Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

vendredi 16 octobre 2015

Origines diverses.

Notamment russe

Vous allez comprendre.
 
Une bonne blague qui circule sur les réseaux sociaux en ce moment du côté des rives de la Volga.
Cela se passe quelques années après la mort d’Obama.
Bien sûr, Dieu l’a invité tout de suite dans son paradis.
Comment aurait-il pu faire autrement d’ailleurs ?
N’a-t-il pas en effet, à peine élu à la présidence des États-Unis, reçu le prix Nobel de la paix ?
N’a-t-il pas créé la sécurité sociale ?
N’a-t-il pas réconcilié son pays avec Cuba ?
Enfin, déplorant les tueries de plus en plus fréquentes, n’a-t-il pas tout fait pour en finir avec le 2ème amendement de la constitution qui donne le droit à tout citoyen américain de porter des armes ?
Bref, Obama a été un saint, c’est évident.
Maintenant, il file des jours heureux là-haut.
Mais, le bonheur quand il se prolonge, finit par ennuyer les hommes et Obama n’échappe pas à cette loi.
Alors un jour, il décide de prendre une grande échelle et de descendre faire un tour à New-York.
C’est décidé : Il ira dans le Bronx, sur la Webster Avenue.
Arrivé là-bas, il choisit d’entrer dans un de ces restaurants comme il y en a des milliers aux États-Unis.
À une table, il y a un vieux couple : L’homme et la femme dévorent chacun un hamburger énorme.
Il va vers eux tout en commandant une bière :
« Oh ! Monsieur le Président, qu’est-ce qui vous amène ? Ça fait plaisir de vous revoir, » dit le couple presqu’en chœur.
« – C’est gentil de me dire cela. Bah … Je viens un peu voir ce qui se passe depuis que je vous ai quittés. J’ai peur que les mœurs américaines soient encore plus dégradées qu’avant et qu’il y ait de plus en plus de tueries, non ?
– Figurez-vous, qu’ils ont tout de suite supprimé la NRA » (National Rifle Association, association destinée à la promotion des armes à feu aux États-Unis) lui répond la femme, « et que tous les Américains comme en Australie, ont dû remettre leurs armes aux autorités.
Si vous savez comme c’est calme maintenant ! Et même la nuit.
– Et la police, elle maltraite toujours les Noirs ?
– C’est fini tout cela, l’égalité est enfin devenue un vrai principe démocratique », affirme l’homme qui est métis.
« – Et le terrorisme islamique qui sévissait de plus en plus dans le monde quand Dieu m’a rappelé à lui ?
– Le quoi ? Ah oui !!! C’est du passé, cela, Monsieur le Président : Il y a belle lurette qu’ils l’ont éradiqué, » le rassure la femme qui craignait autrefois pour sa vie et à chaque instant.
« – Les États-Unis sont toujours la première puissance mondiale ?
– Évidemment ! Vous n’en doutiez quand même pas ? On est toujours les premiers en économie et on a des bases militaires sur tous les continents maintenant. Pardon de vous dire ça, mais on est encore plus fier qu’à votre époque ! » lui confirment ensemble, mais un peu gênés, l’homme et la femme.
Alors Obama, satisfait de sa petite virée se dit qu’il peut repartir rassuré au paradis. Il appelle le barman :
« – Combien je vous dois pour la bière ?
– Un rouble vingt, please ! ».
 
Deux amies russes discutent.
L'une dit :
« – Tu sais quoi ? Je vais bientôt me marier.
Et en plus, il m'a dit que j'étais belle !
– Tu ne vas pas te marier avec un gars qui commence à te mentir… »
 
C'est un type qui dit à un de ces copains :
« – Je vais divorcer.
– Ah bon, pourquoi ?
– Tu supporterais toi, d'être avec quelqu'un qui boit, qui fume et qui rentre à n'importe quelle heure ?
– Non !
– Eh bien ma femme non plus. »
 
Pour un Russe, la pire maladie c'est le lumbago !
Car il empêche de lever son verre… 
 
Deux ivrognes moscovites se rencontrent dans un bar :
« – Dis-moi Ivan, comment fais-tu pour garder une telle forme? Quel est ton secret ?
– Chaque mois, je fais subir un choc terrible à mon organisme : J'arrête de boire pendant une journée ! »
 
Un ami russe en appelle un autre au téléphone :
« – Je suis avec deux filles, on va passer chez toi.
– Ok. Comment sont-elles ?
– La mienne, c'est une bombe.
– Et la mienne ?
– Ne t'inquiète pas, tu boiras un coup de la vodka et ça ira… Dans quelques instants, on sonne à ta porte. »
Effectivement, on sonne, le gars ouvre, découvre la fille et s'écrie :
« T'es fou ! Je ne pourrai jamais boire autant »
 
Un russe est assis chez lui, à la table de sa cuisine.
Il est en train de boire de la vodka.
Arrive son fils :
« – Papa, le prix de la vodka a augmenté. Ça veut dire que tu vas moins boire ?
– Non fiston, ça veut dire que tu vas moins bouffer. »
 
Un jeune russe drague une française en vacances à Moscou et parvient à l'inviter à dîner chez lui.
Avant qu'elle n'arrive, un peu inquiet, il boit de la vodka et passe voir un pharmacien de ses amis qui lui donne un puissant aphrodisiaque à prendre 1 heure avant l'acte.
Le lendemain matin, son ami l'appelle pour savoir comment les choses se sont passées :
« – Alors, c'était comment ?
– Excellent. J'ai joui 10 fois de suite !
– Et la française ?
– Oh, elle n'est pas venue… Tant pis pour elle ! »
 
Un dignitaire africain effectue un voyage diplomatique en Russie.
À la fin du voyage d’affaire, l'hôte russe l'invite à essayer une coutume russe : La roulette russe.
Ce rituel vise à mesurer le courage des personnes.
Le leader russe sort son énorme pistolet, insère une balle dans le barillet et le fait tourner les yeux fermés.
Il ferme le barillet et pointe le canon du pistolet sur sa tempe.
Il tire et on entend un clic, indiquant qu'il n'y avait pas de balle dans cette chambre du barillet.
Il donne alors le revolver au dignitaire africain et l'invite à faire de même.
Hésitant un peu, ce dernier ferme les yeux et fait tourner le barillet.
Il place le canon sur sa tête et tire.
Clic … une autre chambre vide.
L'année suivante, c'est au tour de la Russie de visiter le pays africain.
À la fin du voyage d'affaire, l'hôte africain dit :
« L'an dernier, vous m'avez passablement impressionné avec votre coutume que vous appelez la roulette russe. Toute l'année, j'ai réfléchi à nos coutumes africaines pour voir laquelle pouvait constituer une épreuve de courage. J'ai dû faire une adaptation que je vous propose. »
Il sort par une porte et il revient tout souriant après plusieurs minutes.
Il dit : « À votre tour. »
L'Africain escorte le Russe dans une chambre où se trouvent six magnifiques jeunes femmes nues.
L'Africain dit : « Tu dois choisir l'une de ces femmes afin qu'elle pratique sur toi une fellation ».
Le Russe, complètement abasourdi dit : « Un test comme celui-ci ne nécessite pas tellement de courage ? »
L'Africain répond calmement : « L'une de ces femmes est cannibale ».
 
On demande à un homme sur le point d'être fusillé pour menées contre-révolutionnaires s'il a une dernière volonté.
« Oui », répond le condamné. « Je voudrais prendre ma carte du parti. »
Décontenancés, ses bourreaux lui demandent la raison de cette étrange requête.
« C'est simple » leur explique-t-il. « Si je suis communiste au moment où vous me fusillez, cela fera toujours un salaud de moins sur terre. »
 
Au cours d'une conférence sur la prostitution en Russie, la question se pose de savoir à quelle administration doit revenir l'organisation de la lutte contre ce fléau.
Certains suggèrent le Ministère de la Santé, d'autres le Commissariat à l'éducation. Enfin, un délégué a une idée lumineuse :
« Pourquoi ne pas en charger le Commissariat au Commerce ? La prostitution est sûre de disparaître en un rien de temps. N'est-ce pas ce qui est arrivé au pain, au thé, au beurre, au sucre,…? »
 
Les visiteurs de l'enfer posent souvent cette question au guide :
« – Pourquoi Trotski est-il dans la merde jusqu'au cou et Lénine seulement jusqu'à la poitrine ? Lénine n'a pourtant pas tué moins !
– Lénine est debout sur les épaules de Staline, » répond imperturbablement le guide.
 
Un clochard accoste une femme corpulente :
« – Citoyenne, ça fait cinq jours que je n'ai pas bouffé !
– Oh, comme je suis jalouse. Si je pouvais avoir votre volonté !… »
 
Et puis, dans le même genre, une petite « revenue-adaptée » :
 
Un pauvre moscovite s'approche d'un nouveau riche au volant de sa Mercedes 600 arrêtée à un feu rouge.
« – La charité s'il vous plaît. Je n'ai pas mangé depuis 3 jours.
– Mais il faut vous forcer, mon vieux ! »
(Il se vend plus de Mercedes 600 en Russie que dans toute l'Europe Occidentale)
 
Dans l’originale c’était « Karla-Bling-bling » qui était accostée de la sorte, malgré sa garde rapprochée de son corps à elle-même, au moment de sortir de chez Cartier…
 
Bon week-end à toutes et à tous !
 
I3

4 commentaires:

  1. Réponses
    1. Celle d'Obama n'est pas mal, effectivement, mais j'avoue que celle sur la prostitution est excellente également !

      Les autres restent assez classiques, finalement : Or l'aspect "cannibale", je les avais déjà entendues ou lues pour la plupart...

      Bien à toi, Vlad !

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube