Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

vendredi 10 avril 2015

Les blagues de Luigi ! (I)

Comme tout « rital », il est un peu macho…

Vous le savez, je suis en « détachement » sur la succursale vénitienne de « mon boss-à-moi », le monégasque, depuis quelques semaines.
Je remplace son directeur local tant que celui-ci est « au repos » après une vie agitée le long du Grand-Canal local qui a failli le tuer.
 
Les locaux ne sont pas mal, le petit logement que je me suis dégotté à proximité également, sauf en ce qui concerne le chat de la voisine qui vient me réveiller avant les premières lueurs de l’aube (voisine que je n’ai toujours pas croisée) par un cheminement connu seulement de lui-même (et que je ne parviens pas à entraver), et le « business » n’est pas trop éreintant.
Bon question loisir, c’est un peu limité une fois qu’on a fait le tour de la cité lacustre : C’est un trou à touristes, une ville-musée, et il y en a des cargaisons tous les jours de la semaine qui débarquent place de Rome, pas très loin…
 
En revanche, j’ai hérité de « sa secrétaire », soi-disant sa nièce, qui s’ennuie ferme à ne rien faire et fait monter, de temps en temps « Luigi », un bellâtre de son âge, sans doute pour forniquer quand j’ai le dos tourné…
Pourquoi pas après tout, étant totalement insensible aux charmes de « la nièce », trop grassouillette et trop jeune à mon goût, d’allure finalement assez vulgaire : Il y a mieux à trouver et des si peu exigeantes en comparaison…
Passons.
 
Pour « m’amadouer », enfin… pour séduire la belle – femme qui rit, femme à moitié conquise, dit-on – j’imagine que Luigi fait des efforts pour nous raconter des blagues que je me fais traduire par « la nièce », quand elle a fini de rire aux éclats…
Ce qui a un effet bizarre sur elle : Elle ouvre tellement la bouche à gorge déployée, que je finirai par voir ses semelles de chaussure un jour ou l’autre !
En revanche et en attendant, son ventre ventripotent se dévoile sur son nombril rebondi à chacun de ses fous-rires surfaits…
Le seul avantage de ce rituel, c’est que j’ai une source semble-t-il inépuisable de « blagues toutes neuves » à vous refiler… même si elles sont parfois d’un goût douteux et un peu « macho ».
On commence :
 
« Quelle différence entre les femmes de 8, 18, 28, 38 et 48 ans ? 
À 8 : Tu la couches et tu lui racontes une histoire.
À 18 : Tu lui racontes une histoire et tu couches avec.
À 28 : Tu n'as pas besoin de lui raconter d'histoire pour coucher avec.
À 38 : Elle te raconte une histoire pour coucher avec toi.
À 48 : Tu lui racontes une histoire pour éviter de coucher avec. » 
 
Notez qu’il y a le pendant « mek » :
Quelle différence entre les hommes de 8, 18, 28, 38 et 48 ans ?
« À 8 : Tu le couches et tu lui racontes une histoire.
À 18 : Tu lui racontes une histoire pour éviter de coucher avec.
À 28 : Tu lui fais croire qu'il doit te raconter une histoire pour coucher avec toi.
À 38 : Tu lui racontes une histoire et tu vas au lit avec quelqu'un d'autre.
À 48 : Tu n'as pas besoin de lui raconter d’histoire parce qu'il s'est endormi sur le divan. » 
 
À Venise, une femme désirant le divorce se plaint auprès du juge du mauvais caractère de son mari…
Le juge au mari : « Votre épouse prétend que vous ne lui avez plus adressé la parole depuis des années. »
Le mari : « – C'est vrai.
– Pourquoi ?
– Parce que je suis trop poli pour l'interrompre… »
 
« – Pourquoi la majorité des femmes conduisent si mal ?
– Parce que la majorité des moniteurs sont des hommes. »
 
Une femme à son mari :
« – J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle pour toi.
– Ah ?
– Je vais te quitter…
– Ah ? Et la mauvaise nouvelle ? »
 
« – Pourquoi dieu a-t-il crée l'homme avant la femme ?
– Pour lui donner juste le temps de savoir ce que pouvait être le paradis… » 
 
« – Quelle est la dernière chose qu'on a pu entendre juste avant que la navette Challenger explose ?
– Touche pas à ça, connasse ! »
(Une revenue : Dans l’originale, il s’agissait du vol Rio-Paris…)
 
Deux célibataires endurcis regardent un match de foot à la télé.
Pendant la mi-temps, alors qu'ils vont rechercher des bières au frigo, la discussion dérive sur la bouffe :
« – Je me suis acheté un livre de cuisine une fois », dit le premier, « mais j'ai jamais pu m'en servir.
– Les plats étaient trop sophistiqués ? », demande l'autre.
« Tu l'as dit ! Toutes les recettes commençaient de la même façon: « Prenez un plat propre et… ». » 
 
L’esclave de ce siècle de consommation ? La femme !
Les dix commandements qui protègent l'union (et surtout le mâle).
Suivez, Mesdames ces dix commandements qui protègent l'union ou vivez seule, tranquille et payez-vous du bon temps !
« – Le trouver le plus beau, même s'il est chauve et a les yeux globuleux ;
– Lui dire tous les matins qu'aucun homme ne peut lui être comparé (pour son éjaculation précoce, souriez !) ;
– Ne pas paraître plus instruite que lui (avec bac + 6, ça va être dur, mais vous n'en aurez que plus de mérite) ;
– Toujours le laisser briller en société, surtout si vous connaissez par cœur les histoires qu'il raconte ;
– Ignorer ses fredaines, bien sûr, avec votre meilleure amie (le boudin qu'il appelle l'hypocrite) ;
– Gagner moins d'argent que lui ;
– Soyez une nymphomane dans la chambre et grande dame au salon ;
– Repassez bien ses chemises (en douce filez les au pressing) ;
– Bien remplir l'estomac de celui qui n'est somme toute qu'un étranger ;
– Fermez vos ravissantes oreilles, quand cette enflure à organes génitaux sortants parle de votre mère !
Et encore un :
– À votre Seigneur et Maître de vingt ans de déboires et futur divorce, si vous ne suivez pas à la lettre ces commandements patriarcaux, paraître comme désirable, terre neuve et ravissante idiote en tablier de coton et trois enfants dans les jambes ! » 
 
« Je ne comprends pas pourquoi les femmes aiment tant les chats.
Les chats sont indépendants, ils n'écoutent pas, ils ne viennent pas quand on les appelle, ils aiment rester dehors toute la nuit, et lorsqu'ils sont à la maison, tout ce qu'ils veulent, c'est qu'on les laisse tout seuls tranquilles à dormir.
En d'autres mots, tous les caractères que les femmes haïssent chez un homme, elles les aiment chez un chat. »
Petit détail qui a son importance…
« Les gentils matous de ces dames sont généralement passés entre les mains d'un vétérinaire pour une petite opération ... hum ! » 
 
Un samedi après-midi…
Alors qu'elle fouille dans son sac à la recherche de sa carte de crédit, une femme fait tomber une télécommande de télévision.
La caissière regarde la femme bizarrement et lui demande :
« – Vous trimballez souvent votre télécommande dans votre sac ?
– Non ! En fait, mon mari n'a pas voulu m'accompagner pour faire les courses avec les enfants. J'ai trouvé que ce serait une bonne petite vengeance personnelle… »
(C’est une revenue, mais traduite avec un fort accent italien par « la belle du bellâtre », c’est hilarant… Non Lo Farò! In realtà, mio marito non voleva accompagnarmi per lo shopping con i bambini. Ho pensato che sarebbe stata una buona piccola rivincita personale ...
 
Un groupe de jeunes femmes arrive sur le lieu de leurs vacances...
Elles se mettent à la recherche d'un hôtel et très vite en trouvent un avec 5 étages et un panneau qui indique : « Exclusivement pour les femmes ».
Elles décident d'entrer.
Le gars de la réception leur fait la visite étage par étage…
Au 1er étage, un panneau indique : « Ici les hommes font très mal l'amour, mais sont très agréables, gentils et sensibles ».
Les filles se tordent de rire et sans s'attarder montent au deuxième.
Le panneau du 2ème étage indique : « Ici les hommes font merveilleusement bien l'amour, mais généralement traitent très durement les femmes ».
Cela ne leur paraît pas acceptable, elles continuent à monter…
3ème étage, le panneau indique : « Ici tous les hommes sont d'excellents amants et ils sont sensibles aux désirs et besoins des femmes ».
Cela paraît idéal mais il reste encore 2 étages… Elles continuent l'ascension…
Au 4ème étage, le panneau est surprenant : « Ici les hommes ont des corps d'Apollon, sont sensibles et attentifs à leur compagne, experts en amour, tous célibataires, blindés d'argent et prêts à se marier ».
Les voilà ravies, prêtent à en rester là… mais décidément intriguées, elles poursuivent jusqu'au 5ème
Quand elles arrivent au 5ème, le panneau indique : « Ici il n'y a pas d'hommes ! Cet étage n'a été construit que pour démontrer qu'il est impossible de satisfaire une femme, elle visera toujours plus haut ».
 
Le meilleur ami de l'homme n'est pas la femme mais bien le chien.
En voici 20 preuves évidentes.
1 - Plus on rentre tard plus le chien est content de vous voir ;
2 - Si on rentre tard et bourré, le chien est quand même content ;
3 - Si on rentre tard, bourré et avec des copains, le chien est aussi content de voir vos copains ;
4 - Un chien n'exige pas que vous l'appeliez quand vous rentrez tard…
5 - Un chien ne s'inquiète pas si vous l'appelez du nom d'un autre chien ;
6 - Un chien ne s'inquiète pas de savoir combien de chiens vous avez ;
7 - Un chien ne vous critiquera jamais…
8 - Un chien ne pleure pas ;
9 - Un chien pense que vous chantez bien sous la douche ;
10 - Un chien ne s'occupe plus de vous quand il joue avec d'autres chiens ;
11 - Un chien ne s'oppose pas à ce que vous vendiez ses enfants ;
12 - Un chien ne sait pas se servir de votre carte bancaire ;
13 - Un chien aime bien que vous renversiez de la nourriture sur le sol ;
14 - Un chien ne téléphone jamais pendant des heures ;
15 - L'humeur du chien est égale tout le long du mois ;
16 - Un chien n'attends jamais de cadeaux pour la saint Valentin ;
17 - Un chien ne vous en veut pas si vous oubliez son anniversaire ;
18 - Le chien peut vivre loin de sa mère ;
19 - C'est légal de garder son chien enchaîné ;
20 - Le temps passé par un chien dans la salle de bain se réduit à un petit coup à boire…
(Sans doute également une « revenue »… Je ne me souviens plus bien et il me semble qu’elle a été enrichie).
 
Bon week-end à toutes et à tous.
Sans rancune…
 
I3

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube