Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

dimanche 15 mars 2015

Mille fois pardon !

Je vous abandonne lâchement… 
 
Contraint d’accompagner mon « boss à moi » autour du monde pour une série d’ateliers-conférences au début de la semaine prochaine, je n’irai pas voter dimanche prochain.
Ni le suivant, d’ailleurs.
 
Notez que c’est normal pour un parigot : Il n’y a pas d’élection départementale organisée dans « ma » ville !
C’est comme ça depuis que j’ai le droit de voter : La municipalité, c’est aussi le département pris en son entier !
Ceci explique cela : Quand tu votes pour les uns, c’est comme si tu votais pour les autres.
« Parigot-bobo », mais citoyen de seconde-zone !
 
Personnellement, jusque-là je « compensais » : Je votais aussi « au village » et aussi en Balagne par procuration, sauf quand on m’offrait le billet pour bourrer les urnes !
Bé oui, les « Corsi », ils ont  le droit de voter plusieurs fois, même déjà décédés ou pas encore majeurs.
C’est comme ça aussi !
Et depuis que les premiers chrétiens romains se sont exilés en « Corsica-Bella-Tchi-tchi » : Déjà, ils votaient pour désigner leurs évêques et plus tard les chefs de piève, leurs seigneurs, leurs chefs de guerre et de clans (le pouvoir politique d’alors et jusqu’en 1769).
 
Et c’est bien normal : Non seulement ils ont voté pour adopter la première constitution écrite démocratique en Europe moderne (en rappelant au passage que les républiques de Gênes, de Venise et d’ailleurs n’étaient pas constitutionnelles mais « usuelles » et pas vraiment « démocratiques » non plus), le 14 juillet… 1755 !
Montrant ainsi la voie même aux américains…
Et bien sûr aux « Gaulois-continentaux ».
Ça vaut bien quelques compensations, là aussi !
Sans même vous raconter que s’il n’y avait pas eu deux Bonaparte à s’occuper de la vie politique de votre pays des « Gauloisies-éclairées », vous n’en seriez jamais en train de compter les numéros de vos républiques.
Cinq, jusqu’à maintenant : C'est vous dire si vous avez apprécié !
 
Ceci dit, tout à « mon exil », j’ai fait la konnerie d’aller m’inscrire au consulat gaulois le plus proche, pour « compléter » ma future situation fiscale.
Bé figurez-vous, ils sont peut-être trop nombreux dans l’administration du quai d’Orsay, mais ils ont fait leur boulot en me radiant fissa de tout que là où j’étais inscrit « électeur » !
C’est la deuxième fois que ça m’arrive : La première fois, c’était quand j’étais inscrit chez le « cousin Jean » (Tiberi, dont le pourvoi vient d’être rejeté par la cour de Cassation) : Figurez-vous ils me comptaient dans les « faux électeurs », alors que j’y habitais depuis des années et que même « ma nichée » fréquentait encore le bahut « Lavoisier », juste « pas loin » !
Forte, celle-là, non ?
Passons, passons…
 
Donc, « Gaulois de l’étranger » depuis peu, je n’ai pas, plus de canton de rattachement.
Donc, je n’ai pas dit non à « mon boss monégasque » quand il s’est agi d’aller faire la promotion de sa boutique outre-mer même par les airs.
C’est qu’avec la chute brutale du prix du baril, libellé en dollar, tout le monde cours après ses dollars pour racheter ses contrats à terme et se positionner sur du court-terme ou « à vue ».
Résultat, la planète est asséchée des dollars flottants dont le prix grimpe contre toutes les autres devises.
De quoi asphyxier l’économie du rouble et mettre le feu au Venezuela… toutes deux exportatrices d’hydrocarbure.
Quitte aussi à tuer les investissements dans la « fracturation » des schistes, d’ailleurs : Les QE de la FED assécheront les pertes engendrées. 
 
Et que justement, en ses périodes troubles et de pré-conflit généralisé – « Poux-Tine » vient d’ailleurs d’admettre officiellement que ce sont bien les russes qui ont « participé » à la « libération de la Crimée » contre les fachots-putschistes ukrainiens : Nous, on savait, pas besoin d’aveu – la principauté représente un refuge de stabilité inespéré : La plus vieille dynastie de toute l’Europe !
Avec, pour ne rien gâter, une fiscalité plutôt allégée.
D’autant que travaillant en toutes devises, « mon boss à moi », il estime que, les bourses européennes battant tous les records de hausse (hors la Suisse), il reste encore des affaires à faire pour les capitaux divagants en recherche de points de chute à peu près stables.
Perso, je redoute un retournement brutal, mais bon, j’ai toujours eu tort jusque-là.
Mais ne serait-ce que la perspective d’un gap à venir autour du dollar qui va revenir à la baisse sous quelques mois, pourquoi ne pas tenter le diable, après tout ?
 
Résultat, je vais passer plus de temps en « jet-lag » et en avion que dans des chambres d’hôtel de luxe à récupérer dans les deux prochaines semaines.
Et que je n’aurai de toute façon pas le temps de suivre les délires ni de nos « sachants », ni ceux de nos « autistes-trisomiques » qui nous gouvernent.
Ni à m’énerver jusqu’à en faire des « billets » alarmistes.
De toute façon, on annonce 50 % d’abstentionnistes.
Même qu’un autre fasciste, « Vert » celui-là, veut imposer une loi les sanctionnant : C’est fabuleux la notion de démocratie, chez ces gens-là !
« Tu fais ce que je te dis de faire, ou je te rackette » : Il ne connaisse que la menace ou la force-brutale !
Ils vont être servis sous peu, tous ces fats-là…
Parce qu’on annonce aussi plus de 30 % de vote FN.
D’ici que la gôche soit éliminée de tous les départements et que les frontistes en prennent par dizaine, il n’y a vraiment pas loin…
 
Vous aurez été tous prévenus depuis bien longtemps : Tant pis !
 
Alors du coup, comme je m’en faisais la remarque encore hier, et ayant pris l’habitude de ne pas en rajouter pendant les 15 jours de campagne électorale officielle, vous aurez droit à un bout du « deuxième roman » durant cette période, chaque jour. 
 
Vous en avez déjà trois en ligne :
« Opération Juliette-Siéra », l’originel, de 2010.
Qui vous narre les détournements d’argent public par dizaines de milliards de dollars de l’époque de « Mythe-errant » (depuis confirmé par divers truchements) et la raison pour laquelle vous n’en saurez jamais rien…
Ça, c’était « le bonus-maison » !
« Parcours Olympiques », de 2013 (il manque encore un sommaire, faut « naviguer » sur les « archives » de 2013 qui s’ouvrent dans la colonne de « gôche »), qui vous raconte comment et pourquoi il ne s’est rien passé au JO de Londres de 2012, malgré les attentats de 2005 et plein d’autres préparatifs très « officiels » ;
« Mains invisibles », de 2014, qui vous explique comment a été évité un coup d’État en juillet 2014, et plein d’autres choses encore, que vous avez pourtant vécues en direct de septembre 2012 à fin juillet 2014 et que vous persistez à ignorer pour que vous puissiez « bien voter », tranquilles cette année.
 
Il vous manque « Au nom du père » (Tome I), de 2011, qui vous raconte plein de choses dont vous n’avez jamais entendu parler malgré l’actualité ambiante du moment, autour de 2010/2011…
Que vous aurez dès lundi matin pour les premiers chapitres et ça tourne autour du trafic d’organes et reste « assez technique ».
Et le tome II (de « Au nom du père »), de 2012, qui reprend l’actualité de l’année de 2011, et elle a été chargée, pour vous en donner une version que vous ignorez encore…
 
On verra pour plus tard. Je reprends tout ça, bien que les plus « anciens » connaissent déjà pour deux raisons :
Ces textes sont devenus parfaitement inaccessibles sur le blog d’origine : Il faut vraiment savoir quoi chercher. Moi-même j’ai eu du mal.
Les « nouveaux » sur ce blog-ci, ils les ignorent totalement, alors que plein de références sont faites par les textes suivants, sur ceux-là…
Dommage, n’est-ce pas ?
 
Quant au prochain, « Mains invisibles II » (parce que je n’ai aucune imagination, même pour les titres), il est en cours d’écriture et je ne vais pas non plus reprendre les détails des textes mis en ligne par ailleurs pour donner les explications idoines : Je me les remets juste en mémoire et à disposition pour un usage « allégé ».
 
Tout ceci dit, moi je pars faire mes valises (sans le chat qui ira réveiller la voisine le matin au lieu de venir me « piétiner » allégrement dès les premières lueurs de la journée : Je ne sais toujours pas par où il passe !) et on se revoit éventuellement, si aucun avion n’est tombé d’ici-là (parce que vous pouvez être sûr que c’est pour môa), à la fin du mois après avoir bu la « cuvée Vinaigre 2015 » jusqu’à la lie.
Vous aurez à en reboire à la fin de l’année avec les régionales : Laissez-en un peu pour finir de vous soigner de votre abstention récurrente.
« 15 » ?
1715, c’est la fin du « roi-soleil » ;
1815, Waterloo, une bien mauvaise année…
Quant à 1915, elle a été particulièrement difficile.
 
À propos, tenez-moi au courant : Je suis l’actualité en fond sonore avec mon ordinateur sur 91,7 FM depuis des années.
RCC (prononcez « Air-Tchi-tchi », SVP !) : Toute la semaine, la musique y est bonne en ce moment, et le faux-filet était à 14,80 €/kg au Casino sous la pinède ! Une affaire, même si ça ne vaut pas la viande de Coiffier, le gérant de « l’Arche » (le premier nom du Super-U du coin, posé devant le parking proche de la plage).
Lui, c’était un vrai « louchebem ».
Là, je vais être en manque…
 
Bien à toutes et tous !
 
I3

2 commentaires:

  1. Comment? L'ignoble est donc un vrai Corsu? Il bourre les urnes?
    L'Ignoble en prison! L'ignoble en prison! L'ignoble en prison!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bé oui, et ce n'est que justice : On a au moins un demi-millénaire d'avance sur les "pinzuti" en matière de démocratie-appliquée.
      Va falloir vous y faire.

      1 - Vous allez avoir du mal à me mettre en prison, puisque je ne suis même plus à votre portée.
      Et en plus, c'est à cause de gens comme vous, parce que vous voter pour un "clan" qui n'a rien de démocratique, comme les allemands pré-période nazi ou mussolinienne...
      Un comble démocratique...
      Passons : J'ai juste pris la tangente hors les frontières politiques.

      2 - Personnellement, quand je votais 2 fois réellement, c'est parce que j'avais une procuration normalement validée.
      Les deux autres, "au village" et en Balagne, je ne suis pas censé être au courant : Pas même de mon inscription sur les listes électorales : je me suis bien inscrit une première fois, puis j'ai fait la démarche de me désinscrire pour aller voter chez le "cousin Jean" (là où on m'a radié ignominieusement.
      Si au "village" et en Balagne, ils n'ont pas fait leur boulot, il faut envoyer les juges et les membres de la commission électorale locale, tous, en prison : Pas moi !

      Bref, "blanc comme neige" !
      Pas de chance, n'est-ce pas...

      3 - Depuis mon exil, je ne suis plus inscrit nulle part (sauf chez les "Gaulois de l'étranger").
      J'aurai du mal à "bourrer les urnes" dans ces conditions : Admettez-le tout de même !
      De toute façon, je ne voudrai pas participer à cette déculottée annoncée pour nos institutions : Lamentable !

      Bonne journée quand même à vous !

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube