Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

lundi 12 janvier 2015

Un HOAX qui prend toute sa saveur…

Mohamed Sabaoui, l’homme qui n’existe pas

Propos extraits du « Paradoxe de Roubaix » de Philippe Aziz, Ed. Plon.
Article paru dans le « Libre Journal », après avoir été repris dans Le Point à plusieurs reprises, Paris-Match, Le Monde et d’autres encore…
Un de mes fameux « fichiers » retrouvés.
 
« 
Voici un passage important d'un entretien réalisé par un certain « Agnus Dei » en 1996 avec le fanatique islamiste Mohamed Sabaoui, d'origine algérienne ainsi qu'il s'en réclame, bien que né à Roubaix, donc français (de papier), âgé de 25 ans (au moment de l’interview) et « étudiant » (inconnu) à l'université de Lille, en troisième année de sociologie…  
 
AD - Le réveil général de l'islamisme dans le monde entier, ne doit-il pas susciter certaines craintes dans le monde occidental, et notamment français ?
Sabaoui - Tout à fait. L'Empire Islamique qui fut autrefois plus grand que celui de Rome, rayonnait sur une grande partie du monde comme l'avait exigé notre prophète. Donc, comment voulez-vous qu'il ne reprenne pas la place qui est la sienne ? 
 
AD - D'accord, mais en France, votre religion est largement admise. Il n'est qu'à voir le nombre de mosquées, plus de 1.500 !
Sabaoui - Non ! Car les lois de votre république ne sont pas conformes à celles du Coran et ne doivent pas être imposées aux musulmans qui ne peuvent être gouvernés que par la Charia ! Nous allons donc œuvrer pour prendre ce pouvoir qui nous est dû. Nous allons commencer par Roubaix qui est actuellement une ville majoritairement musulmane à plus de 60 %. Lors des futures élections municipales, nous mobiliserons nos effectifs et le prochain maire sera musulman. Après négociations avec l'État et la Région, nous déclarerons Roubaix enclave musulmane indépendante, et imposerons la Charia (Loi de Dieu) à l'ensemble des habitants. 
 
AD - Croyez-vous que les 60 % de musulmans de Roubaix voteront pour élire un maire musulman ? Car certains, bien intégrés, ne voudront pas de ce programme.
Sabaoui - Souvenez-vous, sur vos antennes de télévision, le Roi du Maroc lui-même a déclaré qu'un Arabe restait toujours un Arabe, et le Coran nous dit que même un enfant né d'une union entre un Arabe et une infidèle reste et demeure Arabe ainsi que ses enfants, pendant 7 générations. Vous avez eu une démonstration magistrale de cette solidarité entre Arabes musulmans ou non lorsque notre Frère Khaled KELKAL, compromis dans les attentats du métro de Paris en 1995, traqué par toutes les polices, et mort en martyr, était logé, nourri et épaulé par l'ensemble de la population arabe de deuxième et troisième génération. C'est dire votre naïveté ! 
 
AD - Pour en revenir à Roubaix, que ferez-vous alors des non-arabes / non musulmans ?
Sabaoui - C'est prévu ; la minorité chrétienne aura le statut de « dhimmis ». Ce sera une catégorie à part qui pourra racheter ses libertés et droits par un impôt spécial. En outre, nous ferons ce qu'il faut pour les amener par la persuasion dans notre giron. Des dizaines de milliers de Français sur l'ensemble du territoire, ont déjà embrassé l'Islam de plein gré, pourquoi pas les chrétiens de Roubaix ?
Actuellement à l'université de Lille, nous mettons sur pied les Brigades de la Foi, chargées de « convertir » les Roubaisiens récalcitrants, chrétiens ou juifs, pour les faire rentrer dans notre religion, car c'est Dieu qui le veut ! Ceux qui refuseront malgré nos efforts, de se convertir seront traités comme il se doit.
Si nous sommes les plus forts, c'est que Dieu l'a voulu, nous n'avons pas les contraintes de l'obligation chrétienne de porter assistance à la veuve, à l'orphelin, aux faibles et handicapés.
Nous pouvons et devons au contraire les écraser s'ils constituent un obstacle, surtout si ce sont des infidèles. 
 
AD - Ce que vous dites est affolant.
Sabaoui - Vous semblez oublier vos croisades, vos colonisations et vos christianisations. Par ailleurs, vous n'attachez aucune attention à l'importante fécondité de nos femmes arabes qui suivent les préceptes du Coran, dont les seules naissances de 4/5/6 enfants ou plus par femme, vous submergeront ; paradoxalement, avec votre besoin de nous considérer comme Français, vous financez et nourrissez ceux qui deviendront vos maîtres.
Avouez que c'est du suicide. Il existe actuellement en France 6 millions d'Arabes ; peu importe qu'ils soient Arabes ou Français selon vos critères, ils sont et resteront Arabes. Sachez qu'ils constituent une armée mobilisable à tout instant d'au moins trois millions de soldats de Dieu, et que nous quadrillons tout votre territoire, même vos autorités reconnaissent 1.400 zones de non-droit. Ce que nous n'obtiendrons pas par la persuasion, nous l'aurons par la force. 
 
AD - Je doute fort que vous puissiez compter sur cette armée des ombres.
Sabaoui - Vous avez la mémoire courte, souvenez-vous qu'aux dernières élections qui se sont déroulées en Algérie au cours de l'année 1996, plus de deux millions d'algériens résidant en France sont allés voter par solidarité. La mobilisation a bien marché. 
 
AD - Mais alors, qu'attendez-vous pour agir ?
Sabaoui - Notre invasion « pacifique » au niveau de l'Europe, bien engagée, n'est pas encore terminée. Nous voulons agir simultanément dans tous les pays d'accueil. Puisque vous nous faites une place de plus en plus grande chez vous, nous aurions tort de ne pas en profiter, nous serons votre cheval de Troie.
Au nom des Droits de l'Homme dans lesquels vous vous empêtrez, vous n'avez réussi qu'à vous ligoter vous-mêmes. Tenez, si vous parliez comme je vous parle, en Algérie ou en Arabie Saoudite, vous seriez dans le meilleur des cas immédiatement arrêté.
Vous avez créé des Lois pour punir ceux des vôtres qui tiendraient des propos racistes à notre égard.
Voyez jusqu'où va votre aveuglement : Trouvez-vous normal d'envoyer des jeunes beurs accomplir leur service militaire en Algérie ?
Quand vous dites que les « jeunes » des banlieues sont des exclus, c'est encore vous qui vous culpabilisez. Khaled-Kelkhal, dont je vous parlais, n’était pas un exclu, il avait une famille et fait des études secondaires. Ce que les jeunes ne vous pardonnent pas, c'est que vous ne savez pas vous faire respecter d'eux !
Pourquoi respecteraient-ils une France qui capitule devant eux ? Qui s'offre aux émigrants à coups d'aides et d'avantages sociaux.
La France devrait être comme une femme qui se fait désirer et non comme me vieille dame qui doit payer pour obtenir certaines faveurs. On ne respecte que ce que l'on craint. Quand nous aurons pris le pouvoir, vous ne verrez plus les beurs brûler les voitures, voler dans les magasins ou trafiquer la drogue. Ils sauront que le châtiment est implacable : le vol, c'est l'amputation et le crime, la peine de mort que nous, nous n'avons pas abolie. Nous vaincrons, car notre cause est juste.
 
ALLAH AKBAR ! 
 
Commentaire de Agnus-Dei : Ne croyez pas que cette pensée soit isolée, si l’islam devient majoritaire en Europe (et c’est prévu pour 2050 si nous ne réagissons pas) c’est l’ensemble des musulmans qui auront cette pensée et croyez bien que leurs actes seront à la hauteur de la haine que nous leur inspirons. 
»
 
Certes, et ils sont plus nombreux qu’on ne le suppose 20 ans plus tard ; surtout, ils deviennent actifs par épisodes sanglants et plusieurs centaines partent tous les ans apprendre le terrorisme et les armes dans quelques pays en guerre de radicalisation islamique, ce qui est nouveau depuis la fin des années 90.
Mais s’agissant d’un faux bourré de confusions sémantiques et d’erreurs historiques (sans même parler de « prophéties » dérisoires), ce ne peut-être qu’une « manipulation » des plus merdiques qui soient, distribuée anonymement dans quelques boîtes-aux-lettres du Nord et même à Pantin, à la veille des scrutins locaux depuis 1996.
Ces propos ne peuvent que servir « les peurs du beur » qui assurent l’essentiel d’une vision « expurgée du parti de l’étranger » de mon pays d’un certain nationalisme triomphant, qui a pu me faire fuir : « Le nationalisme, c’est la haine de l’autre ; le patriotisme, c’est l’amour de la Patrie », il n’y a jamais eu besoin d’une photo pour les départager alors même qu'on a pu encore constater les faux-fuyants des uns et des autres quant à leur participation à la manif' de dimanche.
Que, de toute façon j’en reste écœuré jusqu’au tréfonds de moi-même.
 
Et pour plusieurs raisons personnelles : J’entends encore « ma grand-mère » à moi-même, celle de dedans « mon cimetière », m’expliquer son époque à elle, où la même « peur de l’autre » s’exprimait contre sa « Corsitude », celle qui a donné tant de ses fils (il s’agissait surtout de ses frères de sang à elle, mes grands oncles que je n’ai jamais connus) à la « Patrie-reconnaissante » sur les champs d’honneur de la « Grand-Guerre », traitée comme la source de toutes les rancœurs du pays déchiré, affligé et à reconstruire, quand leurs fils descendaient de leurs montagnes…
C’est dire si elle a pu en souffrir en silence, sans jamais rien n’accepter, par patriotisme bien chevillé à l’âme et au corps.
Puis, les mêmes mots s’abattre sur les juifs de tout le pays avant et sous le régime de Vichy et ces « nationalistes » d’alors…
Les mêmes mécanismes de stigmatisation aveugle et imbécile qui ne prennent au vol que les krétins-acéphales ou les autistes-trisomiques. 
 
Un texte que je transporte de disques dur en disque dur au fil du temps et de mes diverses « machines », dans un dossier « archivé » et qu’il me paraît aujourd’hui « pertinent » de mettre en ligne.
Non pas pour lui faire de la publicité imméritée dans un épisode de cruauté-barbare et atroce, mais tout simplement parce que par un concours de circonstances invraisemblables la date du 7 janvier 2015 est à marquer d’une pierre noire comme assez peu depuis le 17 juin 1940, jour de la capitulation… où des français auront reçu l’onction légitime de tuer des français, tout comme ce 7 janvier 2015 et encore une fois pour des raisons de religion !
 
Ce « jour-là », un « polémiste-patenté » (« Houlle-Bec ») sort un bouquin de politique fiction sur l’échéance présidentielle de 2022 (il a décidé d'arrêter la promotion de son bouquin et est allé s'enterrer en un lieu tenu secret), où est élu, par un concours d’alliances issues du premier tour, un « polytechnicien-énarque » musulman, parfaitement intégré, qui impose tranquillement et sans heurt la Charia à mon pays.
En soi, ça reste assez rigolatoire : Je ne connais pas beaucoup (aucun pour tout dire) de « musulman-gaulois » qui souhaite vraiment vivre sous les commandements de la Charia, aussi croyant qu’il peut l’être.
Quant aux autres… ils sont quand même largement plus nombreux : C’est donc juste un « jeu de rôle » comme d’un appel du pied vers une « drôate » républicaine qui ne fait toujours pas son boulot face aux extrémismes. 
 
Ce « jour-là », on a sauvagement assassiné quelques humoristes, deux flics dont un à terre et ayant un patronyme de « migrant », abattus de sang-froid, un « homme d’entretien », quelques autres sans rapport immédiat sauf que d’être là où il ne fallait pas être à ce moment-là, et autres caricaturistes au nom de ce que l’Imam de Drancy a dénoncé comme étant … Satan !
Ses suppôts ne supportent pas que l’on puisse rire : C’est trop fort pour eux et, comme pour tout esprit-faible, la réponse est nécessairement dans la violence. 
 
Exactement la même violence que dans le propos prêté à Mohamed Sabaoui, « l’homme qui n’existe pas », mais en moins diffus, en « plus direct », plus définitif et expéditif, plus brutal.
 
Permettez-moi à mon tour de vous alarmer, de tenter de vous faire peur, et de faire un énième rapprochement pour bien vous ouvrir l’esprit ce matin sur l’année qui commence dans la douleur, avec le sort de « Dieu-à-donné », l’humoriste-antisioniste (que je n’aime pas non plus) qu’une même fange d’intellectuels du rire veut faire passer pour un antisémite.
Au bout, c’est hélas le même silence imposé. 
 
Il serait temps qu’on se réveille un peu dans ce pays qui est le mien : Les censeurs, quels qu’ils soient, quelles que soient leurs raisons, leurs croyances, leurs motivations, quels que soient leurs moyens d’action, doivent tous être réduits à néant !
Si des lois liberticides doivent une nouvelle fois être votées en réponse à des attentats que les précédentes n’ont pas su prévenir, c’est seulement à l’encontre des « censeurs », nullement à l’égard de tout le monde…
« Pas de liberté pour les liberticides ! », SVP : Démerdez-vous comme vous le voulez, mais il ne peut plus en être autrement. 
 
Nous sommes condamnés à cette guerre pour notre Liberté. Nos ancêtres l’ont assez chèrement acquise. Nous ne l'avons pas cherchée. Nous y sommes contraints par un déferlement de sauvagerie que nos faiblesses, nos peurs, nos complexes, nos scrupules, notre laxisme, notre aveuglement, notre angélisme ont encouragé.
À force de légèreté et sous le couvert d'humanisme, nous avons laissé nos ennemis nous infiltrer, s’organiser, se motiver, se laisser guider par des prophètes absurdes.
À force d'égoïsme, nous avons abandonné à leur propre sort les peuples que nous avions pourtant accueillis, nous les avons isolés de notre communauté et les avons laissés se constituer chacun dans la sienne.
À force d'arrogance, nous avons donné au monde des leçons de morale que nous n'avons pas nous-mêmes respectées.
À force de nous entendre nous mettre en garde contre l'amalgame entre l'islam modéré et l'islam fanatique, nous avons dispensé le premier de dénoncer avec force et intelligence ce qui fait la profonde barbarie du second. 
 
Il faut réagir, reconstruire. Il en va vraiment de l’avenir de mon pays que je souhaite laisser, dans mon sillage, « apaisé » au moins pour « ma nichée » et quelques autres, si possible et vous étiez plus de 3 millions à le dire hier : Nous y reviendrons.
S’il vous plaît, ce n’est pas un Hoax qui fera avancer les choses, mais il vous montre combien il est urgent de censurer les menteurs, les manipulateurs, les tricheurs, tous ceux qui jouent cyniquement avec la vie des autres.

2 commentaires:

  1. Ce HOAX me fait penser au protocole des sages de Sion, un texte de 1901 qui a encore ses lecteurs parmi des individus à l’esprit simple, faible, ou même vide…

    C’est le type de discours qui se développe sur le web à vitesse accélérée au sujet de l’Islam.
    J’en ai fait la remarque à un "ami" sur Fessebook dont le crédo est continuellement que l’islam modéré n’existe pas…
    Un vrai bourrage de crâne et je l’ai menacé de le bloquer parce que sa prose vient infester régulièrement ma page.
    Finalement, c’est lui qui m’a bloqué…

    Les temps seront difficiles.
    Je vais essayer d’apporter ma modeste contribution en relançant le FDD Euroclippers auprès du ministre des finances afin d’obtenir le rescrit fiscal.
    Ce sera ma prochaine lettre.
    C’est instrument financier idéal pour construire des grands voiliers-écoles pour TOUS les jeunes.
    Il y a même la « Beurette » au conseil d’administration qui rêve que ça se fasse un jour…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça : Je l'avais gardé, parce qu'à l'époque je voulais faire un parallèle avec le protocole des sages de Sion, tellement c'est construit de la même façon.
      Et que la "presse aux ordres" de la fin des années 90 ait pu relayer ce type de délire, pas une fois, mais plusieurs fois, et pas par les moindres, sans même vérifier parce que c'était signé "A-ziza", ça m'avait déjà écœuré.

      Et puis j'ai renoncé à le faire, pour avoir découvert qu'un arrêté interdisait la publication du protocole des sages de Sion (http://legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000708686), même si à la suite d'un contentieux devant le Conseil d'Etat, suite à la modification de la loi sur la presse de 1881 annulant la base légale de l'arrêté, la publication est à nouveau autorisée...
      Et c'est totalement antisémite, jusqu'à la dégueulasserie invraisemblable.

      Un texte qui circule dans le monde arabe et parfois musulman, où tout le monde veut ignorer qu'il s'agit historiquement d'un faux total : D'ailleurs, il suffit de lire pour s'en rendre compte !
      Alors bien sûr, ça inspire des textes comme j'ai pu reprendre sur ce post-là...
      Faits du même bois !

      Oui, il semble qu'il y ait plusieurs islams : C'est historique avec les premiers Califes qui se sont autodétruits à la mort du Prophète.
      Pour beaucoup, ce devait être Ali, le gendre qui prenne la suite.
      Le problème que personne n'a vu, c'est Mahomet étant le denier prophète, il n'avait pas à désigner un successeur : Après lui, la fin du monde !
      C'était le dernier et annonçant la fin des temps : Après lui, plus rien, juste des croyants et des non-croyants face au jugement de Dieu l'Unique (qui détruit l'humanité et la planète).
      Et qu'ils attendent encore le retour d'Ali et de "la bête" qui décidément ont oublié de revenir sur Terre depuis plusieurs siècles comme promis par les sourates.

      Comprenez-vous mieux "Parcours Olympiques", le roman de l'été 2013 : Parmi les signes majeurs de la fin du monde Musulman (finalement le Coran ne parle que de ça ou presque), c'est que le soleil se lève à l'ouest !
      Ouest de La Mecque : Londres, c'était parfait pour un feu d'artifice nucléaire à la tombée de la nuit !

      Pour ma part, je pense plus que l'islam est "multiple" depuis cette guerre de succession qui n'en finit pas depuis la mort du Prophète.
      Et qu'elle vise à diviser, mais aussi à monter les uns contre les autres, les musulmans eux-mêmes et rien qu'eux-mêmes.
      Le fameux "fait religieux" qui est vu par quelques-uns de nos commentateurs éventuellement communs comme seulement un "outil de pouvoir" pour mieux asservir l'homme.
      (J'attends d'ailleurs les développements d'un "Muet" sur la religion (f)ummiste : Ca pourrait vraiment être intéressant.)

      Persistez avec votre FDD, à un moment, il va falloir que nos gouvernants apportent des réponses à leurs problèmes qu'ils repoussent et repoussent encore depuis 40 ans.
      Et les "grands voiliers", ça reste une "micro solution", un des possibles, à un vaste problème de ratage de l'intégration dans notre pays.
      Et là, comme il nous a sauté à la tronche, on ne peut plus faire l'autruche sur le sujet : C'est une partie du discours des parigots de dimanche dernier, sans cri, sans slogan, juste avec des murmures et des applaudissements.
      Comme dit l'autre, il va falloir désormais qu'ils soient à la hauteur ! Pas facile pour eux tous ...

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube