Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

samedi 5 septembre 2015

Vos meilleurs souvenirs de vacances.


Alors, ces vacances ?

C'est le dernier jour de mes vacances et c'est la 5ème fois depuis mon arrivée que je retourne à l'aéroport pour voir si ma valise égarée est arrivée.
Elle est là, enfin !
Mais mon shampoing s'est déversé sur tous mes vêtements…
 
Après huit mois d'attente, les grandes vacances.
La plage, la mer, la baignade, la méduse, l'allergie, l'hôpital !
 
La maîtresse demande à Émilie :
« – Qu'as-tu fait pendant les vacances ?
– Pas grand-chose. En tout cas, sûrement pas de quoi faire une rédaction ! »
 
Quand la caissière d'une grande librairie m'a demandé si je voulais un papier cadeau pour le gros livre de comptabilité que je venais d'acheter, je me suis rendu compte que j'allais passer des vacances de merde.
 
Je suis à la librairie et des mauvais souvenirs d'enfance commencent à remonter quand je vois la femme devant moi acheter des cahiers de devoirs de vacances.
Je l'entends demander : « Vous pourriez me faire un paquet cadeau ? »
 
Je me suis coincé le dos en chargeant le coffre de la voiture pour partir en vacances.
Le médecin m'a dit que ça devrait aller mieux dans 3 semaines.
Ouf, je serai en forme pour reprendre le boulot !
 
Je suis en vacances au Japon.
Affamé, je décide d'aller dans un restaurant et je choisis d'après la photo un magnifique bol de riz avec des tranches de poulpe.
On m'a servi de la glace. Au poulpe. Sur une mousse blanche non identifiée.
Et j'ai toujours faim.
 
Départ en vacances. Ma fille a oublié son portable et souhaite faire demi-tour.
Pour nous convaincre, celle-ci nous dit : « Je ne sais pas moi, c'est comme si t'es le premier à marcher sur la Lune et que tu oublies de planter le drapeau : Tu fais demi-tour. »
 
Je croise mon voisin dans les escaliers avec des valises.
« – Ça sent les vacances !
– Non, la rupture. »
 
Je pars en vacances avec 4 amis.
Ils viennent me chercher et je vais mettre mes valises dans le coffre de la voiture.
Par la fenêtre du salon, j'entends mon père dire : « Bon les gars, je compte sur vous, ne le laissez surtout pas conduire ! C'est pour votre bien ! » 
 
Troisième jour en tant qu'employée dans un salon de coiffure.
Un habitué, que je ne connais forcément pas, arrive.
À la vue de son teint un peu rouge, genre « retour du ski », je lui parle de vacances au soleil.
« Ce n'est pas le soleil, je suis alcoolique. » 
 
Je rentre de 3 semaines de vacances au Brésil.
Je n'ai pas été dépaysé en rentrant puisque j'avais laissé tous les radiateurs en marche.
Une température d'environ 30 degrés m'attendait.
 
En vacances avec ma famille, nous passons devant un magnifique parc, pelouse tondue, sans aucun déchet, et nous y faisons un pique-nique.
J'ai tout de suite su que quelque chose n'allait pas quand des policiers sont arrivés.
C'était un terrain de golf privé.
 
Ma chérie m'a dit qu'elle aimerait bien partir en vacances avec des amies, mais qu'aucune n'était libre au même moment qu’elle.
Je lui ai gentiment fait comprendre que j'étais disponible.
Réponse : « Avec toi ? Mais on va se faire chier ! » 
 
J'ai demandé à mon copain si ça lui plairait qu'on parte ensemble en vacances.
Il m'a répondu qu'il préférait partir avec ses amis, et puis que de toute façon, partir en vacances avec sa copine, c'était comme rentrer avec une baguette dans une boulangerie…
 
Je suis monté dans l'ascenseur avec un gars qui avait de nombreuses valises.
Pour meubler un peu, je lui ai dit qu'il n'avait pas dû avoir du beau temps durant ses vacances, car il n'était pas très bronzé.
Il m'a répondu qu'il n'y avait pas de soleil dans la prison où il venait de passer dix ans…
 
Retour de vacances dans mon entreprise.
J'ai croisé le PDG et lui ai demandé fièrement si ses vacances à Kamasutra s'étaient bien passées.
Il a souri et m'a répondu : « Oui, oui, très bien. Mais c'était à Sumatra. »
 
Alors que je faisais une pause sur une aire d'autoroute, une dame fâchée est venue me dire : « Ce n'est pas en s'arrêtant aussi souvent qu'on y arrivera ! »
Elle m'a ensuite avoué qu'elle avait décidé de suivre une voiture venant de son département parce que son GPS avait rendu l'âme.
 
Je pars pour la première fois en colonie de vacances.
Prévoyante, j'ai discrètement glissé dans mon sac une ou deux capotes « au cas où ».
Mon père, prévoyant lui aussi, les a remplacées par une bible.
 
En vacances chez ma grand-mère, j'ai trouvé un petit cadenas à code sous un siège.
Comme je m'ennuyais pas mal, j'ai décidé de tuer le temps en cherchant ce fameux code.
Je l'ai trouvé du premier coup…
 
Je suis sorti en boîte de nuit.
Comme l'ambiance était bonne, je suis resté jusqu'à la fermeture, à 6 heures.
Sur le chemin du retour, je me suis retrouvé dans les bouchons des départs en vacances.
 
Je profitais tranquillement de mes vacances pour me dorer la pilule au soleil quand un enfant est passé et a demandé à sa mère : « Elle fait quoi, la dame, là ? »
Et sa mère de répondre : « Elle prépare gentiment son cancer de la peau. »
 
Premier jour de vacances. J'ai décidé de mettre mon réveil à 6 heures pour le plaisir de l'éteindre et de me rendormir.
Quand il a sonné, je l'ai éteint avec bonheur.
Je n'ai pas réussi à me rendormir. 
 
Pour la taquiner, j'envoie un texto à 7 heures du matin à ma petite-sœur, qui a l'habitude de se lever très tard pendant les vacances.
Je me suis trompé de destinataire.
« Mon boss » a donc reçu un sympathique et matinal « Debout, feignasse ! » pendant son premier jour de congé.
 
Je me rends à ma leçon de musique et ma prof de piano d'environ cinquante ans remarque ma barbe apparue pendant les vacances :
« – Tiens, vous ne vous rasez plus ?
– Non, j'ai la flemme. »
Elle a fini par : « Oui, moi aussi. » Avant de continuer comme si de rien n’était.
 
« Je me suis rendu compte qu'il était temps que ma femme et mes enfants rentrent de vacances quand je me suis adressé à l'éponge de la salle de bain. » 
 
En vacances, je croise une femme dont le visage ne m'est pas inconnu.
Elle semble me reconnaitre aussi. Je lui fais donc la bise et lui demande si ça va.
Elle me répond gênée, puis s'en va.
De retour à Venise, je la resitue dans son contexte.
Pour la caissière du supermarché et moi-même.
 
Arrivé en vacances, je prends à peu près deux heures pour planter notre vieille tente, avec les piquets et tout et tout.
Pour me reposer après ma victoire, j'attache mon berger allemand à la tente.
Un autre chien est passé dans la rue, mon chien est parti lui courir après… avec la tente…
 
J'ai encore prêté ma valise à un copain pour ses vacances.
Après New York, Las Vegas et San Francisco, il s'apprête à partir pour l'île Maurice.
Ma valise voyage plus que moi.
 
En vacances avec des amis, je me lève en forme avec une belle érection matinale.
Je la coince donc dans mon caleçon, derrière mon T-shirt, pour aller petit-déjeuner avec tout le monde.
Mais pourquoi diable a-t-il fallu que je m'étire en arrivant ?
 
En vacances aux États-Unis, je suis allongée en maillot de bain sur le sable, à la plage, quand j'entends une discussion qui m'interpelle.
Un couple à côté de moi parle en français et commence à dresser une liste des opérations chirurgicales qu'il faudrait que je fasse. 
 
En rentrant de vacances, je passe à l’appartement de ma copine pour lui faire une surprise.
J'entre avec ma clé, elle me prend pour un cambrioleur et m'asperge avec sa bombe lacrymogène.
C'est définitif : L'amour rend aveugle !
 
J'ai retrouvé ma femme assise par terre dans la salle de bain en train de sniffer son monoï, parce que « ça donne l'impression d'être encore en vacances ».
Nous avons quitté notre lieu de vacances depuis neuf heures seulement.
 
Je rentre de vacances en voiture.
C'est mon père qui conduit et je me suis endormie.
Il s'arrête à un feu rouge, ça me réveille et, croyant que l'on est arrivés, je descends de la voiture, ouvre le coffre et commence à décharger le plus naturellement du monde. 
 
Nous revenons de vacances et nous croisons des amis auxquels mon fils a envoyé une carte postale.
Ils sont ravis de nous la faire relire.
« Nous passons de bonne vacances même si la mère est froide est qu'il faut du courage pour rentrer dedans. »
Mon mari était mort de rire.
 
Vacances au Maroc en amoureux et balade dans un souk.
Mon mari essaye en plaisantant de me troquer contre un narguilé.
Réponse du marchand : « Écoute, cousin, sérieusement, regarde-la, ta gazelle. Elle ne vaut même pas un briquet made in China. » 
 
Je suis en vacances avec mon beau-frère et je prends ma nièce de quatre ans sur les épaules.
Après un certain temps de réflexion, je l'entends me dire, perplexe :
« Dis, tonton, pourquoi tes poils de ton ventre tu les colles pas sur ta tête ? »
 
Voilà trois jours que je suis en vacances, que je me relaxe et profite de la vie.
Voilà donc trois jours que je ne me maquille pas.
Mon mari me le fait gentiment remarquer et je lui réponds que c'est pour reposer mes yeux.
Il rétorque : « Oui, mais là, ce sont les miens qui souffrent… » 
 
Ma voisine s'est évanouie en me voyant. La cause ?
Je lui avais confié mes clés avant les vacances et ma coloc, avec laquelle je ne m'entends plus, lui a dit que j'étais morte pour ne pas qu'elle me les rende. 
 
Je forme au poste de secrétaire une jeune fille qui va me remplacer pendant mes vacances.
Alors que je recharge l'imprimante sous le comptoir, une patiente arrive sans me voir et lui lance : « Ah ! Enfin du sang neuf ! Il était largement temps qu'elle prenne sa retraite, la vieille. »
 
Mon copain m'a imposé de ne plus me raser jusqu'à mon retour de trois semaines de vacances afin de repousser tous les hommes qui voudraient me draguer.
Après la ceinture, la fourrure de chasteté…
 
Je suis à Londres, en vacances, et plus précisément au restaurant.
Je vais aux toilettes et, pensant être seul, lâche un gaz plutôt sonore.
Je sors me laver les mains et tombe nez à nez avec un Anglais, qui me gratifie d'un « nice shot ! » ainsi qu'un pouce levé…
 
Retour des vacances, je récupère mon chien, que j'avais laissé chez des amis.
Pour blaguer, ils ont dressé mon chien pour qu'il me ramène chaque objet qu'il me voit jeter à la poubelle.
Ça marche très bien…
 
Aujourd'hui, je suis en vacances aux Antilles.
On fait une sortie sur un catamaran.
Je décide de bronzer sur les filets à l'avant.
Je m'endors.
Avec la réverbération, j'ai bien bronzé, mais avec la trace du filet, version steak haché !
 
Très tôt, je suis allé dans la maison de mes parents partis en vacances, pour y dormir.
Quelques minutes plus tard, j'entends du bruit dehors, je vais voir et me retrouve devant quatre gendarmes, main sur l'arme, me demandant qui je suis.
La voisine a cru voir un rôdeur.
 
Je rentre de mes vacances en Égypte.
Ma voisine me demande si ça m'a plu.
Moi, en rigolant, je lui dis : « Oui c'est bien et là-bas, j'aurais pu me marier 10 fois !
– Ah oui c'est vrai, ils sont pas difficiles dans les pays du sud… » 
 
De retour de vacances, j'ouvre la boîte aux lettres avec précipitation, pensant y trouver des cartes postales de mes potes.
Résultat : Une enveloppe du Trésor Public réclamant le dernier tiers de mes impôts, une facture EDF, une facture d’eau et mes rappels de loyers en retard…
 
Bon week-end de reprise à toutes et à tous quand même…
 
I3

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube