Bienvenue !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » ! Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance ! Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier. Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite ! En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

vendredi 27 juin 2014

L’avenir vu par un quart des électeurs de mon pays… (VII)


Ils ont voté pour « ça »…

 

L’immigration, le thème qui fait aussi grossir les scores électoraux :

 

« – Réduction en 5 ans de l’immigration légale de 200.000 entrées par an à 10.000 entrées par an (division par 20), en privilégiant les talents qui permettront le rayonnement de notre pays et l’innovation.

– Modifications législatives et réglementaires du Code de l’entrée et du séjour des étrangers (CESEDA) en ce sens.

– Suppression du regroupement familial.

– Réduction drastique du nombre de demandeurs d’asile admis à rester en France. Le budget de l’asile représente un coût en progression constante (+ 27 % en 2011, à 376 millions d’euros). La France doit procéder aux révisions constitutionnelles, législatives et réglementaires pour atteindre cet objectif. »

Là, c’est moi qui ne comprends pas bien…

Pour quelques picaillons, on fermerait nos portes à tous les persécutés de la planète, y compris aux Comores ?

Vous comprendrez peut-être mieux que pour savoir devenir un « persécuté-politique » dans mon propre pays, je vais voir ailleurs en urgence prémonitoire…

 

« – Remise en cause des accords de Schengen sur la libre circulation des personnes : la France reprendra le contrôle de ses frontières. »

Perso, moi j’ai compris que derrière l’interdiction de la libre-circulation des personnes, ce n’est pas tant l’accueil des touristes, même médicaux, qui est visé.

Mais bien l’expatriation d’un nombre toujours croissant de cerveaux formés à l’excellence et qui ne trouvent pas de débouchés pour leurs talents…

Parce que personne n’en parle, sauf pour les exilés fiscaux considérés comme des traites par la « gôche », mais nos ingénieurs, nos experts et excellences, et pas seulement dans la finance ou les NITC, mais bien aussi dans les domaines médicaux, biologiques, mécaniques et même juristes ou artistiques, ça fait longtemps qu’ils vont voir ailleurs.

Toutes nos élites foutent le camp pour ne revenir qu’au moment de la retraite prise, pour les plus « anciens »…

Et là, c’est grave, parce que c’est l’avenir qui fout le camp, faute de pouvoir les retenir.

Alors, la miss, elle leur ferme les frontières !

Dans le genre, elle devrait aussi rétablir des frontières intérieures, comme du temps des soviets…

Voire comme en « Chine-libérale » actuellement.

 

Mais pour faire bon poids, elle reprend son discours « d’enfermement », abrité derrière une « ligne Maginot » du meilleur effet : Retour aux années 30, SVP :

« – Réduire la durée maximale de la carte de séjour de 10 ans actuellement à 3 ans renouvelable avec un strict contrôle des conditions d’obtention.

– Renégociation de la Convention européenne des droits de l’homme, et notamment de son article 8 qui est utilisé par les associations de promotion de l’immigration pour accroître l’immigration vers la France.

– Suppression du droit du sol et réforme en profondeur du code de la nationalité française afin que l’acquisition de la nationalité ne soit plus une simple formalité administrative : être français est un honneur. »

Je veux, SVP…

Et justement, j’ai bien peur qu’il devienne un « déshonneur » pour le reste du monde et un long moment !

 

« La naturalisation se mérite et doit être soumise à des conditions strictes de présence paisible et prolongée sur le territoire, en situation légale, de maîtrise de la langue française et de preuve d’assimilation. Plus généralement la double nationalité ne sera plus autorisée en dehors des cas de double nationalité avec un autre pays de l’Union européenne ; les personnes concernées seront amenées à choisir entre les deux nationalités. »

On mélange bien les problèmes : Quel rapport entre la nationalité, la citoyenneté et le lieu de résidence ?

Comment faire preuve d’un attachement à son pays d’accueil en trois ans, SVP ?

Perso, j’aurai laissé le permis de séjour à 10 ans, le temps de se « franciser » en profondeur.

 

En revanche, parfaitement d’accord sur la double-nationalité : Ce ne devrait même pas être imaginable, même pour des européens !

Mais notez qu’en bonne « Europhobe » la Miss fait exception…

Curieux, non ?

Derrière cette proposition sont en fait visés tous les fils d’Israël à double-nationalité pour être nés et établis en « Gauloisie-supérieure », justement…

Mais non, ce n’est pas du tout de l’antisémitisme, qu’allez-vous imaginer !

Quant au sort des « patriotes-Corsi », bé dès que l’Île-de-beauté devient indépendante, dans ou hors de l’espace Schengen, devinez où j’irai faire la sieste méridienne ?

 

« – Lutte contre l’immigration clandestine, qui doit être ramenée à zéro. Expulsion systématique de toute personne qui entre ou se maintient illégalement sur le territoire national. Suppression des pompes aspirantes de l’immigration clandestine, telle que l’Aide Médicale d’État, réservée aux migrants clandestins. »

Ils s’y ont tous essayé, avec les succès que l’on sait, y compris à l’égard des populations nomades d’Europe, comme les Rom.

Parce qu’avant d’expulser, il faut pouvoir mettre la main dessus…

Or, même Paris n’est jamais qu’un grand-maquis, malgré la densité de flics.

 

« – Suppression, dans le droit français, de la possibilité de régulariser des clandestins. »

C’est déjà le cas, sauf décision politique contraire à l’occasion d’une alternance, naturellement…

 

« – Les manifestations de clandestins ou de soutien aux clandestins seront interdites. »

Encore un « interdit » de plus…

Ça va peupler nos prisons, figurez-vous.

 

« – Le racisme anti-Français comme motivation d’un crime ou d’un délit sera considéré comme une circonstance particulièrement aggravante et alourdira la peine encourue. »

Ça ne peut que plaire à tous les chasseurs de « têtes-bronzées », ça !

Moi j’adore : Le racisme comme motivation d’un alourdissement des peines, à l’instar de l’ivresse…

 

« – Exécution dans leur pays d’origine des peines d’emprisonnement prononcées contre les étrangers grâce à des accords bilatéraux passés avec les pays dont sont originaires les ressortissants les plus représentés dans les statistiques françaises de la délinquance. Dans tous les cas, rétablissement des expulsions dans leur pays d’origine des étrangers condamnés pénalement. »

Ouais, le retour de la double-peine, à moins que ce soit seulement l’apogée de la non-double-peine…

 

« – Application de la priorité nationale. Les entreprises se verront inciter à prioriser l’emploi, à compétences égales, des personnes ayant la nationalité française. Afin d’inciter les entreprises à respecter cette pratique de priorité nationale, une loi contraindra Pôle Emploi à proposer, toujours à compétences égales, les emplois disponibles aux demandeurs d’emploi français. Les administrations respecteront également ce principe, et la liste des emplois dits « de souveraineté » sera élargie, notamment dans les secteurs régaliens où les professions seront réservées aux personnes ayant la nationalité française. La priorité nationale doit s’appliquer à tous les Français, quelle que soit leur origine. Les étrangers qui travaillent et qui cotisent bénéficieront du fruit normal de leurs cotisations. Les étrangers en situation légale qui ne trouvent pas de travail seront incités à retourner dans leur pays au bout d’un an d’inactivité et leurs cotisations retraites leurs seront restituées sous forme de capital. La priorité nationale s’appliquera également en matière de logement social où, à situation égale, le logement sera d’abord proposé aux personnes ayant la nationalité française. Les allocations familiales seront réservées aux familles dont un parent au moins est français ou européen. »

J’adore !

Un retour aux fichiers des « origines », où il s’agira de montrer ses quartiers de noblesse-française.

Ne serait-il pas plus simple d’obliger au port d’un signe distinctif cousu sur les vêtements ?

 

Le meilleur de la série :

« – Instauration d’un grand ministère de l’Intérieur, de l’immigration et de la laïcité afin d’assurer la cohérence et la coordination des politiques publiques dans ces trois domaines. Il publiera, chaque trimestre, les chiffres et statistiques détaillés du nombre de titres de séjour délivrés, du nombre de naturalisations octroyées et du nombre de reconduites à la frontière effectuées. »

Y’aura-t-il aussi des primes à ce fonctionnaires-là en cas de « bons » résultats ?

Et pourquoi pas des primes d’aviseur aux citoyens-assistants de ce ministère dénonçant les manquements à la coordination ?

Un coup à me faire revenir, parce que si ces primes sont exonérées d’impôt et de taxe, je deviens millionnaire en Eurofranc en quelques semaines…

 

« – Mise en œuvre d’une politique de coopération renforcée, notamment avec les pays d’Afrique. Les aides au développement seront subordonnées à une coopération étroite avec les autorités françaises s’agissant des flux migratoires et des procédures d’expulsion des clandestins vers leur pays d’origine. »

Direct ! Sont visés directement les têtes noircies.

Magnifique…

On fait comment pour distinguer un sénégalais ou un ivoirien d’un guadeloupéen, SVP ?

Doit-on aussi contrôler à tous les coins de rue les personnels d’ambassade, par hasard ?

 

« – Réaffirmation de notre modèle républicain et de ses valeurs contre le multiculturalisme anglo-saxon.

L’assimilation, via l’école notamment, doit redevenir la règle, et le communautarisme banni. La France inscrira dans sa Constitution « la République ne reconnaît aucune communauté ». »

C’est un peu comme ces konnards (de gôche) qui veulent réviser la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, en bannissant du dictionnaire le mot « Race ».

Bon c’est vrai que ça reste un mot « indécent », politiquement incorrect, dira-t-on de nos jours.

Mais imaginez un peu un monde où le mot aurait disparu : de facto, le mot raciste n’existe plus, et tous les délits qui vont avec de même !

Ah oui mais alors le « racisme anti-français », circonstance aggravante en cas de crime ou délit, d’après le programme du front, non plus…

Sublime.

 

Bon, là il s’agit de communauté et de communautarisme. Et on ne supprime pas le mot, on dit seulement que ça n’existe pas.

Donc ça peut proliférer…

 

Idem cette dernière attaque d’un soi-disant « modèle gaulois », s’opposant au « multiculturalisme anglo-saxon ».

Soyons sérieux une seconde : Le multiculturalisme n’est pas anglo-saxon. Il est le fait de la globalisation de la « planète-village » et forcément, universel à peu-près partout sur la planète, sauf dans les nations sectaires et mises au banc du concert des peuples…

Le ressort essentiel de « l’anglo-saxonne-attitude », est issu du très pragmatique « wait and see ». « Laisser faire, laisser aller ».

Il est « libéral », trop peut-être, mais c’est bien là le point-clé d’un quart des suffrages : La Gaulois-moyen, il veut de l’ordre, quitte à en devenir le fasciste de référence de demain à l’instar de quelques nations en proie avec leur sunnisme ou leur chiisme, peu importe le prix et jusqu’à en piétiner toute son histoire et paradoxalement, le « modèle républicain » dans lequel il vit.

 

Et comme Miss n’est plus à une contradiction près, elle en fait son beurre programmatique.

Le pire, c’est que ça paraît cohérent malgré tout à un quart des électeurs qui se sont déplacés le 25 mai : Sûr qu’ils y reviendront plus tard !

4 commentaires:

  1. Je préférai les aventures de Jean-Marc le vendredi. Celles de Marine sont déprimantes. Je suis sûr que tu te fais déprimer à les écrire.
    Vlad

    RépondreSupprimer
  2. Salut Vladimir !

    Pire que ça, la déprime et, en ce qui me concerne, depuis le 25 mai dernier au soir !

    Parce que souviens-toi, j'avais déjà fait quelques posts sur le programme du front, comme d'un avertissement et engagé une longue polémique avec notamment un internaute "centriste" (Jacques) sur le sujet, qui fait partie des 25 % qui ne se sont même pas abstenus, mais "a voté" pour ça...
    Des liberticides en herbe qui jouent avec le feu dans le maquis desséché de ma "Corsica-Bella-Tchi-tchi" un jour de mistral en été...

    Alors, on va aller au bout, avec une grosse halte pour les deux mois d'été à venir, avant qu'un jour Jean-Marc (ou un autre) puisse revenir dans mon horizon et celui de ce blog-là.

    Les choses ont changé en ce qui me concerne : je déménage lundi en 8 pour une "autre vie" loin de ces démons !
    Bien à toi !

    I-Cube

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu déménages! Avec toute la famille? A l'étranger? (La Corse, c'est pas l'étranger, je précise.)
      Vlad

      Supprimer
    2. Pas l'étranger, pas l'étranger, certes, mis tout de même : j'y suis plus en sécurité, en haut de ma montagne, tellement j'ai de "cousins" qui montent le garde sans le dire.

      Mais non, je ne compte pas faire de la sorte : je vais devenir un "flotteur" ! Jamais là où on l'attend.
      Quant à la famille, elle va devenir pour partie autonome et pour l'autre, assistée, mais de loin à moins qu'elle suive à chaque occasion.
      C'est programmé comme ça : Elle pourra toujours revenir à l'abri le moment venu !

      T'inquiète, tout est prévu : il me faut absolument me mettre à l'écart de quelques "fortes têtes" au cheveux courts qui vont déferler dans les rues à un moment ou à un autre !
      Ne pas leur laisser d'adresse, en somme !
      Parce que je suis sur leurs listes, vu mes posts et autres.

      Bien à toi, Vladimir.

      I-Cube

      Supprimer

Commentaires désormais "modérés" :

http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/10/ce-pays-est-foutu.html

Le vôtre n'apparaîtra qu'une fois "validé".
Merci pour votre compréhension !

I-Cube