Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

vendredi 11 septembre 2015

Secrets médicaux…

Toubibs et psys !

« Il doit y avoir quelque chose de vrai dans l'acupuncture…
… On n'a jamais vu un hérisson malade ! »
 
« – Docteur, j'ai des trous de mémoire, que dois-je faire ?
– Me payer d'avance, madame ! »
 
Une femme téléphone à son docteur, et lui dit :
« – Docteur ! Docteur ! Il ne me reste plus que 59 secondes à vivre !
– Une minute, j'arrive ! »
 
Une dame très mécontente retourne chez le chirurgien esthétique qui l'a opérée :
« Docteur ! Je vous avais demandé des seins en poire… pas en compote ! »
 
« – Docteur, je suis très inquiet. Votre diagnostic n'est pas le même que celui de votre confrère.
– Je sais. C'est toujours comme ça. Mais l'autopsie prouvera que j'avais raison. »
 
Le médecin chef du service cardiologie de l'hôpital entre en courant dans la morgue et crie à l'employé :
« Maurice ! Ressortez le 3 de son tiroir ! Ce n’est pas son pouls qui s'était arrêté, c'est ma montre… »
 
Le patient à son médecin :
« – Écoutez docteur, je vais être franc ; avant de vous consulter, je suis allé voir Mathieu, le guérisseur…
– Et quelle idiotie vous a raconté ce charlatan ?
– Heu… Il m'a conseillé de venir vous voir… »
 
Avant d'être opéré du cœur, le patient demande à son chirurgien :
« – L'intervention va-t-elle me coûter cher ?
– Laissez donc ce souci à vos héritiers. »
 
Une jeune femme se rend chez son médecin.
Après l'avoir examiné :
« – Écoutez, je vais être franc ; vous souffrez d'une blennorragie.
– Blennorragie ? Qu'est-ce que c'est ?
– Eh bien… ça vient du grec…
– Ah le salaud ! J'aurais dû m'en douter ! »
 
C'est une brave dame lassée du peu d'intérêt que lui porte son mari depuis sa mise à la retraite il y a un an de ça.
Elle se décide à aller demander conseil à son médecin.
Après avoir bien abordé le sujet, le docteur prescrit une pilule miracle pour la libido et demande à sa cliente de le tenir au courant de la suite des événements.
Et lui fait savoir que cette pilule devait être placée dans les aliments ou dans une boisson.
Même pas trois jours après la consultation, voici que la dame arrive chez le docteur pour lui donner un condensé de ce qu'elle avait vécu.
« – Déjà ! » dit le médecin, « vous avez l'air d'une épouse satisfaite, racontez-moi la façon dont tout ceci s'est déroulé ?
Je crois avoir trouvé le bon remède.
– Ben, Euh ! Euh ! C'était extra, il m'a pris sur la table, je n'ai même pas eu le temps de dire ouf, il m'a fait tourner, il a cassé tous les verres, déchiré la nappe.
– Ah bon, mais comment vous avez fait ?
– En prenant l'apéro je lui ai mis la pilule dans son verre de whisky sans qu'il ne s'en aperçoive et, même pas cinq minutes après, euh-euh !
– Vous voyez il n'y a pas que de mauvais médecin. Je suis très content d'avoir pu remettre votre couple en harmonie.
– C'est certain Docteur, mais je ne sais pas si on nous acceptera de nouveau dans ce restaurant ! »
 
Une dame arrive chez le vétérinaire, un aspirateur à la main...
« Ah ! Madame Durand ! Je vois que vous avez encore eu des problèmes avec votre chihuahua ! »
 
Une jeune femme arrive chez le médecin :
« – Voilà, docteur, j’ai un problème : À chaque fois que je suis seule dans une pièce avec un homme, j'éprouve une irrésistible envie de faire l'amour avec lui …
Est-ce que ça porte un nom ?
– Mais bien sûr mademoiselle », répond le docteur en dégrafant sa ceinture, « ça s'appelle une excellente nouvelle ! » 
 
Un patient va chez le psychiatre parce que plusieurs personnes lui ont conseillé de le faire.
Le psy lui fait le test de Rorschach.
Il lui montre une première tâche et lui demande :
« – Qu'est-ce que ça représente pour vous ?
– Ça, ça me fait penser à un petit rat de l'opéra en train de se faire prendre en levrette par un fort des halles.
– Hmmmm-hmmm… Et ceci ?
– Ah là c'est une vache qui se fait saillir par un taureau dans une pâture.
– Hmmmm… Et ceci ?
– Là, on dirait un Martien perdu au beau milieu d'une partouze avec des Vénusiens. »
Trop étonné pour poursuivre, le psy s'arrête et dit :
« Je pense voir quel être votre problème : Vous êtes victime d'une obsession sexuelle ! »
Et le patient répond :
« Moi ? Mais dites donc, c'est plutôt vous le détraqué : Vous n'avez pas arrêté de me montrer des dessins pornos ! »
 
Justement, relevé pour vous chez des psys :
 
Aveu : « Moi, je serais volontiers échangiste, mais sans ma femme. »
 
Lapsus : « Je ne le savais pas coureur à ce point-là. Vraiment, il baise dans mon estime. »
 
Introspection : « J’ai bien réfléchi : Au fond je crois que je n’aime pas la pénétration. »
 
La totale : « J’ai l’œil ovale, le cerveau bouché et le pubis en feu. »
 
Révélation : « Je passe trop de temps au bourreau… Euh au boulot. »
 
Constant : « Moi, je suis célibataire et fidèle. »
 
De quoi se plaint-elle au juste ?
« Mon mari travaille trop, et en plus il a des horaires complètement éclatés, on se chevauche beaucoup. »
 
Lucide : « J’aurai jamais le courage de me suicider moi-même. »
 
Logique : « Je préfère mourir vivant que vivre mort. »
 
Suspicieuse : « J’ai peur de pas être morte quand je serai morte. »
 
Delirium tremens : « Il est alcoolique au dernier degré. »
 
Fatal : « La boulimie me dévore. »
 
Étonnant : « À cette époque, je faisais de la constipation urinaire. »
 
Évident : « Je ne prends jamais mon antidépresseur, du coup ça ne me fait aucun effet. »
 
Autre lapsus : « J’ai amené mon père chez le vétérinaire. »
 
Révélateur : « Ma chienne est la réincarnation de ma mère. »
 
C’était un petit détour chez les ex-carabins en exercice.
Vous comprenez peut-être mieux pourquoi je les évite depuis plusieurs décennies…
Bon week-end à toutes et à tous !
 
I3

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube