Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

mardi 3 février 2015

J’ai une chance incroyable…

Je dois être cocu sans le savoir,

Qu’il va falloir que je surveille quand même de près « mon cheptel » cantonné dans son harem.
Aujourd’hui, je voulais vous parler de l’affaire du « Karlton de l’île » et de « Déesse-khâ » où, sinon tout, au moins beaucoup de choses indiquent son implication comme « maître des lieux », « seigneur des fêtes » et débauches sexuelles, tel que mêmes les magistrats instructeurs n’ont pas pu s’empêcher de ne pas classer contre l’avis du procureur qui va plaider pour vous et la République, mais de « renvoyer » devant les magistrats du siège (ceux qui sont assis), pour un procès dont les audiences, prévues pour durer 3 semaines, se sont ouvertes hier : Une banale affaire comme on en voit près de 400 par an en « mon pays » (celui que j’aime tant…) !
 
Un « billet » non pas pour remplacer les juges à la place des juges (c’est interdit par la loi et je suis respectueux de la loi, de toute la loi – même et surtout fiscale et sociale – pour ne pas me prêter à ce jeu-là avec la loi pénale) et vous faire savoir mes convictions, comme pour influencer par ricochet d’autres acteurs de justice appelés à rendre une décision motivée.
Mais seulement pour vous faire sentir combien la presse et les médias vous préparent sans le dire à un non-lieu pour celui qui aurait dû être « Calife à la place du Calife », tellement il est encore adoubé par les sondages !
C’est absolument magnifique cette façon de dire sans le dire, cette gigantesque manipulation des esprits en cours, sans vraiment le faire apparaître !
Ce billet à venir, peut-être pour une autre fois… 
 
Là, ce week-end, outre la finale de hand des « bronzés », des « costauds », des « barjots », des « experts » (j’ai été champion cadet d’Île-de-Gauloisie), j’ai été « scotché » une fois de plus, et par deux choses : L’immense acculture économique et financière de mes compatriotes (c’était en Italie, pas vraiment des compatriotes, mais on a les mêmes en « Gauloisie-éclairée ») relative à la formation du Kapital et notamment à travers ce que nous en dit « Pique-et-t’y », notamment quand il confond « stock » et flux.
Faudra que j’en fasse une synthèse, un jour ou l’autre. 
 
Et puis ces « délires » de l’actualité…
Car enfin quoi, au retour de mes vacances d’estives & aoûtiennes de 2009, alors que je laissais quelques posts sur les niches fiscales pour « occuper » le peu de lecteurs juilletistes qui s’ennuyaient sur le Web – après les non moins étonnants « piratages » de l’année précédente, sur « l’autre blog » – je me souviens très bien de mon parcours autoroutier du retour (dans les embouteillages provoqués par « ma petite-sœur » qui appelle toutes ses copines, qui elles-mêmes appellent les leurs, pour faire savoir à la Terre entière que je suis de sortie et que tout le monde se retrouve sur la même route juste pour me mater au volant de mon « tas-de-boue-à-roulette »), m’interroger sur la façon dont j’occuperai « la toile » à la même époque, l’année suivante. 
 
J’étais encore « jeune, beau, pôvre & kon » (je suis devenu « vieux, riche, moche & kon »), j’envisageais bien d’entamer « ma » carrière de plumitif-romancier avec quelques « bouts de papier » déjà couchés sur quelques disquettes-zip (ça ne tenait pas sur une 3,5’’) depuis de nombreuses années et jusque-là jamais terminées (des enquêtes policières compliquées à souhait), avec déjà des personnages assez bien « structurés » et cohérents dans leurs ressorts. 
 
Mais, jamais je n’avais pu imaginer « sortir », avec les mêmes personnages, « Opération Juliette-Siéra » en passant le tunnel de Fourvière.
Le déclic, c’était la rencontre internetique d’avec « l’Ami-râle » (et « Basanix », plus tard « Joël Bucher », le banquier des frégates, tous des « obsédés » du problème de la corruption à des titres divers) avec qui je conversais sur un scandale suffisamment astronomique pour paraître complétement délirant au premier venu, tel que le pauvre-homme se débat depuis 17 ans face au mutisme total de ce que tout le monde semblait connaître dès 1991 : Les détournements des indemnités de guerre de la « division Daguet » engagée au Koweït aux côtés des troupes de la « coalition »… 
 
Les éléments de « preuve » étaient déjà assez étayés à l’époque (et confirmés depuis : Il y a bien eu des versements [84 milliards de dollars au total, dont au moins 7 pour les troupes tricolores] et plusieurs ministres de tous bords ont confirmé qu’il n’y a jamais eu d’encaissement dans les comptes de mon pays), mais ses explications étaient un peu courtes quant à la finalité de la manœuvre d’un Président « adulé des foules ».
De l’enrichissement personnel ? Il était au-dessus de ça, bien sûr !
Du financement occulte de quelques partis du pays en commençant par le sien ?
Jusque-là, on « boxait » dans la catégorie « quelques centaines de milliers de francs », plus tard quelques millions à l’occasion de la vente de frégates réputées « furtives », jamais à hauteur de plusieurs milliards de dollars !
C’est l’Everest à côté des terrils de charbon des mines du Nord…
Il fallait trouver autre chose pour me convaincre.
La gloire ? Mais quelle gloire à passer pour un vil-escroc ?
Et j’ai fini par trouver tout seul : Abattre la Vème République, en montrant que n’importe qui pouvait en détourner l’usage au profit de n’importe qui…
Notez que ça se confirme par ailleurs depuis quelques décennies : Pas tous pourris, mais quand même pas mal à savoir y faire depuis le « suicide » de Robert Boulin, ministre du travail de « Giskard-A-la-Barre »… 
 
Et c’est en dépouillant « les affaires » AZF (le commando « para-terroriste » : Ils n’ont jamais tué ou blessé qui que ce soit, pas l’usine de Toulouse en 2001… quoique !) et surtout « Clearstream » I et II, la guerre des services, la seconde guerre du Golfe et l’affront de « Vil-pain » faite aux alliés directement à l’ONU, le « croc de boucher », l’affaire des balles de 9 mm, puis alors, vraiment énorme, la présentation du Grand-Emprunt de 2010 faite par « Bling-bling », complétement hallucinante, alors même qu’on sortait du « plan de relance » de « Dévide-jean » totalement raté, m’ont tracé un « fil-rouge-vermillon-fluo » au milieu de l’actualité pour écrire à la hâte ce roman-là. 
 
Ce qui m’a valu d’ailleurs quelques « sueurs froides » et autres blocages d’internet par « les hautes autorités », moi, un « piti-blogueur-anonyme » !
Sans le savoir, je « dérangeais », on espionnait mes ordinateurs, on collait à mes sociétés (mon gagne-pain d’alors) des contrôles fiscaux, sociaux et financiers improbables, on fouinait durablement pour m’empêcher de dormir.
J’ai tenu bon et c’est passé… comme par miracle : De toute façon, j’avais déjà mis en ligne un « premier-jet » sur le premier site venu, du moment qu’il n’était pas Gaulois. 
 
Depuis, l’affaire des milliards de la « division daguet » est en librairie sous la plume du « Capitaine Haddock », circule dans les rédactions de presse, passe à la radio, demain peut-être à la télé, grâce au relais des vétérans des OPEX qui se sentent à raison floués par la « raison d’État ».
Hein, les meks, ils vont pour risquer leur peau pour le drapeau sur les champs de bataille exotiques, ils reviennent intoxiqués, personne ne les soigne alors qu’aux USA et en UK ils sont pris en main de A à Z ; un premier ministre dont personne ne sait qu’il finira suicidé de deux balles leur promet des indemnités qu’ils n’ont jamais vues ; et même un « ami de trente-ans » en fera autant avec une arme pas à lui dans les greniers du château de l’Élysée quand il découvre et comprend le niveau de corruption atteint par le pays, que tout cela va forcément ressortir en mode « explosif » dans peu de temps… 
 
Parce que depuis 1991, il s’est passé beaucoup de choses au pays et les « héritiers », au moins politiques (à commencer par « Tonton-Yoyo » qui en parlait, pas très longtemps, « sous réserve d’inventaire »), ne savent plus comment gérer le dossier !
La Vérité triomphe toujours, tôt ou tard et la frontière est mince, vaseuse et fluctuante entre raison d’État et les « filous d’État ». 
 
L’année suivante, je remets ça, sans pouvoir terminer – et heureusement – sans savoir où « l’aventure » me mènerait.
Eh bien croyez-le ou non, une fois de plus « guidé », je retombe sur mes pieds l’année d’après, et de quelle façon magistrale, que je n’en reviens pas moi-même…
Géniale l’étendue de mon génie ?
Me connaissant, voilà qui m’étonnerait bien…
« Guidé » alors, que vous avez dit ?
 
Pis que ça, au fil des préparatifs des JO de 2012 à Londres, il était de plus en plus évident que l’épisode pouvait devenir un tournant de l’Histoire du globe.
Mais, pour comprendre, il fallait remonter aux attentats de 2005, le lendemain de la désignation de cette ville par le CIO, alors en compétition avec Paris.
Avec deux fins : En fait, je n’ai fait qu’élaborer la seconde, pariant qu’il n’y aurait pas d’attentat nucléaire sur cette ville, quoique j’aie fini par douter.
Mais je me réservais, car comme vous, je ne savais pas encore.
 
Et là une fois de plus, j’avance, un peu « en aveugle », sur la suite, comme « guidé ».
Suite en principe inutile mais « impérieuse » sur laquelle j’ai rebondi l’année dernière avec « Mains Invisibles » (Une idée de ma « petite-sœur » et de son mari de « philosophe-grec ») : Le chemin était déjà balisé au retour des vacances 2013, il n’y avait plus qu’à compléter.
Ce que j’ai fait en juin 2014, puis en hâte en août de la même année, alors que la fin de l’épisode était déjà en ligne le 1er juillet : C’est dire si j’étais « intuitivement » sûr du déroulé du récit qui se termine mi-août 2014.
Sans pour autant « ouvrir » de nouvelles pistes pour la suite.
Quoique, là aussi…
En fait, je n’avais plus très envie de poursuivre l’exercice de « prémonition » : Trop rinçant !
Et puis, je m’étais « exilé » vers d’autres horizons que j’imaginais « plus sereins » (ce sont globalement les mêmes qu’ailleurs, mais en plus « local »).
 
Seulement voilà, il y a eu Gourdel, un « touriste-photographe » qui se fait hacher menu sans raison apparente par des cinglés islamistes algériens qui ne faisaient plus trop parler d’eux (alors que je ne savais pas encore à quel endroit on devait « retrouver Florence » : C’est le scénario originel, en phase terminale, qui conduit au Nivelle 002 – les simulations ont été calculées – et pour parvenir à faire voler ce prototype, elle doit se faire kidnapper.  Originellement, j’étais parti pour les montagnes afghanes), la guerre en Afrique sub-saharienne et tant de choses encore.
Qui collent assez bien avec une possibilité de suite … possible pour 2016, si jamais j’avais eu l’envie de reprendre l’écriture.
 
Sauf que ça se passe finalement en 2015 : La disparition provisoire du dictateur de Corée du Nord fin du troisième trimestre 2014, son rapprochement avec Moscou tournant le dos à Pékin qui signe de son côté un gazoduc avec… Moscou, le rapprochement des USA et de Cuba par l’entremise du Vatican (qui est au cœur de « Parcours Olympiques » et d’une certaine façon de « Mains invisibles »), le survol par des « drones », ce que les autorités elles-mêmes appellent désormais des « Objets-Volants-Non-Identifiés » (vous avez bien lu : OVNI) de nos centrales et base nucléaires et surtout, « le déclencheur », le voyage de « Menuet-Valse », fin janvier 2015 … en Chine.
 
Non mais ! S’il devait y avoir un « Mains Invisibles II » qui se dessinait tranquillement mais avec de plus en plus de force et conviction, de toute façon, il devait se passer en Chine pour des tas de raisons, notamment le crash de l’avion Orbital de Virgin (derrière, on rappelle qu’il y a aussi Paul Allen, un des co-fondateurs de Microsoft), les ratés (très relatifs) de SpaceX, la crise Ukrainienne et la vente de nos Mistral, qui empêchait que ça se passe en Russie, ma première idée (parce que je connais mieux que Pékin et l’âme chinoise).
Paul doit faire son prototype « 002 » et pour ça, il a besoin d’un plan d’eau assez vaste, pas très loin de Xuzhou où est fabriqué le J20 (le dernier chasseur chinois).
Pas très loin, c’est 500 km à l’ouest pour le réservoir de Danjiangkou…
Et que j’avais pu imaginer qu’il aurait fait son avion avec l’appui technique de Dassault, dont je rappelle qu’il a joué les VRP en Indes et dans la péninsule arabique pour y refourguer des Rafale à l’occasion du dernier tome de « Au nom du père », pas encore disponible sur ce blog.
Mais attend, pourquoi pas Tianjin, à 100 bornes au sud de Pékin, où Airbus a déjà une usine de montage d’A 320, pas très loin de la mer de Bohai et son fameux tunnel sous-marin de 123 km de long actuellement en construction ?
Après tout, c’est un ingénieur EADS, au moment de son retour à la vie civile… 
 
Vous croyez au hasard, vous ?
Personnellement, de moins en moins ! …
Comment aurai-je pu « intégrer tout ça », il y a quelques années ?
Et j’attends avec impatience encore quelques « coups de pouce » pour m’indiquer la direction à suivre dans le récit « à inventer » (tous ne sont que des « pures-inventions » de ma part), pour vous éclairer l’actualité du moment.
Que finalement, je vous en fais même un « post » ce jour pour vous dire que mon aventure de plumitif, je la trouve extraordinaire, moi qui aurais dû ne jamais écrire autre chose que des traités de fiscalité-appliquée. 
 
Pire justement, au même moment ressort « Déesse-khâ », ruiné, mais qui paye M° Leclerc comme l'un de ses défenseurs (un très bon et un très cher), après le suicide pour le moins suspect de son associé israélo-luxembourgeois (« Titi-Laines »), alors que « la » bombe thermonucléaire promise par « Bling-bling » à l’auguste personnage s’il se présentait contre lui en 2012 (nous étions en 2011 et l’épisode est retracé dans « Au nom du père – tome II » pas encore en ligne sur ce blog lui non plus), « chauffe » aux forceps par l’autre bout de la lorgnette … 
 
Je me dois de vous prévenir (pour que vous ne soyez pas surpris) : Tout indique, après que le dossier aie fait la « navette » entre les différents ministères concernés par la « Division Daguet » et ses vétérans empoisonnés à des degrés divers par les poussières d’uranium appauvri des obus tirés par les « camions à bombes » de l’USAF contre les chars de Saddam Hussein, est déjà « à l’arbitrage » de l’Élysée !
On en a confirmation !
C’est dire si tous les fats qui se pavanent sous les ors des palais gouvernementaux sont « tombés de l’armoire » en découvrant qu’ils ont été « cocus-par-tous-les-orifices » pendant 20 ans, depuis qu’ils faisaient « conseillers » sous « Mythe-errant » !
Même qu’ils ne savent plus comment gérer « l’héritage »…
Que c’en est décidément trop drôle ! 
 
D’ailleurs, deux ex-ministres, « Monte-et-bourre-la » et « Vingt-cent-Payons », les mieux au fait pour avoir enquêté au sein d’une commission de députés au début du millénaire sur ces sujets, ne sont déjà plus là dans les ministères, tellement la situation est compromise…
C’est dire !
Il faut aussi rajouter qu’ils n’en ont pas dit beaucoup non plus dans leur rapport parlementaire. 
 
Et pendant ce temps-là, la « Grand-muette » qui reste très au courant de tout ça, et qu’on va chercher pour faire « supplétif-de-basse-police » dans les rues des grandes villes, elle obtient non seulement le gel de ses suppressions d’effectif (ce qui est logique), mais après avoir obtenu aussi les financements du « grand-carénage » du Charles de Gaulle, la remise à niveau du Rafale et des effectifs et matériels supplémentaires pour la « cyberguerre », elle réclame des « mignards ».
Des milliards, comme s’il en pleuvait… 
 
Là, on en cherche 2, des milliards, pas encore financés.
Perso, je sais qui va régaler : « DLK » l’ex-banquier des « pôvres » pillé par « Charlotte » comme vous l’avez lu cet été sur ce blog :
http://flibustier20260.blogspot.fr/2014/08/chapitre-xxviii1.html et suivant, avec en plus une catastrophe aérienne à la clé … bien dans l’actualité de cet été, alors qu’elle était totalement imprévisible.
Même si ce n’est qu’un roman, bien sûr, avouez qu’il n’y a qu’à vous que je peux raconter tout ça, tellement, sans le savoir, je suis « guidé » par les événements qui nous entourent tous, avant même qu’ils ne se produisent. 
 
Figurez-vous que si vous pensez que je « débloque », que je « paranoïse », que je suis un « grand-malade » du ciboulot ce qui serait bien normal, sachez que personnellement, j’en reste « scotché », à soupçonner avoir une « chance de cocu » pas croyable !
Pour l’heure, j’en fais juste ce « petit-post », pour vous préparer à de nouvelles séquences, justement parce qu’on parle en Une du personnage qui reste au cœur de tout ce passé qui reflue en vagues déferlantes nauséabondes sur l’actualité.
Tout cela est assez extraordinaire finalement, faut-il reconnaître. 
 
Bonne journée quand même à toutes et à tous ! 
 
I3

4 commentaires:

  1. Le « pauvre homme »…
    Vous m’avez bien fait rire !...
    C’est sûr que j’aurais aimé avoir une autre vie pendant 17 ans.
    Par exemple de naviguer dans toute l’Europe en voilier…

    Mais j’étais complètement cassé, détruit neurologiquement et mentalement, par des années de privation de sommeil et de décalage horaire.
    Six années pour retrouver le sommeil..
    Alors, je me suis dit que j’allais entreprendre un « travail de sape » de la structure pathogène qui porterait ses fruits un jour ou l’autre.
    On y est.

    Par contre, mon action a été complètement détournée par les politiques et militaires.
    Ceux-là ont toujours mis sont le nez des ministres ma prose en leur disant « L’ambiance est terrible à l’Etat-major des armées ».
    Ce qui a valu une étoile supplémentaire à quelques-uns et des milliards de subventions pour les programmes.

    Il est temps que cela cesse et que l’on révèle ce dossier de détournement de fonds pour faire des réformes structurelles sérieuses dans notre démocratie.
    C’est à ce moment-là que les objectifs non avoués de « Myth-Errant » seront atteints : la fin de la Vèm république et la fin de l’Ultra-libéralisme financier.

    Et puis on pourra aussi indemniser décemment nos soldats qui souffrent du Syndrome du Golfe !...
    Enfin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y avait rien d'offensant, naturellement : On pense bien que la carrière d'un pilote émérite "d'Air-transe" mérite un autre sort celui qui vous a été réservé, c'est sûr.
      Mais quelle opiniâtreté depuis tout ce temps : Il convient de saluer avec un immense respect.
      D'autant qu'au moins nos soldats pourraient enfin être pris en charge, au passage.

      Notez aussi que nous nos routes n'auraient jamais dû se croiser, ne trouvez-vous pas ?
      Nous ne nous sommes jamais rencontrés, nous n'habitons pas les mêmes endroits, nous n'avons pas les même appétences en général (sauf pour la cuisine cauchoise et le sort des zones érogènes des dames), nous n'avons pas les mêmes formations, ni même les mêmes parcours professionnels.
      Moi, je suis "Corsu", vous, vous êtes Normand : Rien à voir que de parler le "Francilien-natif" commun.
      Vous êtes un "matheux", je suis un "plumitif".
      Et pourtant...
      L'improbable est survenu, j'ai pris le relai "à ma sauce" vos propres dires et prétentions (pour enrichir), vous avez rebondi autour et vous allez aboutir !
      Je m'en félicite : J'aurai été un peu utile, dans ma pôvre-vie, à quelqu'un hors l'élevage de "ma nichée", le tout sans aucun espoir de reconnaissance à en tirer.
      Pas mal, les "Mains Invisibles"...
      Non ?

      Bien à vous !

      Supprimer
  2. En fait "Unknown", c'est Haddock
    Vous aviez compris...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je retiens : Je ne suis pas anglophone (même pas trop "franchouillard", avec ses fautes "de frappe" et ses lacunes grammaticales).
      Unknown = Haddock !
      J'aurai appris quelque chose, aujourd'hui ...
      lol

      I-Cube

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube