Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

mercredi 1 avril 2015

Ils ont décidé de vous voler vos organes…

Poisson d’avril ? Pas du tout ! 

C’est même assez réjouissant pour toutes les personnes en attentes d’organes renouvelés, après avoir épuisé les leurs de façon anticipée.
 
Avant, on pouvait prélever vos organes si vous aviez fait savoir que vous autorisiez cette pratique, un peu cannibale, de votre vivant. Mais ça, c'était avant.
Autrement dit, que vous étiez porteur de la carte idoine et que subrepticement vous vous retrouviez par l’effet du hasard ou du destin, en état de mort cérébrale…
C’est d’ailleurs assez curieux, parce que le premier tome de « Au nom du père », dont je vous ai infligé quelques chapitres pendant mes pérégrinations récentes, tourne autour de ce thème, mais en prenant l’hypothèse délibérée que « des morts », porteurs d’organes sains, ne mourraient pas « par hasard », mais … « à la demande ».
Vous aurez la suite un peu plus tard…
 
Alors que dans « la vie de tous les jours », à force de carences multiples et répétées, vous prétendiez encore bêtement à votre droit de propriété sur vous-même, malgré les campagnes répétées pour les dons d’organe financées par vos propres deniers, la carte n’était plus nécessaire pour qu’on se serve de vous à satiété. 
 
À condition et jusqu’ici, du défaut de consentement exprimé préalablement, la loi autorisait déjà le prélèvement d’organes sans vous en causer.
Mais cela se faisait toujours en consultant les proches, notamment pour s’assurer que le défunt n’y était pas totalement opposé.
Les médecins pouvaient ainsi recueillir, sinon le souhait du défunt, du moins celui de la famille avant de découper votre cadavre en morceaux maintenu artificiellement « en fonction ».
C’est d’ailleurs là que le bât blessait : L’oxygénation de vos tissus agonisant n’est jamais simple et il faut faire vite, très vite pour faire un prélèvement utile, réunir les équipes et préparer le receveur…
J’ai un pote, comme ça, en attente de mon cœur depuis au moins 20 ans de calvaire… ou de celui d’un autre : Même âge, mais lui est total-cardiaque, cholestérolé, diabétique à se piquouser plusieurs fois par jour depuis son adolescence, absolument inassurable, même chez son boulanger.
Et ça dure comme ça depuis des décennies à s’essouffler au moindre effort…
Et il a quand même trouvé une « grognasse » qui lui a fait deux gosses qui sont désormais des adultes votant FN : La belle réussite sociale, quoi, pendant que lui survit en espérant que je crève avant lui ! 
 
C’est d’ailleurs à cette occasion, il y a plusieurs années, que je vous avais fait le tri de ce qui était bon à prendre chez moi, parce que bon, sauver des vies avec mes déchets, personnellement, je n’y suis pas du tout opposé : Au contraire, si je peux enfin être utile à quelqu’un, pourquoi pas ? 
 
Je ne sais plus ce que j’en disais, mais avec l’âge aidant, à part mon « unique neurone », celui du nerf-honteux, je ne vois pas bien à qui va servir ma carcasse… Tout cela n’est plus de la première fraîcheur !
Mes yeux ? Je suis myope, astigmate, « presse-bite » et hypermétrope en même temps.
Ma langue est bien pendue mais abîmée par l’usage de nicotine qui encrasse aussi mes délicates alvéoles pulmonaires à les ronger à l’acide et je deviens malentendant au fil du temps…
Quant à mon dentier : Lui-même encrassé… passons !
J’avais un estomac et une « boîte à tuyaux » des plus performants digérant même les pierres et les cailloux, les coquilles d’huîtres et à peu près n’importe quelle liqueur, quel que soit le taux de distillation.
À force, là aussi, ce n’est plus ça.
Au point que je ne suis même plus sûr de l’état de mon foie qui en a vu passer tellement et de toutes couleurs qu’il envoie le signal « STOP » au cerveau reptilien de plus en plus tôt.
Idem pour les reins, vessie et autres lanternes qui distillent vaillamment tout ça tant bien que mal, mais m’obligent désormais à me lever plusieurs fois par nuit pour des vidanges impromptues et intempestives.
Quant aux autres organes internes, rate, pancréas, amygdales, thyroïde et autres, c’est quand même tellement « encrassé » que ce n’est pas vraiment un cadeau pour « le preneur ».
Même l’anus fait des siennes de temps à autre : Soit il constipe quand il n’a pas son « kakatier-personnel » à proximité (et il n’en a que deux sur cette planète), soit il devient incontinent par mégarde, surtout après une cure aux alcools-forts/épices et divers « arrache-gueule ».
Je ne vous dis pas les crises d’hémorroïdes, si je ne fais pas attention, à me balader avec des tonnes d’ouate coincées entre les fesses : Heureusement, j’ai tendance à faire attention.
Reste « Popol-au-col-roulé » : Toujours aussi « génial », prêt à l’emploi dès le premiers signal du nerf honteux, pour le plus grand plaisir des dames (sauf ma môman, ma petite-sœur et « ma nichée » : On a des principes dans la famille !)
Celui-là, il est vaillant à souhait et si quelqu’un candidate, bienvenu pour une deuxième vie !
Et le cœur, gros comme ça, qui s’emballe comme un artichaut dès que rentre dans le champ de vision une « poulie-fendue » pas trop mal montée (quoiqu’avec l’âge et l’expérience accumulée, on devient plus « difficile » et exigeant sur ses préférences du moment) ou que des fragrances féminines viennent émoustiller l’organe olfactif nasal. Mais il faut que ce soit « fort », parce qu’avec toutes les odeurs tabac qui passent par-là, ce n’est plus ça non plus. 
 
Et, devant le nombre insuffisant de greffons disponibles (les donneurs n’ayant pas expressément donné leur consentement n’étant pas prélevés), il a été envisagé qu’une loi impose le contraire pour ne faire mathématiquement qu’augmenter leur nombre (+ 25 % selon le député) : Il faudra donc signaler officiellement qu’on refuse de donner ses organes pour être assuré de l’intégrité de son défunt corps.
À qui et comment, on ne le sait pas encore…
L’augmentation attendue compte en fait sur les oublis de déclaration des réfractaires au don d’organe.
Un amendement à la loi de santé, a ainsi été adopté vendredi en huit, qui prévoit que les proches ne seront plus consultés avant le prélèvement d’organes du défunt…
 
Déposé par le Professeur « Jean-Louis Tour-Haine » et « Michelle De-l’eau-née », cet amendement autorise donc à se passer d’une demande aux familles : Le prélèvement sera légalement et automatiquement la « norme » par défaut.
« Tour-Haine », c’est celui qui a eu l’idée de la neutralité des paquets de cigarettes qui ont mis hier les buralistes sur le pavé aux côtés des toubibs opposés au tiers payant.
« Tour-haine », c’est celui qui aime tellement la liberté de vivre qu’il avait même déposé un amendement proposant l’interdiction pure et simple, et à vie, du tabac à toute personne née après 2001 !
Encore les effets post-traumatiques du 11 septembre…
Cet homme-là ne pense qu’à une seule chose : Notre santé et notre bien, bien compris.
Nos libertés constitutionnelles – même celle de s’empoisonner lentement – il n’en a rien à cirer.
Normal, c’est un socialiste !
Un de plus…
 
L’atteinte à l’intégrité corporelle constitue une première du genre en matière d’intrusion dans le domaine privé, faut-il reconnaître.
Ce qui est très drôle : L’usage du scalpel est automatique, en revanche celui d’une canule dans un orifice constitue un viol sévèrement puni…
Cherchez la logique.
Mais il ne faut pas tout noircir : Ce député-là pense aussi et avant tout à éviter aux familles de se poser des cas de conscience dans un moment difficile de deuil, nous en dit-on.
Bien entendu, encore une fois c’est pour leur bien !
 
Que le prélèvement d’organes sauve des vies est un fait incontestable, mais peut-on le rendre obligatoire sous ce seul prétexte, et ne plus laisser aux proches ou au défunt le « bénéfice » du doute ou de la réticence ?
En bons socialistes, et inversement aux principes constitutionnels qu’ils sont censés protéger contre vents & marées, ces députés pensent que si l’on ne protège pas sa propriété privée, c’est à ses risques et périls…
En revanche, quand il s’agit de « sécurité publique », notamment de « ces messieurs-là », ils votent des lois liberticides et des budgets de « défense » en veux-tu en voilà : Pas de limites, quel qu’en soit le coût et l’efficacité présumée et contredite par les faits inébranlables ! 
 
Et c’est bien cela qui est odieux : Alors que l’État devrait être le garant de la propriété privée, même de soi, de la sécurité, même de l’individu, au contraire il considère que notre corps lui appartient par défaut. 
Il est « res nullius », la chose de personne, dès le dernier souffle expiré et surtout sans attendre qu'il soit raide et froid : C’est désormais à l’individu de faire la démarche de se protéger, même (et surtout) contre l’État.
Déjà qu’il vous pique votre pognon gagné après un dur labeur pour en disposer à sa guise, qu’il vous exproprie par des mesures fiscales aberrantes, pourquoi pas votre cœur, tant qu’à faire ?
 
Et quand on sait le peu de crédit accordé aux lettres d’adieu des suicidés qu’on ranime de force sans tenir compte de leurs volontés écrites, on peut se demander si, même en les mettant sur un registre, les vœux du défunt seront respectés.
Votre propre corps ne vous appartient désormais plus ! 
Sa « nationalisation » est actée…
 
Je ne vous raconte pas non plus les traitements de « fin de vie » : Selon qu’il y aura ou non des receveurs potentiels et tant qu’à faire, fricqués ou à « haute-valeur-ajoutée » politique, histologiquement compatibles (maintenant, avec les traitements antirejet modernes, on est capable de miracles) vous les recevrez finalement que le temps nécessaire pour réunir les équipes d’intervention « au plus court ».
Un monde magnifique, vous verrez.
Et « vous direz merci à vos maîtres » qu’ils en pensent… 
 
Ce sur quoi, ce n’était donc pas un poisson d’avril, mais bien une réalité toujours plus forte : Aujourd’hui on vous vole vos Libertés, on vous piste 24 heures sur 24, on espionne votre mental, on présume de vos intentions, on écoute vos dires et on épie vos déplacements, on trace vos dépenses et ressources dans le moindre centime, demain, vos organes seront mis gracieusement à disposition à qui sera désigné « prioritaire »…
Et puis vous avez intérêt à voter « comme il faut », parce que sans ça, y’en a qui vont vous en faire des colères rouges !
 
C’est bien ce qu’il y a d’étonnant : Big-Brother exige toujours plus de vous sans retour.
Et pourtant, là encore dès aujourd’hui, si vous voulez vous passer du monopôle d’État et de fait dans la distribution de votre courant électrique à consommer, j’ai découvert cette petite vidéo impressionnante (et francophone) pour ne plus payer, parfaitement légalement, votre électricité biphasée 220 volts.
C’est un moteur Minato miniature, de « l’énergie libre » toujours sans publication scientifique avérée, simplifié et fabriqué avec des éléments d’ordinateur de récupération.
Bluffant !
De quoi rester finalement optimiste dans le genre humain… 
 
Tiens donc, à propos, rien que parce que je reste totalement ignoble à en être parfaitement infreequentable, faut que j’indique mon refus de prélèvement d’organe tatoué sur ma tronche…
En réaction libertaire.
C’est aussi pour ne pas emmerder un pôvre-mek tout le reste de sa vie avec mes détritus : Faut savoir rester « chrétien-papiste » et compatissant envers autrui et sa souffrance, par amour de son prochain, n’est-ce pas !

7 commentaires:

  1. Tout cela est franchement agaçant : Le lien du mini-moteur minato bricolé avec des éléments recyclés d'ordinateur de bureau est rompu !
    Une censure de plus !

    Néanmoins, j'ai pu retrouver cette vidéo-là, manifestement du même gars :
    https://www.youtube.com/watch?v=72Nzq4fNSWM
    Allez-y avant que ce ne soit à son tour d'être censurée...

    Manifestement, il y a comme qui dirait des "coercitions".
    Comme il se passe vraiment des choses étranges en ce moment, des drones aux pannes électriques gigantesques, autour de l'aérodrome de Shipol et hier encore dans les 16 plus grandes villes (et les centres de contrôles aériens qui vont avec) de Turquie, sans explications vraiment rationnelles, c'est qu'on peut désormais s'attendre à tout.

    C'est justement ce que m'en disait il y a encore à peine quelques heures "Muet n°1"...
    Curieux, curieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La première vidéo est là :
      https://www.youtube.com/watch?v=72Nzq4fNSWM
      Ou à sa suite, colonne de droite (j'aime bien la "drôate") sur youtube !

      Supprimer
    2. le bon réflexe pour conserver une vidé : http://www.telechargerunevideo.com/fr

      Supprimer
    3. Oui, mais comme je ne sais pas encore poster des vidéo (et même pas des images) sur ce blog-là, ça ne va pas vous servir à grand-chose !

      Dommage, mais je suis nul à en taper sur mon clavier avec deux doigts (ou un marteaux et un burin quand j'y suis avec mes 10 doigts)...
      Faudra s'y faire !

      Supprimer
    4. Petite précision : Disposer d'un bon antivirus ! Comme souvent pour les services gratuits on essaiera de vous véroler la bécane !

      Supprimer
    5. Et Dieu sait si même Windows plante votre connexion avec ses packs de mises à jour : Une vraie galère.

      Mais tous, même "Gogol", ont besoin de nos posts et commentaires pour activer leurs cookies et justifier d'investir dans des câbles toujours plus gros et des technologies toujours plus performantes.
      Et c'est nous qui payons ainsi notre "liberté d'expression" avec les pub dont le prix se retrouve dans les produits achetés des annonceurs...

      La boucle est ainsi bouclée !

      Supprimer
  2. Non, non et non !
    Là (pour le "bricolage") :

    https://www.youtube.com/watch?v=oitjI6tra_A

    Bien à tous et excusez moi...
    Ces censures !!!

    RépondreSupprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube