu que si les médecins qui s'occupent de vous pensaient que vous risquiez de passer de vie à trépas, ils ne s'embêteraient pas à vous mettre sur le billard.
    A dans quelques jours ... Tous vos lecteurs vous aiment bien même ceux qui ne sont pas forcément toujours d'accord avec vous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais quand je vous dis qu'ils se regroupent en bande organisée pour mieux vous torturer, bé, moi qui suis en plein dedans, je peux en témoigner...
      Et c'est pour mon bien, disent-ils tous.

      Même les infirmières qui sont pourtant accortes...
      Celle de nuit, la nuit dernière, elle me poursuivais de ses assiduités toutes les heures, figurez-vous, à m'en réveiller sans arrêt. Comment voulez-vous récupérer dans ces conditions-là, si elle vous empêche de dormir, par exemple...

      Terrible, mais bon, effectivement miraculeusement encore en vie : Devenu une boule de souffrance, comme prévu : Je ne peux même plus rire sans risquer l'éventration. Je vous jure !

      Merci quand même d'être passé : Bien à vous !

      I-Cube

      Supprimer
  2. Bonjour et bon retour parmi les vivants 
    Puisque vous êtes sous le pouvoir des médecins et infirmières, autant aller à la recherche du temps retrouvé grâce à de saines lectures.
    Que pensez-vous de « Critique de l’expérience pure » de Tank ? ou alors Notre besoin de consolation est impossible à rassasier" (Stig Dagerman). C’est ça ou « soufre ce subtil parfum ». A votre avis ?
    Bon rétablissement.
    Amicalement vôtre
    ComtesseÔPiedNu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attendez, je suis déjà à moitié KO, et sur Rufkin... Je n'arrive à rien, fais des siestes à faire pâlir mes ancêtres Corsi et vous me rajoutez des devoirs de vacances ?

      Une seconde que je reprenne bien, jalouse que vous êtes, aimable comtesse...

      Bien à vous quand même !

      I-Cube

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube